Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

P point suscrit
   
Graphies
Capitale
Bas de casse

(minuscule : ), appelé P point souscrit, est un graphème utilisé dans les orthographes Riggs ou Williamson du sioux (dakota) ou lakota, et dans certaines romanisations ALA-LC ou la romanisation de l’alphabet géorgien. Il s'agit de la lettre P diacritée d'un point souscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les romanisations ALA-LC de l’amharique et du tigrinya utilise le p point souscrit dans les translittérations des lettres ጰ p̣a, ጱ p̣u, ጲ p̣i, ጳ p̣ā, ጴ p̣é, ጵ p̣e ou , ጶ p̣o.

Le p point souscrit est utilisé, dans la translittération IKE (იბერიულ-კავკასიური ენათმეცნიერების წელიწდეული, Iberiul-K’avk’asiuri enatmetsnierebis ts’elits’deuli) de l’alphabet géorgien comme variante du p point suscrit ‹ p̣ ›, pour translittérer le par ‹ პ ›[1].

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le P point souscrit peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
majuscule PU+0050◌̣U+0323 U+0050
U+0323
lettre majuscule latine p
diacritique point souscrit
minuscule pU+0070◌̣U+0323 U+0070
U+0323
lettre minuscule latine p
diacritique point souscrit

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dee Ann Holisky, « The Georgian Alphabet », dans Peter T. Daniels, William Bright, The World’s Writing Systems, Oxford University Press, (ISBN 0-19-507993-0)
  • Library of Congress, Amharic Romanization Table, (lire en ligne)
  • Library of Congress, Tigrinya Romanization Table, (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

  1. Holisky 1996, p. 366.