Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

g queue croisée
  
Graphies
Bas de casse

(uniquement en minuscule), appelé g queue croisée, est une lettre additionnelle de l’alphabet latin qui est utilisée dans plusieurs transcriptions phonétiques, notamment en dialectologie allemande dans la transcription phonétique d’Otto Bremer. Un symbole proche est utilisé dans l’alphabet dialectale danois Dania ou l’alphabet Rousselot-Gilliéron.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Otto Bremer utilise le g queue croisée ‹  › pour noter un consonne occlusive vélaire voisée palatalisée dans sa transcription phonétique de 1893[1] mais le remplace par le g brève inversée suscrit ‹  › par la suite[2].

Texte de Otto Bremer, Deutsche Phonetik, 1893, présentant le g queue croisée.

Arwid Johannson utilise le g queue croisée dans Phonetics of the New High German language publié en 1906[3].

Tableau des symboles de consonnes dans Johannson 1906, avec le h hameçon.

Edmund Crosby Quiggin utilise le g queue croisée dans une description du dialecte irlandais de Donegal publiée en 1906[4].

Description de ꬶ dans A dialect of Donegal, 1906.

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le g queue croisée peut être représenté avec les caractères Unicode (Latin étendu E) suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
minuscule U+AB36 U+AB36 lettre minuscule latine g queue croisée

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bremer 1893, §206, p. 13-14.
  2. Bremer 1898, §206, p. 13-14.
  3. Johannson 1906, p. 11.
  4. Quiggin 1906, p. 116.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Otto Bremer, Deutsche Phonetik, Leipzig, Breitkopf und Härtel, coll. « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten » (no 1), (lire en ligne)
  • (de) Otto Bremer, Zur Lautschrift, Leipzig, Breitkopf und Härtel, coll. « Sammlung kurzer Grammatiken deutscher Mundarten » (no 1 (annexe)), (lire en ligne)
  • (en) Michael Everson, Alois Dicklberger, Karl Pentzlin et Eveline Wandl-Vogt, Revised proposal to encode “Teuthonista” phonetic characters in the UCS (no L2/11-202, N4081), (lire en ligne)
  • (en) Arwid Johannson, Phonetics of the New High German language, Manchester, Leipzig, Palmer, Howe and Co., Otto Harrassowitz, (lire en ligne)
  • (en) Edmund Crosby Quiggin, A Dialect of Donegal : Being the Speech of Meenawannia in the Parish of Glenties, Cambridge, University Press, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]