Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

V macron souscrit
 
 
Graphies
Capitale
Bas de casse
Utilisation
Écriture alphabet latin
Alphabets cuicatèque

(minuscule : ), appelé V macron souscrit, est un graphème utilisé comme lettre latine additionnelle dans l'écriture du cuicatèque et dans la romanisation du kazakh et de l’ouïghour écrits avec l’alphabet arabe. Il s’agit de la lettre V diacritée d’un macron souscrit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Dans la translittération CLDR, le V macron souscrit ‹ v̱ › translittère la lettre ‹ ۋ ›[1].

Eugène Strub utilise le v macron soucrit dans un article sur l’etsako publié dans la revue Anthropos en 1915-1916[2].

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le V macron souscrit peut être représenté avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale VU+0056◌̱U+0331 U+0056
U+0331
lettre majuscule latine v
diacritique macron souscrit
minuscule vU+0076◌̱U+0331 U+0076
U+0331
lettre minuscule latine v
diacritique macron souscrit

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Latin-Arabic Transliteration Chart », sur Unicode CLDR
  • Eugène Strub, Essai d’une grammaire de la langue Kukuruku (Nigeria, Afrique Occidentale), vol. 10-11, 1915-1916, 450-465 p., chap. 3-4
  • Eugène Strub, Essai d’une grammaire de la langue Kukuruku (Nigeria, Afrique Occidentale), vol. 10-11, 1915-1916, 888-907 p., chap. 5-6

Voir aussi[modifier | modifier le code]

moustaphaka