Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

ui
  
Graphies
Bas de casse

Le , appelé ui, est une lettre additionelle latin utilisée dans l’alphabet Anthropos.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Dans l’alphabet Anthropos révisé de 1924, ui ‹  › représente une voyelle fermée antérieure arrondie [y], par exemple le ü du mot allemand süß[1]. Dans l’alphabet Anthropos de 1907, celle-ci était représentée avec une u tréma ‹ ü ›. Ce symbole peut aussi être diacrité d’un point souscrit ‹ ꭐ̣ › pour représenter une voyelle fermée antérieure arrondie plus ouvert, par exemple le u du mot français lutter, ou être diacrité d’un macron souscrit ‹ ꭐ̱ › pour représenter une voyelle fermée antérieure arrondie plus fermée (ou une voyelle pré-fermée antérieure arrondie), par exemple le ü du mot allemand drückend. Sa forme culbutée ‹  › représente une voyelle fermée centrale non arrondie [ɨ].

Représentations informatiques[modifier | modifier le code]

Le ui peut être représenté avec les caractères Unicode (Latin étendu E) suivant :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
minuscule U+AB50 U+AB50 lettre minuscule latine ui

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Heepe 1928, p. 6.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael Everson, Alois Dicklberger, Karl Pentzlin et Eveline Wandl-Vogt, Revised proposal to encode “Teuthonista” phonetic characters in the UCS (no N4081, L2/11-202), (lire en ligne)
  • (de) Martin Heepe, Lautzeichen und ihre Anwendung in verschiedenen Sprachgebieten, Berlin, Reichsdruckerei,
  • (de) P. W. Schmidt, Die Sprachlaute und ihre Darstellung in einem allgemeinen linguistischen Alphabet, Salzburg, Zaunrith’sche Buch-, Kunst- und Steindruckerei A.-G., (lire en ligne)