Mars Attacks!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mars Attacks!
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film
Titre québécois Mars attaque !
Titre original Mars Attacks!
Réalisation Tim Burton
Scénario Jonathan Gems
Acteurs principaux
Sociétés de production Tim Burton Productions, Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie parodique de science-fiction
Durée 106 minutes
Sortie 1996

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mars Attacks! ou Mars attaque! au Québec est un film américain réalisé par Tim Burton, sorti en 1996.

Le film se base sur le jeu de cartes à collectionner (en) de 1962. Il s'agit par ailleurs d'une parodie des films de science-fiction, réalisée dans l'esprit des années cinquante[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

On signale l'arrivée massive sur terre de Martiens à bord d'innombrables soucoupes volantes. Dans une langue inconnue et d'une voix nasillarde ils diffusent la nouvelle sur toutes les télévisions du globe. Le Président des États-Unis fait alors une annonce en direct afin d'entrer en contact avec eux. Un scientifique invente une machine qui permet de traduire leur langue. Ils annoncent qu'ils vont atterrir dans le désert du Nevada, avec un message de paix. C'est la joie aux États-Unis. Un important dispositif est mis en place pour leur arrivée. La foule est invitée à se rassembler sur le site pour assister à ce premier contact extra-terrestre historique. En fait, les Petits Hommes Verts se moquent de cet accueil et de la naïveté américaine. Ils viennent en réalité prendre possession de notre planète en atomisant la populace, les militaires et le Congrès grâce à leur pistolet-désintégrateur, redoutable arme de poing. Bientôt ce n'est pas qu'aux États-Unis qu'ils prennent pied, mais partout à travers le monde. Poursuivant leur oeuvre de mort, ils finissent par tuer les présidents américain et français. Par ailleurs ils se révèlent d'impitoyables observateurs de notre mode de vie intime dont ils se gaussent avec une ironie féroce[2]. Malheureusement pour eux, alors que la victoire leur est acquise sur toute la planète, un jeune Américain et sa grand-mère leur découvre une faiblesse qui va avoir raison d'eux : ils sont allergiques au yodel de Slim Whitman dans la chanson Indian Love Call. Il ne reste plus qu'à diffuser partout cette musique qui les anéantit instantanément.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (VF) sur AlloDoublage[3] ; Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[4]

Note : Le Blu-ray français contient le doublage québécois.

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et influence[modifier | modifier le code]

Le film est une parodie de petits romans et de films du genre science-fiction des années 1950, principalement La Guerre des mondes, de H. G. Wells. Par de nombreux aspects il rappelle le film Les soucoupes volantes attaquent de 1956 : aspects des vaisseaux spatiaux, problème de compréhension, désintégrateurs, scènes de destruction, lutte contre les extraterrestres par le son.

Tim Burton fait aussi allusion au film Les Survivants de l'infini, vieux film de science-fiction dans lequel les extraterrestres possédaient un cerveau surdéveloppé. Tous « ses » martiens ont l'allure des créatures vues dans ce long-métrage. À noter également un clin d'œil à Soleil vert, quand les pelleteuses ramassent les corps morts des Martiens à la fin.

Distribution[modifier | modifier le code]

Mars Attacks! est surtout une satire sociale des valeurs américaines, une caricature, et une « métaphore pétaradante de la guerre du Golfe » selon L'Express[n 1].

Tournage[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mars Attacks! (bande originale).

La bande originale du film a été composée par Danny Elfman en 1996.

Box-office[modifier | modifier le code]

Ce film rapporta 37 771 017 dollars au box-office américain[5] et 101,4 millions $ au box-office mondial.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Dans une moindre mesure, on peut y voir une parodie du film Independence Day, sorti peu de temps avant, suivant en grande partie le même scénario, et affichant un patriotisme exacerbé. En sont notamment parodiées les scènes de destruction des grands monuments mondiaux par les vaisseaux aliens[réf. nécessaire].

On peut également y voir une référence aux films d'Ed Wood (notamment Plan 9 from Outer Space) réalisateur de films fantastiques, qui a marqué la jeunesse du réalisateur et joué un rôle certain dans son engouement pour le cinéma (Tim Burton venait d'ailleurs de réaliser un film biographique lui rendant hommage)[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sophie Grassin, « Avez-vous vu Mars Attacks!? », L'Express, .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Avez-vous vu Mars Attacks!? », sur L'Express,
  2. « Critiques presse sur le film Mars Attacks! », sur Allociné
  3. « Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage, consulté le 13 octobre 2012
  4. « Fiche de doublage VQ du film » sur Doublage Québec, consulté le 7 janvier 2015
  5. a b et c « Mars Attacks! », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 3 novembre 2011)
  6. « Mars Attacks! », sur www.jpbox-office.com (consulté le 20 février 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :