Atari 5200

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Atari 5200
Atari 5200

Fabricant Atari
Type Console de salon
Génération Deuxième

Date de sortie
Fin de production 1986
Processeur MOS Technology 6502C
Média Cartouche

Précédent Atari 2600 Atari 5200 Atari 7800 Suivant

L'Atari 5200 est une console de jeux vidéo de deuxième génération produite par Atari sortie en 1982 aux États-Unis. Elle est créée dans le but de concurrencer les consoles ColecoVision et Intellivision qui à cette époque sont les plus puissantes et les moins chères du marché.

L'Atari 5200 n'est jamais sorti en France car sa grande sœur l'Atari 2600, sortie en 1977 aux États-Unis, ne sort en Europe qu'en septembre 1981 alors que la 5200 est déjà en phase de conception pour les États-Unis pour 1982. Le trop faible temps de présence de la 2600 en France, avec près d'une génération de retard sur les États-Unis, ajouté au fait que la 5200 fut un échec commercial aux États-Unis contrairement à la Atari 2600, n'incite pas Atari à sortir sa 5200 en France, qui attend alors 1990 avec l'Atari 7800 pour revenir sur le vieux continent.

La console se veut innovante à l'époque grâce à ses quatre ports manettes de série, et son tiroir de rangement pour manette. Ces éléments ne seront toutefois pas suffisant et la console sera un échec commercial.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Atari 5200 est essentiellement un Atari 400 sans clavier. Ceci prouve que les conceptions d'Atari peuvent rapidement s'adapter au marché. La console apporte un nouveau joystick révolutionnaire avec un manche analogique et des touches de fonction (start, pause, reset). Elle bénéficie d'autres innovations comme un tir automatique et quatre ports de joystick. La conception sans centrage du manche s'avère sans avantage et peu fiable, énervant beaucoup d'acheteurs. Tandis que les 5200 recueillent de nombreux adeptes grâce à une bibliothèque de jeux de haute qualité, elle doit faire face à une nouvelle concurrence avec la Colecovision et à une économie qui devient de plus en plus vacillante. La question de savoir quel système serait supérieur à l'autre est devenue inutile quand le marché du jeu s'est effondré en 1983-1984, tuant les deux consoles dans leur perfection.

Spécifications techniques[modifier | modifier le code]

Atari 5200
  • CPU : 6502C cadencé à 1,79 MHz
  • Résolution d'affichage : 320×192 pixels, 16 couleurs à l'écran (sur 256)
  • Son : 4 voies
  • RAM : 16 ko


Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Steven Kent, The Ultimate History of Video Games: From Pong to Pokemon : The Story Behind the Craze That Touched Our Lives and Changed the World, Three Rivers Press, , 1e éd., 624 p. (ISBN 9780761536437). 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :