Ewan McGregor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McGregor.

Ewan Gordon McGregor, né le à Crieff (Perth and Kinross, Écosse) est un acteur, réalisateur et chanteur britannique. Il a connu le succès tant dans le cinéma grand public que dans les films d'art et essai. Outre son interprétation d'Obi-Wan Kenobi dans la saga Star Wars, il est notamment renommé pour ses rôles dans Trainspotting, Moulin Rouge ! et Big Fish.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et révélation britannique[modifier | modifier le code]

Les parents d'Ewan McGregor, James McGregor et Carole Lawson, sont tous deux professeurs[1]. Son oncle maternel, Denis Lawson, est un acteur qui a joué le rôle du pilote rebelle Wedge Antilles dans les trois premiers Star Wars.

Adolescent, Ewan étudie à la Morrison Academy de Crieff. Il quitte l'école à l'âge de 16 ans en 1987 pour poursuivre une carrière d'acteur dramatique qu'il préfère à la vie scolaire. Poussé par ses parents, il étudie le théâtre à la Guildhall School of Music and Drama mais n'obtiendra jamais son diplôme car il est engagé dans la série Du rouge à lèvres sur ton col en 1993.

L'année suivante, il se fait remarquer pour son rôle dans Petits meurtres entre amis, de Danny Boyle, qui connaît un succès inattendu. Le cinéaste l'embarque pour son projet suivant : Trainspotting, une adaptation du roman éponyme d'Irvine Welsh. La performance de l'acteur en jeune héroïnomane, le révèle au monde entier. Ainsi, après le premier rôle du petit thriller Le Veilleur de nuit, le comédien débarque à Hollywood.

Confirmation hollywoodienne[modifier | modifier le code]

C'est sous la direction de Danny Boyle que l'acteur fait ses premiers pas à Los Angeles. Le cinéaste lui confie le premier rôle masculin de son premier projet américain, la comédie romantique Une vie moins ordinaire. Le film baroque et décalé, sorti en 1997, lui permet aussi de donner la réplique à une star hollywoodienne montante du moment, Cameron Diaz. La même année, l'acteur est guest-star dans un épisode de la très populaire et acclamée série dramatique hospitalière Urgences. L'année suivante, il repart en Angleterre pour défendre une comédie dramatique musicale, Little Voice.

En 1998, il est membre du jury du 4e Festival du cinéma américain de Deauville, sous le présidence du réalisateur français Jean-Paul Rappeneau. Parmi les autres membres du jury, comme les actrices françaises Sandrine Kiberlain et Virginie Ledoyen, figure Liam Neeson. Les deux comédiens sont à la veille de partager l'affiche d'un opus de l'une des plus grandes franchises du cinéma contemporain.

En 1999, McGregor accède en effet à la célébrité mondiale pour son interprétation du jeune Obi-Wan Kenobi dans le blockbuster Star Wars, épisode I : La Menace fantôme. Il reprend ce rôle dans Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones (2002) et Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith (2005). Dans ces trois films, il s'attache à reproduire la gestuelle, le débit de paroles et l'accent qu'avait Alec Guinness dans le premier Star Wars.

Parallèlement, il évolue dans d'autres grosses productions hollywoodiennes : en 2001, il tient le rôle du poète Christian dans Moulin rouge, où il est amoureux du personnage joué par Nicole Kidman. En 2002, il fait partie de la large distribution masculine réunie par Ridley Scott pour son film de guerre La Chute du faucon noir et en 2003, il est à l'affiche de trois films très différents : d'abord la comédie romantique musicale vintage Bye Bye Love, où il partage la vedette avec Renée Zellweger ; puis il est le protagoniste masculin du drame fantastique Big Fish, de Tim Burton. Cependant, il n'oublie pas ses débuts, en portant le premier rôle masculin du drame de son compatriote David Mackenzie, Young Adam. Sa prestation lui vaut quelques nominations à des prix anglais.

L'acteur à la première de Miss Potter, en décembre 2006.

L'année 2005 confirme son statut de star de cinéma : outre la sortie de son troisième Star Wars, il prête sa voix au sympathique robot Rodney Copperbottom dans la version originale du blockbuster d'animation des studios Sony Robots (aux côtés de Halle Berry, Robin Williams et Mel Brooks) ; il double également le héros de Vaillant, pigeon de combat !, un autre film d'animation. Ensuite, il partage l'affiche du thriller Stay avec Naomi Watts et Ryan Gosling. Enfin, il évolue aux côtés de la nouvelle star Scarlett Johansson, pour le blockbuster de science-fiction The Island, de Michael Bay.

En 2006, il se serait vu offrir le rôle de James Bond dans Casino Royale mais aurait décliné la proposition[2]. Sortant à peine de la folie planétaire Star Wars, il préfère se tourner vers des projets moins commerciaux.

Théâtre londonien puis retour hollywoodien[modifier | modifier le code]

Ainsi, la même année, si il est à l'affiche du biopic Miss Potter, avec Renée Zellweger dans le rôle-titre, il préfère surtout se consacrer au théâtre : de juin 2005 à avril 2007, il partage l'affiche avec Jane Krakowski dans une reprise de la célèbre comédie musicale Guys and Dolls au Piccadilly Theatre de Londres. De décembre 2007 à février 2008, il tient le rôle de Iago dans Othello au théâtre londonien Donmar Warehouse[3].

Durant cette période londonienne, il tourne sous la direction de Woody Allen dans le drame Rêve de Cassandre. Avec Colin Farrell, il joue deux frères embarqués dans une affaire qui tourne mal. Mais également le drame Incendiary, écrit et réalisé par Sharon Maguire. Les deux films sortent en 2008. La même année sort discrètement un projet américain très modeste, un thriller laminé par la critique, Manipulation, avec Hugh Jackman et Michelle Williams.

L'année 2009 marque le véritable retour de l'acteur à Hollywood, avec quatre long-métrage très différents : il évolue d'abord dans la comédie romantique indépendante I Love You Phillip Morris, inspirée de la véritable histoire de Steven Jay Russell, incarné par Jim Carrey. Puis il participe au blockbuster Anges et Démons, de Ron Howard. Il y prête ses traits au camerlingue Patrick McKenna, face à la star Tom Hanks. Ensuite, il fait partie de la distribution quatre étoiles réunie autour de George Clooney pour la satire politique Les Chèvres du Pentagone. Le projet, également porté par Jeff Bridges et Kevin Spacey, est présenté à la 66e Mostra de Venise. Enfin, il seconde Hillary Swank et Richard Gere pour le biopic Amelia, de Mira Nair.

Consécration européenne[modifier | modifier le code]

L'acteur à la première londonienne de The Impossible (Lo imposible), de Juan Antonio Bayona, en novembre 2012.

Les années 2010-2011 le voit défendre plusieurs projets anglais : d'abord le thriller The Ghost Writer, de Roman Polanski, puis la comédie pour enfants Nanny McPhee et le Big Bang, avec Emma Thompson ; ensuite la comédie dramatique Beginners, écrite et réalisée par Mike Mills ; enfin le thriller de science-fiction Perfect Sense, qui marque ses retrouvailles avec David Mackenzie. Pour ces deux projets, l'acteur a pour partenaire des actrices françaises : Mélanie Laurent, puis Eva Green.

Le 23 novembre 2011, on annonce l'acteur au casting du pilote de la série télévisée The Corrections pour la chaîne HBO. À ses côtés, dans cette production du câble américain, on retrouve l'actrice doublement oscarisée Dianne Wiest, Chris Cooper, ainsi que Maggie Gyllenhaal et Rhys Ifans[4]. Mais la chaîne ne donne pas suite au projet.

L'acteur dédie l'année 2012 au cinéma européen. En effet, si on exclue une participation au thriller d'action américain Piégée, de Steven Soderbergh, il évolue dans la comédie dramatique anglaise Des saumons dans le désert, de Lasse Hallström, et incarne le père d'une famille plongée dans le chaos pour le spectaculaire drame espagnol The Impossible (Lo imposible), de Juan Antonio Bayona.

Par ailleurs, en mai de cette même année, il fait partie du jury du Festival de Cannes 2012 (65e édition), sous la présidence de Nanni Moretti[5]. Enfin, il reçoit le 27 septembre 2012 le Prix Donostia au 60e Festival de Saint-Sébastien (il est le plus jeune récipiendaire à ce jour). Les Américains Oliver Stone, Tommy Lee Jones, John Travolta et Dustin Hoffman le reçoivent également[6]. Il succède à l'actrice américaine Glenn Close.

Passage à la réalisation et à la télévision[modifier | modifier le code]

Le désormais réalisateur à la première de son film American Pastoral, au TIFF 2016.

Il revient à Hollywood en 2013 : d'abord pour évoluer dans le blockbuster fantastique Jack le chasseur de géants, de Bryan Singer, puis pour retrouver sa partenaire de Star Wars, Natalie Portman, sur le tournage du western Jane Got a Gun, de Gavin O'Connor, et enfin pour faire partie de la distribution de stars du drame Un été à Osage County, mis en scène par John Wells.

En 2014, il tient le premier rôle du thriller d'action Son of a Gun, écrit et réalisé par Julius Avery. L'année suivante, il est à Los Angeles pour défendre la comédie Charlie Mortdecai, de David Koepp, portée par Johnny Depp, et surtout un projet ambitieux, mais à petit budget : le drame Last Days in the Desert, de Rodrigo García, où il prête ses traits à Jésus de Nazareth.

En 2016, il participe au biopic Miles Ahead, mis en scène par l'acteur Don Cheadle. Puis défend son premier film en tant que réalisateur : American Pastoral (sortie en France le 28 décembre 2016)[7]. Enfin, il joue dans le thriller anglais Un traître idéal, de Susanna White.

Autre tournant dans sa carrière, il accepte de tenir le double-rôle principal de la troisième saison de l'acclamée série dramatique Fargo, lancée en 2014 par la chaîne câblée FX[8].

Cette année 2017 sera aussi marquée par un retour aux grosses productions. Il retrouvera son ancien mentor Danny Boyle pour la suite Trainspotting 2, avant de prêter sa voix à Lumière dans le blockbuster en images de synthèse La Belle et la Bête, mis en scène par Bill Condon.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1995, Ewan McGregor se marie avec Eve Mavrakis, une chef décoratrice française, qu'il a rencontrée alors qu'il tournait en tant qu'invité dans la série télévisée britannique Kavanagh. Ce mariage a donné naissance à trois filles : Clara Mathilde (née en février 1996), Esther Rose (née le 7 novembre 2001) et Anouk (née en janvier 2011). En 2006, le couple a également adopté Jamiyan, une petite fille née en Mongolie en 2001[9].

Motard passionné depuis sa jeunesse, il entreprend en 2004 un voyage marathon à moto avec son ami Charley Boorman (le fils du réalisateur britannique John Boorman installé en Irlande). De la mi-avril 2004 à la fin juillet 2004, ils voyagent de Londres à New York, via l'Europe centrale, l'Ukraine, la Russie, le Kazakhstan, la Mongolie, la Sibérie et le Canada, sur une distance de plus de 30 395 km[10]. Ce périple est à la base de la série télévisée Long Way Round, ou L'Échappée belle, et d'un livre best-seller du même nom. Ils renouvellent cette aventure (appelée, cette fois, Long Way Down) en partant le de John o' Groats (nord de l'Écosse) pour arriver au Cap (Afrique du Sud) le . Ces deux voyages ont aussi pour but de réunir des fonds pour l'UNICEF[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Prochainement

Distinctions[modifier | modifier le code]

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Ewan McGregor. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database[12].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Bruno Choël[13] est la voix française régulière d'Ewan McGregor. Damien Witecka et Dimitri Rataud l'ont également doublé respectivement à quatre et trois reprises chacun.

Au Québec, François Godin[14] est la voix récurrente de l'acteur depuis 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ewan McGregor Biography », sur TalkTalk (consulté le 17 juin 2012)
  2. (en) Robert Stansfield, « 007 Role offer to Ewan », The Daily Mirror,‎
  3. (en) « Ewan McGregor to Play Iago in Othello at London's Donmar », sur broadway.com (consulté le 17 juin 2012)
  4. Aurélien Allin, « Maggie Gyllenhaal, Rhys Ifans et Greta Gerwig en négo pour rejoindre Ewan McGregor dans la série Les Corrections sur HBO », sur AlloCiné (consulté le 17 juin 2012)
  5. « Le Jury du 65e Festival de Cannes », sur festival-cannes.com (consulté le 17 juin 2012)
  6. http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hEoApiebmpTXHCCvNFYUD7zsq2VQ?docId=CNG.c1d80eac23264bc819e6d5bb880b31ef.6b1
  7. AlloCine, « Star Wars : Ewan McGregor partant pour reprendre son rôle dans la saga ! », AlloCiné,‎ (lire en ligne)
  8. http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/21/ewan-mcgregor-rejoint-le-casting-de-la-saison-3-de-fargo-et-j/
  9. (en) Stephen M. Silverman et Pete Norman, « Ewan McGregor Adopts a Daughter », sur people.com (consulté le 17 juin 2012)
  10. (en) Judith Woods, « Long ride to self discovery », The Daily Telegraph,‎
  11. (en) « Ewan McGregor gets back on his bike – this time for BBC Two », sur British Broadcasting Corporation (consulté le 17 juin 2012)
  12. (en) « Awards for Ewan McGregor », sur Internet Movie Database (consulté le 17 juin 2012)
  13. a, b, c, d, e, f, g et h « Comédiens ayant doublé Ewan McGregor en France » sur RS Doublage, consulté le 29 mars 2014.
  14. a, b, c, d et e « Comédiens ayant doublé Ewan McGregor au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 22 décembre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :