Cette page est proposée comme bon article. Cliquez pour voter.

Empire galactique (Star Wars)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Empire et Empire galactique.
Empire galactique
Galactic Empire

19 av. BY – 9 ap. BY

Blason
Emblème de l'Empire galactique
Informations générales
Statut Empire
Capitale Coruscant
Religion Laïque (officiellement)
Sith (officieusement)
[réf. nécessaire]
Monnaie Crédit Galactique Impérial (Datarie Impériale)
Histoire et événements
19 av. BY Naissance de l'Empire
Palpatine s'autoproclame Empereur
Ordre 66
Début de la construction de l'Étoile Noire
Bataille de Yavin Fin du Sénat galactique
Destruction d'Alderaan
Explosion de l'Étoile Noire
Mort du Grand Moff Tarkin
2 ap. BY Assaut sur Hoth
4 ap. BY Bataille d'Endor
Mort de Palpatine
Mort de Dark Vador
Explosion de l'Étoile de la mort
Débâcle de la Flotte Impériale
5 ap. BY Mort de Sate Pestage
Ysanne Isard devient Impératrice Suprême
9 ap. BY Mort de Ysanne Isard
Fin établie de l'Empire Galactique
Réorganisation de L'Empire en Vestiges de l'Empire
Empereur
19 av. BY à 4 ap. BY Palpatine / Dark Sidious
4 ap. BY à 5 ap. BY Sate Pestage (En tant que "Empereur par Intérim")
5 ap. BY à 9 ap. BY Ysanne Isard
Seigneur Sith
19 av. BY à 4 ap. BY Palpatine / Dark Sidious
19 av. BY à 4 ap. BY Anakin Skywalker / Dark Vador

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'Empire galactique (Galactic Empire en version originale), ou simplement désigné comme l'Empire, est un régime politique fictif apparaissant dans le monde fantastique de Star Wars qui domine la galaxie pendant 23 ans, commençant 19 ans avant la bataille de Yavin (considérée comme le principal point de repère temporel de l'univers) et se terminant 4 ans après cette dernière lors de la bataille d'Endor. Son règne débute dès la chute de la République galactique. Le seul empereur ayant dirigé l'organisation est Palpatine, c'est d'ailleurs lui qui a conduit à sa création en tant que Chancelier Suprême de la République. L'Empire, dont la domination était vivement contestée, est suivi 30 ans après sa destruction par une organisation partageant les mêmes points de vue et les mêmes intérêts et dénommée Premier Ordre.

Suivant le fil chronologique de Star Wars, l'Empire galactique est instauré dans l'épisode III, La Revanche des Sith (réalisé par George Lucas en 2005), puis il est en place dans la série télévisée Star Wars Rebels (créée par Simon Kinberg, Dave Filoni et Carrie Beck en 2014) et dans Rogue One: A Star Wars Story (réalisé par Gareth Edwards en 2016). Il est ensuite au centre de l'intrigue du film Un nouvel espoir (réalisé par George Lucas en 1977) puis dans le cinquième opus de la franchise, L'Empire contre-attaque (réalisé par Irvin Kershner en 1980). Ensuite, il figure dans la série télévisée Star Wars : Les Aventures des Freemaker (créée par Bill Motz et Bob Roth en 2016) et enfin dans le sixième volet de la saga, Le Retour du Jedi (réalisé par Richard Marquand en 1983).

Pour concevoir l'Empire galactique, George Lucas, qui a écrit l'histoire de presque toute la saga Star Wars, a repris de nombreux bouleversements historiques réels, comme la montée au pouvoir d'Adolf Hitler, un homme d'État allemand ayant instauré une dictature. Il a par ailleurs été inspiré par des éléments culturels historiques tels que les parades de la Russie soviétique ou les casques d'armures japonaises de samouraïs du Moyen Âge. Il les a ensuite retranscrits dans les films qu'il a réalisés ou scénarisés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chute de la République galactique[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est encore sénateur au Sénat galactique, Palpatine orchestre l'invasion de la planète Naboo sous sa seconde identité secrète, Dark Sidious[Explication 1]. La reine de la planète, Padmé Amidala demande l'aide du Chancelier Valorum mais ce dernier se trouve incapable de résoudre le conflit. La reine invoque alors une motion de censure[Définition 1],[1] à l'encontre du Chancelier, afin de lui faire quitter le pouvoir. La Sénateur Palpatine se propose donc pour devenir la nouveau Chancelier. Le vote lui est favorable et Palpatine le devient. Dans le même temps, son apprenti Dark Maul est vaincu par Obi-Wan Kenobi. Dark Sidious voit alors en le jeune Anakin Skywalker une opportunité de devenir son nouvel apprenti[Explication 2],[2].

Dix ans plus tard, le groupe des Séparatistes s'oppose à la République galactique. Le Chancelier Palpatine demande à être promu en tant que Chancelier Suprême afin de voter la création d'une armée pour la République. Une fois cette armée créée, une guerre débute entre la République et les Séparatistes qui disposent de droïdes de combat. Cette période est connue en tant que Guerre des Clones.

Trois ans après le début de la Guerre des Clones, Dark Sidious / Palpatine arrive à son but ultime, faire basculer le talentueux Chevalier Jedi[Explication 3] Anakin Skywalker vers le côté obscur de la Force afin d'en faire son apprenti. Lorsque ce dernier est victime de visions lui montrant sa femme, la Sénatrice Padmé Amidala, mourir, Palpatine lui dit que le côté obscur de la Force lui donnerait le pouvoir de la sauver. Il lui révèle par la même occasion qu'il est le Sith Dark Sidious. Anakin Skywalker, converti, devient Dark Vador. Peu après, Palpatine ordonne aux soldats clones d'obéir à l'Ordre 66 qui commande l'exécution de tous les Jedi en vie. Proclamant que la République est victime d'un complot des Jedi souhaitant la renverser, Palpatine organise un vote pour le faire devenir Empereur et acquérir encore plus de pouvoir afin de rendre plus sûre la galaxie. Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker s'affrontent ensuite dans un duel après lequel Anakin Skywalker / Dark Vador ressortira brûlé. C'est pourquoi son nouveau maître Dark Sidious l'intègre dans une grande armure noire pour survivre. Constatant le chemin vers lequel Anakin s'est engagé, sa femme meurt en donnant naissance à deux jumeaux. Dès lors, Dark Sidious et Dark Vador complètement empli de rage règnent en maîtres dans la galaxie. Dans le même temps, la construction de l'Étoile Noire débute, sous le contrôle de Wilhuff Tarkin[3],[4],[5].

Les Jours Sombres[modifier | modifier le code]

Après l'avènement de l'Empire, Dark Vador est chargé par son maître Dark Sidious de traquer les Jedi ayant survécu à l'Ordre 66. La montée en puissance de Dark Vador dans la hiérarchie militaire de l'Empire est d'ailleurs peu comprise par de nombreux impériaux qui pensent qu'il ne s'agit que d'une machine conçue en laboratoire, semblable au Général Grievous, le chef de l'armée de droïdes des Séparatistes. Rares sont ceux qui connaissent sa véritable origine[5]. Pour accomplir sa mission, Vador engage le Grand Inquisiteur, dont le rôle est de traquer les derniers Jedi survivants et les êtres sensibles à la Force potentiellement dangereux pour l'Empire. Le Grand Inquisiteur finira par mourir de la main d'un Jedi nouvellement formé[6]. De son côté, Wilhuff Tarkin, un ancien commandant impérial accède au rang de Grand Moff et lance des opérations pour traquer les membres de la Confédération des systèmes indépendants (Séparatistes) dans la Bordure Extérieure[7].

Guerre Civile galactique[modifier | modifier le code]

Pendant de nombreuses années, l'Empereur réforme le pouvoir en profondeur. Il fait ainsi du Grand Moff Tarkin et de Dark Vador ses deux principaux lieutenants. Il dissout par ailleurs le Sénat galactique et donne l'autorité de certains territoires à des gouverneurs qui doivent faire régner la crainte dans leur province grâce à la menace pesante de l'Étoile Noire maintenant achevée. Cette arme est d'ailleurs testée pour la première fois en détruisant la planète Alderaan, d'où sont originaires de nombreux sénateurs impériaux travaillant en fait pour l'Alliance rebelle, une insurrection d'individus hostiles à la politique de l'Empire. Ce sont ces mêmes individus qui volent les plans de l'Étoile Noire et parviennent à la détruire en y trouvant une faille grâce à l'aide de Luke Skywalker et de Han Solo et Chewbacca. Le fidèle Grand Moff Tarkin trouve la mort lors de l'explosion de la base.

Reconstitution d'une célèbre scène du film L'Empire contre-attaque durant laquelle Dark Vador dévoile à Luke Skywalker ses origines et tente de l'amener vers le côté obscur de la Force pour régner sur la galaxie.

L'Empire décide alors de déployer de nombreuses sondes à travers la galaxie pour retrouver les rebelles. Une fois ces derniers trouvés sur la planète glaciale Hoth, l'Empire lance un assaut commandé par l'amiral Ozzel mais ce dernier, incompétent aux yeux du Seigneur Vador est éliminé et remplacé par le capitaine Piett, alors promu amiral. L'amiral lance un assaut terrien dirigé par le général Veers grâce aux marcheurs TB-TT. L'assaut échoue en partie car de nombreux rebelles parviennent à fuir mais l'Empire réussit tout de même à prendre le contrôle de la base rebelle. Dark Vador souhaite capturer le jeune Luke Skywalker. Pour ce faire, il pourchasse et trouve Han Solo en employant des chasseurs de primes, tout cela dans le but d'attirer Luke. Le plan de Dark Vador fonctionne car Luke les rejoint sur la Cité des Nuages. C'est à cet endroit que Dark Vador dévoile à Luke Skywalker qu'il est son père, connu autrefois en tant qu'Anakin Skywalker. Un combat entre les deux laisse Luke gravement blessé mais il parvient à s'enfuir. Pour finalement détruire la Rébellion, l'Empire décide de la construction d'une nouvelle arme / base sidérale : l'Étoile de la mort. Au cours des travaux, l'Empereur rend visite au Moff Jerjerrod pour que celui-ci fasse progresser les travaux plus vite. Cette nouvelle arme est protégée par un bouclier dont le générateur se trouve sur la lune forestière d'Endor. L'Empereur laisse passer des informations entre les mains des espions travaillant pour l'Alliance rebelle. Ce faisant, il espère faire venir toute la flotte de l'Alliance rebelle et la détruire. Cependant, l'Empereur était bien trop confiant et la bataille sur Endor entre les forces impériales et celles de l'Alliance a conduit à la désactivation du bouclier par l'équipe du général Han Solo. Dans le même temps, le général Lando Calrissian combat les vaisseaux de l'Empire sous le commandement de l'Amiral Ackbar. Sur l'Étoile de la mort elle-même, Luke Skywalker et Dark Vador s'affrontent sous les yeux de Dark Sidious qui rêve de le faire devenir son nouvel apprenti. Mais Luke refuse et Palpatine commence à le torturer en l'électrocutant sous les yeux de Dark Vador. Dark Vador prend conscience de la folie de l'Empereur et l'élimine tout en recevant une décharge électrique[Explication 4] qui le tuera plus tard. Lando Calrissian parvient à s'infiltrer simultanément dans le noyau de l'Étoile de la mort pour la faire exploser. Ainsi meurent Anakin Skywalker et Palpatine.

Peu de temps après, une bataille à lieu sur la planète désertique Jakku entre l'Alliance rebelle et les restes de l'armée impériale, il s'agit de la planète où l'Empire galactique avait établi une base de recherche secrète. L'issue de cette bataille aboutit à un accord entre les deux camps mettant fin à la Guerre Civile galactique[3],[4],[8],[9],[10],[11].

Localisation[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

La capitale du gouvernement de l'Empire est Coruscant, une planète entièrement recouverte de constructions urbaines. C'est depuis cette planète que Palpatine ordonne aux soldats clones d'exécuter l'Ordre 66 et envoie Anakin Skywalker devenu Dark Vador pour éliminer tous les apprentis Jedi à l'aide de son bataillon de clones. Palpatine rejoint le Sénat galactique et créé le premier Empire que la galaxie ait connu. En réalité, la disposition du Sénat rend les choses très difficiles, en effet, il a une forme circulaire et est très grand, les sons sont donc peu audibles et compréhensibles. L'acceptation de la transformation de la République en Empire n'est donc pas forcément unanime, bien que des applaudissements aient retentis dans la salle. Palpatine profite ainsi du désordre total pour prendre le pouvoir en toute légalité. Malgré son occupation légitime de la planète, l'Empire et l'Empereur sont guère appréciés des habitants, à tel point qu'à la mort de Dark Sidious et la fin du règne impérial, des feux d'artifice éclatent dans le ciel de la planète, mais également partout ailleurs dans la galaxie et des statues à l'effigie de Palpatine sont immédiatement retirées[3]. Pour enfermer ses ennemis, l'Empire les envoie sur la planète Stygeon Prime où ils seront détenus dans une prison.

Économique[modifier | modifier le code]

La principale planète connue disposant d'un attrait économique pour l'Empire est Mustafar, une planète volcanique. La planète est exploitée pour ses richesses minérales. La planète est plus tard utilisée pour interroger et exécuter des Jedi encore en vie après l'Ordre 66. Une entreprise du nom de Sienar Fleet Systems est détenue par l'Empire est localisée sur la planète Lothal et développe les différents modèles de Chasseurs TIE. Cette même entreprise détient des usines sur plusieurs planètes de la Bordure Extérieure[12],[13].

Militaire[modifier | modifier le code]

Le principal lieu où l'Empire est implanté est l'Étoile Noire, située en orbite autour de Géonosis, elle-même très éloignée du centre de la galaxie, elle se situe à sa frontière. C'est d'ailleurs sur cette planète que les plans de l'Étoile Noire sont aperçus pour la première fois lors de la Guerre des Clones entre les mains du comte Dooku, apprenti de Dark Sidious. La planète est rendue stérile lors de sa domination impériale et l'accès à son système solaire est restreint. Après sa destruction, l'Empire construit une une nouvelle station spatiale autour de la lune forestière d'Endor. Le quartier général de l'armée impériale se situe sur la planète Scarif, la planète est donc protégée par des troupes mais également par un bouclier[14],[15],[16].

Occupation[modifier | modifier le code]

En tant que puissance militaire dominante dans la galaxie, l'Empire peut se permettre d'envahir des lieux. La planète Jedha, qui était anciennement un lieu de pèlerinage pour les Jedi est maintenant occupée par l'Empire qui s'installe car la planète présente un certain intérêt pour lui[Film 1]. Jedha est par la suite le théâtre d'affrontements perpétuels entre l'Empire galactique et l'Alliance rebelle. La planète Bespin est elle aussi envahie par l'Empire peu de temps après la capture de Han Solo. Cette planète abrite une cité flottante dans les airs, appelée Cité des Nuages. Son exploitation du gaz attire l'Empire qui s'installe par la suite sur la cité mais le facteur déterminant ayant incité l'Empire à venir sur la planète fut la venue de Han Solo, Chewbacca et Leia Organa, la fille de Dark Vador. En effet, Han Solo est recherché par les chasseurs de primes car il s'agit d'une cible pour eux et par l'Empire car c'est un ami de Luke Skywalker, or Dark Vador tente de le retrouver[17],[18].

Organisation[modifier | modifier le code]

Académie impériale[modifier | modifier le code]

L'Académie impériale est localisée sur la planète Lothal. Elle permet d'entraîner des cadets, futurs stormtroopers ou officiers impériaux qui subissent un programme intensif d'obstacles afin de tester leur intelligence et leur abilité. Le commandant Cumberlayne Aresko et le surveillant Myles Grint sont deux instructeurs notables de l'Académie impériale, près à tout faire pour que leurs cadets réussissent coûte que coûte. Le commandant Aresko est un instructeur cruel et arrogant qui se charge d'enlever tout sentiment pouvant aller à l'encontre de l'Empire. Le surveillant Grint est sous les ordres du commandant Aresko. Une élève se démarque des autres dans l'Académie impériale, Zare Leonis. Elle dispose de grandes capacités en tant que cadet mais elle cache son premier objectif à l'Empire, à savoir, retrouver sa sœur. Elle fuit ainsi l'Académie et rejoint des individus luttant contre l'Empire, comme le Padawan (Jedi) Ezra Bridger[19],[20],[21],[22].

Bureau de sécurité impérial[modifier | modifier le code]

Le Bureau de sécurité impérial a été secrètement fondé peu de temps après la naissance de l'Empire. Son but est de détecter des activités rebelles à travers la galaxie et d'y mettre un terme. Il est particulièrement utile lorsque des voleurs de la planète Lothal attaquent des avant-postes impériaux. Les instructeurs de l'Académie impériale Aresko et Grint travaillent tous les deux également pour le Bureau de sécurité impériale mais leur incompétence lors d'une attaque des rebelles sur la planète Lothal leurs vaut d'être éliminés par le Grand Inquisiteur sous les ordres du Grand Moff Tarkin[21],[22],[23].

Forces armées[modifier | modifier le code]

Troupes[modifier | modifier le code]

L'armure d'un stormtrooper impérial. Elle n'est pas très pratique pour les soldats bien que ces derniers soient bien formés. En effet le casque ne permet pas une grande visibilité, c'est pourquoi les Stormtroopers ratent souvent leurs cibles et l'armure ne protège pas bien contre les tirs de blaster.
Maquette d'un AT-AT Walker (« Marcheur TB-TT ») utilisé par l'Empire dans plusieurs missions, par exemple, lors de l'assaut sur Hoth contre les rebelles.

Les Soldats clones sont peu à peu remplacés par des individus non clonés pour servir l'Empire. C'est ainsi que ce dernier utilise des Stormtroopers, des soldats d'élites équipés d'une armure blanche de haute protection qui dispose d'un ensemble d'éléments de survie et d'un régulateur de température. Ils ont à leur disposition un pistolet blaster ou un fusil blaster. Ils attaquent toujours en groupe et font preuve d'une grande loyauté envers la cause impériale. L'Empire a créé de nombreuses unités spécialisées de stromtroopers. Il existe ainsi les Sandtroopers (spécialisés dans les opération en milieu désertique), les Shoretroopers (spécialisés dans la surveillance des plages et bunkers de la planète Scarif), les Death Troopers impériaux (spécialisés dans la protection rapprochée du Directeur Orson Krennic), les Snowtroopers (spécialisés dans les opérations en milieu enneigé), les Scout troopers (spécialisés dans les missions de reconnaissance ou d'infiltration), les Shock troopers (spécialisés dans la protection rapprochée de l'Empereur), les Jumptroopers (équipés d'un réacteur dorsal) et les Shadow troopers (équipés d'un dispositif les rendant invisibles).

Les stormtroopers (standards ou non) ont menés de nombreuses opérations, ils se sont d'abord emparés de la planète Lothal qui abrite désormais des usines de Chasseurs TIE. Ils ont aussi capturé la Princesse et Sénatrice Leia Organa sous les ordres de Dark Vador et ont fouillé la planète Tatooine pour récupérer les plans de l'Étoile noire dérobés par l'Alliance rebelle. C'est au cours de cette mission qu'ils ont tué l'oncle et la tante de Luke Skywalker, le fils de Dark Vador et Padmé Amidala. Lorsque Luke Skywalker, Han Solo, Chewbacca et Obi-Wan Kenobi s'infiltrent sur l'Étoile noire pour secourir Leia, les stormtroopers pourchassent ces derniers sans relâche à travers les murs de la base sidérale. Sous le commandement de l'Amiral Ozzel, les stormtroopers ont envahi la planète de la base rebelle Hoth. Les stormtroopers ont également accompagnés Dark Vador sur la Cité des nuages pour capturer Han Solo, le contrebandier recherché par Jabba le Hutt. Ils se sont ensuite intégralement emparés de la Cité des nuages. Lorsque l'Étoile de la mort fut construite en orbite autour d'Endor, les Stormtroopers sont assignés à la protection du générateur du bouclier de cette dernière. Cette mission se révélera être un échec car les soldats de l'Alliance réussissent à atteindre et détruire ce générateur grâce à l'aide des Ewoks, peuple d'Endor. Une dernière mission impliquera les Stormtroopers, la bataille de Jakku qui oppose la Nouvelle République aux dernières troupes restantes de l'Empire. Cette mission s'avérera un chaos complet[24],[25],[26],[27],[28],[29],[30],[31],[11],[32].

Véhicules[modifier | modifier le code]

L'Empire tient à sa disposition de nombreux véhicules pour différents usages : l'attaque, la défense, l'intimidation, le transport et le ravitaillement. Une partie des véhicules est héritée de la période de la République.

Trois admirateurs utilisant la parure de Garde Royal Impérial lors de la Star Wars Celebration. Ces gardes, déjà présents à l'époque républicaine, augmentent leur nombre lorsque les Gardes du Sénat les rejoignent.

La flotte impériale est très variée, les destroyers impériaux sont le symbole de la puissance militaire de l'Empire et sont utilisés principalement pour soumettre les peuples. Ils sont bâtis sur les mêmes bases que leurs prédécesseurs de la République, les destroyers de classe Venator et mesurent 1 600 mètres de longueur. Las de combattre ces vaisseaux de l'Empire, les peuples acceptent leur venue tandis que les pirates renoncent à les affronter. Même si l'Alliance rebelle découvre des failles pour les détruire, seul ses croiseurs les plus imposants sont capables de détruire ces destroyers. L'Empire détient plusieurs autres croiseurs stellaires, tels que l'Imperial Interdictor dont la principale caractéristique est de pouvoir tirer d'autres vaisseaux dans l'hyper-espace[33],[Définition 2],[34]. L'une des premières missions de ce croiseur était d'arrêter des rebelles comme Ezra Bridger et le commandant Sato. Le vaisseau fut détruit par un groupe de rebelles venus secourir les prisonniers. Le plus grand vaisseau connu que l'Empire ait à sa disposition est l'Executor, le vaisseau personnel de Dark Vador. Ce croiseur de classe Super Star Destroyer mesure 19 kilomètres de long. Son commandement revient à l'amiral Ozzel qui dirige l'assaut sur Hoth jusqu'à sa mort de la main de Dark Vador. L'amiral Piett le remplace et le dirige jusqu'à la bataille d'Endor où le vaisseau sera détruit en percutant l'Étoile de la mort, faisant périr tout son équipage[35]. Le croiseur impérial de classe Gozanti sert quant à lui au transport de véhicules plus légers. Un dernier modèle de vaisseau, l'Imperial Light Cruiser, de classe Arquitens est détenu par les forces impériales. Très manœuvrable, ce vaisseau est employé pour relayer des communications en orbite autour de la planète Lothal[36]. De plus petits vaisseaux du nom de TIE sont fabriqués en plusieurs variantes, il existe ainsi le Chasseur TIE basique fabriqué depuis la Guerre des Clones et qui est souvent l'objet de nouvelles innovations[37], des bombardiers capables de faire des dégâts dévastateurs[38], des intercepteurs plus rapides et mieux armés que les autres modèles mesurant près de 10 mètres de longueur ont une utilité notable lors de la bataille d'Endor[39]. Le Grand Inquisiteur se voit doter d'un TIE équipé d'un meilleur armement et d'un plus rapide moteur que les autres[40]. Dark Vador détient lui aussi sont propre modèle de Chasseur TIE permettant une meilleure compatibilité avec la Force[41]. Un autre petit véhicule, le Chasseur V-wing est doté d'une technologie très avancée et son design est issu de celui des chasseurs Jedi. Ils ont servi d'escorte à la navette avec laquelle Palpatine a secouru Dark Vador de Mustafar[42]. Pour transporter ces petits véhicules, l'Empire utilise le croiseur Quasar de classe Fire qui peut également faire office de base militaire[43]. Des navettes impériales permettent le transport de personnel ou de matériel et sont parfois employées pour des missions de recherche ou de combats[44],[45].

Pour le transport, les patrouilles et les attaques au sol, l'Empire utilise divers autres véhicules. Des véhicules bipèdes du nom de AT-DP (All Terrain Defence Pod (« Véhicule de Défense Tout-Terrain »)) Walker sont utilisés pour des patrouilles sur la planète Lothal et sont brièvement employés pour défendre la planète contre une attaque de rebelles. D'autres véhicules bipèdes semblables et d'une hauteur de près de 9 mètres sont déployés pour les batailles de Hoth et d'Endor. Le véhicule quadrupède « AT-ACT Walker » permet le ravitaillement en matériel et en munitions des régions appartenant à l'Empire tandis qu'un autre engin très similaire et d'une hauteur de 22,5 mètres sert à combattre et à intimider les cibles de l'Empire galactique. Bien que ces véhicules soient hautement armés et évolués, un groupe de rebelle parvient à prendre possession de l'un d'eux pour en détruire un autre. Plus tard, ils sont utilisés pour mener l'assaut contre la base rebelle située sur Hoth puis pour amener les troupes vers le champ de bataille sur la planète Endor. De rapides véhicules en lévitation ressemblant à des motocyclettes sont usés depuis la fin de République et jusqu'à la fin de l'Empire lors de la bataille d'Endor. Il sont très maniables et il y en a pour différents usages, militaire et civil[46],[47],[48],[49],[50],[51].

Étoile Noire... puis Étoile de la mort[modifier | modifier le code]

Durant la Guerre des Clones, Palpatine, sous l'identité de Dark Sidious, s'allie aux Géonosiens pour construire une toute nouvelle base militaire dont les plans sont confiés à l'apprenti de Dark Sidious, le comte Dooku, connu en tant que Dark Tyrannus. L'arme est construite autour de la planète Géonosis. L'accès est premièrement restreint à quelques responsables impériaux. La supervision de la construction de l'Étoile Noire revient au directeur Orson Krennic qui dirige la section Advanced Weapons Research (« Recherche en armes avancées ») pour les troupes impériales. Le système de défense de l'Étoile Noire est quant à lui confié au Vice Amiral Rancit. Cependant, ce dernier est remplacé par le commandant Wilhuff Tarkin qui se trouve être un excellent superviseur. Pour le récompenser, l'Empereur lui accorde le rang de Grand Moff pour lui offrir un plus grand contrôle. Les plans de cette arme sont volés par des membres de l'Alliance rebelle. Dark Vador aide alors l'Empereur et le Grand Moff Tarkin à retrouver les responsables et capture la Princesse Leia Organa, sénatrice impériale accusée de trahison. Pour lui forcer à avouer où se trouve la base de l'Alliance rebelle, le Grand Moff Tarkin menace la princesse de détruire sa planète natale, Alderaan. Celle-ci lui ment et le Grand Moff Tarkin ordonne la destruction d'Alderaan par l'Étoile Noire. Ainsi, il fait tuer des milliards d'habitants. L'Alliance rebelle, qui détient les plans de l'arme, sauve la princesse et lance un assaut pour détruire l'arme, cette mission se révèle être un succès. Le Grand Moff Tarkin meurt dans l'explosion de la base sidérale qui faisait également office d'arme avec de nombreux autres hauts responsables de l'Empire.

Après la destruction de l'Étoile Noire, l'Empire envisage la construction de l'Étoile de la mort en orbite autour d'Endor. Son objectif est de détruire l'Alliance rebelle. Mais sa construction n'est qu'à demie finie lorsque l'Empereur en personne vient s'informer de l'avancée des travaux. Au courant de la présence de cette arme, l'Alliance lance un assaut aérien dirigé par le général Lando Calrissian ainsi qu'un assaut terrestre mené par le général Han Solo pour détruire l'arme et son générateur. Les informations parvenues aux mains de l'Alliance sont en fait le fruit d'une maniguence fomentée par l'Empereur pour attirer et anéantir tout ce qu'il reste des rebelles. En réalité, l'arme de l'Empire est déjà opérationnelle. Face à la flotte de l'Empire, le général Calrissian refuse de fuir et parvient à s'infiltrer dans le noyau de la base pour la détruire grâce au général Solo qui a désactivé le générateur. La nouvelle arme de l'Empire est ainsi déjà détruite[52],[53],[16],[5].

Prison[modifier | modifier le code]

Pour se débarrasser de ses ennemis, l'Empire a également recours à l'emprisonnement. Une prison notable est utilisée par l'Empire pour retenir l'ancien apprenti de Dark Sidious lui-même, Dark Maul. La prison est appelé The Spyre est se situe sur la planète Stygeon Prime, une planète montagneuse et froide. La prison était déjà en place lors de la Guerre des Clones, période à laquelle fut emprisonné Dark Maul. La prison est technologiquement avancée puisqu'elle dispose d'un bouclier et est protégée par un dispositif contre les armes des croiseurs et des chasseurs TIE et est invisible sur les radars. Cela fait de cette prison l'une des plus sûres de la galaxie[54],[55].

Sénat galactique[modifier | modifier le code]

Le Sénat est localisé sur la capitale de la galaxie, Coruscant. Durant la période de l'Empire, les pouvoirs des sénateurs sont amoindris par l'Empereur qui préfère donner la souveraineté des territoires à des gouverneurs. De nombreux sénateurs sont en fait des traîtres travaillant secrètement pour l'Alliance rebelle. Parmi ces derniers, il y a par exemple les sénateurs Mon Mothma et Bail Organa. Après plusieurs doutes quant à la loyauté des sénateurs, l'Empereur décide de dissoudre le Sénat galactique peu de temps avant la bataille de Yavin. Après la proclamation de l'Empire, les Gardes du Sénat sont transformés en stormtroopers ou en Gardes Royaux Impériaux[56],[4],[57],[58].

Opposition[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alliance rebelle.

Une opposition est née dès la Guerre des Clones, mais à cette époque, elle ne résistait pas à l'Empire, plutôt au mouvement séparatiste. L'idée d'une résistance fut initiée par Anakin Skywalker en personne auprès du Conseil des Jedi lorsque les habitants de la planète Onderon avaient quelques difficultés à vaincre les droïdes des Séparatistes. Anakin Skywalker a donc proposé de former des bataillons. Ce sont la plupart des membres de ces bataillons qui rejoignent plus tard les rangs des troupes de l'Alliance rebelle, comme Saw Gerrera qui participera au plan des vols de l'Étoile Noire.

L'idée de se rebeller contre l'Empire vient cependant de quelques membres du Sénat galactique dont Mon Mothma, Padmé Amidala ou encore Bail Organa qui complotent secrètement sur Coruscant durant les dernières heures de la République. Leur travail au Sénat consiste à essayer de réduire l'étendue des pouvoirs de Palpatine bien qu'entre eux, leurs ambitions sont plus grandes. C'est ainsi qu'ils se préparent à créer une résistance devant être capable de dépasser le cadre de la loi pour opérer. Padmé Amidala meurt trop tôt pour voir l'ampleur que prend le mouvement rebelle, mais les sénateurs Mon Mothma et Bail Organa deviennent deux des plus grands chefs de l'opposition. Durant la période surnommée « Les Jours Sombres » dans la galaxie, le mouvement de résistance gagne de plus en plus de planètes et de systèmes solaires, souhaitant dès à présent retrouver leur liberté. Durant cette même période, une équipe composée de la Mandalorienne Sabine Wren (les Mandaloriens sont un peuple dont sont issus de redoutables chasseurs de primes), du Jedi Kanan Jarrus et de son appprenti Ezra Bridger ainsi que de la pilote Hera Syndulla, du guerrier Garazeb Orrelios et d'un droïde, lutte activement contre les agissements de l'Empire sur la planète Lothal et dans la Bordure Extérieure. De multiples groupes se joignent au mouvement, créant une alliance. Plus les forces de la rébellion augmentent et plus l'Empire souhaite la détruire par le biais de sa nouvelle arme, l'Étoile Noire. C'est à ce moment qu'un groupement d'espions rebelles dirigé par Jyn Erso se charge d'obtenir des plans de l'arme afin de la détruire. Une fois ces plans volés, Leia Organa, à la fois sénatrice et membre de l'Alliance met en sureté les plans en les confiant au droïde R2-D2 envoyé sur la planète Tatooine pour trouver Obi-Wan Kenobi, un Jedi que la princesse considère capable de l'aider. Capturée juste après par Dark Vador, elle est interrogée sur les localisations de bases rebelles dans la galaxie. C'est lors de cet interrogatoire qu'a lieu la première démonstration de la puissance de l'Étoile Noire sous les ordres du Grand Moff Tarkin. Au cours de cette démonstration, la planète d'origine du Sénateur Bail Organa, Alderaan, est détruire tandis que lui meurt avec. Les rebelles planifient alors une attaque contre l'Étoile Noire dont elle connaît les détails de la construction. Plusieurs escadrons sont envoyés et Luke Skywalker avec eux, utilisant les capacités liées à la Force, Luke parvient à lancer des torpilles dans le réacteur principal de la base sidérale, la faisant exploser. A ce moment, l'espoir de vaincre l'Empire se propage encore plus dans la galaxie. Cependant, la riposte de l'Empire cause de graves dommages aux forces rebelles car il prend possession de la base Echo sur Hoth, laissant les rebelles en fuite airer dans l'espace par le biais de leur vaisseaux spatiaux. Sous la direction de Mon Mothma et de l'amiral Ackbar, un commando de rebelle recueille des informations quant à la construction d'une seconde base sidérale de l'Empire. Tombant dans un piège organisé par l'Empereur, les rebelles se retrouvent coincés par les forces impériales à la fois sur la planète où se trouve le générateur du bouclier de la base sidérale que dans l'espace, confrontés à la flotte de l'Empire. Les rebelles réussissent malgré tout à accomplir leur mission et pénètrent jusque dans le noyau de la base et la détruise. Luke Skywalker, présent à l'intérieur part peu de temps avant l'explosion. Les actes de l'Alliance rebelle libèrent ainsi la galaxie[59],[60],[61].

Héritage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Premier Ordre.
Kylo Ren est le petit fils de Dark Vador. En effet, il est le fils de Leia Organa et de Han Solo. Tout comme son grand père, il est chargé d'éliminer les opposants de son régime et d'anéantir les restes de l'Ordre Jedi.

Premier Ordre[modifier | modifier le code]

Trente ans après la bataille d'Endor symbolisant la fin de l'Empire galactique, l'Alliance rebelle devient la Nouvelle République, contraignant ce qu'il reste de l'Empire à se désarmer à dédommager les peuples opprimés affaiblis. Cependant, dans les confins de la galaxie, dans une région inconnue, des anciens officiers impériaux et des nobles conspirent afin de parvenir à une nouvelle prise de pouvoir de la galaxie. C'est ainsi que sur les cendres de l'Empire, une organisation qui se nomme Premier Ordre, voit le jour[62]. Le Premier Ordre est commandé par le Leader Suprême Snoke, un personnage mystérieux capable de contrôler la Force. Dark Vador, qui n'a pourtant aucun lien direct avec le Premier Ordre semble grandement impacter celui-ci. Effectivement, le Seigneur Sith est perçu comme un martyr dont le travail n'a pas pu être achevé. Son petit fils, Kylo Ren, également sensible à la Force, semble aussi lui vouer un culte, il déclare à ce propos lui-même : « J'achèverai ce que vous avez commencé », s'adressant au casque brûlé de Dark Vador. Le Premier Ordre se voit ainsi comme l'héritier de l'Empire dont le rôle est mener à bien ses volontés. Le Premier Ordre détient certains éléments semblables à ceux de l'Empire, tels que les forces armées (constituées principalement de stormtroopers), des vaisseaux spatiaux (comme un croiseur stellaire, des Chasseurs TIE, une navette, etc.) mais aussi une base sidérale faisant office d'arme[63],[64],[65],[66],[67],[68].

Inspirations[modifier | modifier le code]

L'Empire galactique est visiblement très inspiré de l'Allemagne nazie, sa mise en place est similaire puisque il fait disparaître une démocratie et se retrouve dirigé par un seul chef cumulant tous les pouvoirs. De plus, son fonctionnement lui ressemble fortement car tous les deux font appel à la violence pour instaurer l'ordre. Le nom des soldats, stormtroopers, est semblable au nom allemand des sections d'assaut (Sturmabteilung). Les costumiers ayant travaillé sur les films de la saga Star Wars se sont inspirés de costumes des soldats allemands du IIIe Reich (1933 - 1945) pour confectionner ceux des officiers impériaux, excepté la casquette, inspirée elle de la visière créée par le général de corps d'armée Marcel Bigeard en 1956 (lieutenant-colonel à l'époque)[Ouvrage 1].

L'Empire galactique puise une autre inspiration dans la Russie soviétique, en effet, dans le commentaire audio du film Le Retour du Jedi, George Lucas admet s'être inspiré des parades militaires de la Journée internationale des travailleurs en URSS pour retranscrire la démarche de Palpatine. Pour réaliser son premier film de la saga (Un nouvel espoir), George Lucas affirme avoir pris comme inspiration les États-Unis du temps de la Guerre du Viêt Nam. La montée au pouvoir de Palpatine ressemble à celles de divers empereurs, Jules César, Auguste, Napoléon Ier mais aussi Adolf Hitler. Il fait pression sur le Sénat et le manipule afin d'obtenir plus de pouvoirs tout comme l'empereur romain Auguste et exactement comme lui, il prétend qu'il rendra ses pouvoirs une fois la crise terminée. Il s'appuie également sur l'armée pour asseoir son pouvoir. La relation entretenue entre Dark Sidious (Empereur) et Dark Vador (chef de l'armée) est comparable à celle d'Adolf Hitler (Chancelier) et Heinrich Himmler (dirigeant des Sections de sécurité) ou encore à celle entre Joseph Staline (cumule de nombreuses fonctions politiques) et Lavrenti Beria (chef du NKVD). L'armure de Dark Vador et notamment son casque, est inspirée d'une tenue de samouraï japonais de l'époque médiévale[Ouvrage 2],[Ouvrage 1].

Une partie des éléments intégrés au film Un nouvel espoir et liés à l'Étoile Noire sont issus du premier long-métrage de George Lucas sorti en 1971, THX 1138. Dans la scène du film où Luke Skywalker et Han Solo font semblant de capturer Chewbacca, Luke déclame que le prisonnier est transféré depuis une cellule portant le numéro 1138. Plus tard dans le film, il peut être lu sur un moniteur de la salle de contrôle de l'Étoile Noire « THX/1138 »[69].

Œuvres dans lesquelles l'Empire galactique apparaît[modifier | modifier le code]

L'Empire galactique apparaît dans de nombreuses œuvres cinématographiques, télévisuelles, littéraires et vidéo ludiques. Cette liste n'est pas exhaustive.

Films et séries télévisées[modifier | modifier le code]

Cette liste est établie selon l'ordre chronologique de Star Wars.

Roman, bandes dessinées et nouvelles[modifier | modifier le code]

Cette liste est établie selon l'ordre chronologique de Star Wars.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes explicatives
  1. L'appellation Darth (« Dark ») fait référence aux Sith, un groupe d'individus explorant la nature sombre de la Force. Les Sith prônent des valeurs telles que la haine, la déception et la cupidité. Ils adoptent une tenue vestimentaire noire, avec une cape et utilisent - au moins - un sabre laser rouge.
  2. Les Sith fonctionnent selon le principe qu'il ne doit coexister qu'un maître et son apprenti.
  3. L'appellation « Jedi » fait référence à un groupe d'individus explorant la nature de la Force. Les Jedi sont des gardiens de la paix et maintiennent la justice dans la République. De par leur fonction, ils sont ennemis des Sith. Les Jedi sont armés d'un sabre laser.
  4. La capacité appelée Force Lightning (« Éclair de Force ») est propre aux Sith. Elle est efficace dans la torture, dans la défiguration et éventuellement, dans l'assassinat.
Notes liées aux œuvres de Star Wars
  1. L' « intérêt » de la planète en question pour l'Empire demeure inconnu, la planète Jedha apparaissant dans le film Rogue One: A Star Wars Story qui sortira en fin d'année 2016.
Définitions
  1. Une « motion de censure » est un procédé qui permet à une assemblée d'exprimer son absence de confiance envers le gouvernement.
  2. L'« hyper-espace » en science-fiction se caractérise par la possibilité de traverser de grandes distances à une vitesse supérieure à celle de la lumière. En réalité, dépasser la vitesse de la lumière est impossible. Ce concept est uniquement employé dans des œuvres fictives.

Références[modifier | modifier le code]

Sites Web
  1. (fr) Éditions Larousse, « Expressions : censure - Dictionnaire de français Larousse », sur www.larousse.fr
  2. (en) « Naboo », sur StarWars.com
  3. a, b et c (en) « Galactic Empire » [« Empire galactique »], sur StarWars.com
  4. a, b et c (en) « Emperor Palpatine / Darth Sidious » [« Empereur Palpatine / Dark Sidious »], sur StarWars.com
  5. a, b et c (en) « Darth Vader » [« Dark Vador »], sur StarWars.com
  6. (en) « The Grand Inquisitor » [« Le Grand Inquisiteur »], sur StarWars.com
  7. (en) « Grand Moff Tarkin », sur StarWars.com
  8. (en) « Moff Jerjerrod », sur StarWars.com
  9. (en) « Boba Fett », sur StarWars.com
  10. (en) « Jakku », sur StarWars.com
  11. a et b (fr) « Premier aperçu de la bataille de Jakku dans Star Wars™ Battlefront™ », sur starwars.ea.com,‎
  12. (en) « Sienar Fleet Systems » [« Système de la flotte Sienar »], sur StarWars.com
  13. (en) « Mustafar », sur StarWars.com
  14. (en) « Geonosis », sur StarWars.com
  15. (en) « Scarif », sur StarWars.com
  16. a et b (en) « Death Star II » [« Étoile de la mort »], sur StarWars.com
  17. (en) « Jedha », sur StarWars.com
  18. (en) « Cloud City » [« Cité des Nuages »], sur StarWars.com
  19. (en) « Imperial Academy » [« Académie impériale »], sur StarWars.com
  20. (en) « Zare Leonis », sur StarWars.com
  21. a et b (en) « Commandant Cumberlayne Aresko », sur StarWars.com
  22. a et b (en) « Taskmaster Myles Grint » [« Surveillant Myles Grint »], sur StarWars.com
  23. (en) « Imperial Security Bureau » [« Bureau de sécurité impérial »], sur StarWars.com
  24. (en) « Lothal », sur StarWars.com
  25. (en) « Stormtroopers » [« Troupes d'assaut »], sur StarWars.com
  26. (en) « Shoretrooper » [« Troupe du rivage »], sur StarWars.com
  27. (en) « Snowtroopers » [« Troupe de la neige »], sur StarWars.com
  28. (en) « Imperial Death Trooper » [« Troupe de la mort impériale »], sur StarWars.com
  29. (en) « Scout Troopers » [« Troupes de reconnaissance »], sur StarWars.com
  30. (en) « Admiral Ozzel » [« Amiral Ozzel »], sur StarWars.com
  31. (fr) « Rebelles et soldats - Star Wars Battlefront », sur starwars.ea.com
  32. (en) « Sandtroopers » [« Troupes du sable »], sur StarWars.com
  33. (en) « Imperial Interdictor » [« Interdictor impérial »], sur StarWars.com
  34. (en) NASA Administrator, « Is Warp Drive Real? » [« L'hyper-espace est-elle réelle ? »], sur nasa.gov,‎
  35. (en) « Executor » [« Executeur »], sur StarWars.com
  36. (en) « Imperial Light Cruiser » [« Croiseur impérial léger »], sur StarWars.com
  37. (en) « TIE fighter » [« Chasseur TIE »], sur StarWars.com
  38. (en) « TIE Bomber » [« Bombardier TIE »], sur StarWars.com
  39. (en) « TIE Interceptor » [« Intercepteur TIE »], sur StarWars.com
  40. (en) « Inquisitor's TIE Advanced Prototype » [« Prototype avancé du TIE de l'Inquisiteur »], sur StarWars.com
  41. (en) « Darth Vader's TIE Fighter » [« Chasseur TIE de Dark vador »], sur StarWars.com
  42. (en) « V-wing Fighter » [« Chasseur V-wing »], sur StarWars.com
  43. (en) « Quasar Fire-Class Cruiser-Carrier » [« Croiseur de classe Feu Quasar »], sur StarWars.com
  44. (en) « Imperial Sentinel-Class Shuttle » [« Navette impériale de classe Sentinelle »], sur StarWars.com
  45. (en) « Imperial Shuttle » [« Navette impériale »], sur StarWars.com
  46. (en) « Lothal Speeder Bike » [« Motojet de Lothal »], sur StarWars.com
  47. (en) « Speeder Bike » [« Motojet »], sur StarWars.com
  48. (en) « AT-ST Walker » [« Marcheur AT-ST »], sur StarWars.com
  49. (en) « AT-AT Walker (All Terrain Armored Transport) » [« Marcheur TB-TT (Transporteur blindé tout-terrain) »], sur StarWars.com
  50. (en) « AT-DP Walker » [« Marcheur AT-DP »], sur StarWars.com
  51. (en) « AT-ACT walker » [« Marcheur AT-ACT »], sur StarWars.com
  52. (en) « Death Star » [« Étoile Noire »], sur StarWars.com
  53. (en) « Director Orson Krennic » [« Directeur Orson Krennic »], sur StarWars.com
  54. (en) « Stygeon Prime », sur StarWars.com
  55. (en) « The Spire », sur StarWars.com
  56. (en) « Galactic Senate » [« Sénat galactique »], sur StarWars.com
  57. (en) « Senate Guard » [« Garde du Sénat »], sur StarWars.com
  58. (en) « Imperial Royal Guard » [« Garde Royal Impérial »], sur StarWars.com
  59. (en) « Rebel Alliance » [« Alliance rebelle »], sur StarWars.com
  60. (en) « Jyn Erso », sur StarWars.com
  61. (en) « Saw Gerrera », sur StarWars.com
  62. (en) « The First Order » [« Premier Ordre »], sur StarWars.com
  63. (en) « Starkiller Base » [« Base Starkiller »], sur StarWars.com
  64. (en) « First Order TIE Fighter » [« Chasseur TIE du Premier Ordre »], sur StarWars.com
  65. (en) « Kylo Ren's Command Shuttle » [« Navette de commandement de Kylo Ren »], sur StarWars.com
  66. (en) « First Order Star Destroyer (Finalizer) » [« Destroyer stellaire du Premier Ordre »], sur StarWars.com
  67. (en) « Kylo Ren », sur StarWars.com
  68. (fr) « Star Wars : Le Réveil de la Force - Bande-annonce finale (VF) », sur YouTube.com,‎
  69. (en) « Beyond a Cell Block: References to THX 1138 in Star Wars », sur StarWars.com,‎
Ouvrages
  1. a et b (fr) Star Wars, le mythe et la science, Montrouge, Mondadori Magazines, (1re éd. 2005), 62 p., cartonné (ISBN 978-2-35590-349-6, présentation en ligne)
  2. (en) Mary Henderson, Star Wars: The Magic of Myth, Spectra, , 224 p. (ISBN 0553378104)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Site officiel de Star Wars
  • (en) « Star Wars Databank » [« Banque de données Star Wars »], la banque de données Star Wars répertorie tous les éléments fictifs apparaissant dans les films et séries télévisées de l'univers Star Wars, sur StarWars.com
  • (fr) « Star Wars Rebels », la page Web qui présente la série télévisée du même nom ainsi que ses personnages, sur Disney.fr
  • (fr) « Vidéos Star Wars », des extraits des films et séries télévisées de la saga Star Wars ainsi que du contenu de ces derniers, sur Disney.fr