Réplique culte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Réplique.

Une réplique culte est une phrase célèbre et populaire provenant d'une œuvre de fiction, et qui est souvent citée, devenant culte.

La réplique culte peut être une phrase fétiche si elle est employée plus d'une fois par sa source. En général, un film culte donne souvent l'occasion d'avoir des répliques cultes.

Impact sociologique[modifier | modifier le code]

Ces répliques sont à la source d'un phénomène sociologique de mode, de nombreuses personnes reprennant les répliques, et parfois les détournent principalement dans le domaine humoristique et publicitaire[réf. nécessaire].

Répliques célèbres dans les arts[modifier | modifier le code]

Répliques célèbres au cinéma[modifier | modifier le code]

Cinéma américain[modifier | modifier le code]

Star Wars

« Que la force soit avec toi - May the force be with you — »

— réplique de plusieurs personnages dans la saga Star Wars, notamment dans Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir.

« Je suis ton père »

— réplique de Dark Vador dans Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque.

Terminator

« Je reviendrai — I'll be back — »

— réplique du Terminator (Arnold Schwarzenegger) dans le 1er Terminator.

« Hasta la vista, baby »

— réplique du Terminator dans Terminator 2.

Die Hard

« Yippee-ki-yay, pauvre con ! — Yippee-ki-yay motherfucker! — »

— réplique de John McClane (Bruce Willis) dans la série de films Die Hard ; cette réplique est répétée dans tous les épisodes.

L'Arme fatale

« J'ai passé l'âge de ces conneries — variante : Je suis trop vieux pour toutes ces conneries — »

— réplique de Danny Glover dans le film L'Arme fatale.

Taxi driver

« C'est à moi que tu parles ? — You talkin' to me? — »

— réplique de Robert De Niro dans Taxi driver.

Le Parrain

« Je vais lui faire une offre qu'il ne peut pas refuser — I'm going to make him an offer he can't refuse — »

— réplique de Vito Corléone dans le Le Parrain.

Autant en emporte le vent

« Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucisFrankly, my dear, I don't give a damn »

— réplique de Rhett Butler (Clark Gable) dans Autant en emporte le vent.

Certains l'aiment chaud

« Eh bien... personne n'est parfait ! — Well... nobody's perfect! — »

— réplique de Osgood Fielding III (Joe E. Brown) dans Certains l'aiment chaud.

Cinéma français[modifier | modifier le code]

Hôtel du Nord

« Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ? »

— réplique d'Arletty dans Hôtel du Nord.

Drôle de drame

« Moi j'ai dit bizarre ? Comme c'est bizarre ! »

— réplique de Louis Jouvet dans Drôle de drame.

Le Quai des brumes

« T'as d'beaux yeux tu sais ! »

— réplique de Jean Gabin dans Le Quai des brumes.

Les Valseuses

« On est pas bien là ?… à la fraîche, décontractés du gland ? »

— réplique de Gérard Depardieu dans Les Valseuses.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]