Octobre 1984

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chronologie ou une date
Cet article est une ébauche concernant une chronologie ou une date.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Octobre 1984
Nombre de jours 31
Premier jour Lundi 1er octobre 1984
1er jour de la semaine 40
Dernier jour Mercredi 31 octobre 1984
3e jour de la semaine 44

Calendrier
octobre 1984
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
40 1er 2 3 4 5 6 7
41 8 9 10 11 12 13 14
42 15 16 17 18 19 20 21
43 22 23 24 25 26 27 28 
44 29 30 31        
1984Années 1980XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Septembre 1984 Novembre 1984 Suivant
Octobre précédent et suivant
Précédent Octobre 1983 Octobre 1985 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

  • Pu Laldenga, le chef de l’insurrection mizo dans le Nord-Est de l'Inde dépose les armes. Le territoire est promu État du Mizoram et Laldenga en devient le chief minister.
  • Cambodge : les principales bases de la coalition des trois mouvements de résistance sont détruites par les Vietnamiens entre octobre 1984 et avril 1985.
  • dernier discours d'Indira Gandhi à Bhubeneswar[1].


  • 6 octobre (Chili) : Augusto Pinochet rétablit l’état de siège levé depuis 1978 et continue à réprimer durement les protestas, qui baissent progressivement d’intensité.
  • 8 octobre (Salvador) : le président Duarte propose des négociations directes avec le FMLN. Un dialogue s’ouvre à La Palma mais n’aboutit pas.
  • 19 octobre (Pologne) : affaire du père Jerzy Popieluszko, aumônier des aciéries de Varsovie, enlevé, torturé et assassiné par la police politique polonaise. Le régime Jaruzelski, compromis, perd peu à peu la maîtrise de la situation et tente d’introduire des réformes économiques.
  • 31 octobre (Inde)  : Indira Gandhi est assassinée par ses gardes du corps sikhs. Son fils Rajiv lui succède comme Premier ministre de l'Inde. Il tente de lancer le pays dans la voie de la modernisation industrielle. La nouvelle de l’assassinat d’Indira provoque des pogroms qui se soldent par la mort de 4000 Sikhs.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1852