Jean Reno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reno.
Jean Reno
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean Reno en février 2012.

Nom de naissance Juan Moreno y Herrera-Jiménez
Naissance (67 ans)
Casablanca (Maroc)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables Le Grand Bleu
Les Visiteurs (série de films)
Léon
Les rivières pourpres
La Rafle
Séries notables Jo

Jean Reno (/​ʒɑ̃ ʁe.no/) est un acteur français né le à Casablanca (Maroc).

Découvert par Luc Besson qui lui permet d'accéder à la célébrité en lui offrant des rôles principaux dans Le Grand Bleu, Nikita et Léon, il connaît également une grande popularité grâce à la comédie de Jean-Marie Poiré Les Visiteurs et ses suites. Il est l'un des rares acteurs français à faire une carrière importante aux États-Unis, tournant notamment dans Mission impossible avec Tom Cruise, Godzilla avec Matthew Broderick, Ronin avec Robert De Niro, La Panthère rose avec Steve Martin ou encore Da Vinci Code avec Tom Hanks.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Reno, en 2005 à Saint-Malo.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

De son vrai nom Juan Moreno y Herrera-Jiménez, Jean Reno naît à Casablanca de parents espagnols, originaires d'Andalousie — son père était de Sanlúcar de Barrameda et sa mère était de Jerez de la Frontera — qui ont fui le régime de Franco. La famille s'installe ensuite en France métropolitaine en 1970. Après avoir accompli son service militaire en Allemagne, de retour en France, il se lance dans une carrière de comédien, montant une compagnie théâtrale avec Didier Flamand.

Carrière[modifier | modifier le code]

Premiers pas[modifier | modifier le code]

Jean Reno fait ses premières apparitions dans des films tels que Clair de femme de Costa-Gavras (1979) ou Le Dernier Combat de Luc Besson (1983) qu'il rencontre sur le tournage des Bidasses aux grandes manœuvres. Et c'est avec ce réalisateur qu'il se fait remarquer en 1985 dans son film Subway, dans lequel il joue aux côtés d'Isabelle Adjani, de Christophe Lambert, de Michel Galabru ou encore de Richard Bohringer.

Le succès à 40 ans[modifier | modifier le code]

Mais c'est en 1988 avec le film Le Grand Bleu que l'acteur connaît véritablement le succès, il a alors quarante ans ; les films s'enchaînent, Nikita, Les Visiteurs (important succès au box-office en France) ou encore Léon lui conférant une notoriété dès lors nationale puis internationale ; c'est à ces occasions qu'il apprend l'anglais, certaines de ces productions étant tournées dans cette langue. Multipliant les registres, il devient ainsi l'une des valeurs sûres du cinéma français, tournant avec les plus grands acteurs et réalisateurs avant d'être sollicité par Hollywood où il tourne dans des blockbusters tels Mission impossible, Godzilla, Ronin, La Panthère rose ou encore Da Vinci Code.

Reno a été nommé trois fois pour le César du meilleur acteur ; deux fois pour un premier rôle grâce à Léon et Les Visiteurs, ainsi qu'une fois pour un second rôle dans Le Grand Bleu.

Fait rare, il est également connu au Japon, depuis le succès du Grand Bleu là-bas, et a notamment tourné dans des publicités de Honda Orthia (1996)[1],[2] et dans Wasabi en 2001 avec Ryōko Hirosue.

L'acteur a refusé le rôle de l'agent Smith dans le film Matrix (qui sera finalement joué par Hugo Weaving), choisissant plutôt de jouer dans Godzilla[réf. nécessaire].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jean Reno a été marié trois fois et a six enfants :

  • de 1977 à 1991 avec Geneviève Siegl dont il a deux enfants : Sandra née en 1977 et Michael né en 1980 ;
  • de 1994 à 2001 avec Nathalie Dyszkiewicz, mannequin, dont il a deux enfants : Tom né en 1996 et Serena née en 1998 ;
  • depuis le 29 juillet 2006 avec Zofia Borucka, mannequin britannique d'origine slovène[3],dont il a deux enfants : Cielo né en 2009 et Dean né en 2011. Ses témoins étaient Nicolas Sarkozy et Johnny Hallyday.

Jean Reno mesure 1 87 mètre.

Catholique, Jean Reno est membre de la Fondation Abbé-Pierre. Il est parrain officiel de l'ICM avec l'actrice Michelle Yeoh. Par ailleurs, il a déjà chanté à deux reprises avec Johnny Hallyday, pour les 85 ans de Charles Aznavour et pour les Enfoirés.

Il est aussi un grand fan de Formule 1, précisément de l'écurie Ferrari.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Jean Reno en 2010, à l'avant-première du film L'Immortel.

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Clip[modifier | modifier le code]

Publicité[modifier | modifier le code]

  • Jean Reno a été la voix off des publicités EDF/GDF durant les années 1990 avec son slogan : « Nous vous devons plus que la lumière ».
  • En 2011, Jean Reno reprend le personnage de Doraemon lors d'une publicité pour le constructeur automobile Toyota.
  • En 2012, habillé d'un costume blanc et de chaussures blanches, Jean Reno fait la publicité de la chaîne payante SKY en Allemagne.

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Les Enfants du futur, conte musical d'Alan Simon : Hermès
  • 1999 : Excalibur la légende des celtes, opéra-rock d'Alan Simon : narration

Distinctions[modifier | modifier le code]

Signature de Jean Reno, tirée d'un autographe réalisé lors du tournage des Visiteurs 3.

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]