Anakin Skywalker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dark Vador

Anakin Skywalker
Dark Vador
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars.

Cosplay de Dark Vador.
Cosplay de Dark Vador.

Nom original Anakin Skywalker
Alias Dark Vador
Naissance 42 av. BY à Galactic Republic.svg Tatooine
Origine Tatooinien
Décès 4 ap. BY sur l'Étoile de la mort, vers Endor (à 46 ans)
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Anakin : Châtain
Vador : Chauve
Yeux Anakin : Bleus
Vador : Jaunes
Activité Esclave
Jedi
Seigneur noir des Sith
Caractéristique Taux surélevé de midi-chloriens (+ de 20 000)
Famille Shmi Skywalker (mère)
Padmé Amidala (épouse)
Leia Organa (fille)
Luke Skywalker (fils)
Ben Solo (petit-fils)
Affiliation Ordre Jedi
Sith
Entourage Obi-Wan Kenobi, le capitaine Rex, Ahsoka Tano, Padmé Amidala, l'empereur Palpatine
Ennemi de Alliance rebelle
Confédération des systèmes indépendants

Membres République galactique
Empire galactique

Créé par George Lucas
Interprété par Jake LloydI
Hayden Christensen II-III
David ProwseIV-V-VI[1]
Bob AndersonV-VI[2]
Sebastian ShawVI[3]
Voix Anakin Skywalker à 10 ans :
Julien Bouanich (version française de l'épisode I)
Alexis del Vecchio (version québecoise de l'épisode I)

Anakin Skywalker à 20 ans :
Matt Lanter (version originale de Star Wars: The Clone Wars et The Clone Wars)
Emmanuel Garijo (version française des épisodes II et III, Star Wars: The Clone Wars et les saisons 1 à 4 de The Clone Wars)
Matthieu Sampeur (version française des saisons 5 et 6 de The Clone Wars)
Martin Watier (version québecoise des épisodes II et III, Star Wars: The Clone Wars et The Clone Wars)
<Dark Vador :
James Earl Jones (version originale[4] des épisodes III, IV, V et VI et Star Wars Rebels)
Georges Aminel (version française des épisodes III, V et VI),
François Chaumette (version française de l'épisode IV)
Jean-Louis Faure (version française de la saison 1 de Star Wars Rebels)
Philippe Catoire (version française de la saison 2 de Star Wars Rebels)
Denis Mercier (version québecoise de l'épisode III)
Films La Menace fantôme
L'Attaque des clones
La Revanche des Sith
Un nouvel espoir
L'Empire contre-attaque
Le Retour du Jedi
Star Wars: The Clone Wars
Romans Dark Lord : L'Ascension de Dark Vador
Séries Star Wars: Clone Wars
Star Wars: The Clone Wars
Star Wars Rebels
Éditeurs 20th Century Fox
Site officiel Fiche du personnage

Anakin Skywalker, ou Dark Vador (en anglais : Darth Vader), est le personnage central des deux premières trilogies de la saga cinématographique Star Wars, conçue par George Lucas.

Dans la trilogie originelle composée de Un nouvel espoir (1977), L'Empire contre-attaque (1980) et Le Retour du Jedi, (1983), il est présenté sous le nom de « Dark Vador », un cyborg menaçant vêtu et masqué de noir, au service de l'Empereur Palpatine ; et le méchant principal de l'histoire.

La trilogie préquelle composée de La Menace fantôme (1999), L'Attaque des clones (2002) et La Revanche des Sith (2005), explore l'enfance et la jeunesse d'Anakin Skywalker, les raisons et les circonstances de sa transformation en personnage malfaisant.

Son éducation en tant que Jedi auprès d'Obi-Wan Kenobi, son basculement du côté obscur de la Force pour devenir l'apprenti et le bras armé de l'Empereur galactique Palpatine, sa rédemption finale lui permettant d'accomplir sa destinée — ramener l'équilibre dans la Force et éliminer les Sith — et le fait qu'il soit le père des jumeaux Luke Skywalker et Leia Organa ; constituent l'intrigue principale de la saga. Anakin Skywalker/Dark Vador est le seul personnage vivant présent physiquement dans les six premiers épisodes de Star Wars.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Épisode I : La Menace fantôme (1999)[modifier | modifier le code]

Tatooine, lieu de naissance du jeune Anakin Skywalker.

Dans sa jeunesse, Anakin Skywalker (surnommé Ani) vit avec sa mère Shmi sur Tatooine. Il est l'esclave d'un ferrailleur du nom de Watto. Cet enfant semble détenir des capacités surprenantes pour un humain de son âge. Il est un technicien en robotique et en aéronautique hors pair, il a monté seul le droïde de protocole C-3PO et est le seul être humain de l’univers à posséder un don pour le pilotage de module de course. Alors que son destin semble scellé sur la planète désertique, il fait la rencontre de Qui-Gon Jinn, un Maître Jedi fuyant la Fédération du commerce, en compagnie de son padawan Obi-Wan Kenobi, et de la suivante de la reine de Naboo, Padmé Amidala. Très vite, Anakin s'attache à ces visiteurs et leur propose son aide afin que ceux-ci puissent acquérir un nouvel hyperdrive T14, indispensable à leur vaisseau spatial alors en panne. Durant son séjour chez Anakin, Qui-Gon Jinn remarque le lien surprenant qui unit le garçon à la Force. Selon le Maître Jedi, Anakin (qui n’a jamais eu de père) pourrait avoir été conçu par la Force elle-même. De plus, sa mère est incapable de fournir la moindre explication sur le géniteur d'Anakin (« Je l'ai élevé, je l'ai porté, mis au monde. Moi-même je ne me l'explique pas »[5]). Il est conclu que les midi-chloriens pourraient l'avoir conçu. Qui-Gon Jinn suppose qu'il est « l'Élu », celui qui ramènera l'équilibre dans la Force selon une prophétie Jedi.

Après sa victoire à la course de la fête de la Boonta dans son Radon-Ulzer 620C Podracer, et grâce à l’aide de Qui-Gon (qui avait misé sa liberté sur la victoire d’Anakin dans un pari contre Watto), Anakin est finalement libéré de sa condition d'esclave. Cependant, sa mère ne peut être libérée, Qui-Gon Jinn n'ayant pu l'inclure dans le pari. C'est un véritable déchirement pour Anakin alors âgé de neuf ans. Encouragé par Qui-Gon et par sa mère, Anakin décide de partir sur Coruscant, la capitale de la République galactique, afin de suivre l'entrainement des Jedi. Face au Conseil Jedi, Anakin se voit refuser son entrée malgré son énorme potentiel. Maître Mace Windu pense qu'il est trop âgé, et Maître Yoda voit en lui beaucoup de peur et un avenir incertain. Malgré le refus du Conseil, Qui-Gon persiste à vouloir former Anakin et le prend sous son aile. Mais lors d'une bataille sur Naboo, Qui-Gon est assassiné par le Sith Dark Maul. Obi-Wan Kenobi accomplit la dernière volonté de son défunt maître et s'engage à former Anakin. Devant son entêtement et par compassion face à la mort de Qui-Gon, Maître Yoda lui donne son accord en affirmant cependant qu'il ressent un grand danger concernant l'enfant...

Épisode II : L'Attaque des clones (2002)[modifier | modifier le code]

Depuis dix ans, Anakin poursuit sa formation sous la tutelle d'Obi-Wan Kenobi. Le petit garçon de Tatooine est devenu un jeune homme arrogant et impatient, et ne suit pas toujours à la lettre les ordres de son maître. Il est également devenu très proche du chancelier Palpatine, qui est un réel ami et confident.

Le conseil Jedi confie à Anakin sa première mission sans son maître, protéger la sénatrice Padmé Amidala menacée de mort par un assassin sous les ordres de la confédération des systèmes indépendants. Anakin est secrètement amoureux de la sénatrice depuis le jour où il l'a rencontrée. Il la raccompagne chez elle, sur Naboo, auprès de sa famille qui remarque son attirance pour elle[6]. Mais Padmé refuse ses avances de peur qu'il ne soit exclu de l'Ordre pour avoir transgressé le Code Jedi, très strict quant aux relations affectives. Anakin en souffre, et s'y plie amèrement.

Entre-temps sur Tatooine, sa mère, Shmi, épouse un fermier du nom de Cliegg Lars après avoir été affranchie. Mais leur mariage est de courte durée, car une bande de pillards Tuskens la capture pour l'emmener dans le désert. Le jeune Jedi perçoit sa souffrance à travers la Force, et décide d'aller la secourir avec l'aide de Padmé. Au domicile des Lars, il fait la rencontre de son demi-frère, Owen Lars, et de sa compagne Beru. Puis il s'enfonce dans le désert à la recherche de sa mère. Il la retrouve dans le camp des créatures, dans un état critique. Elle rend son dernier souffle dans ses bras. Aveuglé par la douleur, Anakin se laisse aller à un sentiment de colère pure et massacre impitoyablement les Tuskens, y compris les femmes et les enfants[7]. C'est un moment témoin de l'évolution d'Anakin vers le Côté Obscur. En se laissant de plus en plus dominer par l'amour et la haine, Anakin se rapproche de ce qui sera plus tard Dark Vador. Son cœur s'est assombri et, avec Obi-Wan toujours à le surveiller, il se renferme sur lui-même. Il rentre à la ferme des Lars et enterre sa mère en faisant la promesse qu'il ne perdra plus les gens qu'il aime. Puis il décolle avec Padmé pour la lointaine planète Géonosis afin de porter secours à Obi-Wan. Là-bas, Padmé finit par lui avouer ses sentiments.

Alors que la bataille de Géonosis fait rage entre les droïdes de la Fédération du commerce et les Jedi, Anakin et Obi-Wan combattent le Comte Dooku. Mais ils ne sont pas assez puissants face au seigneur Sith, et Anakin y perd son avant-bras droit (qui sera remplacé par une prothèse mécanique). Alors que la Guerre des clones débute et que les Jedi sont amenés à combattre sur différents fronts de la galaxie, Anakin et Padmé se marient en secret sur Naboo...

Star Wars: The Clone Wars (2008)[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Guerre des clones et Star Wars: The Clone Wars.

Les évènements de la guerre forgent Anakin Skywalker. Il gagne en bravoure et en détermination. Mais la colère est toujours présente, et il n'hésite pas à s'en servir pour terrasser ses ennemis comme Asajj Ventress, la disciple de Dooku[8] ou le chasseur de primes Durge[9]. Il est promu au rang de Chevalier, pouvant ainsi prendre en charge une padawan et une légion. Il se lie d'amitié avec le Capitaine Rex, dirigeant de la 501e Légion, qui le rejoint. Alors que la Guerre des clones fait des ravages partout dans la galaxie, Anakin se voit attribuer sans prévenir une jeune apprentie Jedi nommée Ahsoka Tano. Néanmoins Anakin reste proche de son ancien maître Obi-Wan Kenobi[10] même s'il finit par avoir l'affection d'un grand frère pour sa padawan Ahsoka. Lorsqu'Ahsoka se retrouve injustement accusée de meurtre et chassée de l'Ordre des jedis, Anakin commence à nourrir une certaine amertume, voire de l’antipathie, contre le Conseil des jedis, ce qui va précipiter son passage vers le côté obscur.

Épisode III : La Revanche des Sith (2005)[modifier | modifier le code]

Cosplay d'Anakin Skywalker.

Trois ans se sont écoulés depuis le début de la Guerre des clones. Anakin Skywalker a prouvé sa valeur lors de nombreuses batailles, et a été promu au rang de chevalier Jedi. Il forme avec son mentor et ami, le Maitre Obi-Wan Kenobi, un duo efficace et très populaire. Son mariage avec la sénatrice Padmé Amidala demeure quant à lui toujours secret[11].

La Bataille de Coruscant fait rage dans les cieux de la capitale. Le Chancelier Suprême Palpatine est prisonnier des Séparatistes commandés par le Général Grievous, chef des armées droïdes, et le Comte Dooku. Skywalker et Kenobi viennent le secourir dans une périlleuse mission. Anakin, beaucoup plus mûr et expérimenté, tue Dooku avant de secourir le Chancelier et Obi-Wan, inconscient. Skywalker s'illustre une nouvelle fois comme un combattant hors-pair, mais le Conseil Jedi refuse de lui reconnaître le rang de Maître et préfère lui confier une nouvelle mission, qui consiste à espionner le Chancelier dont il est très proche. Car dans ce contexte de guerre, les Jedi se méfient de Palpatine qui se voit attribuer de plus en plus de pouvoirs par le Sénat. Anakin se sent frustré. Et ce n'est pas l'heureuse annonce de Padmé (qui est enceinte) qui le réjouit, car il la voit mourir en cauchemar lors de l'accouchement. Un songe comparable à celui qu'il avait fait à propos de sa mère sur Tatooine. Tourmenté par ses songes, il se confie à Palpatine, qui a toujours été pour lui comme un confident.

Mais le Chancelier est en réalité Dark Sidious, le Seigneur noir des Sith qui sème le chaos dans la galaxie depuis des décennies. Sidious exploite les faiblesses, les craintes et les frustrations du jeune homme pour le faire basculer du Côté Obscur. Il se révèle à lui et lui promet notamment de découvrir le pouvoir d'influencer la Force pour préserver ceux qu'il aime de la mort...Confus, Anakin fait part de la terrible vérité sur l'identité de Palpatine au Conseil. Il gagne la confiance totale de Mace Windu. Ce dernier part avec Kit Fisto, Agen Kolar et Saesee Tiin pour arrêter le Chancelier avant que la situation ne dégénère. Mais Palpatine ne se laisse pas faire, et affronte les Jedi. Anakin intervient, troublé, ne sachant pas à qui faire confiance. Mais il repense à la promesse du Sith, celle de percer les mystères du Côté Obscur pour acquérir un pouvoir immense, jusqu'à transcender la mort. Pour sauver Padmé, Anakin fait le geste fatal : il intervient impulsivement pendant le duel et permet à Palpatine de tuer Windu.

Ne pouvant plus faire machine arrière, le jeune homme devient l'apprenti de Palpatine. Avec un allié aussi puissant et dévoué, le seigneur Sith peut prendre le pouvoir ouvertement. Il donne l'ordre aux clones répartis sur les différents fronts de la galaxie d’exécuter l'Ordre 66, qui consiste à assassiner les Jedi à leurs côtés. Sous le nom de Dark Vador, Skywalker se lance dans une croisade sanglante contre son ancien Ordre. Dans ce but, il attaque le Temple Jedi avec sa légion de soldats désormais au service direct de Palpatine. Padawans, chevaliers et maîtres sont passés par les armes dans toute la galaxie. Seuls Obi-Wan et Yoda et une poignée d'entre eux réchappent aux massacres. Sa sombre besogne effectuée, Anakin/Vador revient auprès de Padmé pour s'assurer qu'elle va bien. Il lui annonce que les Jedi se sont révoltés et qu'ils sont dorénavant des ennemis de la République. Au Sénat galactique, Palpatine accuse les Jedi d'avoir voulu l'assassiner. Les sénateurs boivent ses paroles et considèrent les Jedi comme des hors-la-loi. Le Chancelier décrète que la République va être profondément remodelée pour devenir la première puissance galactique impériale. Le Sith s'autoproclame souverain de l'Empire Galactique sous un tonnerre d'applaudissements. Puis il ordonne à Dark Vador de se rendre sur la planète Mustafar pour éliminer les derniers chefs séparatistes.

Obi-Wan, la mort dans l'âme, explique la situation à Padmé qui refuse de le croire. Elle décolle pour Mustafar pour retrouver le père de son enfant. Mais elle constate avec effroi qu'Obi-Wan avait raison, et qu'Anakin a bel et bien changé. Aveuglé par le Côté Obscur, ce dernier justifie ses actes par l'amour qu'il lui porte, et lui avoue qu'une fois les secrets de la Force en sa possession, il compte se débarrasser de Palpatine et régner sur la galaxie en maître incontesté. Padmé refuse de le suivre. Obi-Wan, qui s'était caché dans le vaisseau, assiste à la scène, ce qui met Anakin dans une colère noire. Il croit que Padmé l'a trahi et l'étrangle. Obi-Wan constate amèrement que son ancien ami et élève a juré allégeance au système totalitariste de l'Empire. Les deux amis s'affrontent sur la planète de lave. Vador se bat avec toute sa rage, alors que Kenobi a beaucoup plus d'expérience dans la maîtrise de ses émotions. Dans un élan d'arrogance, Vador tente de prendre le dessus mais se retrouve tranché par le sabre de son adversaire. Son corps mutilé glisse irrémédiablement au bord d'une étendue de lave, et prend feu. Il ne doit son salut qu'à l'Empereur en personne qui le fait immédiatement transporter et soigner sur Coruscant.

Prise entre peine et amour, Padmé décède finalement de peine car son mari est devenu un Sith, en donnant naissance à deux jumeaux, Luke et Leia. Yoda et Obi-Wan décident de séparer les enfants, puis de s’exiler en attendant des jours meilleurs. Sur Coruscant, les droïdes chirurgicaux sont formels : Vador devra porter une armure respiratoire pour vivre. Des membres mécaniques lui sont apposés sur les jambes et les bras, tandis qu'un casque se referme sur son visage calciné. Palpatine se réjouit de la transformation physique de son apprenti, car cette armure peu confortable, et le chagrin de la perte de Padmé, sa bien aimée, renforcera encore plus sa haine, faisant de lui un puissant agent du Mal. Dorénavant, celui qui se faisait appeler Anakin Skywalker n'a plus d'autre choix que d'obéir aveuglément à son maître Sith et de suivre le sombre chemin qui lui est tracé. C'est le début des âges sombres et de la tyrannie de l'Empire...

Star Wars Rebels (2014)[modifier | modifier le code]

Quatorze ans après la fin de la Guerre des clones, Vador charge le Grand inquisiteur de traquer les enfants sensibles à la Force. À la mort de celui-ci en fin de saison 1, Vador est chargé par l'Empereur Palpatine de mater la révolte des rebelles dans le système de Lothal. Arrivé sur la planète, il combat successivement Kanan Jarrus et Ezra Bridger dans un duel au sabre laser. De retour dans l'espace, il attaqua seul la flotte rebelle et réussit à détruire plusieurs vaisseaux de la flotte rebelle. C'est au cours de cette attaque qu'il ressent dans la Force la présence de son ancienne apprentie Ahsoka Tano qu'il croyait morte depuis la fin de la Guerre des Clones. Il en informe immédiatement l'Empereur Palpatine, lui déclarant que "l'apprentie d'Anakin Skywalker est toujours en vie" (afin de se dissocier de son ancienne identité). Depuis lors, sur les conseils de Palpatine, il traque les rebelles ainsi que les trois Jedi en fuite dans le but qu'ils puissent un jour le conduire à son vieil ennemi, Obi-Wan Kenobi. Pour cela, il envoie successivement plusieurs nouveaux Inquisiteurs tels que le Huitième Frère, la Septième Sœur et le Cinquième Frère afin de les traquer. Dans le dernier épisode de la saison 2, il affronte férocement en duel son ancien apprentie Ahsoka Tano dans un ancien Temple Sith en lui affirmant qu'il n'existe plus aucune part d'Anakin Skywalker en lui. Alors que les deux duellistes se battent, le temple dans lequel ils se trouvaient explose, ce qui provoque la destruction de la planète. Seul Vador, blessé, émergera des ruines du temple.

Épisode IV : Un nouvel espoir (1977)[modifier | modifier le code]

Dark Vador est le bras droit armé de l'Empereur. Le cyborg est redouté parmi les officiers impériaux pour sa froideur et ses accès de colère. Au-dessus de Tatooine, il capture la princesse Leia Organa en possession des plans secrets volés de l'Étoile Noire, l'arme ultime de l'Empire. Il ignore qu'il s'agit de sa propre fille, adoptée à la naissance par le Sénateur Bail Organa. Il emmène la princesse sur la station de combat, dont il partage le commandement avec le Grand Moff Tarkin, pour l'interroger sous la torture. Voyant que Leia refuse de céder, Tarkin et Vador font exploser la pacifique planète Alderande.

Vador ne se doute pas que son propre fils, Luke Skywalker, aidé de son vieux maître, Obi-Wan Kenobi, sont en route pour délivrer la princesse. Luke était persuadé depuis sa naissance que son père était un navigateur sans histoires, mais Kenobi lui a annoncé qu'il avait été un Chevalier Jedi assassiné par Dark Vador. Ce n'est qu'une fois qu'Obi-Wan se retrouve à bord de la station impériale que Vador perçoit sa présence dans la Force. Les deux anciens amis s'affrontent dans un ultime duel. Vador a cette fois le dessus mais Obi-Wan disparait en recevant le coup de grâce.

Lors de l'attaque de l'Étoile noire par l'Alliance rebelle, Vador mène personnellement la chasse contre les X-wing rebelles à bord de son TIE Fighter Advanced X1. À cette occasion, il tient au bout de son canon son fils Luke, mais n'arrive pas à l'abattre à cause de l'arrivée inespérée de Han Solo, et il se rend compte que la Force est puissante avec celui dont il ignore avoir des liens de sang. Il est le seul Impérial à survivre à la destruction de l'Étoile noire.

Épisode V : L'Empire contre-attaque (1980)[modifier | modifier le code]

Trois ans ont passé depuis la destruction de l'Étoile Noire. Dark Vador, impatient de se venger des rebelles, envoie des milliers de droïdes-sondes à travers la galaxie. Il va alors découvrir que leur base se situe sur la planète glaciaire Hoth. Il confie le commandement de l'attaque au Général Veers avant de débarquer personnellement sur la planète pour donner l'assaut. Puis il se lance aux trousses de Han Solo et Leia Organa qui se sont enfuis à bord du Faucon Millenium. Grâce au chasseur de primes Boba Fett, il retrouve leur trace et les devance sur Bespin, où il prend en otage la cité minière et son chef Lando Calrissian, qui est un vieil ami de Han Solo. Entretemps, l'Empereur Palpatine lui révèle que le jeune homme ayant fait exploser la station trois ans plus tôt n'est autre que son propre fils, Luke Skywalker. Arguant que le jeune homme pourrait devenir un allié puissant, Vador convainc son maître de le laisser le corrompre au Côté Obscur. Il ignore que Luke suit un entrainement intensif sur Dagobah auprès du puissant Maître Yoda.

Le Seigneur Noir fait mettre Solo en congélation carbonique et confie à Boba Fett le soin de le livrer à Jabba le Hutt sur Tatooine. Lorsque Luke Skywalker arrive sur Bespin pour tenter de sauver ses amis, il confronte Vador dans les entrailles de la Cité des Nuages, croyant venger son père (qu'il croyait assassiné) et Obi-Wan. Le Sith remporte ce combat en tranchant la main droite de son jeune adversaire, et lui révèle la terrible vérité sur l'héritage des Skywalker[12]. Puis il propose à Luke de devenir son allié afin de renverser l'Empereur pour régner « comme père et fils » sur la galaxie, mais ce dernier refuse de le suivre et s'échappe avec l'aide de Leia et Lando à bord du Faucon Millenium[13]...

Épisode VI : Le Retour du Jedi (1983)[modifier | modifier le code]

L'Empereur Palpatine débarque sur le chantier de sa nouvelle station de combat, l'Étoile de la mort, où l'attend Vador. Il lui annonce la fin proche de l'Alliance rebelle. Luke Skywalker, désormais devenu un brillant Jedi, a accepté la vérité sur l'identité de son père. Il décide de se livrer aux forces impériales sur la lune forestière d'Endor. Vador constate que son fils s'est confectionné un nouveau sabre laser depuis leur dernière rencontre. Il lui concède que sa formation est à présent presque achevée, mais que c'est l'Empereur qui va la terminer. Luke perçoit une infime lueur d'espoir dans les ténèbres, il sent un conflit dans l'esprit de son père et tente de le ramener à la raison, de le faire revenir du côté des forces du Bien...Mais l’allégeance au Côté Obscur est irrémédiable selon le seigneur Noir. Cependant, Palpatine ressent un bouleversement chez son disciple et commence à se méfier.

Alors que la flotte rebelle tente de détruire l'Étoile dans une ultime bataille spatiale, Palpatine tente de semer la confusion dans l'esprit de Luke pour l'amener vers le Côté Obscur. Le jeune Jedi finit par affronter son père en duel. Vador sent à travers la Force et les pensées de Luke l'existence de sa sœur jumelle, qui est donc sa fille. Il menace le jeune homme de s'en prendre à elle. Sous la colère, Luke brandit son sabre et tranche la main de son père. L'Empereur jubile et lui ordonne d’exécuter le cyborg de sang-froid pour qu'il prenne sa place. Le Jedi refuse de s’abandonner à la haine pour servir le Mal. Le Sith décide alors de tuer Luke avec de puissants éclairs de Force. C'est alors qu'Anakin Skywalker, l'ancienne identité de Dark Vador, ressurgit en voyant les souffrances de son fils. Voyant Luke se faire torturer par l'homme qui lui a volé sa propre vie, Anakin décide d'agir. Il soulève Palpatine dans un ultime effort, non sans être foudroyé à son tour, et le jette dans le profond puits de la station.

La station impériale est ébranlée au même moment par les tirs du Faucon Millenium et va bientôt imploser. Anakin, mortellement blessé par les éclairs de Palpatine, demande à son fils de lui retirer son masque pour le voir avec ses propres yeux pour la première et dernière fois avant de mourir. Purgé de toute la haine qui le consumait depuis des années, il s'éteint en paix. Luke parvient à s'échapper à bord d'une navette avec la dépouille de son père et l'Étoile de la Mort est finalement détruite. De retour sur Endor, Luke place le corps d'Anakin Skywalker sur un bûcher comme selon la tradition Jedi, devant lequel il se recueille. Luke a prouvé aux yeux de tous qu'il avait raison : Dark Vador n'existe plus. Anakin est bel et bien de retour et finalement réalise la prophétie à laquelle il était depuis toujours destiné : l'équilibre est rétabli dans la Force. Lors de la fête célébrant la victoire des Rebelles sur l'Empire, sur la lune d'Endor, son esprit lumineux apparaît à Luke aux côtés des esprits d’Obi-Wan Kenobi et de Yoda.

Épisode VII : Le Réveil de la Force (2015)[modifier | modifier le code]

Dans Le Réveil de la Force, le petit-fils d'Anakin, Ben Solo, le fils de Han Solo et de Leia Organa / Skywalker, voue un culte à Dark Vador. Il a récupéré le casque de Dark Vador des cendres du bûcher sur Endor et s'habille dans une tenue semblable, souhaitant « finir ce qu'il a commencé. »

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Description d'Anakin[modifier | modifier le code]

Hayden Christensen, l'interprète d'Anakin Skywalker pour les épisodes II et III, avant sa chute dans le Côté Obscur.

Dans La Menace Fantôme, Anakin est un enfant de petite taille aux cheveux courts et blonds (coupe au bol) et aux yeux bleus, pilote de module de courses. Il est esclave sur Tatooine. À la fin du film, il porte la coupe de cheveux (avec la tresse signifiant qu’il est apprenti) et les vêtements des Padawan. Dans L'Attaque des clones, il est devenu adulte et a donc considérablement grandi. Il mesure dans les 1,80 m et arbore toujours la coupe de cheveux des Padawans. Lors du duel final contre le comte Dooku, il se fait trancher l'avant-bras droit et est contraint de porter une prothèse mécanique. Dans La Revanche des Sith, il a considérablement laissé pousser ses cheveux et une cicatrice est présente sur sa tempe droite. Durant le massacre du Conseil Séparatiste, ses yeux sont jaunes et injectés de sang, ce qui montre une forte emprise du Côté Obscur. Lorsqu'il perd son duel contre son ancien maître, à la fin de l'épisode III, il perd en même temps le dernier bras qui lui reste, ainsi que ses deux jambes. La colère et la rage déforment son visage avant que son corps ne soit presque entièrement brûlé par de la lave en fusion. Son corps sera désormais couvert de cicatrices et de traces de brûlures et pour survivre, Anakin devra s'enfermer dans une sombre armure de survie qu'il occupera jusqu'à la fin de sa vie. À la fin du Retour du Jedi, lorsque son fils Luke lui retire le masque de Dark Vador, le visage d'Anakin est défiguré par de longues balafres sur ses joues et sur le haut de son crâne totalement chauve.

Selon une étude publiée dans la revue Psychiatry Research, Anakin présente plusieurs symptômes indiquant un trouble de la personnalité borderline[14].

Description de Dark Vador[modifier | modifier le code]

Sur Mustafar, Vador subit des dommages effroyables et irréversibles au corps et au visage. Il est intégralement couvert de brûlures et de cicatrices. Les prothèses mécaniques des droïdes chirurgicaux de l'Empire élèvent sa stature à plus de 2 m. Il porte une lourde armure noire, avec un panneau de contrôle sur la poitrine, et un casque doté d’un bruyant respirateur. Dark Vador porte également une longue cape noire.

Armure[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

On appelle « armure de Vador » l’ensemble de ce qu’il porte sur lui en renforcement de son corps. Cet ensemble a plusieurs fonctions :

  • Maintenir Vador en vie : l’armure a donc comme pièce centrale un respirateur, qui compense les blessures qu’a subies Vador quand il était encore humain (le nom Vador se justifie dès lors qu’il était devenu Sith). Elle comporte aussi des membres remplaçant ceux qu’il a perdus. Comme Vador ne pouvait respirer sans son masque sauf dans une chambre pressurisée, l’armure a des canaux pour l’alimenter par intraveineuse et pour évacuer ses déchets.
  • Le renforcer au-delà du possible. Vador peut ainsi soulever un adulte d’une seule main sans employer ses pouvoirs ; l’armure fait également office de scaphandre et le protège même s’il est brutalement éjecté dans l’espace.
  • La forme de l’armure et le bruit du respirateur sont faits pour inspirer la terreur. L’armure de Vador a une forme basée sur celle des anciens droïdes de guerre Sith.
  • Vador a mis du temps pour comprendre la dernière fonction de son armure, à cause des contraintes qu’elle exerçait sur lui. En effet, l’armure le faisait souffrir, non seulement pour le punir de son échec contre Kenobi, mais surtout pour l’inciter à se plonger plus encore dans le côté obscur.

Les fonctions de l’armure sont très nombreuses. Elles sont, par exemple, les protections des jambes adhérant magnétiquement aux jambes artificielles, mais les pieds peuvent aussi se magnétiser à volonté pour adhérer à un plancher métallique. Malgré cela, l’armure est très loin d’être à la pointe de la technologie de l’univers de fiction. Vador devine rapidement que les défauts sont volontaires (dans une optique de souffrance). Les membres ont été reconstruits d’une manière assez illogique. Les pieds sont équipés de pinces puissantes alors qu’ils sont enfermés dans des bottes. Celles-ci ont des talons si surélevés que Vador doit marcher avec une extrême lenteur pour garder son équilibre (ce qu’il parvint au bout d’un moment à faire passer pour une démarche noble). Le métal utilisé est plus lourd et moins solide que le duracier (métal imaginaire dans Star Wars employé pour les blindages).

Selon le monologue de Vador, les robots qui l’ont reconstruit se sont « surpassés pour faire du mauvais travail »[15]. On conviendra cependant que les techniciens ont dû construire l’armure en urgence, compte tenu de la gravité des blessures d’Anakin, gravement brûlé et amputé de trois de ses membres. Étant donné les délais (une dizaine d’heures tout au plus), le résultat reste très correct. Par ailleurs, on peut s’étonner qu’en près de vingt ans de vie sous la forme d’un cyborg, Vador n’ait jamais désiré renouveler son armure, ce qui vient étayer l’idée d’un masochisme latent, une tendance à l’autoflagellation pour se punir d’avoir tué (plus ou moins volontairement) son aimée, Padmé. À moins que ce ne soit l’Empereur qui le lui ait interdit, pour l’asservir (Vador dépend de son personnel pour l’entretien de l’armure).

Concept et création[modifier | modifier le code]

Il s’agit du personnage central de l’ensemble des six films de la saga Star Wars de George Lucas. Originellement, son fils Luke Skywalker était le vrai héros de la trilogie (Épisodes IV, V et VI) mais la création de la « prélogie » (les Épisodes I, II et III) a mis le personnage obscur au centre de toute l'intrigue.

Dans l'esprit de Lucas en 1976, l'apparence des chevaliers Jedi est proche des samouraïs de l'ère Ère Meiji. George Lucas voulait faire du maléfique Dark Vador (par ailleurs déjà nommé « Seigneur Noir des Sith » dans le script original[16]) un guerrier plus oriental, portant un habit en tissu sombre à la façon des nomades touaregs, inspiré par Lawrence d'Arabie. Au début de l'intrigue de l'Épisode IV, Vador doit débarquer à bord du vaisseau de la princesse Leia avec un masque. L'illustrateur Ralph McQuarrie amplifie cette idée en revêtant intégralement le seigneur Noir d'une armure spatiale et d'un casque. Ainsi, la forme du masque de Dark Vador s'inspire du Kabuto ainsi que du Menpō japonais. Lucas y voit certaines similitudes avec le casque allemand de la Seconde Guerre mondiale et conserve l'idée. Il pense même faire appel à l'acteur japonais Toshirō Mifune (Les Sept Samouraïs) pour le rôle, mais ce dernier refuse, prétextant qu'il ne veut pas jouer dans un film pour enfants.

Dark Vador devient ainsi un redoutable cyborg, mi homme mi-machine. Il n'est pas encore clair dans l'esprit du jeune cinéaste si Vador n'est qu'un simple méchant ou la clef de son opéra spatial. Il préfère se concentrer sur les aventures du fermier Luke Skywalker, suivant le schéma universel du voyage du héros de l'historien Joseph Campbell[17]. Ce n'est que dans l'épisode suivant (L'Empire contre-attaque), qu'il décide de faire de Dark Vador une figure tragique, un pantin entre les mains d'un sorcier Empereur.

Dans le film La Revanche des Sith, c'est l'Empereur qui baptise Vador, mais ni dans le film ni dans la novélisation l'origine de ce nom n'est expliquée. Quant à Darth, les fans de la saga l'interprètent comme une contraction de dark death »), ou de « Dark lord of the Sith » ; au fil du temps, le mot évolua en Darik puis Dark. Selon le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic, le titre fut pris pour la première fois par le Sith Revan, vers −4000, alors qu'il se trouvait en visite chez les Rakatas, ce qui fait de lui le premier « Seigneur Noir des Sith ». Le nom Dark Vador est issu du doublage français de 1977, le nom original du personnage étant Darth Vader. (note : « vader » veut dire « père » en néerlandais)

En 2005, Lucas a livré une clé pour mieux comprendre ce personnage fort complexe [18]. Selon le créateur de Star Wars, il faut comprendre qu'Anakin n'est pas réellement un traître : lorsqu'il devient Dark Vador, il continue d’être l’Élu de la Prophétie Jedi. On pourrait même affirmer, dans un sens, qu'Anakin devait indubitablement devenir Dark Vador afin d'accomplir la Prophétie. Car en devenant un Sith, il s'est retrouvé en position d'anéantir les derniers représentants de cette lignée maléfique : l'Empereur Palpatine et lui-même. Cela explique la Prophétie, qui fait référence à un sacrifice (l'Élu doit se sacrifier pour restaurer l'équilibre au sein de la Force). D'aucuns déploreront, cependant, que cet équilibre ait nécessité la perte de la quasi-totalité des Jedi.

Le souffle caractéristique a été enregistré grâce à un micro installé dans un appareil servant à la plongée sous-marine.

Dark Vador est considéré comme l'un des plus grands méchants de personnages de cinéma. Il est classé 3e dans la liste des cent plus grands méchants de l’histoire du cinéma réalisé par l’American Film Institute.

Interprétation[modifier | modifier le code]

Originale[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Aucune version québécoise n'existe pour la trilogie originale.

Lego[modifier | modifier le code]

Comme la majorité des personnages de Star Wars, Anakin Skywalker a fait l'objet de plusieurs adaptations en figurines Lego. En voici l'inventaire:

  • Épisode 1 : La menace fantôme

Anakin a fait l'objet de deux versions en tant qu'enfant. L'une avec une allure triste (Lego numéro 7660), l'autre avec une bouche plus ou moins souriante (852551).

  • Épisode 2 : L'attaque des clones

Anakin apparaît dans le set de la poursuite de Zam Wesell (incluant les deux speeders et les figurines d'Anakin, Obi-wan et Zam, numéro 7133) ainsi que dans le numéro 7113 comprenant aussi deux Pillards Tusken. Il réapparaît ensuite en 2013 avec le set 75021 incluant une nouvelle version de la canonnière.

  • The Clone Wars

Anakin a fait l'objet de deux versions. L'une en habit polaire (8085) et l'autre en habits ordinaires (numéros 8037 et 7675)

  • Épisode 3 : La revanche des Sith

Anakin a ici fait l'objet de deux versions : En version meurtrie (7283 et 7251) et en habits ordinaires (7256 et 7257).

  • Épisodes 4 à 6

Dark Vador a fait l'objet de deux versions. Une ancienne (7251, 7263, 7264, 10131, 7261, 6211 et 10123) et une nouvelle (8017 et 10188). Les deux versions révèlent une tête d'Anakin Skywalker lorsque l'on enlève le masque.

  • Univers étendu

Dark Vador a fait l'objet de deux adaptations blessé après une bataille, toutes deux disponibles dans l'ensemble 7672.

Univers étendu légendes[modifier | modifier le code]

À la suite du rachat de la société Lucasfilm par The Walt Disney Company, tous les éléments racontés dans les produits dérivés ont été déclarés le 26 avril 2014 comme étant en dehors du canon et ont alors été regroupés sous l’appellation « Star Wars Légendes »[19].[20]

L'entre-deux trilogies[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Empire galactique et Purge Jedi.

Le personnage de Dark Vador est approfondi dans l'univers étendu de Star Wars par divers romans et bande dessinées. L'Ordre 66 reste actif dans toute la galaxie. Le Seigneur Noir participe activement à la Grande Purge Jedi, et aide également son maître, le Sith Palpatine, à consolider son puissant Empire. Dans la nouvelle Dark Lord : L'Ascension de Dark Vador, on apprend qu'il ressent une intense frustration vis-à-vis de son armure médicale, véritable poumon d'acier, et de ses prothèses mécaniques, ce qui intensifie grandement sa colère et son impatience[21]. Dans la série Star Wars Rebels, Dark Vador apparaît dans le dernier épisode de la saison 1 en tant qu'agent de l'Empereur envoyé pour traquer les rebelles.

Héritage[modifier | modifier le code]

Bien que le sort de Dark Vador fût définitivement scellé au sortir de la bataille d'Endor, son souvenir demeura dans la Galaxie. Son sinistre héritage ne cesse de hanter la famille Skywalker comme une épée de Damoclès permanente. Il est l'archétype du Jedi qui a failli. Le Sith apparut dans une vision de Cade Skywalker, 137 ans après la bataille de Yavin, alors que le chasseur de primes avait consommé sans état d’âme les terribles bâtons de la mort. Un duel imaginaire s’engagea entre les deux Skywalker, ce qui ne manqua pas de menacer Cade pour son avenir.

Tout au long de la saga, on remarque qu'un objet particulier d'Anakin Skywalker se transmet sur plusieurs générations: son sabre laser.

Au début de la Guerre des Clones, Anakin se fabrique un nouveau sabre laser à lame bleue pour remplacer celui qu'il avait perdu sur Géonosis dans l'épisode II. Durant la Guerre des Clones, il utilisera très souvent son sabre laser afin de combattre les droïdes de combat de la Fédération du Commerce et pour combattre les Seigneurs noirs des Sith, tels que le Comte Dooku, Asajj Ventress ou encore Savage Opress.

Au début de l'épisode III, le Jedi utilisera une nouvelle fois son arme afin de terrasser le Comte Dooku et pour combattre les droïdes de combat du Général Grievous. Plus tard dans l'épisode, Skywalker, devenu Dark Vador, utilise son sabre laser pour exterminer les jeunes novices Jedi ainsi que la totalité du Conseil Séparatiste. C'est sur la planète volcanique Mustafar qu'Anakin utilisera son sabre laser pour la dernière fois. Après un très long et fatigant duel contre son ancien maître Obi-Wan Kenobi, Skywalker perd son sabre laser ainsi que trois de ses membres, qui lui sont tranchés par Obi-Wan. Kenobi récupère le sabre laser de l'apprenti Sith et le conservera précieusement dans son exil sur Tatooine durant dix neuf ans afin qu'il puisse le transmettre un jour au fils de celui-ci, Luke, lorsqu'il sera en âge de combattre.

Dans l'épisode IV, Obi-Wan est retrouvé par Luke, et le vieux Jedi en profite pour lui remettre l'arme de son père. « C'est une arme noble », lui déclare-t-il. Plus tard, à bord du Faucon Millenium, Luke commence son entraînement et développe peu à peu ses capacités à la Force mais n'a pas le temps d'apprendre le maniement du sabre laser, car Obi-Wan est tué par Dark Vador à bord de l'Étoile Noire.

Trois ans plus tard, dans l'épisode V, Luke utilise son sabre laser sur la planète Hoth afin de terrasser un Wampa des Glaces. Il l'utilisera également quelques jours plus tard, lors de la Bataille de Hoth. Durant son entraînement de Jedi en compagnie de Yoda sur la planète Dagobah , Luke apprend le maniement du sabre laser. À la fin de l'épisode, Luke utilise son arme afin de combattre Dark Vador (son propre père) dans un duel au sabre laser sur Bespin. Après un long combat, Vador est victorieux et Luke perd son sabre laser ainsi que sa main droite. L'arme tombe dans un conduit d'aération de la Cité des Nuages et disparaît.

Trente-et-un ans plus tard, dans l'épisode VII, le sabre laser d'Anakin Skywalker est retrouvé par Rey sur la planète Takodana, où Maz Kanata conserve précieusement l'arme qu'elle cache dans un coffre depuis des années. Maz Kanata explique brièvement l'histoire du sabre laser à Rey, puis finit par le donner à Finn. Plus tard dans l'épisode, c'est successivement Finn et Rey qui utilisent le sabre laser d'Anakin afin de combattre Kylo Ren (qui est en réalité le petit fils de Dark Vador/Anakin Skywalker). À la fin du film, Rey retrouve Luke Skywalker sur une planète océanique et lui tend alors le sabre laser qui a jadis appartenu à son père Anakin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en armure
  2. Bob Anderson joue les scènes de combat au sabre laser.
  3. Sans son masque
  4. Lorsque Vador porte son armure et plus particulièrement son masque, c'est James Earl Jones qui prête sa voix au personnage.
  5. Star Wars Épisode I : La Menace fantôme, 1999
  6. La maison des parents de Padmé, scène coupée de L'Attaque des clones, DVD, 2002
  7. L'Attaque des clones, novélisation du film, Fleuve noir, 2002
  8. Star Wars: Clone Wars, Genndy Tartakovsky, 2005
  9. The Clone Wars Tome 8 : Obsession, Delcourt 2005
  10. partie "The Clone Wars"
  11. La Revanche des Sith, novélisation du film, Fleuve Noir, 2005
  12. « Je suis ton père! » Cette réplique est devenue une des plus célèbres de l'histoire du cinéma
  13. C'est dans cet épisode que Dark Vador joue le rôle le plus central. Il dispose d'une totale liberté d'action, et en profite pour étrangler les officiers qui ont mal exécuté ses ordres.
  14. Bui, E., Rodgers, R., Chabrol, H., Birmes, Ph. et Schmitt, L. (2011) - « Is Anakin Skywalker suffering from borderline personality disorder? », Psychiatry Research, 185, p. 299. (résumé (en))
  15. Dark Lord : L'Ascension de Dark Vador, James Luceno, (ISBN 978-2265085107).
  16. Star Wars: From the Adventures of Luke Skywalker Ballantine Books, 1976
  17. Star Wars Inspirations: Joseph Campbell
  18. Documentaire L'Élu (The Chosen One) de Tippy Bushkin, 2005.
  19. (en) « The legendary Star Wars Expanded Universe turns a new page »,‎ (consulté le 26 avril 2014)
  20. (en) « The legendary Star Wars Expanded Universe turns a new page »,‎ (consulté le 26 avril 2014)
  21. Dark Lord : L'Ascension de Dark Vador de James Luceno, Fleuve noir, 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hugues Paris, Hubert Stoecklin, "Star Wars" au risque de la psychanalyse : Dark Vador, adolescent mélancolique ?, Toulouse, Érès, coll. « La vie devant eux », 2012, 173 p., ISBN 978-2-7492-1618-8

Liens externes[modifier | modifier le code]