Cartoon Network (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cartoon Network (homonymie).
Logo officiel de la chaîne
Logo officiel de la chaîne

Création
Propriétaire Turner Broadcasting System
Slogan « Check it ! »
Format d'image 4:3 et 16:9, 576i et 1080i,
Dès le 13 Mai 2014
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Thématique nationale privée
Siège social Neuilly-sur-Seine
Site Web www.cartoonnetwork.fr
Diffusion
Diffusion Satellite, câble, IPTV et Web.

Cartoon Network est une chaîne de télévision thématique, à l'origine américaine, pour enfants et adolescents, adaptée en langue française, diffusée en France et ses pays limitrophes dont la Suisse et la Belgique. La chaîne, classée à la première place des séries animées pour garçons[1], a été créée par Turner Broadcasting System le aux États-Unis, puis déclinée dans plusieurs pays européens, dont la France, à partir du . La chaîne appartient à Turner Broadcasting System France, une filiale à 100 % du groupe Time Warner.

Histoire[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

En France, la chaîne TNT Cartoon qui réunit deux programmes, l'un consacré au cinéma hollywoodien (Turner Classic Movies) et la chaîne de dessins animés Cartoon Network est lancée sur le satellite Astra, le [2]. Dès son lancement, TNT Cartoon diffuse en clair (sans nécessité de s'abonner) sur tout le territoire européen et notamment en langue française. Cette situation contrarie les câblo-opérateurs français ainsi que l'unique chaîne payante, Canal+, qui voient dans la stratégie de Ted Turner une concurrence déloyale. Cette stratégie est également critiquée par les médias français et fait réagir l'industrie du cinéma qui invoque l'exception culturelle française lors des renégociations du GATT.
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) tente alors, en 1993, d'interdire la diffusion de la chaîne TNT Cartoon par satellite sur le territoire français,[réf. nécessaire] mais se heurte au droit européen qui en autorise la diffusion en clair par satellite sur toute l'Europe, depuis Londres[3].
Face au succès du satellite gratuit et la croissance de ce marché[4], les câblo-opérateurs français demandent finalement au CSA de revoir sa décision et de les autoriser à diffuser TNT Cartoon sur leurs réseaux[5].
En 1995, Hervé Bourges, président du CSA, propose à ses homologues européens la création d'un organisme commun, afin, d'une part, d'accompagner le développement des réseaux multimédia (Internet) [6] et, d'autre part, de réglementer la diffusion des chaînes qui émettent depuis l'étranger[7]. Cette proposition débouchera sur la directive Services de médias audiovisuels (SMA)[8],[9] puis, en 2014, sur la création, par la Commission européenne, d'un groupe de régulateurs audiovisuels des différents états membres[10].

La dénomination « Cartoon Network » est exploitée lors du passage en numérique des chaînes du groupe Turner, à la fin des années 1990. Ainsi, le canal plein décliné en langue française de la chaîne de télévision Cartoon Network émet pour la première fois le [11] en France sur le câble et canal satellite. Durant cette période, les programmes de la chaîne sont diffusés en version originale partiellement non sous-titrés. Ce n'est qu'à partir de novembre 1999 que les séries sont officiellement et intégralement doublées en français[12].

Années 2000[modifier | modifier le code]

Ce n'est que durant le début des années 2000 que plusieurs adaptations françaises sont diffusées et qu'au fur et à mesure des années, la chaîne se francise. Avant 2000, de notables émissions telles que Cléo et Chico (Cow & Chicken), Johnny Bravo, Le Laboratoire de Dexter (Dexter's Laboratory), Monsieur Belette (I Am Weasel) ou encore Courage, le chien froussard (Courage, The Cowardly Dog) étaient diffusé en version originale. Ce n'est qu'aux environs des années 2002 et 2003 que la chaîne diffuse intégralement ses programmes doublés en français mais garde traditionnellement et respectivement les versions originales à la demande.

Affiliée, à Cartoon Network aux États-Unis, Cartoon Network France reprend et diffuse essentiellement, à ses débuts, les grands classiques des studios Hanna-Barbera comme notamment Scooby-Doo, Les Jetson, Tom et Jerry ou encore Le Pacha, ainsi que d'autres dessins animés classiques tels que Popeye, les respectables et célèbres Looney Tunes de Warner Bros et des dessins animés notables tels que Mort & Phil, Ed, Edd & Eddy et Beetlejuice. Au plus tard des années 2000, de nouveaux programmes apparaissent comme Power Paillettes (une émission uniquement consacrée aux filles), Youri Networski, Les Matins de Dexter, Toonami et Staraoke (2009). Également depuis 2001, par moment, la chaîne diffuse certains animes tels que Hi Hi Puffy AmiYumi, Fruits Basket, Détective Conan (en 2007), Les Supers Nanas Zeta (en 2009)[12],[13],[14],[15]. En 2002, d'après une enquête de Médiamétrie '« 4 spectacteurs sur 10 ne sont plus des enfants" : en effet, si les 4/14 ans représentent toujours la majorité du public (61 %), les adultes sont maintenant presque tout aussi assidus aux aventures de Capitaine Caverne et consorts (39 %)[16]. »

En 2006, la chaîne change également ses programmes et tentent de viser un public moderne en supprimant la diffusion d'anciennes séries qui ont précédées le débuts des années 2000 telles que Time Squad, la patrouille du temps (2001), Mike, Lu & Og (1999) ou encore Moumoute, un mouton dans la ville (2000). La fin des années 2000 est marquée par l'apparition de quelques séries de télé réalité comme Floricienta ou Ce que j'aime chez toi ainsi que des films parfois dans le cadre de l'émission Ciné Cartoon comme Richie Rich.

Années 2010[modifier | modifier le code]

Durant les années 2010, Cartoon Network diffuse beaucoup moins de productions Hanna-Barbera, nostalgie de la jeunesse des années 1990. Ces derniers ont été repris à la diffusion sur la chaîne sœur de Cartoon Network : Boomerang. Au plus des années 2010, Cartoon Network diffuse des dessins animés adaptés à la jeunesse actuelle tels que Ben 10, Mon copain de classe est un singe, Camp Lazlo ou encore La Légende des super-héros. Elle garde néanmoins des classiques comme Les Grandes Rencontres de Scooby-Doo, Les Supers Nanas ou encore Batman. En 2011, la chaîne propose ce qu'elle appelle la « réalité augmentée » proposant des séries en 2D et 3D par le biais de leur bouquet Watch & Play[17].

En janvier 2012, pendant sept semaines, la chaîne laisse les téléspectateurs décider la diffusion de leurs émissions[18]. En 2012, l'annonce du jeu vidéo Cartoon Network : Le Choc Des Héros XL en France sur Xbox 360 et Nintendo 3DS[19]. Toujours en 2012, Ankama et la chaîne française passent un accord pour diffuser les deux premières saisons de Wakfu[20]. À la rentrée 2013, Turner France annonce de nouveaux épisodes des séries Ben 10 : Omniverse, Dragons, Adventure Time, Le Monde incroyable de Gumball et Regular Show[1].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Le premier logo de Cartoon Network est représenté par un groupe de cases noirs et blancs dont chaque lettre est dedans. Lors de ces diffusions, le logo était placé en haut et à droite de l'écran et la chaîne était diffusée en 4:3. Ses premiers jingles représente une ville peuplée de personnages de Cartoon Network Studios, et d'Hanna-Barbera Productions. En été 2006, le logo de Cartoon Network changea deux après celui des Etats-Unis gardant ces mêmes jingles. Le second logo est un diminutif du premier logo (Cartoon Network est abrégé en CN) mais les cases sont en trois dimensions contrairement au premier logo qui sont en deux dimensions. En dessous des deux cases CN est rajouté Cartoon Network en petite lettre. En 2008, les jingles de Cartoon Network se mirent à changer. La ville des cartoons fut être remplacée par des animations de flèches multicolores qui colorie le fond.

Le 1er décembre 2010, le logo et les jingles de Cartoon Network changent. Le troisième logo est semblable aux deuxième logo mais les cases CN ne sont plus en 3D mais en 2D ainsi que la police des lettres CN et Cartoon Network ont changé. Le logo est placé pour la première fois en bas et à droite de l'écran. Les jingles de la chaîne sont représentés par des animmations de cases multicolores formant une salle. La chaîne est ainsi diffusé en format 16:9.

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • La télé préférée des cartoons ! (depuis 1997)
  • Check it" (depuis 2010)

Programmes[modifier | modifier le code]

Actuelles diffusions[modifier | modifier le code]

Wakfu (série télévisée d'animation)

Prochaines séries (2014)[modifier | modifier le code]

[réf. nécessaire]

Séries disparues[modifier | modifier le code]

Longs-métrages et épisodes spéciaux[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Depuis sa création le 24 septembre 1997, la chaîne renouvelle souvent sa programmation. Chaque année à Noël, de 1999 à 2010, Cartoon Network propose des émissions spéciales avec des dessins-animés sur le thème de Noël, avec La Hotte à Cartoon (1999-2004), Mission Père Noël (2005), Un Ticket pour Noël (2006), Cartoon Maboule (2007-2008), Un Noël trop frais ! (2009) et Les Givrés de Noël (2010). En 2005, durant la période de Pâques, Cartoon Network a diffusé une émission appelée La Ferme Célébritoon sur le modèle de l'émission de télé réalité de TF1, La Ferme Célébrités. Cette émission diffusait des séries plus au moins en rapport avec Pâques, la ferme ou les animaux de ferme.

D'autres émissions incluent actuellement : Cartoon Network Action Heroes, Cartoon Network MDR, Cartoon Network Movies, Cartoon Network VIP, Scooby-doo fait son Cinéma, Super Matin, World of Fantasy.

Les anciennes émissions incluent :

Diffusion[modifier | modifier le code]

Depuis son démarrage en France, la chaîne est également diffusée dans les pays francophones limitrophes (Suisse, Belgique et Luxembourg).

À partir du 10 mai, la chaîne Cartoon Network France devient disponible en haute définition. Ce sera la quatrième chaîne jeunesse française à être diffusé en HDTV[22] [23]

La déclinaison pour la Suisse de Cartoon Network possède deux spécificités. Depuis le , elle diffuse une fenêtre publicitaire commercialisée par l'entreprise Goldbach Media[24], basée en Suisse, qui s'occupe déjà de plusieurs fenêtres publicitaires. Il n'existe pas de signal satellite spécifique à la Suisse, les publicités sont insérées localement par les téléréseaux par dessus le signal original. Depuis le , la fenêtre publicitaire de Cartoon Network est diffusée 24h /24 sur le câble analogique en Suisse. Cela fait suite à une décision de Turner Broadcasting System de supprimer la diffusion en canal partagé avec TCM. Deuxième spécificité, depuis le la chaine Adult Swim est diffusée via une fenêtre de programme sur le canal de Cartoon Network. Ce programme est diffusé chaque jour de 23 h à h, via le même système que la fenêtre publicitaire. Il n'existe donc pas de diffusion par satellite de cette fenêtre de programme.

Crédits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Turner France poursuit la dynamique de ses chaînes jeunesse » [PDF],‎ 4 juillet 2013 (consulté le 31 juillet 2013).
  2. (fr) Satellite TV, « TNT et Cartoon Channel sur Astra, archive du mensuel »,‎ (consulté le 2 mai 2013)
  3. (fr) Simon Christine, « TNT Cartoon repasse à l'offensive », sur le site du quotidien belge Le Soir,
  4. (fr) Florence Aubenas, « La rébellion des adeptes de la parabole. Les soucoupes blanches sont l'emblème d'une nouvelle génération de téléspectateurs curieux et critiques », sur le site du quotidien Libération,
  5. (fr) Nicole Vulser, « Les câblo-opérateurs réclament le droit de diffuser TNT Cartoon », sur le site du quotidien Les Échos,
  6. (fr) « Hervé Bourges souhaite la création d'un « CSA européen » », sur le site du quotidien Les Échos,
  7. (fr) « Hervé Bourges veut créer un CSA européen. Objectif principal: réglementer la diffusion des chaînes qui émettent depuis l'étranger », sur le site du quotidien Libération,
  8. (fr) « La directive européenne « SMA » s'attache à établir un cadre modernisé pour l'ensemble des contenus audiovisuels », sur le site du CSA
  9. (fr) « La directive « Services de médias audiovisuels » (SMA) régit la coordination européenne des législations nationales relatives aux médias audiovisuels », sur le site de la Société des Auteurs Audiovisuels
  10. (fr) Guillaume Champeau, « Bruxelles crée un groupe de régulateurs des services audiovisuels en ligne », sur numerama.com,
  11. (fr) « TÉLÉ: GUIDE DES 200 CHAINES. Bouquets numériques: les trois offres concurrentes. », sur Libération,‎ 24 septembre 1997 (consulté le 2 mai 2013).
  12. a, b, c, d, e, f, g et h (fr) Pierre Faviez, La Télé : un destin animé,‎ 2010 (ISBN 2748047265)
  13. a et b (fr) « Histoire de l’Anime et du Manga en France – 1978 à 2003 »,‎ 5 août 2007 (consulté le 31 juillet 2013).
  14. (fr) « Animes sur Cartoon Network », sur Total-manga (consulté le 5 février 2011)
  15. (en) « CN », sur Anime News Network (consulté le 5 février 2011).
  16. a, b et c (fr) Julie Bordenave, « Cartoon Network », sur Animeland,‎ 1er septembre 2002 (consulté le 31 juillet 2013).
  17. (fr) Géraldine Bernard, « Canalsat et Cartoon network s'essaient à la réalité augmentée », sur E-Marketing,‎ 25 août 2011 (consulté le 31 juillet 2013).
  18. (fr) « Les téléspectateurs font leur programmation sur Cartoon Network pendant 7 semaines », sur offremedia,‎ 26 janvier 2012 (consulté le 31 juillet 2013).
  19. (fr) Jerem, « Cartoon Network PTE XL en France : des images », sur Jeuxvideo24.com,‎ 26 avril 2012 (consulté le 31 juillet 2013).
  20. (fr) « WAKFU diffusé sur Cartoon Network et BOING en France, en Espagne et en Italie » (consulté le 31 juillet 2013)
  21. a et b (en) « Cartoon Network France », sur Anime News Network (consulté le 31 juillet 2013).
  22. http://www.catsuka.com/news/2014-03-21/steven-universe-le-5-mai-sur-cartoon-network-france--plus-clarence-en-septembre-super-nanas-3d-le-19-avril-sur-boing
  23. http://www.toutelatele.com/cartoon-network-version-hd-nouvel-habillage-ben-10-omniverse-et-mixels-57938
  24. (fr) Goldbach Media commercialise les espaces publicitaires pour la Suisse

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]