Aller au contenu

Star Wars: The Bad Batch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Star Wars: The Bad Batch
Description de l'image Star Wars The Bad Batch Logo.jpg.
Type de série Série d'animation en 3D
Autres titres
francophones
Star Wars : Le Bad Batch (Québec)
Genre Science-fiction
Création Dave Filoni
Réalisation Brad Rau (supervision)
Production Josh Rimes
Alex Spotswood
Acteurs principaux Dee Bradley Baker
Michelle Ang
Musique Kevin Kiner
Sean Kiner (saison 3)
Deana Kiner (saison 3)
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Disney+
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 47
Format 4K - son Dolby Digital 5.1
Durée 71 minutes (premier épisode)
20 à 27 minutes
48 minutes (épisode final)
Diff. originale
Site web starwars.com/series/star-wars-the-bad-batch

Star Wars: The Bad Batch, ou Star Wars : Le Bad Batch au Québec, est une série d'animation en 3D américaine en 47 épisodes de 20 à 71 minutes, créée par Dave Filoni et diffusée entre le et le via le service de vidéo à la demande Disney+. Il s'agit à la fois d'une suite et d'une série dérivée de la série Star Wars: The Clone Wars diffusée entre 2008 et 2020.

Située juste après les événements de La Revanche des Sith et de The Clone Wars, la série suit le Bad Batch, un groupe de clones génétiquement modifiés et très différents des autres clones. Après la fin de la guerre des clones, et la chute de la République et de l'Ordre Jedi, le Bad Batch, ainsi que tous les clones, doivent trouver un nouveau but après une vie dédiée à la guerre.

Le Bad Batch est un escadron d'élite de cinq soldats clones nommés Hunter, Crosshair, Wrecker, Tech et Echo. Génétiquement modifiés, ils ont des méthodes de combat peu conventionnelles ainsi que des personnalités et des apparences plus distinctes que les autres clones. Ils sont également beaucoup moins dociles.

Peu après la fin de la guerre des clones — qui a vu l'extermination de l'Ordre Jedi et l'avènement de l'Empire galactique — l'amiral Wilhuff Tarkin les envoie éliminer des insurgés... qui ne sont autre que des soldats de la défunte République galactique et leur famille menés par Saw Gerrera. Ils ne peuvent se résoudre à exécuter des civils innocents et se retrouvent par conséquent accusés de trahison. Quand Tarkin ordonne à Crosshair — qui a subi un lavage de cerveau — d'exécuter ses anciens coéquipiers, le Bad Batch s'évade avec l'aide d'une nouvelle recrue, une enfant nommée Omega, elle-aussi clonée. Désormais recherchés par l'Empire, ils entreprennent des missions de mercenaires tout en luttant pour survivre et trouver un nouveau but à leur existence.

Fiche technique

[modifier | modifier le code]
  • Titre original et français : Star Wars: The Bad Batch[N 1]
  • Autres titres francophones : Star Wars : Le Bad Batch (Québec)[1]
  • Création : Dave Filoni
  • Réalisation : Brad Rau (supervision), Steward Lee, Nathaniel Villanueva et Saul Ruiz
  • Scénario : Jennifer Corbett (supervision), Matt Michnovetz, Amanda Rose Muñoz, Ezra Nachman et Brad Rau
  • Direction artistique : Andre Kirk
  • Montage : Nicolas Anastassiou et Nate Cormier
  • Musique : Kevin Kiner, Sean Kiner (saison 3) et Deana Kiner (saison 3)
  • Casting : Lindsay Halper
  • Production : Josh Rimes et Alex Spotswood (dès l'épisode 10)
    • Production associée : Alex Spotswood (épisodes 1 à 9)
    • Production déléguée : Dave Filoni, Athena Yvette Portillo, Brad Rau, Jennifer Corbett et Carrie Beck
  • Sociétés de production : Lucasfilm Animation et CGCG[2] (animation)
  • Société de distribution : Disney Platform Distribution
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur - 2,39:1 - 4K (Dolby Vision, HDR10) - son Dolby Digital 5.1
  • Genre : science-fiction
  • Durée : 71 minutes (premier épisode), 20 à 27 minutes, 48 minutes (épisode final)
  • Classification : TV-PG (États-Unis), 6+ (France)[N 2]

Distribution

[modifier | modifier le code]

Voix originales

[modifier | modifier le code]

Voix françaises

[modifier | modifier le code]
  • Serge Biavan : sergent Hunter / Crosshair / Echo / soldats clones / capitaine Rex
  • Sylvain Agaësse : Tech
  • Frédéric Souterelle : Wrecker
  • Emmylou Homs : Omega
  • Gérard Surugue : Lama Su
  • Marie Zidi : Nala Se
  • Christophe Desmottes : AZI-3
  • Fabrice Lelyon : vice-amiral Rampart
  • Gunther Germain : Bolo
  • Jérôme Wiggins : Ketch
  • Marie-Martine : Ciddarin Scaleback, surnommée « Cid »
  • Pierre Laurent : gouverneur Wilhuff Tarkin
  • Virginie Emane : Phee Genoa
  • Thierry Kazazian : Dr Royce Hemlock
  • Daria Levannier : Emerie Karr

 Source et légende : Version française (VF) sur RS Doublage[3]

Développement

[modifier | modifier le code]
Un homme d'une quarantaine d'années portant un chapeau de cow-boy.
Dave Filoni, créateur de la série et personne clé dans l'animation Star Wars depuis 2008.

L'idée de l'escouade Bad Batch provient de George Lucas, le créateur de Star Wars, qui désire explorer davantage l'individualité des soldats clones dans sa série Star Wars: The Clone Wars[4],[5]. Il pense alors à une unité de forces spéciales aux compétences améliorées[4]. Un arc dédié entre donc en production en 2012 et est prévu pour inclure la septième saison de la série[6]. En octobre de la même année, Lucas vend sa société Lucasfilm à The Walt Disney Company[7]. Cinq mois plus tard, The Clone Wars est annulée après cinq saisons et la production de la série est alors stoppée[8],[9]. À ce moment-là, l'arc est à l'état d'animatique[6]. Les scénarios, dialogues, musiques et effets sonores sont terminés, mais pas l'animation[6]. Une partie des épisodes inachevés de la série sont cependant terminés, et diffusés sur Netflix en mars 2014, afin de répondre à certaines questions laissées en suspens, ce qui exclut alors le Bad Batch[10]. À l'occasion de cette diffusion, Dave Filoni, superviseur de The Clone Wars, publie plusieurs croquis dont un du soldat clone Echo[11],[12]. Présumé mort[N 3], il annonce alors que ce dernier est toujours en vie, sans toutefois le lier à l'escouade[12]. Deux mois plus tard, Brent Friedman révèle être le co-scénariste de l'arc, les titres des deux premiers épisodes (The Bad Batch et A Distant Echo) et, une nouvelle fois, la survie d'Echo[13]. Le , Lucasfilm annonce que l'arc sera diffusé dans son intégralité, en animatique, le 17 avril lors de la Star Wars Celebration d'Anaheim[14]. Il est par la suite diffusé sur le site officiel StarWars.com dès le 29 avril[15],[16].

Le , un panel consacré à la série est présenté au San Diego Comic-Con afin de célébrer le dixième anniversaire de The Clone Wars[17]. À la fin du panel, une ultime saison, composée de douze épisodes finalisés, est annoncée[18],[19]. L'arc Bad Batch fait partie de ces épisodes et est alors diffusé dès le [20]. Le , une rumeur rapporte qu'une nouvelle série d'animation de Star Wars serait dédiée au groupe Bad Batch[21],[22]. Un mois plus tard, le 13 juillet, Lucasfilm annonce officiellement la série sous le titre de Star Wars: The Bad Batch avec une diffusion prévue en 2021 sur Disney+[23],[24]. Brad Rau est choisi par Filoni, créateur de la série et personne clé dans l'animation Star Wars depuis 2008, afin de superviser la réalisation de The Bad Batch[25],[26]. Rau avait déjà supervisé la mini-série Forces du destin et réalisé cinq épisodes de Rebels et sept de Resistance[26]. Parallèlement, la supervision des scénarios est confiée à Jennifer Corbett, qui avait déjà écrit trois épisodes de Resistance[27]. Avant d'être scénariste, Corbett était engagée dans l'US Navy, la marine de guerre des États-Unis[25]. Elle utilise alors son expérience militaire pour développer le Bad Batch[25]. Corbett insiste notamment sur les effets des combats rapprochés qui créent des situations à stress élevé mais qui renforcent également les liens d'une équipe[25]. Ainsi, elle définit ces attachements comme ceux d'une famille[25]. Créer et approfondir ces liens, ainsi que les différentes plaisanteries entre les membres du groupe, provient également de son précédent travail en tant que scénariste et productrice sur la série NCIS : Enquêtes spéciales[27].

Lors du développement du pilote, l'équipe de production décide de débuter l'intrigue avec l'ordre 66, où les Jedi sont exécutés par leurs soldats clones, via le point de vue du Bad Batch[25]. Filoni propose alors le maître Jedi Depa Billaba et son apprenti Caleb Dume[25]. Ce dernier est connu pour être l'un des personnages principaux de Rebels sous le nom de Kanan Jarrus[25]. Dans la série, qui se déroule des années après The Bad Batch, Jarrus se retrouve à nouveau face à ces soldats[25]. Ce choix permet ainsi d'étoffer son comportement hostile envers les clones via la mort de son maître et du traumatisme qui a suivi[25].

Parallèlement, le personnage d'Omega est créé dans l'optique de représenter un défi pour le Bad Batch[25]. Ces derniers étant déjà très bons dans le domaine militaire, ils doivent désormais endosser les rôles inexpérimentés de tuteurs envers Omega[25]. Afin d'éviter le comportement typique d'un enfant introduit dans une série, notamment via l'apport comique, l'équipe de production choisit de faire grandir progressivement le personnage grâce aux événements et rencontres[25]. Elle profite notamment du fait qu'Omega n'a jamais quitté son monde d'origine, la planète-océan Kamino, pour lui faire découvrir des choses simples comme de la terre, la possibilité de jouer à des jeux de son âge ou explorer la galaxie[25]. Le fait que le personnage fait des erreurs et doit donc en tirer les leçons appropriées est également mis en avant dans la série[25]. Tous les clones étant destinés à servir la République, aucun d'entre eux n'a eu d'enfance, cela étant jugé inutile pour l'aspect militaire[25]. S'éloigner de Kamino permet donc à Omega de grandir classiquement et au Bad Batch d'avoir un nouveau sentiment de liberté, ce que Jennifer Corbett définit comme une « petite unité familiale »[N 4],[25].

Attribution des rôles

[modifier | modifier le code]

La publication de la première bande-annonce de la série, le , révèle l'apparition d'un personnage de The Mandalorian : Fennec Shand[28]. Interprété par Ming-Na Wen, il s'agit d'une assassine d'élite[29]. Six jours plus tard, l'actrice confirme son implication dans The Bad Batch[29],[30]. Malgré les premières images dévoilées, Dave Filoni lui demande d'attendre quelques jours avant de confirmer l'apparition de son personnage[29]. Fennec Shand étant plus jeune dans la série, Wen utilise « une voix légèrement différente, plus basse. Elle parle un peu plus lentement, elle a une sorte de légère traînée dans ses paroles. Elle s'arrête à des endroits étranges dans son dialogue parce qu'elle réfléchit. Elle réfléchit toujours »[N 5],[29]. Parallèlement, la présence du Grand Moff Tarkin dans la série est dévoilée[31]. À l'instar de Dee Bradley Baker, qui joue les rôles de tous les soldats clones depuis The Clone Wars, Stephen Stanton (en) retrouve celui de Tarkin[31]. Brad Rau, qui supervise la série, suggère à Baker d'enregistrer toutes les répliques d'un personnage à la fois, mais Baker préfère travailler sur des scènes entières en changeant de voix au fur et à mesure du script[32].

Le , la seconde bande-annonce marque le retour du combattant de la liberté Saw Gerrera et du capitaine Rex[33]. Andrew Kishino (en), qui interprétait déjà Gerrera dans The Clone Wars, y reprend son rôle[33]. La présence d'un nouveau personnage, une enfant humaine, est également dévoilée[33]. Officiellement sans nom lors la sortie de la bande-annonce, les sous-titres de celle-ci révèlent qu'elle se nomme Omega[33]. Interprétée par Michelle Ang, il s'agit également d'un clone de Jango Fett[25],[34]. L'actrice utilise alors son accent néo-zélandais natif afin de rendre hommage à Temuera Morrison, également néo-zélandais et interprète de Fett[35]. Bien qu'il s'agisse du premier rôle d'Ang dans la franchise, elle avait auparavant auditionné, sans succès, pour un rôle dans Les Derniers Jedi[35]. Par la suite, elle auditionne sans le savoir pour le rôle d'Omega, où elle est finalement choisie[35]. Afin d'interpréter au mieux son personnage, Ang s'inspire de son jeune fils pour la jeunesse et l'innocence d'Omega[35]. Elle et Baker ont prêté leurs voix dans le même studio uniquement pour le premier épisode[35]. En effet, en raison d'autres rôles, l'actrice a dû retourner en Nouvelle-Zélande, et y rester en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, où elle a alors poursuivi l'enregistrement en parallèle des tournages[35].

À l'instar de Freddie Prinze Jr. qui reprend son rôle de Caleb Dume/Kanan Jarrus de Rebels, Vanessa Marshall interprète à nouveau celui d'Hera Syndulla[25],[36]. The Bad Batch se déroulant des années avant Rebels, Marshall doit interpréter pour la première fois une version adolescente d'Hera[36]. Les Twi'leks, l'espèce d'Hera, possèdent un accent français[N 6],[36]. Dans Rebels, Hera perd cet accent[36]. L'actrice, habituée des rôles d'enfants et qui parle couramment français, utilise alors cet accent combiné à une voix rajeunie d'Hera[36].

The Bad Batch est conçue en intégralité dans un environnement numérique en trois dimensions[39]. Grâce à des logiciels informatiques, les décors, personnages, objets, etc., nommés modèles, sont d'abord créés séparément par des animateurs[40]. Ils sont par la suite rassemblés afin d'interagir entre eux et ainsi créer une scène qui sera dirigée par le réalisateur de l'épisode[40]. La série reprend le même choix stylistique que The Clone Wars[39]. Ainsi, afin d'éviter le rendu photoréaliste de la 3D, les artistes utilisent une texture semblable au bois peint qui est appliquée sur chaque modèle[41],[42]. La préproduction de The Bad Batch est gérée par Lucasfilm Animation, à San Francisco, tandis que l'animation est réalisée dans le studio CGCG à Taïwan[39]. Ce dernier, partenaire de Lucasfilm Animation depuis 2008, est également à l'origine de l'animation de The Clone Wars, Rebels et Resistance[N 7],[44]. Il faut environ une année pour produire un épisode, du développement à la postproduction, avec plusieurs épisodes conçus simultanément[32].

Malgré l'apparence similaire à The Clone Wars, l'équipe de production conçoit la série pour qu'elle soit plus réaliste et fluide dans les mouvements et expressions faciales des personnages[39]. Afin que The Bad Batch ne soit pas simplement considérée comme une huitième saison de The Clone Wars, de par son style, l'équipe décide de mettre fin à la guerre des clones, thème de The Clone Wars, dès le premier épisode[27]. The Bad Batch utilise alors l'ouverture typique d'un épisode de The Clone Wars où l'acteur Tom Kane narre les actualités de la guerre avant l'apparition du logo de la série[27]. Ce dernier est alors brûlé au profit de celui de The Bad Batch afin de marquer la transition entre les deux séries[27].

Parallèlement, Brad Rau, superviseur de la réalisation, décide d'accentuer celle-ci pour qu'elle soit similaire aux films en prise de vues réelles[39]. Pour ce faire, un éclairage différent est utilisé, tandis que la profondeur de champ et la quantité de détails sont améliorés[39]. À l'instar de The Clone Wars, les clones occupent une place importante dans The Bad Batch[26]. Tandis qu'ils font partie des personnages protagonistes dans la première série, ils deviennent antagonistes dans la seconde[26]. Pour marquer ce changement, Dave Filoni, créateur de la série, décide de faire retirer les couleurs de leurs armures pour accentuer leur perte d'individualité[26].

Première saison (2021)

[modifier | modifier le code]

Composée de seize épisodes, la première saison est diffusée du au [25],[45].

  1. La Clone Force 99 (Aftermath)
  2. Famille de cœur (Cut and Run)
  3. Trouver sa place (Replacements)
  4. La Chasseuse de prime (Cornered)
  5. Mission sauvetage (Rampage)
  6. Hors service (Decommissioned)
  7. Les Traces du passé (Battle Scars)
  8. Retrouvailles (Reunion)
  9. Qui va à la chasse... (Bounty Lost)
  10. Terrain d'entente (Common Ground)
  11. Pacte avec le Diable (Devil's Deal)
  12. Sauvetage sur Ryloth (Rescue on Ryloth)
  13. La Ruche (Infested)
  14. Griffe du guerrier (War-Mantle)
  15. Retour sur Kamino (Return to Kamino)
  16. La Perte de Kamino (Kamino Lost)

Deuxième saison (2023)

[modifier | modifier le code]

Également composée de seize épisodes, la deuxième saison est diffusée du au [46].

  1. Butin de guerre (Spoils of War)
  2. Vestiges de guerre (Ruins of War)
  3. Le clone solitaire (The Solitary Clone)
  4. Plus vite (Faster)
  5. Enseveli (Entombed)
  6. Tribu (Tribe)
  7. La Conspiration des clones (The Clone Conspiracy)
  8. Vérité et conséquences (Truth and Consequences)
  9. La Traversée (The Crossing)
  10. Récupération (Retrieval)
  11. Métamorphose (Metamorphosis)
  12. L'Avant-poste (The Outpost)
  13. Pabu (Pabu)
  14. Point de non-retour (Tipping Point)
  15. Le Sommet (The Summit)
  16. Plan 99 (Plan 99)

Troisième saison (2024)

[modifier | modifier le code]

Composée de quinze épisodes, la troisième et dernière saison est diffusée du au [47].

  1. Confinés (Confined)
  2. Sentiers inconnus (Paths Unknown)
  3. L'Ombre de Tantiss (Shadows of Tantiss)
  4. Une autre approche (A Different Approach)
  5. Le Repenti (The Return)
  6. Infiltration (Infiltration)
  7. Extraction (Extraction)
  8. En eaux troubles (Bad Territory)
  9. La Messagère (The Harbinger)
  10. Crise d'identité (Identity Crisis)
  11. Inévitable (Point of No Return)
  12. Pouvoir destructeur (Juggernaut)
  13. Dans la faille (Into the Breach)
  14. En ligne de mire (Flash Strike)
  15. La Cavalerie arrive (The Cavalry Has Arrived)

Produits dérivés

[modifier | modifier le code]

Bande originale

[modifier | modifier le code]

À la suite de l'annonce de la série, le compositeur Kevin Kiner, déjà à l'œuvre sur The Clone Wars et Rebels, révèle qu'il composera la bande originale de The Bad Batch[48],[49]. Il avait déjà écrit le thème du Bad Batch lors de son introduction dans la septième saison de The Clone Wars[50]. Le thème sort alors le en single numérique chez Walt Disney Records[50]. Grâce à son travail sur les précédentes séries, Kiner a pu faire bénéficier The Bad Batch d'une partition plus diversifiée tout en respectant l'univers de Star Wars[51]. Ainsi, il décrit sa musique sur la série comme une évolution de celle de The Clone Wars avec un mélange d'éléments électroniques et orchestraux[51].

Kiner s'est inspiré des bandes originales des films Les Canons de Navarone (1961) et Les Douze Salopards (1967), qui présentent tous les deux un groupe de personnages similaires à The Bad Batch[51]. Un premier titre de la musique de la série, nommé Enter the Bad Batch, sort le [52]. Par la suite, la partition de Kiner est publiée numériquement, toujours par Walt Disney Records, en deux volumes[52]. La musique des huit premiers épisodes sort le , tandis que celle des huit derniers sort le 20 août[52].

Parallèlement à la diffusion de la seconde saison, sa bande originale sort en deux volumes contenant chacun à nouveau la musique de huit épisodes. Le premier volume sort ainsi le et le second le 7 avril[53],[54]. La bande originale de la troisième et dernière saison bénéficie, elle aussi, d'une sortie en deux volumes. La musique des huit premiers épisodes sort le , tandis que celle des sept derniers est commercialisée le 3 mai[55],[56].

En 2020, à l'occasion de la septième saison de The Clone Wars, Funko publie plusieurs figurines Pop! dont une dédiée à Wrecker[59]. Au printemps 2021, afin d'accompagner la sortie de The Bad Batch, la société commercialise des figurines pour l'ensemble du groupe dont une nouvelle version de Wrecker, cette fois-ci armé de son blaster[59]. La figurine d'Omega est une exclusivité des magasins Target, tandis que celles d'Hunter et Crosshair sont exclusifs à Amazon et accompagnées d'un pin's à leur effigie[59]. En août 2021, un pack Lego, pour la collection Lego Star Wars, est commercialisé[60]. Numéroté 75314 (« The Bad Batch Attack Shuttle »[N 8]), il rassemble le vaisseau du Bad Batch, le Marauder, les cinq membres de l'escouade (à l'exception d'Omega), leur droïde Gonk ainsi que deux motojets[60].

Depuis l'automne 2021, Hasbro commercialise des figurines articulées sur la majorité des personnages de la série dans sa gamme Star Wars: The Black Series[61]. Outre l'intégralité du Bad Batch, le vice-amiral Rampart, un shock trooper clone, le capitaine Rex, un Elite Squad Trooper et Cad Bane y sont également présents[62]. Par la suite, durant l'été 2022, cinq statuettes sont commercialisées par Sideshow Collectibles. Les deux premières, conçues par le fabricant Hot Toys, sont dédiées à Hunter et Echo[63], tandis que les trois autres, conçues par Kotobukiya pour sa gamme ARTFX, sont dédiées à Tech, Wrecker, et, à nouveau, Hunter[64].

Parallèlement, au mois d'août, un second pack Lego est commercialisé sous le numéro 75323 (« The Justifier »[N 9])[65]. Il est dédié au vaisseau de Cad Bane, le Justifier, et inclut également Fennec Shand, le droïde Todo 360, Hunter, et, pour la première fois en Lego, Omega[65]. Au printemps 2023, Crosshair et Echo rejoindront également la gamme ARTFX de Kotobukiya, complétant ainsi le Bad Batch[66],[67].

En mai 2021, la société Topps produit une série de cartes à collectionner basée sur les personnages de The Bad Batch[68]. Composée de dix cartes, la série est commercialisée en exclusivité sur le site eBay durant une durée limitée de sept jours[68]. À l'occasion de la sortie de la série, Hunter, Echo, Tech et Wrecker sont ajoutés au jeu mobile Star Wars : Les Héros de la galaxie (Star Wars: Galaxy of Heroes) en mai 2021[69]. Ils sont rejoints par Omega deux mois plus tard[70]. Sorti en 2015 sur iOS et Android, le jeu est un RPG développé par EA Capital Games et édité par Electronic Arts[71].

En avril 2022, le Bad Batch est présent dans le jeu vidéo Lego Star Wars : La Saga Skywalker (Lego Star Wars: The Skywalker Saga), uniquement dans l'édition Deluxe, via un pack de personnages dédié à la série[72],[73]. Développé par TT Games et édité par Warner Bros. Interactive Entertainment, le jeu est sorti sur Windows, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series et Switch[72]. Le mois suivant, l'épisode Qui va à la chasse... (Bounty Lost) est adapté en roman graphique par Random House sous le titre The Bad Batch: Hunted![N 10],[74]. Le 5 août, un court métrage Lego intitulé Les Vacances du Bad Batch (Bad Batch Vacation), non-canon, est diffusé sur la chaîne YouTube de Lego[75].

En France, un roman issu de la collection Bibliothèque verte d'Hachette, qui adapte les principaux événements de la première saison, sort le [N 11],[76].

Personnages principaux

[modifier | modifier le code]
  • Hunter : sergent et leader du Bad Batch, il a des sens améliorés qui font de lui un traqueur expert. Membre de l'équipe le plus réfléchi, Hunter peut également détecter des signaux électromagnétiques, ce qui l'aide à savoir où se trouvent les droïdes Séparatistes. Hunter et son équipe font les choses à leur manière, tandis que travailler avec d'autres équipes a tendance à entraver leur succès en mission[77].
  • Crosshair : tireur d'élite expert grâce à son défaut génétique qui lui donne une vue inhumaine, il peut atteindre une cible éloignée de plusieurs kilomètres de son arme. Crosshair n'apprécie pas les « Regs », des soldats clones qui n'ont pas de défauts, car ces derniers ont tendance à le mépriser ainsi que son équipe. Il se montre généralement particulièrement impassible, et ce même lorsqu'il se trouve avec son équipe[77].
  • Wrecker : doté d'une force hors norme, il est capable de soulever une canonnière d'assaut. Wrecker a un caractère légèrement turbulent. Il est un grand mangeur et aime plaisanter, ce qui a le don d'agacer Crosshair. Il aime surtout les explosifs, et constater la puissance des dégâts provoqués par ces explosions ainsi que détruire les droïdes de combat[77].
  • Tech : ingénieur et expert en décryptage et en langues, il a modifié son armure pour qu'elle soit adaptée à ces compétences. Tech est plus jeune, plus mince et d'un teint plus clair que ses frères d'armes. À l'inverse des autres clones, il a également un passe-temps : il enregistre tous les sons sensibles qu'il rencontre, constituant ainsi une base de données pour son usage personnel[77].
  • Echo : nouveau membre de la Bad Batch, il faisait précédemment partie de l'escouade Domino dont la majorité est morte durant une attaque Séparatiste. Deux membres, Fives et Echo, en sortent vivants et sont affectés à la 501e légion sous le commandement d'Anakin Skywalker[N 12]. Présumé mort lors d'une bataille[N 3], Echo s'avère être gravement blessé et est secrètement capturé par les Séparatistes. Pratiquement mort, il est utilisé pour apprendre les tactiques de combat de la République. Plus tard, après la mort de Fives, Rex est convaincu qu'il est toujours en vie grâce à un algorithme Séparatiste. Avec l'aide d'Anakin et du Bad Batch, ils parviennent à sauver Echo qui est désormais majoritairement cybernétique. En raison de ces différences, Hunter invite Echo à les rejoindre, ce qu'il accepte[N 13],[77].
  • Omega : petite fille aux cheveux blonds, elle est l'assistante médical de Nala Se, scientifique de Kamino. Elle est une grande admiratrice de la Clone Force 99. Omega s'avère être un clone génétiquement modifié comme les membres de l'escadron, permettant d'expliquer le fait qu'elle est de sexe biologiquement différent des autres clones. Ses capacités cognitives ont également été améliorées et sa croissance est similaire à celle d'un être humain, par opposition aux clones qui vieillissent deux fois rapidement[34].

Le , lors du Television Critics Association Winter Press Tour, Lucasfilm annonce que The Bad Batch débutera sa diffusion le 4 mai à l'occasion du Star Wars Day[78],[79]. Les épisodes suivants sont alors diffusés dès le 7 mai avec une fréquence d'un épisode par semaine[78].

Distinctions

[modifier | modifier le code]

En 2022, la Motion Picture Sound Editors nomine l'épisode Retrouvailles dans la catégorie du meilleur montage sonore pour une série d'animation ou un court métrage[80]. Deux autres programmes de Star Wars sont également nominés dans cette catégorie : la série d'animation Star Wars: Visions et Star Wars: Galaxy of Sounds, une série de courts métrages dédiée aux sons de la saga[80]. La même année, lors de la 47e cérémonie des Saturn Awards, The Bad Batch est récompensée dans la catégorie de la meilleure série d'animation[81].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Le titre original peut se traduire littéralement par : « La mauvaise fournée ».
  2. Certaines scènes peuvent être inadaptées aux enfants de moins de six ans.
  3. a et b Épisode Contre-attaque (Counter Attack) de Star Wars: The Clone Wars (2011).
  4. (en) « Little family unit. »
  5. (en) « A slightly different voice for Fennec, a lower register. She talks a little slower, she has a sort of a slight drag to her speech. She pauses at strange places in her dialogue because she's thinking. She's always thinking. »
  6. Cette spécificité linguistique provient de George Lucas. Initialement destinée au personnage d'Aayla Secura pour la première saison de Star Wars: The Clone Wars (2008-2009), elle est finalement étendue à toute l'espèce[37],[38].
  7. Pour Resistance, l'animation est également produite par Polygon Pictures[43].
  8. « La navette d’attaque du Bad Batch » en français.
  9. « Le Justifier » en français.
  10. (en) The Bad Batch: Hunted!, Random House, coll. « Screen Comix », , 80 p. (ISBN 978-0-7364-4214-5).
  11. S.T. Bende, Star Wars: The Bad Batch, Hachette Livre, coll. « Bibliothèque verte », , 240 p. (ISBN 978-2-0171-5413-6).
  12. Épisode Les Bleus (Rookies) de Star Wars: The Clone Wars (2008).
  13. Épisode Une affaire en suspens (Unfinished Business) de Star Wars: The Clone Wars (2020).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Star Wars : Le Bad Batch - Épisode 1 (Walt Disney Films Québec) », sur Facebook, (consulté le ).
  2. (en) « Star Wars: The Bad Batch », sur CGCG (consulté le ).
  3. « Star Wars: The Bad Batch », sur RS Doublage (consulté le ).
  4. a et b (en) Tim Leong, « Clone Wars EP Dave Filoni breaks down the first episodes of the final season », sur Entertainment Weekly, (consulté le ).
  5. (en) Kelly Knox, « Who Are the Bad Batch? », sur StarWars.com, (consulté le ).
  6. a b et c (en) « Tech's Notes: The Bad Batch Trivia Gallery », sur StarWars.com (consulté le ).
  7. Fabrice Leclerc, « Rachat de LucasFilms par Disney: histoire d'une vente surprise », sur L'Express, (consulté le ).
  8. (en) « A New Direction for Lucasfilm Animation », sur StarWars.com, (consulté le ).
  9. Pascal Muscarnera, « Star Wars : l'annulation de The Clone Wars au profit d’une nouvelle série animée ? », sur Allociné, (consulté le ).
  10. (en) Russ Fischer, « Watch a Clip From Upcoming Lost Missions Season of Star Wars: The Clone Wars », sur SlashFilm, (consulté le ).
  11. (en) Dave Filoni, « To Fans of Star Wars: The Clone Wars: Thank You », sur StarWars.com, (consulté le ).
  12. a et b (en) Max Nicholson, « Dave Filoni Thanks Star Wars: The Clone Wars Fans », sur IGN, (consulté le ).
  13. (en) « The Clone Wars Writer Discusses Unaired Episodes », sur TheForce.Net, (consulté le ).
  14. (en) « Star Wars: The Clone Wars Bad Batch 4-Episode Arc Coming to Star Wars Celebration », sur StarWars.com, (version du sur Internet Archive).
  15. (en) Pete Morrison, « Star Wars: The Clone Wars Bad Batch Recon », sur StarWars.com, (version du sur Internet Archive).
  16. (en) « The Clone Wars Legacy: The Bad Batch Story Reels », sur StarWars.com (version du sur Internet Archive).
  17. (en) Sam Stone, « Star Wars: The Clone Wars to Celebrate 10th Anniversary with SDCC Panel », sur Comic Book Resources, (consulté le ).
  18. (en) Dan Brooks, « SDCC 2018: Star Wars: The Clone Wars to Return with New Episodes », sur StarWars.com, (consulté le ).
  19. Charles Martin, « Une date et un premier trailer pour le retour de Star Wars: The Clone Wars », sur Première, (consulté le ).
  20. (en) David Griffin, « Star Wars: The Clone Wars - Season 7 "The Bad Batch" Clip », sur IGN, (consulté le ).
  21. (en) « Star Wars: The Clone Wars Spin-Off Series Is On The Way! - Kessel Run Radio Ep. 20 » [vidéo], sur YouTube, (consulté le ).
  22. (en) Josh Wilding, « The Clone Wars: Rumored Star Wars Spinoff Series Could Include Characters From Season 7 », sur Comic Book Movie, (consulté le ).
  23. (en) « Star Wars: The Bad Batch to Debut on Disney+ in 2021 », sur StarWars.com, (consulté le ).
  24. (en) James Hibberd, « Star Wars: The Bad Batch to Debut on Disney+ in 2021 », sur Entertainment Weekly, (consulté le ).
  25. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t (en) Sean Keane, « Star Wars: The Bad Batch crew talks season length, Omega and Jedi cameos », sur CNET, (consulté le ).
  26. a b c d et e (en) Dan Brooks, « "It’s a Dream Come True": Brad Rau’s Road to Star Wars: The Bad Batch », sur StarWars.com, (consulté le ).
  27. a b c d et e (en) Kristin Baver, « Star Wars: The Bad Batch Interview: Jennifer Corbett », sur StarWars.com, (consulté le ).
  28. (en) Matt Singer, « A Mandalorian Character Will Cross Over Into The Bad Batch », sur ScreenCrush, (consulté le ).
  29. a b c et d (en) Kristin Baver, « The Mandalorian: Ming-Na Wen Interview », sur StarWars.com, (consulté le ).
  30. Mégane Choquet, « Star Wars : Ming-Na Wen (Fennec Shand) confirmée dans la série animée The Bad Batch », sur Allociné, (consulté le ).
  31. a et b (en) James Whitbrook, « Star Wars: The Bad Batch's New Trailer Puts Clones on the Run », sur io9, (consulté le ).
  32. a et b (en) Tom McLean, « Desirable Mutations: Star Wars: The Bad Batch Expands a Galactic Franchise », sur Animation Magazine, (consulté le ).
  33. a b c et d (en) Nick Romano, « Star Wars: The Bad Batch trailer unveils the Clone Wars spin-off, sets 70-minute premiere », sur Entertainment Weekly, (consulté le ).
  34. a et b (en) Sandy Schaefer, « Star Wars: The Bad Batch Confirms Your Omega Theories Were ALMOST Right », sur Comic Book Resources, (consulté le ).
  35. a b c d e et f (en) Kristin Baver, « Meet Omega: Michelle Ang on Star Wars: The Bad Batch », sur StarWars.com, (consulté le ).
  36. a b c d et e (en) Dan Brooks, « Hera Flies Again: Vanessa Marshall on Returning as the High-Flying Pilot in Star Wars: The Bad Batch », sur StarWars.com, (consulté le ).
  37. (en) « Jedi Aayla Secura Makes Her Clone Wars Debut », sur StarWars.com, (version du sur Internet Archive).
  38. (en) Dana Jennings, « 7 Things You Might Not Know About Twi'leks », sur StarWars.com, (consulté le ).
  39. a b c d e et f (en) Bill Desowitz, « Star Wars: The Bad Batch: How the Animated Clone Wars Spin-Off Series Bridges the Original Trilogy », sur Indiewire, (consulté le ).
  40. a et b (en) Zahra Dowlatabadi et Catherine Winder (en), Producing Animation, Routledge, , 388 p. (ISBN 978-1-138-59126-4).
  41. Christophe Dasse, « Star Wars: The Clone Wars : Un look stylisé », sur Unification France, (consulté le ).
  42. (en) Annalee Newitz, « George Lucas Spills All About Clone Wars at Skywalker Ranch », sur Io9, (consulté le ).
  43. (en) Mercedes Milligan, « Polygon Pictures Producing New Star Wars Resistance Series », sur Animation Magazine, (consulté le ).
  44. (en) James Whitbrook, « Star Wars: The Bad Batch's Cast and Crew Talk Putting a New Perspective on the Rise of the Empire », sur Io9, (consulté le ).
  45. (en) Lindsey Whitener, « Star Wars: The Bad Batch Season 2 Coming in 2022 », sur Animation World Network, (consulté le ).
  46. (en) « Star Wars: The Bad Batch Season 2 Trailer and Key Art », sur StarWars.com, (consulté le ).
  47. (en) « Watch the Star Wars: The Bad Batch Season 3 Trailer », sur StarWars.com, (consulté le ).
  48. (en) Rhys McGinley, « Star Wars: The Bad Batch: 5 Reasons We Are Worried For The New Show (& 5 Reasons We Are Excited) », sur Screen Rant, (consulté le ).
  49. (es) Alejandro Buyo, « The Bad Batch – Confirmados los compositores musicales y el primer guionista », sur La Fosa del Rancor, (consulté le ).
  50. a et b (en) « First Track from Star Wars: The Clone Wars – The Final Season Soundtrack Released », sur Film Music Reporter, (consulté le ).
  51. a b et c (en) Jeff Ames, « Interview: Star Wars: The Bad Batch Composer Kevin Kiner », sur ComingSoon.net, (consulté le ).
  52. a b et c (en) « First Track from Star Wars: The Bad Batch Soundtrack Released », sur Film Music Reporter, (consulté le ).
  53. a et b (en) « Star Wars: The Bad Batch - Season 2: Volume 1 (Episodes 1-8) Soundtrack », sur Soundtrack.Net (en) (consulté le ).
  54. a et b (en) « Star Wars: The Bad Batch - Season 2: Volume 2 (Episodes 9-16) Soundtrack », sur Soundtrack.Net (en) (consulté le ).
  55. a et b (en) « Star Wars: The Bad Batch - The Final Season: Vol. 1 (Episodes 1-8) Soundtrack », sur Soundtrack.Net (en) (consulté le ).
  56. a et b (en) « Star Wars: The Bad Batch - The Final Season: Vol. 2 (Episodes 9-15) Soundtrack », sur Soundtrack.Net (en) (consulté le ).
  57. (en) « Star Wars: The Bad Batch - Vol. 1 (Episodes 1-8) Soundtrack », sur Soundtrack.Net (en) (consulté le ).
  58. (en) « Star Wars: The Bad Batch - Vol. 2 (Episodes 9-16) Soundtrack », sur Soundtrack.Net (en) (consulté le ).
  59. a b et c (en) Ian Cardona, « Star Wars: The Bad Batch Gets the Funko Pop! Treatment », sur Comic Book Resources, (consulté le ).
  60. a et b « Très vite testé : LEGO Star Wars 75314 The Bad Batch Attack Shuttle », sur Hoth Bricks, (consulté le ).
  61. (en) Carly Lane, « Exclusive: Get Your First Look at These Star Wars: The Bad Batch Inspired Black Series Figures by Hasbro », sur Collider, (consulté le ).
  62. (en) « The Bad Batch (Star Wars: The Black Series 6" Fall 2020 - Today) », sur GalacticFigures (consulté le ).
  63. (en) Tyler Roberts, « Here is Your Star Wars: The Bad Batch Collectibles Round-Up », sur Bleeding Cool, (consulté le ).
  64. (en) Tyler Roberts, « Star Wars: The Bad Batch Tech Statue Coming Soon from Kotobukiya », sur Bleeding Cool, (consulté le ).
  65. a et b « LEGO CON 2022 : les sets LEGO Star Wars 75323 The Justifier et 75337 AT-TE Walker dévoilés », sur Hoth Bricks, (consulté le ).
  66. (en) Tyler Roberts, « Star Wars: The Bad Batch Crosshair Statue Arrives from Kotobukiya », sur Bleeding Cool, (consulté le ).
  67. (en) Tyler Roberts, « Star Wars: The Bad Batch Echo Deploys with New Kotobukiya Statue », sur Bleeding Cool, (consulté le ).
  68. a et b « Topps – The Bad Batch : Un set de 10 cartes vendus exclusivement sur Ebay », sur Mintinbox, (consulté le ).
  69. (en) Mark Newbold, « Galaxy of Heroes: Fight alongside The Bad Batch », sur Fantha Tracks, (consulté le ).
  70. (en) John Campbell, « Omega Joins the Holotables in Star Wars: Galaxy of Heroes », sur Lv1 Gaming, (consulté le ).
  71. (en) Brandin Tyrrel, « E3 2015: Star Wars: Galaxy of Heroes Announced », sur IGN, (consulté le ).
  72. a et b (en) Jenae Sitzes, « Lego Star Wars: Skywalker Saga Preorder Guide: Exclusive Steelbook, Pricing, And More », sur GameSpot, (consulté le ).
  73. « Lego Star Wars : La Saga Skywalker reprend des forces avec une date de sortie et six minutes de gameplay ! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  74. (en) « The Bad Batch: Hunted! (Star Wars) », sur Random House (consulté le ).
  75. (en) James Burns, « LEGO Star Wars: Bad Batch Vacation », sur Jedi News, (consulté le ).
  76. « Star Wars: The Bad Batch - Le roman de la série XXL », sur Bibliothèque verte (consulté le ).
  77. a b c d et e (en) Derek Faraci, « Star Wars: 10 Things About The Bad Batch We Already Know », sur Comic Book Resources, (consulté le ).
  78. a et b (en) « Star Wars: The Bad Batch Will Come to Disney+ on May the 4th », sur StarWars.com, (consulté le ).
  79. « Star Wars: The Bad Batch sortira en mai », sur IGN, (consulté le ).
  80. a et b (en) Carolyn Giardina, « MPSE Golden Reel Awards Nominations Announced », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).
  81. (en) Ryan O'Rourke, « Saturn Award Winners Headlined By Everything Everywhere All At Once, Top Gun Maverick, and Better Call Saul », sur Collider, (consulté le ).

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]