Géonosis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géonosis
Caractéristiques
Localisation

Géonosis est une planète de l’univers de fiction Star Wars.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette planète est une des premières planètes à rejoindre la Confédération des systèmes indépendants. La tribu des Stalgasins, la plus grande de toutes les Ruches de Géonosis était dirigée par l'Archiduc Poggle le Bref jusqu'à sa mort à la fin de la guerre des clones. D'ailleurs la toute première bataille de cette guerre débuta sur cette planète : c'est la bataille de Géonosis. Par ailleurs, les Géonosiens possèdent aussi une reine, visible dans la série animée The Clone Wars. Le rôle de celle-ci est assez flou. Tout ce que nous savons d'elle, est que Poggle le Bref lui sert de conseiller. Ce que nous savons aussi, c'est qu'elle vit dans l'obscurité, et qu'elle contrôle une cohorte de serviteurs Géonosiens morts-vivants grâce à un ver permettant de garder un contrôle mental sur le corps. Le corps est ainsi immortel, à moins qu'il ne soit totalement écrasé ou que le ver meure. La reine périt dans l'effondrement des catacombes abritant sa niche royale. Géonosis ressemble beaucoup à sa voisine Tatooine qui se trouve à moins d'un parsec de distance. Les deux planètes sont rocheuses et désertiques. Une différence notable cependant : Géonosis dispose d'une ceinture d'anneaux formée après la destruction de l'une de ses lunes par une comète. Les bâtiments de la planète consistent en de grands dômes construits dans des cavernes immenses telles des habitations de termites. L'industrie est ici spécialisée dans la confection de droïdes et plusieurs énormes usines délivrent des armées à Dark Sidious. C'est ici qu'ont été inventés les Super Droïdes de Combat, le plus puissant modèle de droïdes de combat. C'est sur la planète Géonosis que les plans de l'Étoile Noire, l'arme absolue de l'Empire, ont été conçus. Après la défaite des Séparatistes à la bataille de Géonosis - la première bataille de la guerre des clones - Dark Tyranus s'est échappé avec ces plans vers Coruscant, où ils pourraient être gardés en sécurité. La planète a été alors occupée par la République galactique. Les Géonosiens capturent des créatures dangereuses telles les Massiffs, Acklays, Reeks ou encore Nexus afin de les faire combattre dans leurs arènes ou pour y exécuter des prisonniers par exemple.

Population[modifier | modifier le code]

Les géonosiens sont une espèce insectoïde. Leur société est divisée en deux castes : les géonosiens sans ailes qui représentent les ouvriers et les géonosiens ailés qui représentent les pouvoirs politique et militaire de Geonosis. Les géonosiens sans ailes construisent tout ce qui se trouve sur la planète. Ils sont aussi une main-d'œuvre peu couteuse étant donné qu'ils ne dorment pas mais qu'il se plongeaient en stase dans des alcôves à l'étroit. Ces deux castes sont en réalité deux sous-espèces différentes, mais se ressemblant beaucoup. Cette espèce insectoïde a la taille d'un humain et possède un exosquelette résistant. Leur couleur de peau leur permet de se fondre dans le désert de leur planète. Leur langage est constitué de claquements de langue et de mâchoire car leur crâne plat ne leur permet pas de parler le basic. Les géonosiens se méfient beaucoup du reste de la Galaxie. Ils ne laissent même pas les ethnologues les étudier. La société géonosienne à un goût prononcé pour les exécutions publiques. Ce divertissement montre bien la violence des géonosiens. La principale source de revenu de Geonosis est l'industrie, en particulier la fabrication de droïdes, dont les usines se trouvent sous terre. Les matières premières utiles à la construction des droïdes étant directement prélevées dans le sous-sol de Géonosis. Poggle le Bref est un archiduc dirigeant la colonie de ruches Stagalsin, qui dirigent elles-mêmes les principales ruches géonosiennes. L'archiduc étant donc extrêmement puissant, la Fédération du Commerce et ses alliés Séparatistes lui ont demandé de superviser la fabrication d'une armée de droïdes de combat, ce qui consolide encore sa situation.

Bataille de Géonosis[modifier | modifier le code]

C'est la première bataille de la guerre des clones. Elle oppose la Confédération des systèmes indépendants séparatiste et son armée droïde à la République et son armée de soldats clones dirigée par les Jedi. Elle suit la naissance de la CSI ; en effet, les différends leaders séparatistes accompagnés d'une partie de leur armée venaient à peine de donner par leur accord historique naissance à la CSI, sous l'égide du Comte Dooku, apprenti de Dark Sidious.

Les Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker ainsi que la sénatrice Padmé Amidala ont été condamnés à mort par le comte Dooku, comme espions ayant refusé de rejoindre les rangs de la Confédération des systèmes indépendants. Dans l'arène de Géonosis, les trois héros ont été attachés à des piliers alors que trois créatures s'approchent pour les tuer. Anakin, Padmé et Obi-wan arrivent quelque peu à se tirer des griffes de leurs adversaires. Mais ils se font arrêter par des Droïdekas dans leur tentative de fuite.

Alors que les Séparatistes s’apprêtent à exécuter leurs prisonniers dans l’arène de Poggle le Bref, archiduc de la planète, le maître Jedi Mace Windu et environ 200 autres Jedi l'accompagnant viennent à la rescousse. Le chasseur de primes Jango Fett perd la vie durant cette affrontement puisqu'il est décapité par Windu, après avoir tué le Jedi Coleman Trebor. Surgissent alors de nombreux droïdes de combat, Superdroïdes de Combat et Droïdekas qui, appuyés par des soldats géonosiens et leurs Canons Soniques, commencent à massacrer les Jedi dans l'arène désertée par les civils, non sans subir de lourdes pertes.

Alors que les survivants allaient donner un « baroud d'honneur », Yoda arrive dans l'une des nombreuses Canonnière TIO/BA qui attaquent l'arène, réduisant en cendres les troupes droïdes présentes. La véritable bataille hors de l'arène peut dès lors commencer, bien que de nombreux Jedi soient déjà morts.

Chaque Jedi prend sous sa responsabilité un bataillon de clones. Le choc est terrible, les deux armées étant constamment apprivisionnées en renforts et munitions (les usines séparatistes tournent à plein régime alors que de nouvelles troupes clones débarquent des Transport d'assaut de classe Acclamator).

Alors que les premières lignes clones soutiennent le choc, puis enfoncent l'armée séparatiste, une grande partie de celle-ci ne peut s'enfuir, ses vaisseaux étant détruits par l'artillerie clone ou les missiles de quelque Canonnière TIO/BA.

Pendant ce temps dans l'espace proche de Géonosis, les turbolasers des Transport d'assaut de classe Acclamator de la République réussissent à se débarrasser de la chasse géonosienne.

Le comte Dooku (Dark Tyranus) s'étant échappé, Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi le suivent et finalement le combattent dans son hangar secret. Les deux Jedi sont assez rapidement mis au tapis tandis que le comte dooku sectionne l'avant bras d'Anakin. Yoda arrive alors pour combattre le comte Dooku. Le Sith et le Jedi s'affrontent grâce à la Force. Un combat au sabre laser plein d'agilité s'ensuit. Le comte fait tomber sur les deux Jedi encore à terre, un gros pilier que Yoda soutient avec la Force. Profitant de sa ruse, le comte Dooku s'enfuit alors dans son croiseur.

Cette première bataille de la guerre des clones est une victoire amère pour la République et l'Ordre Jedi. Nombre de clones et de Jedi (qui vont garder ce rôle de commandement de l'armée clone acquis sur le champ de bataille) sont morts au combat, alors même que les deux armées ont montré un grand potentiel de destruction, ce qui ne présage rien de bon. Qui plus est, elle scelle l'accord donnant naissance à la CSI, qui aurait pu finir mort-née.

Bibliographie[modifier | modifier le code]