Hoth (planète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hoth
Planète imaginaire apparaissant dans
Star Wars.

Vue d'artiste d'une planète glacée.
Vue d'artiste d'une planète glacée.

Localisation Bordure extérieure
Secteur Anoat[1]
Genre Planète glacée
Étoile 1 [1]
Satellites 3[1]
Révolution 549 jours locales[1]
Rotation 23 heures standard[1]
Dimensions 7 200 km[1]

Atmosphère Respirable
Climat Froid
Paysages Glaciers
Plaines
Sites remarquables Base Echo
Espèces animales Tauntaun
Wampa
Affiliation Alliance Rebelle
Batailles Bataille de Hoth

Films L'Empire contre-attaque
Séries Forces du destin
Première apparition L'Empire contre-attaque (1980)
Dernière apparition Forces du destin (2017)
Site officiel Fiche de la planète

Hoth est une planète glacée de l’univers de fiction Star Wars. Située dans la Bordure extérieure, cette planète orbite autour de l'étoile homonyme. L'Alliance rebelle y installe une base secrète pour se cacher de l'Empire galactique suite à la bataille de Yavin.

Elle apparaît principalement dans le film L'Empire contre-attaque, les scènes extérieures ont été tournées en Norvège.

En plus des films, Hoth est représentée dans la série télévisée Forces du destin, dans les mises en roman du film dans lequel elle apparaît, ainsi que dans plusieurs romans, jeux vidéo et bandes dessinées.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'univers de Star Wars se déroule dans une galaxie qui est le théâtre d'affrontements entre les Chevaliers Jedi et les Seigneurs noirs des Sith, personnes sensibles à la Force, un champ énergétique mystérieux leur procurant des pouvoirs psychiques. Les Jedi maîtrisent le Côté lumineux de la Force, pouvoir bénéfique et défensif, pour maintenir la paix dans la galaxie. Les Sith utilisent le Côté obscur, pouvoir nuisible et destructeur, pour leurs usages personnels et pour dominer la galaxie[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation spatiale[modifier | modifier le code]

Hoth se situe au Sud galactique, dans la Bordure extérieure. Comme Bespin, elle se trouve dans le Secteur Anoat. Le corridor d'Ison relie Bespin et Anoat à Hoth[3].

Dans le système Hoth à l'étoile éponyme, la planète Hoth est la dernière planète en partant du centre, soit la sixième. Trois satellites naturels gravitent autour d'elle[1].

Topographie[modifier | modifier le code]

Hoth est couverte d'un désert de glace, où il fait jusqu'à −60 °C la nuit. Un tiers de la surface de la planète est océanique. La planète peut par ailleurs être intégralement couverte d'un bouclier d'énergie. La seule installation connue est la base Echo[4].

Formes de vie[modifier | modifier le code]

Hoth ne compte que deux espèces animales, un phytophage, le tauntaun, et un prédateur, le wampa. Ils vivent dans les grottes de la planète, où le noyau de Hoth réchauffe l'environnement et où la lumière de l'étoile permet à des plantes de pousser. Les quinze espèces de tauntaun vivent en troupeaux d'environ vingt-cinq animaux. Ce sont des lézards bipèdes avec des cornes circulaires utilisées pour les combats et une queue qui leur permet de s'équilibrer tout en courant. Les wampas, de trois mètres de haut, traînent leurs proies, en général des tauntauns, dans des cavernes, jusqu'à les manger, sur le moment où après avoir attendu que la température les gèle. Ils pèsent en moyenne cent-cinquante kilogrammes et sont bipèdes, arborant des cornes similaires à celles des wampas[4],[5].

Univers officiel[modifier | modifier le code]

Installation de l'Alliance rebelle[modifier | modifier le code]

Suite à la bataille de Yavin[Note 1], la principale base secrète de l'Alliance rebelle a été découverte, l'obligeant à s'installer autre part. Les rebelles se décident alors à choisir Hoth, un monde désolé et inconnu de la majorité des cartes de navigation. Ils doivent alors construire un nouveau centre de commandement dans les grottes de la planète, et pour cela ils doivent maîtriser les fontes et éboulements. Ils nomment ensuite cette installation « base Echo » en référence à l'acoustique de cette caverne[6].

Bataille de Hoth[modifier | modifier le code]

En 3 ap. BY, les rebelles Han Solo et Chewbacca patrouillent dans les plaines glacées lorsqu'une sonde de l'Empire les repère. Bien que Solo lui tire dessus, les impériaux sont avertis de la présence rebelle à Hoth. Une bataille entre des forces de l'Empire et l'Alliance s'ensuit[7].

Pour permettre l'atterrissage des vaisseaux impériaux, le général Veers est chargé de commander des marcheurs impériaux pour détruire le bouclier d'énergie planétaire installé par les rebelles. Ceux-ci évacuent alors la base Echo, ce qui laisse Dark Vador atterrir sur une installation abandonnée[8].

Univers Légendes[modifier | modifier le code]

À la suite du rachat de la société Lucasfilm par The Walt Disney Company, tous les éléments racontés dans les produits dérivés datant d'avant le ont été déclarés comme étant en dehors du canon et ont alors été regroupés sous l’appellation « Star Wars Légendes »[a 1].

Refuge de criminels[modifier | modifier le code]

Hoth est régulièrement utilisée par des hors-la-loi pour se cacher. Elle est tour à tour utilisée par divers pirates et contrebandiers. Le pirate Salmakk, un mon calamari, construit notamment ce qui devient plus tard la base Echo[1].

Base de l'Alliance rebelle[modifier | modifier le code]

Découverte accidentellement par Luke Skywalker et C-3PO, Hoth devient, à la suite de la bataille de Yavin, la nouvelle cachette de l'Alliance rebelle. Les rebelles s'installent notamment dans la base Echo, une installation conséquemment perturbée uniquement par les attaques wampas[5], qui amènent les rebelles à tenter d'améliorer leur système de sécurité[9]. Toutefois, l'Empire les découvre[1].

L'attaque impériale débute alors par une intervention dirigée par le général Maximillian Veers, qui en profite pour montrer à Dark Vador son efficacité. Le général commande alors ses troupes à bord du TB-TT Blizzard 1[10]. Après la fuite réussie des rebelles, Dark Vador atterrit à Hoth. Il quitte peu après la planète, après s'être souvenu d'une suggestion du chasseur de primes Boba Fett, qui lui permettrait de parvenir à ses fins, c'est-à-dire d'attirer Luke Skywalker à lui[11].

Concept et création[modifier | modifier le code]

Plaines et montagnes enneigées.
Lieu de tournage de Hoth, à Finse, en Norvège.

Pour L'Empire contre-attaque, les scènes qui montrent Hoth sont tournées à Finse et sur le glacier Hardangerjøkulen en Norvège. Du fait du climat extrême, alors d'environ −30 °C, l'équipe de tournage filme en intérieur, à la fenêtre d'un hôtel[12],[13],[14],[15].

Adaptations[modifier | modifier le code]

En plus de ses apparitions officielles dans les romans, mises en roman, films et séries télévisées, Hoth apparaît dans d'autres produits dérivés de l'univers Star Wars.

Figurines[modifier | modifier le code]

Lego a produit des figurines sphériques de diverses planètes, celle de Hoth est sortie en 2013 sous le numéro 75009 « Snowspeeder & Planet Hoth »[Note 2], elle est accompagnée d'une figurine d'un pilote et d'une de son snowspeeder[16]. Outre cela, Lego a aussi produit un certain nombre d'autres boîtes représentant différents lieux et évènements de Hoth, notamment la grotte du wampa, sortie en 2010 sous le numéro 8089 « Hoth Wampa Cave »[Note 3],[17], la base Echo de l'Alliance rebelle, sortie en 2011 sous le numéro 7879 « Hoth Echo Base »[Note 4],[18], et d'une représentant la bataille de Hoth, celle-ci est sortie en 2019 sous le numéro 40333 « Battle of Hoth - 20th Anniversary Edition »[Note 5],[19]. De plus, à Legoland California des reproductions en miniature de la base Echo et de la bataille de Hoth sont visibles dans le miniland Star Wars[20].

Parcs d'attractions[modifier | modifier le code]

La planète apparaît dans l'attraction Star Tours: The Adventures Continue, version rénovée de Star Tours[21]. Le visiteur monte à bord d'un Starspeeder 1000, un vaisseau de transport intergalactique, qui se retrouve pourchassé par l'Empire ou le Premier Ordre car un espion rebelle se trouve à bord[22]. Durant son voyage, le vaisseau visite deux planètes, parmi lesquelles peut se trouver Hoth, dans ce cas le visiteur se retrouve plongé au milieu des combats entre l'Alliance rebelle et l'Empire[21]. Cette attraction est située dans les parcs Disneyland Resort et Walt Disney World Resort aux États-Unis depuis 2011[23],[24], à Tokyo Disney Resort au Japon depuis 2013[25], et à Disneyland Paris en France depuis 2017[21].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le site Screen Rant présente trois transformations de paysages de Minecraft en lieux emblématiques de Star Wars, dont la partie de Hoth avec la base Echo[26]. Pour sa part, le site Allociné affirme que la scène de la bataille de Hoth est, parmi une multitude de scènes mémorables de L'Empire contre-attaque, la meilleure[27]. Enfin, certains sites classent Hoth comme étant la meilleure planète de la saga[28].

Le réalisateur Scott Derrickson affirme en 2020 qu'il voudrait réaliser un film d'horreur qui se déroulerait sur la planète Hoth. Toutefois, son projet ne devient pas officiel[29],[30].

Au premier plan une exoplanète, au second plan une étoile.
Vue d'artiste du système de OGLE-2005-BLG-390L.

OGLE-2005-BLG-390L b est une exoplanète découverte le qui est parfois surnommée Hoth en raison de sa surface couverte de glace[31].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le point de référence (point zéro de la chronologie Star Wars) est la bataille de Yavin dans l'épisode IV de la saga.
  2. (fr) « Snowspeeder & Planète Hoth »
  3. (fr) « Grotte du wampa sur Hoth »
  4. (fr) « Base Echo sur Hoth »
  5. (fr) « Bataille de Hoth - Édition 20e anniversaire »

Références[modifier | modifier le code]

  • Sources primaires
  1. (en) « The legendary Star Wars Expanded Universe turns a new page », sur StarWars.com, (consulté le ).
  • Sources secondaires
  1. a b c d e f g h et i Wallace et Fry 2016, p. 66.
  2. Lucasfilm Magazine, vol. hors-série no 1 : Le Guide officiel du film La Menace fantôme, Paris, Courleciel, .
  3. Wallace et Fry 2016, p. 184
  4. a et b Bray et al. 2015, p. 164-165
  5. a et b Beecroft 2012, p. 194
  6. Windham et al. 2015, p. 214
  7. Windham et al. 2015, p. 212
  8. Windham et al. 2015, p. 213
  9. Windham 2012, p. 122
  10. Beecroft 2012, p. 86
  11. Windham 2012, p. 123
  12. « Star Wars VII téléporte la planète Hoth en Islande », sur Le Figaro (consulté le )
  13. Manon Fraschini, « Voyagez à travers les lieux de tournage mythiques de la saga Star Wars », sur Daily Geek Show, (consulté le )
  14. « 10 lieux de tournage de Star Wars », sur GEO (consulté le )
  15. @NatGeoFrance, « Visitez les lieux de tournage de Stars Wars », sur National Geographic, (consulté le )
  16. (en) « 75009: Snowspeeder & Planet Hoth », sur Brickset (consulté le ).
  17. (en) « 8089: Hoth Wampa Cave », sur Brickset (consulté le ).
  18. (en) « 7879: Hoth Echo Base », sur Brickset (consulté le ).
  19. (en) « 40333: Battle of Hoth - 20th Anniversary Edition », sur Brickset (consulté le ).
  20. (en) Brian Curran, « Star Wars in Legoland », sur EndorExpress, (consulté le ).
  21. a b et c Florian Mihu, « Star Tours 2 à Disneyland Paris officialisé par Mark Stead ! », sur Radio Disney Club, (consulté le ).
  22. « Star Tours : L’Aventure Continue », sur Disneyland Paris (consulté le ).
  23. (en) Erin Glover, « Star Tours Opening Ceremony at Disneyland Park », sur Disney Parks Blog, (consulté le ).
  24. (en) Thomas Smith, « Webcast: ‘Star Tours – The Adventures Continue’ at Disney’s Hollywood Studios », sur Disney Parks Blog, (consulté le ).
  25. (en) « Star Tours to be Reintroduced in a New Version! Star Tours: The Adventures Continue » (version du 25 novembre 2011 sur l'Internet Archive), sur Tokyo Disney Resort, .
  26. (en) Ky Shinkle, « Minecraft Design Ideas For Star Wars Fans », sur Screen Rant, (consulté le )
  27. Thomas Imbert, « Star Wars : les 6 meilleures scènes de la saga », sur Allociné (consulté le )
  28. (id) « Mengenal 10 Planet Star Wars yang Jadi Saksi Peristiwa Penting », sur Kincir, (consulté le )
  29. « Star Wars : un film d'horreur sur la planète Hoth verra-t-il le jour ? », sur hitek.fr, (consulté le )
  30. Eric Estrada, « Star Wars : un film d'horreur sur Hoth et Keanu Reeves en Jedi ? », sur Films Actu (consulté le )
  31. (en) Pat Brennan, « Deep Freeze », sur exoplanets.nasa.gov (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]