R2-D2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
R2-D2
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars.

R2-D2
R2-D2

Nom original R2-D2
Alias D2-R2 dans la VF de l'épisode IV
Origine Naboo
Espèce Robot
Activité Astromecano
Taille 1,09 m
Affiliation République galactique
Alliance rebelle
Résistance
Entourage C-3PO
Luke Skywalker
Anakin Skywalker
Obi-Wan Kenobi
Padmé Amidala

Interprété par Kenny Baker
Films La Menace fantôme
L'Attaque des clones
The Clone Wars
La Revanche des Sith
Rogue One
Un nouvel espoir
L'Empire contre-attaque
Le Retour du Jedi
Le Réveil de la Force
Séries The Clone Wars
Rebels
Site officiel Fiche du personnage

R2-D2 (également appelé D2-R2 dans la version française de l'épisode IV) est un des personnages emblématiques de la saga cinématographique Star Wars, présent dans les sept films. R2-D2 est un robot de forme ovoïde de petite taille qui s'exprime dans un langage sonore électronique ressemblant à des sifflements. Il est généralement accompagné de son compère C-3PO, un droide qui le comprend et avec qui il forme un duo amusant[1].

Son créateur, le britannique Tony Dyson, est mort le 3 mars 2016 sur l’île maltaise de Gozo où il résidait[1]. Sur conseil de Georges Lucas et de Ralph McQuarrie, Tony Dyson s'est inspiré des minis droïdes-assistants sifflotants apparus dans le film écolo-futuriste Silent Running sorti en 1972 et qui étaient animés par des personnes de petite taille.

R2-D2 était animé par l'acteur de petite taille Kenny Baker, qui a pris place à l'intérieur pour les six premiers épisodes de la saga[2]. Ce dernier a eu un rôle de consultant dans Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force[3].

R2-D2 est le seul personnage à apparaître dans tous les films de la saga Star Wars et à en garder le souvenir et la même apparence.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Épisode I : La Menace fantôme (1999)[modifier | modifier le code]

R2-D2 se fait remarquer en sauvant le vaisseau de la reine Padmé Amidala, puis il accompagnera Qui-Gon Jinn sur Tatooine. C'est là qu'il fait la connaissance d'Anakin mais aussi de C-3PO, son fidèle allié dans les épisodes suivants. Il accompagne également Anakin dans son vaisseau au combat contre la Fédération du commerce.

Épisode II : L'Attaque des clones (2002)[modifier | modifier le code]

Il accompagne Anakin et Padmé Amidala sur Naboo. Puis il les suit sur Tatooine, où C-3PO se joint à eux, et ils partent sur Géonosis. Il sauve la sénatrice in extremis en faisant tomber la cuve dans laquelle elle était bloquée juste avant la coulée de métal fondu qui l'aurait tuée. À la fin de l'épisode II, il est avec C-3PO l'unique témoin du mariage entre Padmé Amidala et Anakin.

The Clone Wars (2008)[modifier | modifier le code]

Épisode III : La Revanche des Sith (2005)[modifier | modifier le code]

Compagnon de combat d'Anakin Skywalker et de Obi-Wan Kenobi, il les aide à libérer le chancelier Palpatine détenu par le Comte Dooku. Tout au long de l'épisode il est le droïde de vaisseau d'Anakin même quand celui-ci devient Dark Vador. Il n'assiste cependant pas au massacre des novices sur Coruscant ni du vice-roi Gunray et du reste des membres de la CSI sur Mustafar. Après la victoire de Obi-Wan sur Anakin, il suit le Jedi et Padmé jusqu'à l'astéroïde Polis Massa et assiste à la naissance des jumeaux Luke et Leia.

Rebels (2014)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Star Wars Rebels.

Rogue One (2016)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rogue One: A Star Wars Story.

Il apparait brièvement sur la base rebelle sur Yavin 4, aux côtés de son fidèle C-3PO.

Épisode IV : Un nouvel espoir (1977)[modifier | modifier le code]

Il s'échappe avec C-3PO de la navette de Leia en possession des plans de l'Étoile noire. Il est chargé de retrouver Obi-Wan Kenobi sur Tatooine et de lui faire parvenir le message de la princesse. Séparé après une dispute avec C-3PO, il est capturé par des Jawas et retrouve finalement son ancien camarade dans un sandcrawler Jawa. Owen Lars, fermier de Tatooine et oncle de Luke, achète dans un premier temps C-3PO et un autre astrodroïde sous le nom de R5-D4, qui tombe en panne à la suite d'un défaut de motivateur. Luke, convaincu par C3PO, persuade son oncle d'acheter R2-D2 qui est tout d'abord réticent. C'est en le nettoyant que Luke active par mégarde le message de Leia qui intrigue beaucoup le jeune fermier. Avant la reprogrammation de R2D2 par Owen, le droïde s'enfuit à la recherche de Ben Kenobi, poursuivi par C-3PO et Luke. Il peut enfin remplir sa tâche lorsque Ben les retrouve dans le désert pendant qu'ils se font attaquer par les hommes des sables. Lors de la bataille de Yavin, il est le droïde qui accompagne Luke. Il est blessé assez gravement par un tir de blaster du chasseur personnel de Dark Vador mais réparé et honoré comme il se doit à la fête des rebelles.

Épisode V : L'Empire contre-attaque (1980)[modifier | modifier le code]

R2-D2 accompagne Luke Skywalker sur Dagobah à la rencontre de Yoda.

Épisode VI : Le Retour du Jedi (1983)[modifier | modifier le code]

Il contribuera à délivrer Han Solo, aux côtés de Lando Calrissian, Luke Skylwalker, Leïa Organa, Chewbacca et C3PO des griffes de Jabba le Hutt. Il aide l'Alliance rebelle à vaincre les troupes de l'Empire.

Épisode VII : Le Réveil de la Force (2015)[modifier | modifier le code]

R2-D2 est en mode veille depuis que Luke Skywalker s'est exilé sur une planète lointaine mais se réveille à la fin du film et assemble la carte de la galaxie incomplète de BB-8 avec la sienne pour créer un itinéraire vers Luke.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

R2-D2 arrive tant bien que mal à se faire comprendre par les autres au gré des sons qu'il émet. Il dispose d'une panoplie d'accessoires, allant du bras télescopique aux rétro-fusées, et se déplace en roulant[1].

Concept et création[modifier | modifier le code]

R2-D2 a été en partie inspiré par les robots Huey, Dewey et Louie, du film de Douglas Trumbull, Silent Running (1972), lesquels ressemblent aux gonk droïde qui fonctionnent comme des power droïdes dans les films Star Wars.

Il s'exprime par des sifflements et des bips électroniques caractéristiques, qui traduisent ses émotions. Sa voix a été créée par le designer sonore Ben Burtt, à l'aide d'un synthétiseur analogique ARP 2600. À elles seules, les répliques de la première bobine (une quinzaine de minutes) du premier film de la trilogie originale prirent à Burtt six semaines[4]. « Je jouais ses "mots" sur le synthétiseur, tout en faisant des sons dans le microphone au même moment, et les deux étaient fondus ensemble. Je sifflais et je roucoulais [...], je soupirais et je grognais, tout en ajustant les oscillateurs du synthétiseur. ». La performance lui vaudra un oscar en 1978[5]. Cependant lorsque ses paroles expriment quelque chose de plus complexe, il lui faut nécessairement un interprète, rôle le plus souvent assuré par son compagnon C-3PO ; Luke et Anakin lui répondent tout de même d'une manière suggérant qu'ils le comprennent. Il peut aussi transmettre des informations à afficher sur l'écran d'un vaisseau. Dans une interview au Telegraph de 2005, George Lucas affirme s'être inspiré de La Forteresse cachée d'Akira Kurosawa pour les personnages des deux compères : « L'histoire [de La Forteresse cachée] est racontée du point de vue de deux paysans [...]. Je me suis dit que c'était un procédé génial, et c'est ainsi que j'ai fini par créer R2-D2 et C-3PO. »

R2-D2 serait l'abréviation de Reel 2 – Dialog 2 qui veut dire bobine 2 - dialogue 2. Cette expression était utilisée par Lucas pendant le montage du film American Graffiti[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c R2-D2, le robot de « Star Wars », est orphelin - Libération/AFP, 4 mars 2016
  2. Star Wars, Acteur Kenny Baker, R2D2 - Blog Quilaztli, 3 novembre 2014
  3. (en) Actors Who Play R2D2 & C-3PO Are Still Feuding: Kenny Baker Opens Up About 40-Year Rift With 'Star Wars' Co-Star Anthony Daniels - Starpulse.com, 17 décembre 2015
  4. Jérémy André, « R2-D2 et C-3PO. L'attaque des clowns », Le Point Hors Série. Aux sources de Star Wars. Tome I, novembre 2015, p. 83.
  5. Jérémy André, « R2-D2 et C-3PO. L'attaque des clowns », Le Point Hors Série. Aux sources de Star Wars. Tome I, novembre 2015, p. 84.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jérémy André, « R2-D2 et C-3PO. L'attaque des clowns », Le Point Hors Série. Aux sources de Star Wars. Tome I, novembre 2015, p.  80-85.

Liens externes[modifier | modifier le code]