Peuple autochtone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir autochtone et aborigène.

Les peuples autochtones, ou peuples indigènes, sont « les descendants de ceux qui habitaient dans un pays ou une région géographique à l'époque où des groupes de population de cultures ou d'origines ethniques différentes y sont arrivés et sont devenus par la suite prédominants, par la conquête, l'occupation, la colonisation ou d'autres moyens »[1]. Les peuples autochtones représentent environ 370 millions de personnes dans le monde, dont 70 % en Asie[2]. D'autres termes ont parfois été utilisés pour les désigner, comme aborigène, « peuple premier », « peuple racine », « première nation » ou « peuple natif », succédant à l'appellation péjorative de « peuple primitif », mais tous officiellement délaissés au profit de peuple autochtone[3].

Définition et répartition[modifier | modifier le code]

Bien qu'il n'existe pas de définition universellement acceptée de la notion de peuple autochtone, celle proposée par José Martinez Cobo, rapporteur spécial de l'ONU, en 1987, est aujourd'hui communément utilisée. Elle se base sur trois critères fondamentaux[4] :

  • Continuité historique de caractéristiques telles que
    • L'occupation des terres ancestrales ou d'au moins une partie de ces terres ;
    • l'ascendance commune avec les premiers occupants de ces terres ;
    • la culture en général ou sous certaines de ses manifestations ;
    • la langue ;
    • l'implantation dans certaines parties du pays ou dans certaines régions du monde ;
    • d'autres facteurs pertinents.
  • Auto-identification en tant qu'autochtone
  • Pour un individu, appartenance à un groupe autochtone, revendiquée à la fois par l'individu et le groupe auquel il appartient.

Selon les mots de José Martínez Cobo, « Par communautés, populations et nations autochtones, il faut entendre celles qui, liées par une continuité historique avec les sociétés antérieures à l'invasion et avec les sociétés précoloniales qui se sont développées sur leurs territoires, s'estiment distinctes des autres segments de la société qui dominent à présent sur leurs territoires ou parties de ces territoires. Elles constituent maintenant des segments non dominants de la société et elles sont déterminées à préserver, développer et transmettre aux futures générations leurs territoires ancestraux et leur identité ethnique, qui constituent la base de la continuité de leur existence en tant que peuples, conformément à leurs propres modèles culturels, à leurs institutions sociales et à leurs systèmes juridiques. »[5].

Les populations autochtones sont réparties dans le monde de la façon suivante :

Population autochtone par zone géographique[4]
Zone géographique Population (millions)
Asie (hors Russie) 150-200
Amérique latine 45-50
Afrique 14
Amérique du Nord (hors Mexique) 1,5
Russie 1
Europe 0,08

Ils forment au moins 5 000 groupes autochtones différents, et autant de cultures différentes, parlent plus de 4 000 langues dont la plupart sont en danger et risquent de disparaitre d'ici la fin du XXIe siècle[6]. Au cours des trente dernières années, les peuples autochtones se sont fortement déplacés de leurs terres traditionnelles vers les villes, pour chercher de l'emploi mais aussi à cause de violations et abus des droits de l'homme, notamment des droits à leurs terres et à la survie culturelle. Dans de nombreux pays, ils sont plus de 50 % à vivre en régions urbaines[6].

Peuples autochtones par continent[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Afrique centrale[modifier | modifier le code]

Pygmées

Twa (République démocratique du Congo, Rwanda, Burundi, Ouganda)

Afrique de l'Est[modifier | modifier le code]

Afrique du Nord[modifier | modifier le code]

Photo d'un Touareg en Algérie

Afrique Australe[modifier | modifier le code]

Afrique de l'Ouest[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nord-Amérindiens.

Le terme Nord-Amérindiens, ou Indiens d'Amérique du Nord, désigne les premiers occupants du continent d'Amérique du Nord (hors Mésoamérique), et leurs descendants.

Principaux peuples autochtones dans la région des actuels États-Unis[modifier | modifier le code]

Principaux peuples autochtones du Canada[modifier | modifier le code]

Des Amérindiens de différents peuples autochtones d'Amérique du Nord en costume européen à la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle

Amérique centrale et Caraïbes[modifier | modifier le code]

Amérique centrale[modifier | modifier le code]

Caraïbes[modifier | modifier le code]

Jeune Kali'na en 1892

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Les Sud-Amérindiens sont les Amérindiens peuplant l'Amérique du Sud, c'est-à-dire les premiers occupants d'Amérique du Sud et leurs descendants.

Asie[modifier | modifier le code]

Asie centrale[modifier | modifier le code]

Asie du Nord[modifier | modifier le code]

Asie orientale[modifier | modifier le code]

Asie du Sud-Est[modifier | modifier le code]

Un Toungouse au début du XXe siècle
Un cavalier touvain

Asie du Sud[modifier | modifier le code]

Asie du Sud-Ouest[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Peuples finno-ougriens[8]

La branche finnoise :

La branche ougrienne :

Peuples ouraliens

Océanie[modifier | modifier le code]

L'Océanie inclut les îles de l'océan Pacifique, la Nouvelle-Guinée et l'Australie.

Australie[modifier | modifier le code]

Mélanésie[modifier | modifier le code]

Micronésie[modifier | modifier le code]

Polynésie[modifier | modifier le code]

Tame Iti, Tūhoe Māori contemporain avec le tatouage traditionnel

Droits des peuples autochtones[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Droit des peuples autochtones.

Les populations autochtones sont souvent sous domination culturelle, économique, sociale, politique d'un ou de plusieurs autres peuples, et ne représentent alors qu'une minorité au sein d'États qui ne les reconnaissent pas en tant que peuples distincts. Dans le cas de peuples vivant dans des régions reculées, ils sont souvent fortement dépendant d'écosystèmes nourriciers (dont paysages forestiers intacts et forêts primaires), possèdent leur propres systèmes et organisations socio-culturelles, langues, et des modes de vie « marginaux »[9].

Aujourd'hui, ces peuples s'organisent et luttent pour se faire entendre et demander le droit de vivre leur différence, le respect de leurs organisations sociales et la fin de l'exploitation (ou de la surexploitation) des ressources naturelles situées sur leurs territoires[9].

La Déclaration sur les droits des peuples autochtones[10] a été adoptée le 13 septembre 2007 à New York par l'Assemblée générale des Nations unies malgré l'opposition des États-Unis, du Canada, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande. Cette résolution est juridiquement non contraignante mais représente un réel progrès, elle affirme les droits de ces peuples à réparation et à l'autodétermination.
Le 27 août 2010, un rapport des Nations-Unies appelle le gouvernement français à ratifier la Convention 169 de l'Organisation internationale du travail, seul instrument juridique international contraignant relatif aux peuples indigènes et tribaux, qui reconnaît notamment leurs droits collectifs à la terre et leur droit à l'autodétermination[11].

Images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche d'information No.9 (Rev.1), Les droits des peuples autochtones. Haut Commissaire aux droits de l'homme.
  2. Combattre la discrimination contre les peuples autochtones, Haut-commissariat des Nations Unies pour des Droits de l'Homme
  3. Jean Malaurie, « La leçon des peuples premiers », sur monde-diplomatique.fr
  4. a et b Un portrait des femmes autochtones d'Asie, Centre international des droits de la personne et du développement démocratique, novembre 2007
  5. Les peuples autochtones se font entendre, Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies, mai 2003
  6. a et b Fiche d'information No. 1 : Faits principaux concernant les populations autochtones - Journée internationale des populations autochtones 9 août 2007. Sur www.un.org.
  7. « Qui sont les Kurdes ? », sur http://www.institutkurde.org/
  8. Bulletin de la Société royale belge de géographie, Société royale belge de géographie, vol. 54 à 55, 1930, p. 107
  9. a et b Peuples autochtones - Introduction. Sur www.icrainternational.org.
  10. Texte intégral - Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones du 13 septembre 2007.
  11. Article de Survival, intitulé Les Nations-Unies appellent la France à ratifier la législation internationale sur les peuples indigènes, 21 septembre


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]