Ghomaras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ghomaras

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de localisation des tribus des Ghomaras

Populations significatives par région
Drapeau du Maroc Maroc Plus de 250 000
Autres
Régions d’origine

Rif occidental, Maroc

Langues

Arabe, Berbère

Religions

Islam sunnite

Ethnies liées

Jbalas, Masmoudas, Berbères

Les Ghomaras (en tamazight ⵖⵓⵎⴰⵔⴰ) sont une ethnie du nord du Maroc d'origine berbère masmouda[1]. Leur territoire se situe entre les fleuves Oued-Laou et Ouringa[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Largement arabisés entre le XIe et le XVIe siècle[3], seule une minorité des Ghomaras parle, de nos jours, un dialecte berbère masmoudien[1],[4],[5].

Parler berbère des Ghomaras[modifier | modifier le code]

Le berbère est parlé par environ 10 000 locuteurs[6]. C'est un parler masmoudien proche de ceux de l'Atlas et des Sanhajas de Srayr, et demeure difficilement compréhensible pour les locuteurs du rifain voisin.

Parler arabe des Ghomaras[modifier | modifier le code]

La majorité des Ghomaras a adopté la langue arabe entre le XIe et le XVIe siècle sous l'influence des Jbalas, adoptant ainsi leur parler pré-hilalien, marqué par un important substrat berbère.

Composition tribale[modifier | modifier le code]

La confédération des Ghomara est constituée de 9 tribus[1] :

  • Beni Bouzra (majoritairement berbérophone)
  • Beni Grir (arabophone)
  • Beni Khaled (arabophone)
  • Beni Mansour (partiellement berbérophone)
  • Beni Rezin (arabophone)
  • Beni Selman (arabophone)
  • Beni Smih (arabophone)
  • Beni Ziat (arabophone)
  • Beni Zjil (arabophone)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d G. Camps et J. Vignet-Zunz, « Ghomâra », Encyclopédie berbère, vol.20, 1998, pp. 3110-3119
  2. A. Zouggari & J. Vignet-Zunz, "Jbala: Histoire et société", Sciences Humaines, 1991, p.463
  3. S. Lévy, « Problématique historique du processus d'arabisation au Maroc: pour une histoire linguistique du Maroc », Peuplement et arabisation au Maghreb occidental: dialectologie et histoire, 1998, pp. 11-26
  4. (es) P. Behnstedt, « La frontera entre el bereber y el árabe en el Rif »,Estudios de dialectología norteafricana y andalusí vol. 6, 2002, pp. 7-18
  5. G. S. Colin, « Le parler berbère des Ghomara », Hesperis vol.9, 1929, pp. 43-58
  6. J. el-Hannouche, Ghomara Berber: A Brief Grammatical Survey, University of Leinden, 2008