Baka (peuple du Cameroun et du Gabon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baka.

Bakas

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Danseurs bakas dans l'est du Cameroun

Populations significatives par région
Autres
Langues

baka

Ethnies liées

Akas

Les Baka sont un peuple forestier d'Afrique centrale, vivant principalement au Cameroun et au Gabon. Ce sont des pygmées. Leur population est estimée à 30-40 000 individus couvrant différents pays du bassin du Congo. Considérés comme les derniers chasseurs-cueilleurs, ceux-ci ont été soumis à de nombreux changements sociaux durant ces dernières décennies. "Semi-sédentaires", ils vivent aujourd'hui principalement dans des villages créés le long de pistes forestières. « Les parcs nationaux du Cameroun ont été créés sur les terres ancestrales des Baka sans leur consentement. Les Baka qui ont toujours chassé et collecté de nombreux produits dans la forêt, sont maintenant criminalisés parce qu'ils pratiquent la chasse de subsistance, la collecte d'herbes médicinales, de plantes alimentaires ou autres produits de la forêt pour construire leurs maisons, ou même leurs lieux de culte. [...] Des gardes forestiers et des soldats les harcèlent, les torturent et parfois même les tuent parce qu'ils chassent dans les parcs nationaux qui ont été créés sur leurs terres. Un représentant officiel du gouvernement a ouvertement admis que la torture était utilisée pour obtenir des renseignements sur le braconnage. »[1]


Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on peut rencontrer de multiples variantes : Babenga, Babinga, Babingas, Baka Bambuké, Bakas, Bambenga, Bangombe, Bayaka, Bebayaga, Bebayaka, Bibayak, Bibaya, Binga, Bingas, Mbaka, Pygmées Baka[2].

Ethnomusicologie[modifier | modifier le code]

La musique des Baka, tout comme des autres ethnies "pygmées", témoignent d'une particularité exemplaire. Reconnue comme d'une extrême complexité, ils explorent l'univers sonore et musical en contrepoint et en aggrégant leurs mélodies de yoddle, élément musical que l'on ne retrouve que dans peu de cultures dans ce monde [Simha Arom].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Shima Arom

Bah

  1. Source :Survival [1]
  2. Source : RAMEAU, BnF [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael Harrison, « The crossbow of Baka pygmies », Journal of the Society of Archer-Antiquaries (Canterbury), 1988, p. 4-8
  • Sévérin Cécile Abéga, Pygmées Baka : le droit à la différence, INADES-formation Cameroun, Université catholique d'Afrique centrale, Yaoundé, 1998, 151 p.
  • Daniel Boursier, Pöli, mémoires d'une femme pygmée, Paris, 1996
  • Robert Brisson, Utilisation des plantes par les pygmées baka, Douala, 1988
  • Christa Kilian-Hatz, Robert Brisson et Daniel Boursier, Contes et proverbes des pygmées Baka, Agence de coopération culturelle et technique, 1989, 261 p.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Baka : le peuple de la forêt, DJA River films, Canal + Vidéo, 1990
  • Baka, réalisé par Thierry Knauff, Abacaris Films, Les productions du sablier ; La Sept-Arte ; RTBF ; BRTN ; SR ; Cameroun TV ; WIP ; Films Terres Africaines, 1995
  • La Forêt des Pygmées Baka, SN Editel, France 3, ORSTOM audiovisuel, 1996
  • Baka : l'appel de la forêt, réalisé par Phil Agland, coproduit par la BBC, France Télévisions et River Films, 2011
  • Pygmées Baka, le grand Virage Réalisé par Laurent Maget CNRS/IRD - Pygmées Baka - Est Cameroun, 2013.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) et (it) Les Pygmées Baka Culture et musique, avec photos, paysages sonores et notes ethnographiques.