Amharas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amhara.

Amharas

Populations significatives par région
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie 19 867 817 (2007)[1]
Autres
Langues

Amharique

Religions

Christianisme éthiopien orthodoxe, Islam

Les Amharas (amharique: አማራ ሕዝብ, amara hizb, en français : le peuple amhara, ge'ez: አምሐራ), constituent un peuple éthiopien vivant majoritairement dans la région Amhara. Avec près de 20 millions de personnes et 26,9 % de la population, il constituait le second groupe du pays lors du recensement de 2007[1].

Les Amharas sont principalement des cultivateurs et des artisans potiers et forgerons [réf. nécessaire].

La très grande majorité des Amharas sont chrétiens orthodoxes éthiopiens, cependant on trouve quelques musulmans dans la région du Wollo ; les deux convictions pratiquent les mariages et l'excision de tradition [réf. nécessaire].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe plusieurs variantes : Amanarinya, Amara, Amarinnya, Amarinya, Amharas, Amharinya, Kuchumba[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Alphabet amharique

Ils parlent l'amharique, une langue sémitique dont le nombre total de locuteurs a été estimé à 17 528 500[3]. 17 400 000 ont été dénombrés en Éthiopie lors du recensement de 1994.

Cependant d'autres langues, telles que l'anglais, l'arabe, l'oromo et le tigrigna, sont également pratiquées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Summary and Statistical Report of the 2007 Population and Housing Census Results, p. 16 [1]
  2. Source RAMEAU, BnF
  3. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Ernst Friedrich Rohrer, Beiträge zur Kenntnis der materiellen Kultur der Amhara, W.P. Wälchli, Berne (Suisse), 1932, 174 p. (thèse)
  • (en) Harald Aspen, « What is culture? : Amhara creativity as a case in point », in Ethiopia in broader perspective (Actes de la 13e International Conference of Ethiopian Studies, Kyoto, 1997), vol. 3, Shokado Book Sellers, Kyoto (Japon), 1997, p. 149-162.
  • (en) Harald Aspen, Amhara traditions of knowledge : spirit mediums and their clients, Harrassowitz, Wiesbaden, 2001, 270 p. (ISBN 3-447-04410-1) (thèse de 3e cycle de l’Université de Trondheim, 1994)
  • (en) Allan Hoben, Land tenure among the Amhara of Ethiopia; the dynamics of cognatic descent, University of Chicago Press, Chicago, 1973, 273 p. (ISBN 0226345483)
  • (en) Heran Sereke-Brhan, « Ethiopia: a historical consideration of Amhara ethnicity », in Harold G. Marcus (dir.), New trends in Ethiopian studies (Actes de la 12e International Conference of Ethiopian Studies, Michigan State University, 5-10 septembre 1994), vol. 1, Red Sea Press, Lawrenceville, NJ, 1994, p. 742-774
  • (en) Kifle Wodajo, « Wedding customs among Amharas » in Edith Lord, Cultural patterns in Ethiopia, Agency for International Development, Washington, 1963, p. 55-56
  • (fr) Jules Borelli, Éthiopie Méridionale : journal de mon voyage aux pays amhara, oromo et sidama, septembre 1885 à novembre 1888, Imp. Réunies, 1890, 520 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :