Oubykh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oubykh
tʷaχəbza
Extinction en 1992
Parlée en Turquie, Géorgie
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 uby
IETF uby

L’oubykh (autonyme tʷaχəbza) est une langue caucasienne de la famille des langues abkhazo-adygiennes parlée autrefois en Turquie et en Géorgie.

C’est une langue agglutinante comprenant quatre cas (oblique-ergatif, absolutif, instrumental et locatif). Sa morphologie verbale est étonnamment complexe, d'autant plus que la langue est ergative. Les règles d'accord du verbe prévoient que celui-ci porte la trace du sujet, de l'objet direct, de l'objet indirect et, le cas échéant, du bénéfactif. Ainsi :

  • a.wæ.s.χja.n.twæ.n
  • 3sg-OBJET-DIRECT.2sg-DATIF.1sg.+BÉNÉFACTIF.3sg-SUJET.donner.PRÉSENT.
  • « il donne cela à toi pour moi ».

L'oubykh possède 83 consonnes, dont trois ne sont utilisées que dans des mots d'emprunt, et seulement deux voyelles phonologiques. La langue n'a cependant pas les vélaires simples /g/, /k/ ou /k'/, lesquelles sont présentes seulement dans des emprunts à l'abkhaze, au turc ou encore au tcherkesse.

L'oubykh, dont Tevfik Esenç (mort à 88 ans) était le dernier locuteur, est de fait une langue morte depuis son décès en 1992. Cette langue a été sauvée de disparition par le linguiste Georges Dumézil qui en a publié une grammaire et un dictionnaire avec Tevfik Esenç.

En 2005, cette langue n'est plus parlée mais des personnes dans quelques villages turcs s'appellent encore oubykh, et leur dialecte tcherkesse — le parler hakuchi (en) qu'ils utilisent actuellement — possède de nombreux traits empruntés à l'oubykh.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]