Langue minoritaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une langue minoritaire est une langue parlée par des minorités linguistiques, nationales ou ethniques, dans un pays donné. Ne sont pas considérées comme langues minoritaires les langues issues de l'immigration ou les dialectes de la langue majoritaire. Elles sont également appelées langues minorisées, autochtones, indigènes, aborigènes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Dans certains pays, notamment dans la plupart des pays d'Europe (à l'exclusion de la France), mais aussi au Canada et dans l'Afrique du Sud d'après l'apartheid, des lois accordent une définition et un statut particuliers à de telles langues.

En France elles sont généralement appelées langues régionales. La raison en est que la France reconnaît les régions, non les minorités, qui sont protégées par des textes internationaux émanant de l'ONU et de l'UNESCO concernant les minorités linguistiques et autres, et les droits de ces minorités.

On peut noter l'exemple de la reconnaissance officielle[évasif], bien que les statuts ne soient pas équivalents :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]