Wyandot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec wendat (langue).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comté de Wyandot et Comté de Wyandotte.
Wyandot
Pays Canada, États-Unis
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 iro[1]
ISO 639-3 wya
IETF wya

Le wyandot est une langue iroquoienne du Nord parlée aux États-Unis et au Canada et aujourd'hui éteinte. Elle est très proche du wendat (aussi appelé huron) mais ne doit pas être confondue avec lui. Les peuples huron et wyandot ont des origines communes et se nommaient tous deux wendats (les villageois), ce qui explique la confusion entre les deux langues et qu'elles sont souvent vues comme deux variétés dialectales de la même langue.

Le wyandot a disparu au cours du XXe siècle.

Origine de la langue[modifier | modifier le code]

Le wyandot trouve son origine dans la chute de la nation huronne en 1649, détruite par la guerre avec les Cinq-Nations iroquoises et l'épidémie de variole. Les Hurons se dispersent et un groupe part vers l'Ouest et joint d'autres groupes, parlant d'autres langues iroquoiennes et défaits eux aussi par les Cinq-nations, des Ériés, des Neutres et surtout des Tionontates. Ils traversent les Grands Lacs. Leurs migrations les mènent à Détroit, puis au Kansas et enfin en Oklahoma. La langue de ce groupe est le wyandot[2].

Connaissance de la langue[modifier | modifier le code]

Au cours du XIXe siècle, quelques vocabulaires de la langue wyandotte sont relevés, dans une orthographe anglaise. Mais la langue nous est réellement connue grâce au folkloriste canadien Marius Barbeau qui effectue en 1911-1912 un travail linguistique de sauvetage, dans l'Oklahoma et en Ontario, auprès des derniers locuteurs, âgés alors de plus de soixante ans.

Les textes de Barbeau ont été publiés en 1960, mais un dictionnaire inédit existe aussi.

Phonologie[modifier | modifier le code]

consonnes[modifier | modifier le code]

  Bilabiale Dentale Latérale Palatale Post-alv. Vélaire Glottale
Occlusive t [t]
k [k]
kw []
ʔ [ʔ]
Fricative s [s] š [ʃ] j [ʒ] h [h]
Affriquée ts [ʦ]
Nasale m [m]
n [n]
d [ⁿd]
  g [ŋʲ]
gw [ŋʷ]
 
Liquide r [r]
Semi-voyelle w [w] y [j]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] u [u]
Moyenne e [ɛ] ę [ɛ̃] ǫ [ɔ̃]
Ouverte a [a] ą [ɑ̃]  

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. code générique
  2. Mithun 1981, p. 4.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Marius Barbeau, Huron-Wyandot Traditional Narratives in Translations and Native Texts, Canada Department of Northern Affairs and National Resources. National Museum of Canada, Bulletin no. 165. Anthropological Series no.47. Ottawa : The Queen's Printer and Controller of Stationary, 1960.
  • (en) Mithun, Marianne, Stalking the Susquehannocks, International Journal of American Linguistics, 47:1, pp. 1-26, 1981.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]