Kiga (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kiga.

Kiga

Populations significatives par région
Drapeau de l'Ouganda Ouganda 1 679 000 (2002)
Drapeau du Rwanda Rwanda inconnu
Autres
Régions d’origine

Afrique Centrale

Langues

kiga

Religions

Christianisme, religion traditionnelle

Ethnies liées

Autres peuples bantous d'Ouganda, Hutus et Tutsis du Rwanda

Les Bakiga (ou Kiga au singulier) sont une population d'Afrique centrale établie au sud-ouest de l'Ouganda et au nord du Rwanda. Il semblerait qu'ils soient arrivés en Ouganda depuis le Rwanda vers 1600-1700. Ils sont principalement implantés dans la région du Kigezi, dans les districts de Kabale, de Rukungiri, de Kanungu avec des minorités au Rwanda, dans les districts de Kisoro et s'étendant jusque vers la région de Toro.

Les Bakiga, au nombre de 1,7 million d'après le recensement de 2002[1], représentaient 7 % de la population d'Ouganda.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs variantes : Abakiga, Bachiga, Bakiga, Bakyiga, Chiga, Chigas, Chigga, Ciga, Kigas, Kyiga, Oluchiga, Orukiga, Rukiga, Wakiga[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent le chiga (ou kiga, rukiga), une langue bantoue dont le nombre de locuteurs était de 1 580 000 lors du recensement de 2002 en Ouganda[3]. Beaucoup utilisent aussi le runyankole, une langue proche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les terres, historiquement parties du royaume du Bunyoro, furent, au début du XXe siècle et pendant la période coloniale du pays, peu à peu incorporées dans le royaume du Buganda et les populations Banyoro de ces régions furent progressivement chassées. Des dizaines d'années, après ces évictions, des colons Bakiga immigrèrent dans la région, soit comme travailleurs, soit relocalisés par le gouvernement à partir de 1949, comme lors de la première vague de déplacement en 1968, afin de réduire la pression démographique dans le sud-ouest du pays. En 1992, un second afflux d'immigrants fut organisé afin de fournir des terres aux Bakiga évincés de la réserve forestière de Mpoya (district de Kabarole). Le pourcentage de Bakiga dans la population crut jusqu'à atteindre 32 % aujourd'hui[4].

Bien que les Bakiga aient été bienvenus au départ. Cette immigration, la compétition pour les terres, et le succès économique de ces nouveaux arrivant commencèrent à générer des tensions avec les communautés Banyoro qui considéraient d'un mauvais œil ces gens, aidés par le gouvernement pour s'installer sur leurs anciennes terres. De plus, dans les années 2000, l'accession à des postes politiques locaux de certains membres de la communauté Kiga, et la faiblesse du sentiment d'appartenance nationale face aux identités communautaires contribuèrent à accroitre les tensions[5].

Aujourd'hui, les craintes de voir ces tensions dégénérer en affrontements intercommunautaires sont fortes et les efforts du gouvernement pour règler les problèmes se heurtent aux sensibilités et intérêts des 2 groupes[6]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Kizza Besigye (né le 22 avril 1956) - ancien médecin de Yoweri Museveni, chef du parti d'opposition FDC, candidat aux élections présidentielles de 2001 et 2006.
  • Ruhakana Rugunda (né le 7 novembre 1947) - aujourd'hui représentant de l'Ouganda aux Nations unies, politicien ayant occupé divers postes ministériels au sein des gouvernements du président Museveni, notamment celui de Ministre de l'Intérieur lors des négociations de Juba avec la LRA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Georg Eduard Heidenreich, Arbeit und Beruf bei Handwerkern der Bakiga in Uganda, Bayreuth African studies Breitinger, Bayreuth, 1995, 237 p. (ISBN 3-927510-39-4) (thèse)
  • (en) May Mandelbaum Edel, The Chiga of Uganda, Transaction publ., New Brunswick (N.J.), Londres, 1995 (2e éd.), 274 p. (ISBN 1-56000-248-4)
  • (en) Benoni Turyahikayo-Rugyema, Philosophy and traditional religion of the Bakiga in South West Uganda, Kenya literature bureau, Nairobi, 1983, 151 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :