Lenapes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lenape.

Lenapes
Delawares

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Femmes Lenapes vers 1910

Populations significatives par région
Drapeau des États-Unis États-Unis 14 000
Population totale 14 000
Autres
Langues

Anglais, langues delaware (unami et munsee)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Lenapes ou Lénapes, appelés aussi Delawares par les émigrants, sont un peuple amérindien organisé en clans, originaire de la rive du fleuve Delaware, de l'Hudson et du Long Island Sound. Le peuple avait trois branches : les Munsee, les Unami et les Unalachtigo.

Les Lénapes, au moins ceux du New Jersey, avaient une curieuse pratique matrimoniale : un jeune homme ne pouvait épouser qu'une femme âgée et une jeune fille qu'un vieillard. L'intérêt de cette pratique serait de permettre aux vieilles personnes d'assurer leurs vieux jours tout en transmettant leur expérience aux générations suivantes.

Sur la côte atlantique, vers Sandy Hook, par exemple, ce peuple pratiquait le ramassage à grande échelle des huîtres qui y croissent spontanément. Ces huîtres étaient fumées l'été pour être consommées l'hiver.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque des premiers contacts avec les Européens, les Lénapes ne semblent liés que par des liens assez lâches. La population est organisée en villages autonomes entre eux qui peuvent conclure des alliances temporaires, en particulier pour faire face à une menace extérieure. Les maladies apportées par les colons, les guerres se déclenchant entre indiens pour bénéficier du commerce avec ces derniers et la généralisation de la consommation d'alcool va conduire leur société à se désagréger. Confrontés à la pression grandissante des colons, des Lénapes d'origines variées migrent dans la Vallée de l'Ohio au cours des premières décennies du XVIIIe siècle. C'est dans ces communautés fondées par des déracinés que va prendre naissance un mouvement prophétique amérindien dont le représentant le plus connu est Neolin. Combattant l'alcoolisme, le matérialisme et la polygamie, il appelle les indiens à rompre avec les Européens et à les chasser de leur terre. Son appel à une renaissance culturelle et spirituelle constituera le terreau idéologique de la Rébellion de Pontiac entre 1763 et 1766[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adams, Richard Calmit, The Delaware Indians, a brief history, Hope Farm Press (Saugerties, NY 1995) [originally published by Government Printing Office, (Washington, DC 1909)]
  • Burrows, Edward G. and Wallace, Mike, Gotham: A History of New York City to 1989 ISBN 0-19-514049-4 Oxford Univ. Press (1999).
  • Jackson, Kenneth T. (editor) The Encyclopedia of New York City ISBN 0-300-05536-6 Yale University Press (1995).
  • Harrington M. R., "The indians of New-Jersey. Dickon among the Lenapes", Rutgers University Press,1963. ISBN 0-8135-0425-2
  • Kraft, Herbert C., The Lenape: archaeology, history and ethnography, New Jersey Historical Society, (Newark, NJ 1986)
  • O'Meara, John, Delaware-English / English-Delaware dictionary, University of Toronto Press (Toronto, 1996) ISBN 0-8020-0670-1.
  • O'Meara, John, Delaware reference grammar, University of Toronto Press (Toronto, 2006) ISBN 0-8020-4386-0.
  • Otto, Paul, The Dutch-Munsee Encounter in America: The Struggle for Sovereignty in the Hudson Valley (New York: Berghahn Books, 2006). ISBN 1-57181-672-0
  • Weslager, Clinton Alfred, The Delaware Indians: A history, Rutgers University Press, (New Brunswick, NJ 1972).
  • Richter, Conrad, The Light In The Forest, (New York, NY 1953)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alfred A. Cave, « The Delaware prophet Neolin - A Reappraisal », dans Roger L. Nichols (dir.), The American Indian: past and present, University of Oklahoma Press, 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]