Sierra Nevada de Santa Marta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sierra Nevada.

10° 52′ N 73° 43′ O / 10.867, -73.717 ()

Sierra Nevada de Santa Marta
Map of Sierra Nevada de Santa Marta.png
Localisation de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie
Localisation de la Sierra Nevada de Santa Marta.
Géographie
Altitude 5 775 m, Pic Cristóbal Colón
Massif Cordillère des Andes
Superficie 17 000 km2
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Départements Magdalena, La Guajira, Cesar
Géologie
Âge Crétacé
Roches roches métamorphiques, diorite

La Sierra Nevada de Santa Marta est un massif montagneux isolé de la cordillère des Andes situé en Colombie. D'une altitude maximale de 5 775 m à seulement 42 km de la mer des Caraïbes, il s'agit du plus haut massif côtier du monde. La Sierra Nevada couvre près de 17 000 km2 et abrite les sources de 36 rivières. Elle comprend les départements de Magdalena, Cesar et La Guajira.

Topographie[modifier | modifier le code]

Le point culminant du massif (et également de la Colombie) peut être soit le pic Cristóbal Colón (ce qui est couramment admis), soit le pic Simón Bolívar, ce dernier étant moins élevé d'un mètre seulement.

La Sierra Nevada est un massif relativement compact, émergeant de terres toutes inférieures à 200 m d'altitude. Il est impossible de passer de la Sierra Nevada aux Andes sans descendre sous ce niveau. Cela fait du pic Cristóbal Colón le cinquième plus haut du monde en altitude relative.

Biodiversité[modifier | modifier le code]

Image satellite de la Sierra Nevada de Santa Marta.

La Sierra Nevada de Santa Marta est le cœur de plusieurs écorégions, lesquelles varient avec l'altitude.

La région de broussailles de montagne de La Guajira - Barranquilla s'étend près de la côté caribéenne au nord du massif.

La forêt tropicale humide de la vallée du Sinú recouvre les flancs inférieurs du massif, jusqu'à une altitude de 500 m.

Les forêts tropicales de montagne de Santa Marta s'étendent entre 500 et 800 m d'altitude. Elles se distinguent des autres forêts humides par leur altitude moindre, et abritent de nombreuses espèces endémiques. L'écorégion des forêts tropicales de montagne comprend différentes communautés végétales, se démarquant par leurs altitudes et précipitations. Les basses forêts humides couvrent les flancs septentrionaux et occidentaux du massif entre 500 et 900 m d'altitude, alors que les régions méridionales et orientales, plus sèches, se trouvent entre 800 et 1 000 m d'altitude.

Au-delà de 900 m d'altitude, se trouve une forêt charnière d'arbustes et de palmiers.

Se trouve ensuite une forêt de brouillards à 1 000 m d'altitude environ.

Des forêts typiques des basses-Andes entre 1 000 et 2 500 m d'altitude constituent une canopée haute de 25 à 35 mètres.

Puis la végétation des hautes-Andes entre 2 500 et 3 300 m d'altitude constitue une canopée haute de 15 à 20 mètres.

Le Santa Marta Páramo est une zone de pâturages de haute altitude, interrompue par des marais et tourbières, qui s'étend entre 3 300 m et 4 500-5 000 m d'altitude. C'est l'enclave de páramo présente le long de la cordillère des Andes la plus septentrionale d'Amérique du Sud.

Au delà de 4 500-5 000 m d'altitude se trouvent les neiges éternelles.

Géologie[modifier | modifier le code]

Cerro del Alguacil
Cerro Murillo

Le massif de la Sierra Nevada de Santa Marta se compose de roches métamorphiques datant du Crétacé (principalement du schiste et du gneiss) et de traces de diorite et de quartz datant du Tertiaire.

Les portions datant du Quaternaire sont les dépôts de vallées alluviales et de récentes plages du même type.

Les littoraux du nord de la Sierra Nevada de Santa Marta sont détachés, alternant les caps et les baies. Ces caps sont d'abruptes falaises de schiste et de granite hautes de 100 m à 150 m, alors que les baies sont comblées par les dépôts alluvionnaires. Les contours des baies sont généralement raides, avec des plages composées de sable grossier et de grains érodés aux falaises adjacentes, ainsi que de dépôts alluvionnaires. Les petites plages et tombolos sont courants dans les zones fortement érodées.

Population[modifier | modifier le code]

On trouve dans la Sierra Nevada de Santa Marta les descendants des tribus amérindiennes des Tayronas, Arhuacos, Koguis, Wiwas et Kankuamos, vivant dans des réserves indiennes (Resguardos Indigenas) situées en moyenne-montagne.

Problèmes récents[modifier | modifier le code]

Ces dix dernières années, très peu ont été ceux à atteindre les plus hauts sommets, peu d'ascensions accomplies ayant été rapportées. L'accès par le sud est gêné par les tribus locales qui voient les randonneurs d'un mauvais œil. Le seul accès sûr et relativement court va de Santa Marta à Cuchillo de San Lorenzo.

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :