Wayuu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple wayuu. Pour la langue wayuu, voir Wayuu (langue).
Le système normatif Wayuu, appliqué par le Pütchipü’üi (palabrero) *
UNESCO logo.svg Patrimoine culturel immatériel
de l’humanité
Région habitée par les Wayuu entre la Colombie et le Venezuela.
Région habitée par les Wayuu entre la Colombie et le Venezuela.
Pays * Drapeau de la Colombie Colombie
Région * Amérique latine et Caraïbes
Liste Liste représentative
Fiche 00435
Année d’inscription 2010
* Descriptif officiel UNESCO
Wayuu en 1928
Vente de sacs à Riohacha

Les Wayuu (ou Wayu, Wayúu, Wahiro) sont un peuple amérindien, connus en espagnol sous le nom de Guajiros (province colombienne de La Guajira), et qui vivent à la frontière de la Colombie et du Venezuela.

Ce peuple amérindien est le plus important de Colombie et du Venezuela quant au nombre d'habitants, avec 8 % de la population de l'État vénézuélien Zulia et 45 % de la population du département colombien La Guajira, soit plus de 500 000 personnes.

Culture[modifier | modifier le code]

Les Wayuu vivent essentiellement du tissage, dont la fabrication d'habits notamment, et cultivent une culture orale propre aux anciens peuples et aux actuelles ethnies indiennes d'Amérique du Sud. Ils parlent leur propre langue ainsi que l'espagnol. Ces Indiens sont les seuls à ne pas avoir été conquis par les Espagnols[1] et ont maintenu une certaine indépendance dans les deux pays dans lesquels ils vivent, réclamant leur propre territoire, ce qui peut poser quelques problèmes.

L'actrice vénézuélienne Patricia Velásquez, originaire de la région, a créé la fondation Wayúu Taya pour améliorer l'accès aux soins médicaux et à l'éducation pour ces populations. Le financement de cette fondation provient notamment de la vente de sacs tissés incorporant des motifs traditionnels.

Leur système judiciaire est entré au patrimoine culturel immatériel de l'humanité en 2010[2].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue, le wayuu, qui fait partie des langues arawakiennes, a un statut officiel à la fois au Venezuela et en Colombie, où elle est coofficielle pour le département de la Guajira.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Native spirit », Monocle, vol. 6, no 57,‎ octobre 2012, p. 82
  2. « Le système normatif Wayuu, appliqué par le Pütchipü’üi (palabrero) », sur unesco.org (consulté le 29 juillet 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :