Luvale (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luvale.

Luvale

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Centre d'éducation à Lwena/Moxico[1]

Populations significatives par région
Autres
Langues

luvale

Ethnies liées

Tchokwé, Lundas

Les Luvale sont un peuple bantou d'Afrique australe, surtout présent à l'est de l'Angola et à l'ouest de la Zambie, également en République démocratique du Congo.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources on rencontre plusieurs variantes : Balovale, Baluvale, Chiluvale, Louvale, Lovale, Lovalle, Lubale, Luena, Luvales, Luwale, Lwena, Valuvale[2].

Population[modifier | modifier le code]

Leur nombre est estimé à 20 000 selon l'université de l'Iowa[3]. Une autre source crédite la population luvale de 300 000 personnes[4].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent une langue bantoue, le luvale, largement diffusée dans la région et dont le nombre de locuteurs est estimé à 632 000, répartis principalement entre l'Angola (464 000 en 2001) et la Zambie (168 000 en 2006)[5].

Culture[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bénéficie du fonds de la campagne « Ta journée pour l'Afrique » de l'organisation humanitaire allemand Aktion Tagwerk Reportage : Ta journée pour l'Afrique
  2. Source RAMEAU, BnF [1]
  3. (en) Université de l'Iowa [2]
  4. (en) James Stuart Olson, « Luvale », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 351 (ISBN 9780313279188)
  5. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  6. Musée royal de l'Afrique centrale (Tervuren, Belgique)
  7. a, b et c Tropenmuseum

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Matthew Newton White, An outline of Luvale social & political organization, Rhodes-Livingstone Institute, Manchester University Press, 1960
  • (fr) S. Souindoula, « "Tchinhama ", héros et hydronimiste du territoire luvale », Anthropos, 1986, vol. 81, no 1-3, p. 286-288

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Zambia : The Songs of Mukanda, Multicultural Media, 1997
  • (fr) Voix des masques de Zambie : rites d'initiation Makishi et Niau, Arion, 1997 (enregistrement 1980)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :