Tayronas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pendentifs Tairona en or.
Monument à Santa Marta évoquant les Tayronas.

Les Tayronas étaient un important groupe amérindien précolombien qui occupait le territoire de l'actuel département de Magdalena en Colombie, dans la Región Caribe.

Les Tayronas vivaient sur la face nord de la Sierra Nevada de Santa Marta ainsi que dans la plaine côtière, notamment le long des fleuves Guachaca, Don Diego et Buritaca, et sur l'actuel Parc national naturel de Tayrona.

Le nom de ce peuple est en relation avec les mots teyuna, teiruna ou tairuna, qui se retrouvent dans les langues des peuples indigènes vivant aujourd'hui dans cette région, et qui descendent des Tayronas survivants de la colonisation espagnole au XVIe siècle.

Leur langue appartient à la filiation des langues chibchanes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Tayronas furent découverts par les Espagnols peu après que le conquistador Rodrigo Galván de las Bastidas eut débarqué sur cette partie de la côte caraïbe et fondé la cité de Santa Marta le 29 juillet 1525.

À la suite de nombreux affrontements et massacres, les Tayronas furent décimés. En 1550, 80 % de leur population avait sans doute disparu. Les survivants furent intégrés par métissage ou bien se dispersèrent et se retirèrent sur les hauteurs de la Sierra Nevada de Santa Marta, où leurs descendants directs vivent encore dans les tribus des Koguis (ou Kogis), Ikas, Sankás, Kankuamos, Aruacos, Wiwas, etc. (voir les Taironas sur le wiki espagnol).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]