Guam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'île. Pour l'organisation régionale, voir GUAM.
Guam
Guåhån (ch)
Armoiries
Armoiries
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Guam
Administration
Statut politique Territoire non-incorporé et organisé des États-Unis
Capitale Hagåtña
(13° 28′ N 144° 45′ E / 13.467, 144.75 ())
Gouvernement
- Chef d'État
  - Gouverneur

Barack Obama
Eddie Calvo
Démographie
Population 159 358 hab. (2010[1])
Densité 290 hab./km2
Langue(s) Anglais, chamorro
Géographie
Coordonnées 13° 30′ 00″ N 144° 48′ 00″ E / 13.5, 144.8 ()13° 30′ 00″ Nord 144° 48′ 00″ Est / 13.5, 144.8 ()  
Superficie 549 km2
Divers
Monnaie Dollar US
Fuseau horaire UTC +10
Domaine internet .gu
Indicatif téléphonique 1-671

Guam est une île située dans l'océan Pacifique. Elle est rattachée aux États-Unis bien qu'elle fasse partie de l'archipel des îles Mariannes. C'est officiellement un territoire non-incorporé organisé des États-Unis avec à sa tête un gouverneur élu. Son nom en chamorro est Guåhan (également écrit Guahan). L'île fut colonisée par l'Espagne du XVIIe siècle jusqu'à sa cession aux États-Unis en 1898 après la guerre hispano-américaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de Guam.

Il y a 5 000 ans (3000 av. J.-C.), des habitants du littoral de la Chine du Sud, cultivateurs de millet et de riz, commencent à traverser le détroit pour s'installer à Taïwan. Vers 2000 av. J.-C., des migrations ont lieu de Taïwan vers les Philippines. De nouvelles migrations commencent bientôt des Philippines vers Sulawesi et Timor et de là, les autres îles de l'archipel indonésien. Vers 1500 av. J.-C., un autre mouvement mène des Philippines en Nouvelle-Guinée et, au-delà, les îles du Pacifique. Les Austronésiens sont sans doute les premiers navigateurs de l'histoire de l'humanité.

Article détaillé : Peuplement de l'Océanie.
Plaque commémorant l'arrivée de Magellan dans la baie de Umatac.

Le premier contact connu avec les Européens se produisit en mars 1521 lorsque le Ferdinand Magellan[2] mouilla dans une baie de l'île. En 1528, Álvaro de Saavedra prit possession d'une partie de l'archipel des Mariannes au nom du roi d'Espagne. En 1565, Miguel López de Legazpi planta une croix sur l'ile montrant son appartenance à la couronne espagnole qui perdura jusqu'en 1898, année à laquelle elle fut cédée aux États-Unis après la guerre hispano-américaine.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Guam est attaquée par le Japon trois jours après l'attaque de Pearl Harbor. Ne possédant aucune arme lourde pour arrêter les Japonais, les marines défendant Guam se rendent. Dans le cadre de la conquête des îles Mariannes par les États-Unis pendant l'été 1944, Guam fut reconquise par les États-Unis lors de la bataille de Guam juste après l'invasion de Tinian.

Elle demeure une importante base pour les forces armées des États-Unis dans le Pacifique. Andersen Air Force Base a été utilisé entre autres pour les raids de bombardement stratégique depuis cette période et la Base navale de Guam est l'une des trois pouvant accueillir des porte-avions de l'US Navy dans la région.

Écologie[modifier | modifier le code]

L'île est infestée de serpents de l'espèce Boiga irregularis qui font disparaître plusieurs espèces d'oiseaux endémiques à Guam[3]. Outre le fait d'avoir causé l'extinction de douze espèces d'oiseaux endémiques de l'île sur quatorze, il est aussi responsable de la disparition de deux espèces de chauve-souris endémiques sur trois et de six espèces de lézards. Ce serpent aurait été introduit quelques années après la Seconde Guerre mondiale, probablement par un cargo militaire ou commercial en provenance de la Papouasie-Nouvelle-Guinée[4].

Début 2013, l'île compterait deux millions de ces serpents[5].

Suite à la disparition des oiseaux, l'île connaît également une explosion du nombre d'araignées[5]. En mars 2013, les autorités décident de s'attaquer au problème de la surpopulation des serpents. Pour cela, des milliers de souris mortes - dans lesquelles du Paracétamol a été introduit - vont être larguées en forêt grâce à de petits parachutes en carton. Les serpents font semble-t-il une allergie mortelle au Paracétamol. Les autorités espèrent ainsi limiter sensiblement ces reptiles qui, rappelons-le, n'ont sur l’île aucun prédateur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie de Guam.

Hagåtña en est la capitale (ancien nom Agaña). Selon le recensement de 2010, la capitale comptait 1 051 habitants.

Guam couvre une superficie de 541,3 km2.

L'île compte 159 358 habitants en 2010. On y parle l'anglais, le chamorro et le japonais.

Politique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Politique de Guam.

Le gouverneur de Guam est élu pour un mandat de 4 ans. Le gouverneur élu en 2010 est Eddie Calvo (républicain).

Le pouvoir législatif est détenu par l'I Liheslaturan Guåhan, nom chamorro du Parlement.

En 2002, Madeleine Z. Bordallo (démocrate) a été élue comme déléguée de Guam à la Chambre des représentants des États-Unis. Elle a été ré-élue en 2004, 2006 et 2010.

La présence française est assurée par une annexe consulaire permanente du Consulat Général de France à San Francisco dans la ville de Sinajana.

Économie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Économie de Guam.

Guam a, notamment grâce au tourisme, une économie florissante. Le pays a un PIB de 3,2 milliards de dollars. Le revenu annuel par habitants est de 22 000 dollars par habitant en 2005, soit 26 fois plus élevé qu'en Indonésie et légèrement plus élevé qu'en Corée du Sud.

Guam possède d'importants gisements de bauxite.

Le syndrome de Guam[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Syndrome de Guam.

Au milieu du XXe siècle, une incidence anormalement élevée (50 à 100 fois plus que la normale) d'un syndrome évoquant des maladies neurodégénératives connues, avec des cas sporadiques parmi les jeunes (comme pour les maladies à prion), a été constatée au sein de la population autochtone Chamorro[6], très intrigante et préoccupante pour les épidémiologistes. Ce syndrome est parfois nommé syndrome de Guam[7]. Il associe les symptômes d'une sclérose latérale amyotrophique et ceux d'une démence parkinsonnienne, constituant une maladie neurodégénérative, qui apparait une trentaine d'années environ après le début de l'intoxication[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Sport[modifier | modifier le code]

L'équipe de football de Guam a subi une cuisante défaite contre la Corée du nord le 11 mars 2005. Score Corée du Nord - Guam : 21-0. La Fédération d'Escrime de Guam est affiliée à la Fédération Internationale d'Escrime de façon provisoire depuis le 5 avril. Une Fédération de rugby à XV est présente.

Article détaillé : Culture de Guam.

Codes[modifier | modifier le code]

Guam a pour codes :

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « U.S. Census Bureau Releases 2010 Census Population Counts for Guam », United States Census Bureau,‎ 24 août 2011 (consulté le 8 septembre 2010)
  2. Les îles Mariannes sur Imago Mundi
  3. acces.inrp.fr au niveau du petit b) tiré du livre « Invasive species preventions for oceanic islands »
  4. History of The Brown Tree Snake Invasion on Guam
  5. a et b http://www.lepoint.fr/insolite/l-ile-de-guam-envahie-par-les-serpents-26-02-2013-1632518_48.php.
  6. Bradley WG, Mash DC., Beyond Guam: the cyanobacteria/BMAA hypothesis of the cause of ALS and other neurodegenerative diseases. ; Amyotroph Lateral Scler. 2009; 10 Suppl 2:7-20. (résumé)
  7. Syndrome dit « Syndrome de Guam » ou AL-SPDC pour Amyotrophic lateral sclerosis/parkinsonism-dementia complex
  8. Karamyan VT, Speth RC., Animal models of BMAA neurotoxicity: a critical review ; Life Sci. 2008 Jan 30;82(5-6):233-46. Epub 7 décembre 2007. (résumé)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]