Nganassanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple nganassane. Pour la langue nganassane, voir Nganassane.

Nganasanes
N'aa

Description de cette image, également commentée ci-après

Famille Nganassane en 1927

Populations significatives par région
Autres
Langues Nganassane
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Nganassanes (autres transcriptions : Nganassan, Nganasan) sont un peuple samoyède du Nord de la Sibérie.

L'appellation de leur groupe provient de la distinction du terme nja, désignant « l'homme » dans leur langue actuelle (XXe siècle). De là, l'ethnographe Boris O. Dolgikh indique que « les hommes authentiques » se dit nganasana. Il devient alors important de comprendre que les Nganassanes actuels sont les descendants de plusieurs groupes ou « clans » distincts : principalement des Samoyèdes nganassanes, mais aussi des Samoyèdes énètses et des Toungouses.

Le peuple actuel des Nganassanes compte 1 262 personnes en 1989 puis 834 en 2002 : ils sont principalement répartis dans le centre et la moitié nord-occidentale de la péninsule du Taïmyr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • (ru) Boris O. Dolgikh, « Proisxoždenie nganasanov » (trad : L'origine des Nganassanes), in Sibirskij etnografičeskij sbornik (Moscou), 1952, no 1 p. 5-87.
  • Jean-Luc Lambert, Sortir de la nuit : Essai sur le chamanisme nganassane (Arctique sibérien), Centre d'études mongoles et sibériennes, Paris, 2003, 565 p. (ISBN 978-2-9518888-1-4) (numéro de Études mongoles et sibériennes, 33-34)
  • (en) Aleksandr Aleksandrovitch Popov, The Nganasan : the material culture of the Tavgi Samoyeds (trad. Elaine K. Ristinen), Indiana University, Bloomington (Ind.) ; Mouton, The Hague, 1966, 168 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :