Nivkhes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple nivkhe. Pour la langue nivkhe, voir Nivkhe (langue).

Nivkhes
Giliaks

Populations significatives par région
Autres
Langues

Nivkhe

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Nivkhes (aussi nommés Nivkh ou Guilyak / Gilyak) sont un peuple indigène de Russie habitant l'estuaire du fleuve Amour et l'île de Sakhaline. Le recensement russe de 1989 a dénombré 4 675 Nivkhes, dont 1 089 (23,3 %) parlaient la langue nivkhe, une langue paléo-sibérienne considérée comme un isolat[1]. Toutefois, certains linguistes ont émis l'hypothèse d'une parenté entre les langues altaïques et le nivkhe.

Pendant plusieurs siècles, les Nivkhes ont été tributaires de l'empire mandchou. Après la signature du traité de Nertchinsk en 1689, ils se mirent à fonctionner comme intermédiaires entre les Russes, les Mandchous et les Japonais (via l'ethnie des Aïnous dont ils sont linguistiquement assez proches).

Les Nivkhes subirent sévèrement la conquête russe, l'occupation japonaise de 1904 à 1905 et de 1920 à 1925.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue sur le site Ethnologue.com