Yap (État)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yap.
Yap
Drapeau
Drapeau
Carte de Yap.
Carte de Yap.
Administration
Pays Drapeau des États fédérés de Micronésie Micronésie
Type État
Capitale Colonia
Gouverneur Tony Ganngiyan
Démographie
Population 11 376 hab. (2010)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 0 m
Superficie 121,7 km2

Yap, en yap Wa′ab ou Waqab, est un des quatre États des États fédérés de Micronésie. Il est le plus à l'ouest du pays. Il comporte 139 îles, pour la plupart assemblées en archipels, réparties sur 1 200 km, appartenant aux îles Carolines dans l'océan Pacifique. Le plus grand archipel est celui des îles Yap. Il abrite la majeure partie de la population de l'État ainsi que la capitale, Colonia, située sur l'île de Yap dans la municipalité de Weloy. D'une superficie de 121,7 km2, Yap est peuplé de 11 376 habitants en 2010 : sa population est métissée d'Océaniens, d'Européens et de Japonais. Le yap en est la langue officielle et principale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'arrivée des Européens, intrigues et confrontations entre clans constituaient l'essentiel de l'histoire de l'île. Yap importait alors de la monnaie de pierre monumentale des Palaos. À la fin du XIXe siècle les Allemands colonisent l'île, la divisent en paroisses et en font une escale de ravitaillement. En septembre 1914, Yap est occupée par les Japonais. À la fin de la Première Guerre mondiale elle fut placée sous mandat japonais par la SDN (le Japon "oublia" de la rendre lorsqu'il quitta la SDN en 1935).

Durant la Seconde Guerre mondiale, les installations militaires nippones furent maintes fois bombardée par l'aviation des États-Unis lors de leur reconquête du Pacifique. En 1945, le Japon dut renoncer à toutes ses colonies et Yap passa sous le protectorat des États-Unis, avec une dose d'autonomie interne que l'île garda au sein des États fédérés de Micronésie, indépendants en décembre 1990.

En janvier 2012, le groupe chinois Exhibition and Travel Group a signé un accord avec le gouvernement insulaire pour la création d'un vaste complexe touristique (4 000 chambres, casino, agrandissement de l'aéroport). Le projet est soutenu par le Président de la Fédération Manny Mori, mais se heurte à une opposition du président de l'Assemblée législative de Yap, Henry Falan qui craint une destruction de l'environnement (récifs coralliens, mangroves)[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La Constitution de l'État de Yap fixe l'organisation et le fonctionnement de l'État de Yap[2].

L'État de Yap est dirigé par un gouverneur et une assemblée législative constituée de dix sénateurs. Le gouverneur est élu avec un lieutenant-gouverneur pour quatre ans au scrutin uninominal majoritaire à un tour par l'ensemble des électeurs de l'État. Chaque sénateur est élu pour quatre ans dans une circonscription législative nommée district. Le premier district, celui des îles Yap, qui regroupe le plus de population, choisit six sénateurs élus selon un scrutin majoritaire plurinominal à un tour. Les quatre autres districts n'élisent chacun qu'un seul représentant au scrutin uninominal majoritaire à un tour. Le deuxième district comprend les municipalités de Fais, de Ngulu, d'Ulithi et la municipalité inhabitée de Sorol. Le troisième district concerne la municipalité de Woleai. Les municipalité d'Eauripik, de Faraulep et d'Ifalik sont regroupées dans le quatrième district, les municipalités d'Elato, de Lamotrek et de Satawal dans le cinquième[3].

Le gourveneur de l'État de Yap est Tony Ganngiyan et le lieutenant-gouverneur James Yangetmai. Les membres de l'assemblée législative sont Clement Mulalap, John E. Mooteb, Stan Kensof, Joseph Giliko, Theodore "Ted" Rutun, Nick Figir (district 1), Lazarus Ulith (district 2), John Masiwemai (district 3), Jerry Fagolimul (district 4), Joseph Tiucheimal (district 5)[4].

Municipalités rattachées à l'État[modifier | modifier le code]

Les vingt municipalités de l'État de Yap sont réparties en deux espaces géographiques : dix d'entre elles appartiennent à l'archipel des îles Yap, les dix autres sont rassemblées sous la dénomination îles extérieures de Yap.

Municipalité[5] Région Superficie (km2) 1958 [6] 1973 [7] 1980 [8] 1987 [9] 1994 [10] 2000[11] 2010 [12]
Dalipebinau îles Yap 11 202 169 211 264 544 645 397
Eauripik îles extérieures 0.236 141 127 121 101 118 113 114
Elato îles extérieures 0.895 40 32 51 71 121 96 105
Fais îles extérieures 2.6 234 212 207 253 301 215 294
Fanif îles Yap 11 356 367 392 456 462 547 509
Faraulep îles extérieures 0.422 112 132 132 183 223 221 193
Gagil îles Yap 16 400 537 616 710 716 734 863
Gilman îles Yap 5 143 217 228 183 204 233 252
Ifalik îles extérieures 1.47 301 314 389 477 653 561 578
Kanifay îles Yap 10 181 235 225 274 245 275 309
Lamotrek îles extérieures 0.982 172 233 242 274 385 339 329
Map îles Yap 10.64 300 337 319 517 547 592 621
Ngulu îles extérieures 0.4 45 8 21 30 38 26 6
Rull îles Yap 10 524 1 463 1 432 1 855 1 973 2 019 2 100
Rumung îles Yap 5 120 129 130 101 143 126 58
Satawal îles extérieures 1.1 285 354 386 466 560 531 501
Tomil îles Yap 15 503 666 713 842 897 1 023 1 231
Ulithi îles extérieures 3.57 460 710 710 852 1 016 773 847
Weloy îles Yap 11 514 1 020 926 1 440 1 188 1 197 1 030
Woleai îles extérieures 4.5 488 329 638 791 844 975 1 039

Anciennes municipalités rattachées à l'État[modifier | modifier le code]

La municipalité constituée par l'île de Eate a eu une existence très éphémère puisqu'elle n'est apparue que dans le recensement de 1970[13]. Sa population pour cette année a été rattachée dans le tableau précédent à la municipalité de Faraulep dont elle avait été détachée puis rattachée. La municipalité de Sorol a disparu faute d'habitants.

Municipalité État Superficie (km2) 1958 1970 1973 1980 1987
Eate Yap  ? / 91 Faraulep / /
Sorol Yap 0.934 13 - 8 7 0

Îles isolées et inhabitées rattachées à l'État[modifier | modifier le code]


Jours fériés[modifier | modifier le code]

Fêtes et jours fériés[14]
Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Jour de l'an New Year's Day
1er mars Jour de Yap Yap day Célébration de la culture de Yap
31 mars Jour de la Culture et des Traditions micronésiennes Micronesian Culture and Traditions Day
10 mai Jour des États fédérés de Micronésie Federated States of Micronesia Day (Constitution Day) , signature officielle de la Constitution
24 octobre Jour des Nations unies United Nations' Day  : entrée en vigueur de la Charte des Nations unies
3 novembre Jour de l'Indépendance FSM Independence Day , date de l'annonce officielle de l'indépendance des États fédérés de Micronésie
11 novembre Jour des vétérans des Guerres à l’Étranger Veterans of Foreign Wars Day Originellement, Armistice Day, honorant les soldats américains de la Première Guerre mondiale
24 décembre Jour de la constitution de Yap Yap Constitution Day
25 décembre Jour de Noël Christmas Day

Code État[modifier | modifier le code]

Selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2, Yap a pour code « FM.YA ».

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :