Navette provençale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Navette.
Navette provençale
Image illustrative de l'article Navette provençale
Navette provençale

Lieu d’origine Marseille
Créateur Monsieur Aveyrous
Date 1781
Place dans le service Dessert
Température de service Température pièce
Ingrédients Farine, sucre, œuf, beurre et eau de fleur d'oranger
Mets similaires Navette de Marseille

La navette provençale est une pâtisserie préparée pour les fêtes de la Chandeleur. Sa forme symboliserait la barque qui amena les saintes Maries sur la côte de Provence[1] et explique son nom (naveta étant le diminitif de nau, « nef », en provençal). Elle présente aussi une similitude de forme évidente avec une navette de tissage.

Tradition[modifier | modifier le code]

La Chandeleur, fête chrétienne, correspond à la fois à la purification de la Vierge Marie, la présentation de Jésus au temple de Jérusalem et l'arrivée des saintes Maries sur les côtes provençales. Cette antique fête des chandelles (du latin, candela), jour où l'on mange des crêpes, est donc devenue en Provence, celle où l'on déguste des navettes[1].

Elles étaient achetées par douzaine pour correspondre aux douze mois de l'année. Ces biscuits, censés porter chance pour qui se les procurait, devenaient des talismans contre la foudre et le feu quand, dans la même maison, se trouvaient des cierges (chandelles) dont la flamme protégeait mas et bergeries lors des orages[1].

Les trois navettes[modifier | modifier le code]

Il existe en Provence trois sortes de navettes. La navette classique, qui est parfumée à la fleur d'oranger, la navette de Marseille, nature et sans fleur d'oranger, la navette provençale, plus tendre mais qui se conserve moins longtemps. Elle est faite à base de farine, sucre, beurre, œufs et zeste de citron[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d F. Zégierman, « La navette. Provence Alpes Côte d'Azur » (consulté le 14 juillet 2016).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]