Pilatus PC-6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pilatus PC-6
{{#if:
Pilatus PC-6/B2-H4 Turbo Porter
Pilatus PC-6/B2-H4 Turbo Porter

Constructeur Drapeau : Suisse Pilatus
Rôle Avion utilitaire ADAC
Premier vol 4 mai 1959
Nombre construits 581
Équipage
1 pilote, et jusqu'à 9 passagers en B2H2. 1 pilote et 9 ou 10 parachutistes en B2H4 (le siège du copilote est alors inversé).
Motorisation
Moteur Lycoming GSO-480-B1A6 (à piston) ou Pratt & Whitney Canada PT6A-27 (groupe turbopropulseur)
Nombre 1
Type Moteur à piston turbo-compressé ou turbopropulseur
Puissance unitaire 340 ch (moteur à piston), 680 ch ou 750 ch (turbopropulseur)
Dimensions
Envergure 15 87 m
Longueur 10 90 m
Hauteur 3 20 m
Surface alaire 30 15 m2
Masses
À vide 1 020 kg
Maximale 2 200 kg
Performances
Vitesse maximale 280 km/h (Mach 0,228)
Plafond 8 000 m
Rayon d'action 805 km

Le Pilatus PC-6 est un avion utilitaire ADAC (avion à décollage et atterrissage court) à ailes hautes construit par la société suisse Pilatus Aircraft.

Parfois surnommé la Jeep des airs, il a réalisé son premier vol le 4 mai 1959 avec un moteur à pistons Lycoming. Face à des performances remarquables de maniabilité, le prototype est engagé dans une expédition vers l'Himalaya en mars 1960. On peut encore y voir l'avion resté « là-haut ». Il démontre son utilité dans la région et est amené à atteindre des plateaux à 5 700 m d'altitude où les limites de la motorisation se font sentir.

En adaptant un turbopropulseur, le PC-6 devient le PC6A Turbo-Porter. Il réalise son premier vol le 2 mai 1961 équipé d'une turbine Turboméca Astazou de 523 ch.

La version PC-6B est équipée d'un Pratt & Whitney Canada PT6A-6, cette version réalise son premier vol en mai 1964.

Il a eu une excellente carrière à l'exportation sur les cinq continents.

Sous le nom de Porter Hiller, le Pilatus PC-6A est certifié aux États-Unis en 1964, distribué par la Fairchild Hiller Corporation et évalué par l'US Army qui en convertit quelques-uns en gunship. De nos jours, il est surtout très utilisé pour le largage de parachutistes. Il peut en emporter 9 ou 10 selon les versions. Quasiment tous les centres de parachutisme français en possèdent un ou le louent.

Il a également été converti en bombardier d'eau avec des soutes amovibles pouvant contenir de 600 à 1 000 litres. Dans cette configuration, il est très performant sur les feux de résineux sur les contreforts des Alpes, où sa puissance est nécessaire.

Variantes[modifier | modifier le code]

Porter[modifier | modifier le code]

Trois appareils sur 73 sont en service en 2011[1].

PC-6 Porter 
motorisé par un Avro Lycoming GSO-480-B1A6, premier vol le 5 mai 1959 (HB-FAN), 64 construits.
PC-6/275 
prototype motorisé par un Lycoming GO-480-D1A, premier vol le 2 mai 1960 (HB-FAS), 1 construit.
PC-6/350 
motorisé par un Lycoming IGO-540-A1A, premier vol le 12 janvier 1961 (HB-FAG), 8 construits.

Turbo-Porter[modifier | modifier le code]

PC-6 Turbo Porter
PC-6/A Turbo-Porter 
motorisé par un Turbomeca Astazou IIE (523 ch)/ G, premier vol le 5 février 1961 (HB-FAD), 35 construits.
PC-6/A1 
motorisé par un Turbomeca Astazou XII (573 ch), premier vol le 5 mai 1967 (HB-FCT), 6 construits.
PC-6/A2 
motorisé par un Turbomeca Astazou XIVE (573 ch), premier vol en septembre 1967 (F-BOSZ), 1 construit.

Plus aucun des PC-6/A ne sont en service[1].

PC-6/B
motorisé par un Pratt & Whitney Canada PT6-6A (550 ch), premier vol le 2 mai 1964 (N187H), 12 construits.
PC-6/B1
motorisé par un Pratt & Whitney PT6A-27 (680 ch), premier vol le 18 mai 1966 (HB-FCD), 82 construits plus 12 de Fairchild Aircraft.
PC-6/B2
motorisé par un Pratt & Whitney PT6A-27 (680 ch), premier vol le 9 mai 1984 (HB-FCD), 252 construits plus 18 de Fairchild Aircraft.
PC-6/B2(STC)
motorisé par un Pratt & Whitney PT6A-34 (750 ch), premier vol en mai 2001 (F-GODZ), 28 convertis ou construits.

Environ 256 PC-6/B sur 373 sont en service en 2011[1].

PC-6/C 
motorisé par un Garrett TPE-331-25D (575 ch), premier vol en octobre 1965 (N180K), 8 construits plus 26 de Fairchild Aircraft.
PC-6/C1 
motorisé par un Garrett TPE-331-1-100 (576 ch), premier vol le 23 janvier 1969 (HB-FEG), 1 construit.
PC-6/C2 (AU-23A) 
motorisé par un Garrett TPE-331-1-101F (665 ch), premier vol en juin 1976 (N352F), 35 construits par Fairchild Aircraft.

Environ 23 PC-6/C sur 71 sont en service en 2011[1].

Caractéristiques supplémentaires[modifier | modifier le code]

Voici quelques caractéristiques supplémentaires sur le PC-6 :

  • poids maxi décollage : 2 800 kg ;
  • nombre de g positif max : +3,5 g ;
  • nombre de g négatif max : -1,43 g ;
  • vitesse de croisière à 3 000 m : 250 km/h ;
  • vitesse ascensionnelle initiale à 2 000 kg : 518 m/min soit 8,63 m/s ;
  • capacités de vol : montée pleine charge à 4 000 m en ~15 min, descente en moins de 3 min ;
  • emport : parachutistes, transport de marchandises ;
  • plafond de 8 000 m ; l'avion, motorisé par un turbopropulseur, a largement dépassé cette altitude à plusieurs reprises lors de diverses tentatives de records d'altitude en parachutisme.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Fairchild AU-23A Peacemaker
Un gunship AU-23A Peacemaker à Eglin AFB en 1972

Militaires[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de l'Angola Angola
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de la Birmanie Birmanie
Drapeau de la Bolivie Bolivie
Drapeau de la Colombie Colombie
Flag of Bophuthatswana.svg Bophuthatswana
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
  • United Arab Emirates Air Force : ? x PC-6
Drapeau de l'Équateur Équateur
Drapeau des États-Unis États-Unis
  • US Army : 2 x UV-20A, 1 x PC-6/B2-H4 (UV-20A)[2]
  • CIA : 7 x PC-6A/H2, 1 x PC-6C/H1, 29 x PC-6C/H2[2]
Drapeau de la France France
Un des cinq Pilatus PC-6/B2-H4 Turbo Porter de l'ALAT en 2004.
Drapeau du Guatemala Guatemala
  • Fuerza Aérea Guatemalteca : 6 x PC-6[2]
Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau du Népal Népal
  • Nepalese Army Air Service : 1 x PC-6/B1-H2
Drapeau d'Oman Oman
  • Royal Air Force of Oman : 2 x PC-6/B1-H2[2]
Drapeau du Pérou Pérou
Drapeau de la Slovénie Slovénie
PC-6/B2-H2M-1 des Forces aériennes suisses
Drapeau de la Suisse Suisse
  • Forces aériennes suisses : 12 x PC-6/B2-H2M-1 Porter en 1966 (1 endommagé), 6 x PC-6 Turbo-Porter en 1975 (1 PC-6/B2-H2 détruit, 1 PC-6B détruit)[3], 15 en service en 2011[6]
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Drapeau du Tchad Tchad

Organisations gouvernementales[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
  • South African Police Service
Drapeau de l’Argentine Argentine
Drapeau des États-Unis États-Unis
  • USAID :
    • 2 x PC-6 opéré depuis 1961, 1 s'écrase le 26 août 1962 à Barse Dhuri au Népal[7], 1 opéré depuis janvier 1961 s'écrase le 9 mars 1961 à Jiri au Népal[8].
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
  • Bureau of Royal Rainmaking and Agricultural Aviation

Organisations internationales et ONG[modifier | modifier le code]

Civiles[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis
Un PC-6 Porter d'Air America (N355F) en Asie du Sud-Est. Cet avion sera abandonné le 29 avril 1975 lors de la chute de Saïgon.
  • Air America :
    • 1 PC-6/A-H2 de 1964 à 1967. Il s'agit du premier PC-6 de la compagnie[15].
    • 3 PC-6/A-H2 de 1965 à 1975 (transformés en PC-6/C-H2 en 1966)[16] dont 1 abandonné le 29 avril 1975 à l'aéroport de Tân Sơn Nhấtlors lors de la chute de Saïgon[17].
    • 2 PC-6/A-H2 acquis en 1966, dont 1 PC-6/A endommagé acquis de CASI en 1965, converti en PC-6/A-H2, détruit le 20 juillet 1967 à Can Tho au Vietnam[18]. 1 s'écrase le 24 avril 1972 à Nyot Mo au Laos[19].
    • 1 PC-6/C-H2 livré en 1964. Abandonné le 29 avril 1975 à l'aéroport de Tân Sơn Nhấtlors lors de la chute de Saïgon[20].
    • 1 PC-6/A : 1 fuselage acquis en 1966 auprès de Bird & Sons, Inc., modifié en PC-6/C-H2, s'écrase le 8 avril 1972 à Ban Xieng Lom au Laos[21].
    • 6 PC-6/C-H2 acquis en 1966 dont 4 livrés de Pilatus. 1 endommagé sans réparation possible le 27 novembre 1968 à Old San Soak[22].1 endommagé sans réparation possible le 5 avril 1973 à Tin Bong[23]. 1 s'écrase le 30 octobre 1973 à Lam Son au Vietnam[24]. 2 sont abandonnés le 29 avril 1975 à l'aéroport de Tân Sơn Nhấtlors[25],[26]. 1 vendu en 1975, il s'agit du centième PC-6 construit[27].
    • 3 PC-6/C-H2 livrés par Fairchild Hiller Corp. en 1969. 1 détruit lors d'une collision aérienne avec un Cessna U-17A Skywagon de la Royal Lao Air Force le 28 mai 1965 près de Moung Nham au Laos[28]. 1 endommagé sans réparation possible le 29 avril 1971 à proximité de Moung Nham (LS63)[29]. 1 vendu en juin 1975[30].
  • BirdAir (en) division aérienne de Bird & Sons Inc. : les appareils ont été transférés à CASI le 1 septembre 1965.
    • 2 PC-6 livré 1962. 1 livré en mai, endommagé sans réparation possible en décembre 1962, il s'agit du premier PC-6 en Asie du Sud-Est[31]. 1 livré en décembre, endommagé sans réparation possible au Laos en janvier 1963[32].
    • 2 PC-6/A livrés en avril 1963[21]. 1 s'écrase au Laos en 1963. Le fuselage est vendu à Air America en 1966 pour 5000 Dollar US[18].
    • 1 PC-6/A livré en 1964[33].
    • 1 PC-6/A-H1 livré en 1964[34].
    • 1 PC-6/A-H2 livré en 1964[35].
    • 2 PC-6/A-H2 livrés en 1965[36]. 1 vendu à Air America en 1966 et convertit en PC-6/C-H2[25].
Un PC-6/B1-H2 Porter de Continental Air Services, Inc. au Laos
  • Continental Air Services, Inc. (en) (CASI), ancienne compagnie de Continental Airlines : un certain nombre de PC-6 ont été acquis lors de l'achat de la division aérienne de Bird & Sons, Inc. (BirdAir) en 1964 par CASI.
    • 2 PC-6/A acquis en 1965 de Bird & Sons. 1 est acquis endommagé, réparé et vendu à Air America en octobre 1966[18].1 endommagé sans réparation possible en 196x[33]
    • 5 PC-6/A-H2 en 1965. 3 livrés par Pilatus, 1 endommagé sans réparation possible en 196x[37]. 1 s'écrase le 2 avril 1971 sur une montagne à l'ouest de la LS4[38]. 1 modifié en PC-6/B2-H2 en 1971, s'écrase le 13 juillet 1973 sur la LS337[39]. 2 acquis de Bird & Sons Inc. ; 1 endommagé sans réparation possible le 12 février 1969 sur la LZ4[35]. 1 (transformé en PC-6/B1-H2 en 1974) vendu à la Royal Thai Army en 1975[36].
    • 1 PC-6/B-H2 livré en 1965 dont 1 par Fairchild Hiller Corp. via Air Ventures Inc., s'écrase avant juin 1971[40]. 1 endommagé sans réparation possible en janvier 1966[41].
    • 4 PC-6/B-H2 acquis en 1966, 1 vendu à la Royal Thai Army en 1977[42], 1 écrasé en 196x[43].
    • 1 PC-6/B1-H2 livré en 1966. 1 est endommagé sans réparation possible en avril 1971 le long de la Piste Hô Chi Minh[44]. 1 s'écrase le 1 décembre 1971 près de la LZ51 à l'ouest de Long Chieng[45], 1 vendu en 1976 (photo de droite)[46].
    • 3 PC-6/B1-H2 3 livrés en 1967, stockés à Bangkok en juin 1975, vendus à la Royal Thai Army en 1977 (632)[47]. Un appareil a été utilisé dans le film Air America[48]. 1 acquis de Air Ventures Inc. (opérateur pour l'ambassade américaine au Népal), vendu en 1974[49].
    • 7 PC-6/B1-H2 livrés en 1968. 1 s'écrase en 1966[43]. 1 endommagé sans réparation possible le 3 mai 1973 à la LS32[50]. 3 vendus en 1976[51],[46]. L'un d'eux a été le dernier avion de CASI au Laos[52]. 2 stockés en Thaïlande en juin 1975, vendus en 1977 à la Royal Thai Army[53],[54].
    • 1 PC-6/B1-H2 livré en 1969, endommagé sans réparation possible le 16 août 1971 à l'est de la base aérienne laotienne de Long Cheing Long Tieng (en) au Laos[54]. Également appelée 'Lima Site 98' (LS 98) ou 'Lima Site 20A' (LS 20A) durant la Guerre civile laotienne, la base secrète était opérée par la CIA. Cette activité y a engendré une ville, qui n’apparaissait sur aucune carte, de 40'000 personnes à la fin des années 1960.
    • 1 PC-6/B1-H2 acquis en 1970, stocké en Thaïlande en juin 1975, vendu en 1977[55].
    • 1 PC-6/B1-H2 livré par Fairchild Hiller Corp. en 1971, stocké en Thaïlande en juin 1975, vendu à la Royal Thai Army en 1977[56].
Drapeau de l'Indonésie Indonésie
  • Merpati Nusantara Airlines :
    • 2 PC-6/340-H2 livré en 1964, 1 est endommagé sans réparation possible le 8 mars 1966 à Genjem en Indonésie[57], 1 est endommagé sans réparation possible le 9 décembre 1966 à Ubreb en Indonésie[58].
    • 1 PC-6/H2 livré en 1964, endommagé sans réparation possible le 10 mars 1967 à Sentani en Indonésie[59].
    • 3 PC-6/H2 livrés en 1965, démolis en 1979[60],[61],[62]
    • 3 PC-6/H2 livrés en 1966, démolis en 1979, dont 1 mise hors service en 1973[63]
  • JAARS, Jungle Aviation and Radio Service
  • Susi Air

Accidents et incidents[modifier | modifier le code]

Le Pilatus PC-6 est un appareil qui peut être utilisé dans des conditions difficiles (guerre, aide humanitaire, piste rudimentaire). Depuis son envol, 147 accidents (18 incidents techniques) ont eu lieu, dont 62 accidents mortels ayant entrainé 243 décès[64].
Le plus grave de ces accidents implique un appareil d'Air America le 19 août 1969, sur la base secrète Lima Site 98 de Long Tieng (en) (Laos) opérée par la CIA durant la guerre du Laos, qui fit treize morts.
Le 1er novembre 1997, un crash impliquant un Pilatus PC6/B2-H2 fit neuf victimes, l'avion provenant du centre de parachutisme de Laon[65].
Le 19 octobre 2013, un Pilatus PC-6 Turbo Porter s'écrase près de Namur en Belgique, entraînant la mort de ses onze occupants. L'appareil a déjà subi un accident (trois personnes grièvement blessées, deux ne survivront pas)[66] à Moorsele (Belgique) le 12 mars 2000, avant d'être réparé et remis en service[67]. Selon les premiers résultats de l'enquête menée par les autorités belges, le crash serait imputable au fait que le pilote aurait effectué une manœuvre acrobatique pour laquelle l'appareil n'était pas prévu, ce qui aurait entraîné une rupture brutale d'une aile[68].

Article connexe : Accident du Pilatus OO-NAC.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le PC-6 apparaît dans plusieurs films et séries télévisées:

Le PC-6 apparaît également dans les bandes-dessinées suivantes:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Productions Versions, pc-6.com
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o .Pilatus PC-6 Porter/Turbo Porter, militaryaviation.eu.
  3. a, b, c, d, e et f Aircraft Accidents, Scramble.nl.
  4. S/N 349, pc-6.com.
  5. l'Aviation Légère de l'Armée de Terre, Pilatus PC 6, aviation-française.com].
  6. .Pilatus PC-6 Turbo-PorterForces aériennes suisses.
  7. S/N 346, pc-6.com.
  8. S/N 347, pc-6.com.
  9. S/N 619, pc-6.com.
  10. S/N 524, pc-6.com.
  11. S/N 548, pc-6.com.
  12. S/N 338, pc-6.com.
  13. S/N 344, pc-6.com.
  14. S/N 350, pc-6.com.
  15. S/N 566. pc-6.com.
  16. S/N 514, pc-6.com.
  17. S/N 539. pc-6.com.
  18. a, b et c S/N 556, pc-6.com.
  19. 14 CFR Part 135 Scheduled operation of AIR AMERICA,I, ntsb.gov, consulté le 7 décembre 2011.
  20. S/N 563, pc-6.com.
  21. a et b S/N 554, pc-6.com.
  22. S/N 587, pc-6.com.
  23. S/N 593, pc-6.com.
  24. S/N 530, pc-6.com.
  25. a et b S/N 576, pc-6.com.
  26. S/N 586, pc-6.com.
  27. S/N 592, pc-6.com.
  28. Royal Lao Air Force, aeroflight.co.uk.
  29. S/N 550, pc-6.com.
  30. S/N 557, pc-6.com.
  31. S/N 526, pc-6.com.
  32. S/N 532, pc-6.com.
  33. a et b S/N 553, pc-6.com.
  34. S/N 568, pc-6.com.
  35. a et b S/N 571, pc-6.com.
  36. a et b S/N 523, pc-6.com.
  37. S/N 591, pc-6.com.
  38. S/N 595, pc-6.com.
  39. S/N 594, pc-6.com.
  40. S/N 583, pc-6.com.
  41. S/N 602, pc-6.com.
  42. S/N 517, pc-6.com.
  43. a et b S/N 547, pc-6.com.
  44. S/N 626, pc-6.com.
  45. S/N 603, pc-6.com.
  46. a et b S/N 620, pc-6.com.
  47. CASI Fleet, vietnam.ttu.edu
  48. S/N 631, pc-6.com.
  49. S/N 581, pc-6.com.
  50. S/N 668, pc-6.com.
  51. S/N 672, pc-6.com.
  52. S/N 667, pc-6.com.
  53. S/N 704, pc-6.com.
  54. a et b S/N 669, pc-6.com.
  55. S/N 705, pc-6.com.
  56. S/N 2011, pc-6.com.
  57. S/N 538, pc-6.com.
  58. S/N 542, pc-6.com.
  59. S/N 560, pc-6.com.
  60. S/N 577, pc-6.com.
  61. S/N 578, pc-6.com.
  62. S/N 579, pc-6.com.
  63. S/N 589, pc-6.com.
  64. Liste des crash de PC-6
  65. http://www.bea.aero/docspa/1997/f-xs971101/pdf/f-xs971101.pdf
  66. Dominique d'Olne et Colette Jaspers, Le Pilatus PC-6 est-il fiable ?, RTBF, 21 octobre 2013
  67. Crash d'un avion de parachutistes: le pire drame aérien depuis 1961, La Libre Belgique, 20 octobre 2013
  68. Le crash de Gelbressée est dû à une acrobatie du pilote, La Libre Belgique, 4 avril 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Variantes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hoyle, Craig ; World Air Forces Directory, Flight International, vol. 180, no 5321, 13–19 décembre 2011, p. 26–52. ISSN 0015-3710.
  • Lambert, Mark ; Jane's All The World's Aircraft 1993–1994, Coulsdon, UK: Jane's Data Division, 1993, ISBN 0-7106-1066-1.
  • Taylor, John W. R. ; Janes's All The World's Aircraft 1965–66, London: Sampson Low, Marston & Company, 1965.
  • Taylor, Michael J. H. ; Brassey's World Aircraft & Systems Directory 1999/2000 Edition, London: Brassey's, 1999. ISBN 1-85753-245-7.
  • Marsaly Frédéric ; Les bombardiers d'eau en image, Marines éd.

Liens externes[modifier | modifier le code]