Brno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brno
Blason de Brno
Héraldique
Drapeau de Brno
Drapeau
Brno Montage II.jpg
Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Château Veveří (cs)
Église de Saint-Jacques (Brno)
forteresse du Spielberg
Ignis Brunensis (cs), compétition de feux d'artifice
• le barrage de Brno (cs) pendant la saison de navigation
Place de la Liberté (cs)
• Parc Lužánky (cs)
Théâtre Mahen
Aéroport de Brno-Tuřany
• Course automobile sur le circuit de Masaryk
• Une partie de l'exposition de Brno (cs)

Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région historique Moravie
Région Moravie du Sud
District Brno-město
Maire
Mandat
Roman Onderka
2010-2014
Code postal 602 00
Démographie
Population 405 352 hab. (2009)
Densité 1 761 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 31″ N 16° 36′ 47″ E / 49.1920506, 16.613190949° 11′ 31″ Nord 16° 36′ 47″ Est / 49.1920506, 16.6131909  
Altitude Min. 190 m – Max. 479 m
Superficie 23 020 ha = 230,20 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Brno

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Brno
Liens
Site web www.brno.cz

Capitale de la Moravie, Brno (écouter) API : /ˈbr̩.nɔ/, en allemand : Brünn) est la deuxième plus grande ville de la République tchèque avec une population de 405 000 habitants, et est située au confluent des rivières Svitava et Svratka.

Brno possède un aéroport situé à Brno-Tuřany (code AITA : BRQ).

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'étymologie du nom Brno fait l'objet de controverses. L'hypothèse la plus vraisemblable est que le mot vient du vieux tchèque brnen, brno qui signifie marécageux[1]. Des hypothèses concurrentes font dériver le mot Brno du verbe slave brniti qui signifie armer ou fortifier ou du mot celte (langue parlée dans la région avant l'arrivée des peuples slaves et germaniques) pour désigner une colline (en gallois par exemple, colline se dit bryn. Brno est également appelée Bruna en latin, Brünn en allemand et ברין en yiddish.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de Brno.
Brno vers 1645-1646

Brno est fondée en 1243 et reste une ville fortifiée jusqu'au XIXe siècle. Elle devient la capitale du margraviat de Moravie à partir de 1641. Elle est le centre politique et culturel de la région de la Moravie méridionale.

Le circuit Masaryk est situé au nord-ouest de la ville. Le Grand Prix moto de République tchèque s'y déroule chaque année.

Le dialecte qui y est parlé est appelé hantec.

Climat[modifier | modifier le code]

Forteresse du Spielberg ou Hrad Špilberk

Brno possède un climat continental, avec un écart entre des hivers relativement froids et assez secs et des étés relativement chauds et orageux.

  • Température moyenne annuelle: 9,4 °C
  • Température maximum (2000): 36,6 °C
  • Température minimum (1920): -26,4 °C
  • Température moyenne en été (Juin-Août): 17,8 °C
  • Température moyenne en hiver (Décembre-Février): 1,0 °C
  • Pluviométrie annuelle : 505 mm
  • Durée moyenne annuelle d'ensoleillement: 1771 h
  • Nombre de jours de précipitations par an: 150
  • Mois le plus chaud: Juillet
  • Mois le plus froid: Janvier
  • Vent type: Nord-Ouest
Mois Jan Fev Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Dec
Température (°C) -2.5 -0.3 3.8 9.0 13.9 17.0 18.5 18.1 14.3 9.1 3.5 -0.6
Température (°F) 27.5 31.4 38.8 48.2 57.0 62.6 65.3 64.6 57.7 48.4 38.3 30.9
Précipitations (mm) 24.6 23.8 24.1 31.5 61.0 72.2 63.7 56.2 37.6 30.7 37.4 27.1
Ensoleillement (h) 45.3 71.6 121.5 169.1 219.1 221.0 234.9 217.9 161.9 124.0 51.3 40.1

Économie[modifier | modifier le code]

L'usine de fabrication de ballons à air chaud et de dirigeables Ballons Kubicek est située à Brno, tout comme l'usine Explosia a.s, qui fabrique l'explosif semtex.

Monuments[modifier | modifier le code]

Ancien Hôtel de ville[modifier | modifier le code]

L'ancien Hôtel de ville (Stará radnice), construit au XIIIe siècle, est le bâtiment civil le plus ancien de la ville. Il détient notamment une haute tour, surmontée d'un toit renaissance. La première mention écrite situant le siège de l'administration de la ville en ces lieux remonte à 1343. Il y restera jusqu'en 1935, année durant laquelle il est transféré au couvent Dominicain.

En 1510 un accès à la cour intérieure est aménagé sous la tour. L'entrée est munie l'année suivante d'un portail gothique, dû à Anton Pilgram, dont on note l'inclinaison -- délibérée -- du pinacle central. La statue représentant la justice et l'emblème datent de l'année 1660 et les consoles de la partie figurative de 1873. Le portail a subi deux restaurations importantes : une première en 1884 par le sculpteur F. Dressler qui remplace les trois consoles centrales, puis une seconde en 1900 où les deux consoles extérieures sont remplacées par des consoles gothiques.

Au XIXe siècle l'Hôtel de ville abrite une prison. La ville gagnant en importance, la municipalité engage de nombreuses reconstructions dont la plus importante est le réhaussement de la tour en 1905, sur un projet de P. Meumann. La maçonnerie est réhaussée de et le toit est remplacé par une copie de l'ancien.

Vue de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul (Petrov)

Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul[modifier | modifier le code]

La cathédrale, construite à l'emplacement d'un ancien château fort, domine la colline de Petrov. Il s'agit d'un édifice de style gothique tardif du XIIIe siècle, construit sur une crypte plus ancienne, et remanié dans le style baroque en 1743-1746 après que les Suédois l'eurent incendié lors du siège de 1645. La façade et les tours ont été terminées au début du XXe siècle.

Špilberk[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Forteresse du Spielberg.

Pendant de Petrov, la forteresse du Spielberg (en tchèque : Špilberk) domine la ville. C'est une prison d’État célèbre pour ses cachots ayant enfermé des protagonistes du Risorgimento italien. On la surnommait d'ailleurs "la prison des nations". Piero Maroncelli, Federico Confalonieri, Silvio Pellico l'ont ainsi fréquenté. Ce dernier, après sa libération, raconte sa captivité dans un livre, Le Mie Prigioni (Mes Prisons, 1832). La Gestapo a investi la forteresse pendant la Seconde Guerre mondiale pour en faire un centre de torture. Ce lieu de sinistre mémoire abrite aujourd'hui une exposition sur l'histoire de la ville et le musée municipal.

La villa Tugendhat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Villa Tugendhat.

La Villa Tugendhat, construite entre 1929 et 1930 par l'architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe, est classée au titre de monument de l'architecture moderne du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis décembre 2001. Il s'agit d'un manifeste de l'architecture fonctionnaliste.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Tramway de Brno
Article détaillé : Tramway de Brno.

La ville est desservie par un réseau d'autobus ainsi que 13 lignes de tramway de plus de 70 kilomètres.

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

La ville de Brno est divisée en 29 quartiers:

Quartiers de Brno
Quartiers Zones cadastrales
Brno-Bohunice Bohunice
Brno-Bosonohy Bosonohy
Brno-Bystrc Bystrc
Brno-Centre (Brno-střed) Brno Ville (Město Brno), Pisárky (partiellement), Vieux Brno (Staré Brno), Stránice, Štýřice, Veveří, Trnitá (partiellement), Zábrdovice (partiellement)
Brno-Černovice Černovice
Brno-Chrlice Chrlice
Brno-Ivanovice Ivanovice
Brno-Jehnice Jehnice
Brno-Jundrov Jundrov (partiellement), Pisárky (partiellement)
Brno-Kníničky Kníničky
Brno-Kohoutovice Kohoutovice, Jundrov (partiellement), Pisárky (partiellement)
Brno-Komín Komín
Brno-Královo Pole Černá Pole (partiellement), Královo Pole, Ponava, Sadová
Brno-Líšeň Líšeň
Brno-Maloměřice a Obřany Maloměřice (partiellement), Obřany
Brno-Medlánky Medlánky
Brno-Nord (Brno-sever) (Černá Pole (partiellement), Husovice, Lesná, Soběšice, Zábrdovice (partly))
Brno-Nový Lískovec Nový Lískovec
Brno-Ořešín Ořešín
Brno-Řečkovice a Mokrá Hora Mokrá Hora, Řečkovice
Brno-Slatina Slatina
Brno-Sud (Brno-jih) Komárov, Dolní Heršpice, Horní Heršpice, Přízřenice, Trnitá (partly)
Brno-Starý Lískovec Starý Lískovec
Brno-Tuřany Brněnské Ivanovice, Dvorska, Holásky, Tuřany
Brno-Útěchov Útěchov
Brno-Vinohrady Maloměřice (partiellement), Židenice (partiellement)
Brno-Žabovřesky Žabovřesky
Brno-Žebětín Žebětín
Brno-Židenice Zábrdovice (partiellement), Židenice (partiellement)

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de Brno est jumelée avec [2]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E.M. Pospelov, Geograficheskie nazvaniya mira (Moscow, 1998), p. 82.
  2. Jumelages

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]