Granges (Soleure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granges.
Granges
Grenchen
Blason de Granges
Héraldique
Vue partielle de la ville de Grenchen
Vue partielle de la ville de Grenchen
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Soleure
District Lebern
Maire M. Boris Banga
Code postal 2540
N° OFS 2546
Démographie
Population 16 054 hab. (31 décembre 2010)
Densité 617 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 11′ 35″ N 7° 23′ 45″ E / 47.193056, 7.395844 ()47° 11′ 35″ Nord 7° 23′ 45″ Est / 47.193056, 7.395844 ()  
Altitude 451 m
Superficie 2 601 ha = 26,01 km2
Divers
Nom officiel Grenchen
Nom français Granges (SO)
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Soleure

Voir sur la carte administrative du Canton de Soleure
City locator 14.svg
Granges

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Granges

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Granges
Liens
Site web www.grenchen.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Granges, appelée en allemand Grenchen, est une ville et une commune suisse du canton de Soleure, située dans le district de Lebern.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Granges mesure 26,01 km2[2].

Située entre le Jura et l’Aar, la ville de Granges, qui compte environ 16 000 habitants, est la deuxième ville du canton de Soleure après Olten. Son point culminant se situe à 1 348 mètres d’altitude, sur la montagne de Granges et le point le plus bas est au niveau de l’Aar, à 430 mètres d’altitude.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Granges possède 16 054 habitants fin 2010[1]. Sa densité de population atteint 617,2 hab./km2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville est mentionné pour la première fois en 1131 sous le nom de Granechum.

En 1837, Granges était un village de 1428 habitants. En 1851, les autorités communales décidaient d’introduire l’horlogerie. Attirée par les nouveaux emplois, la population augmenta rapidement pour atteindre 3787 âmes en 1880.

Le 14 novembre 1918, lors de la grève générale, trois jeunes gens furent tués à Granges.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est fortement centrée sur l'horlogerie avec, en particulier la société ETA Manufacture Horlogère, fabricant de mouvements de montres appartenant au Swatch Group, ainsi que les fabricants de montres Eterna, Breitling, ITS Time et Rodania.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Villes jumelées avec Neckarsulm

Médias[modifier | modifier le code]

  • Grenchner Tagblatt

Formation[modifier | modifier le code]

La ville est le siège de l'école d'horlogerie appelée Zeitzentrum.

Culture[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale réformée dont la nef rectangulaire sans chœur passe pour un exemple typique d'architecture religieuse protestante.

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Lauréate du Prix de l’innovation 2004 pour le réaménagement de sa route principale
  • Lauréate du Prix Wakker en 2008.

Transports[modifier | modifier le code]

La ville compte 2 gares ferroviaires : d'une part la gare de Grenchen-Nord, sur la ligne CFF Bienne - Moutier - Bâle (par le Tunnel Moutier-Granges), dont le tronçon compris entre Longeau et Moutier, ainsi que la gare elle-même, appartiennent à la compagnie du BLS; d'autre part, la gare de Grenchen-Süd, sur la ligne CFF Bienne - Soleure - Zurich.

Elle compte également un aérodrome, construit en 1931.

Sports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté en 15 décembre 2011).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :