1997

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1997 (MCMXCVII en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1997, voir -1997.

Années :
1994 1995 1996  1997  1998 1999 2000

Décennies :
1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1997 en France, 1997 en Italie et 1997 en Suisse.

CEI[modifier | modifier le code]

  • 27 janvier : élection d'un président modéré en Tchétchénie : Aslan Maskhadov.
  • 2 avril : accord d'union entre la Russie et la Biélorussie, dans les domaines culturel, militaire et socio-économique.
  • 27 mai : signature d'une charte entre l'OTAN et la Russie sur la sécurité mutuelle.
  • 20 juin : admission de la Russie au G7, qui devient ainsi le G8.
  • 17 septembre : la Russie est admise au club de Paris.
  • 6 octobre : rééchelonnement de 33 milliards de dollars de dettes de la Russie.
  • 11 novembre : réouverture de l'oléoduc traversant la Tchétchénie.
  • Grande dépression. La production des pays de la CEI n’a cessé de baisser depuis 1989. Des pans entiers de l’économie travaillent très en dessous de leurs capacités ; à part les industries extractrices d’hydrocarbures (surtout le gaz naturel), toutes les branches manufacturières voient leurs ventes s’effondrer. Le repli sur soi de chaque république, l’inconvertibilité des monnaies cloisonnent le vaste marché intérieur de l’ex-URSS. Les usines spécialisées ont du mal à exporter vers les républiques voisines qui étaient leurs clientes, et à s’approvisionner en consommations intermédiaires auprès de leurs anciens fournisseurs. Le système des échanges se bloque progressivement. Les équipements vétustes ne peuvent être remplacés, faute de marges bénéficiaires suffisantes pour investir. L’effondrement de la production entraîne la chute du pouvoir d’achat. La consommation intérieure s’effondre. Heureusement la demande étrangère de gaz, de pétrole et de minéraux procure aux pays détenteurs de gisements des surplus à leur balance commerciale.
  • La majorité de la population s’est appauvrie depuis 1989, mais une minorité de nouveaux riches, souvent issus de la nomenklatura[réf. nécessaire], étale ses goûts de luxe. On assiste à l’effondrement des règles éthiques, à la montée des opérations mafieuses. Une bonne partie de l’aide internationale est détournée, placée dans des banques étrangères, l’exemple venant des plus hautes sphères du pouvoir.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Prix Nobel[modifier | modifier le code]

Naissances en 1997[modifier | modifier le code]

Décès en 1997[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]