Force aérienne du Pérou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fuerza Aérea del Perú
Insigne de la FAP
Insigne de la FAP

Période 1929 (comme Corps d'aviation péruvien)
Pays Drapeau du Pérou Pérou
Allégeance Président du Pérou
Type Force aérienne
Fait partie de Forces armées péruviennes
Ancienne dénomination Cuerpo de Aviación del Perú (CAP)
Surnom FAP
Couleurs Roundel of the Peruvian Air Force.svg
Anniversaire 20 Mai
Guerres Guerre colombo-péruvienne
Guerre péruano-équatorienne
Guerre du Paquisha
Guerre du Cenepa
Conflit armé péruvien
Commandant Général Jaime Figueroa Olivos

La force aérienne du Pérou (Espagnol : Fuerza Aérea del Perú, abrévié FAP) est le principal élément aérien des forces militaires péruviennes chargé de la défense du Pérou et de ses intérêts par l'utilisation de la puissance aérienne. D'autres missions comprennent l'assistance et la sécurité intérieure, la réalisation de secours aux sinistrés et la participation aux opérations internationales du maintien de la paix.

Historique[modifier | modifier le code]

Northrop A-17 péruvien survolant la ville de Loja (Équateur) devant la guerre péruano-équatorienne de 1941.

Les débuts de l’aviation militaire au Pérou furent marqués par une rivalité entre l’armée et la marine. Constituée en 1910, la Ligue Nationale pour l'Aviation créa l’Aero-Club du Pérou, qui prit en charge la formation des premiers aviateurs militaires en 1911. En 1912 la marine péruvienne acheta un hydravion Avro, tandis qu’en 1915 l’armée achetait deux Blériot XI et envoyait des officiers recevoir une formation de pilote en Argentine.

En janvier 1919 fut créé le Service de l'Aviation Militaire de l'Armée du Pérou et une Ecole du Centre d'Aviation avec 4 Caudron G.3, qui devint l’Ecole d'aviation militaire Jorge Chávez le 27 novembre 1923. Pendant ce temps la marine constituait en janvier 1920 un Corps d'Aviateurs Navals de la Marine Nationale et en 1924 un Service d'hydraviation de la Marine du Pérou. Fin mai 1929 était créé un Ministère des affaires navales et de l’aviation, l’ensemble de l’aviation militaire péruvienne étant regroupé au sein d’un Corps de l'Aéronautique du Pérou (CAP).

MiG-29 du Grupo Aéreo n°6 de Chiclayo lors du festival Halcon-Condor 2007

Durant le conflit opposant le Pérou à la Colombie en 1933 Vought Corsair et Curtiss Hawk furent très actifs. À la suite de ce conflit l’Escadre d'Aviation No.1 fut constitué à Chiclayo avec un équipement hétéroclite: Caproni Ca.111 (en), Ca.114 (en) et Ca.135 (en), Potez 39 (en)A-2, Douglas-Northrop 8A-3P et North American NA-50. Début 1938 l’escadre d’aviation fut rebaptisée Centre Aéronautique du Pérou. Trois ans plus tard éclata la guerre avec l’Équateur, au cours de laquelle le capitaine José Abelardo Quiñones González trouva la mort à bord d’un NA-50 durant un raid sur Quebrada Seca, en Équateur. Il est devenu la référence de la Fuerza Aérea. Le conflit de 1941 entraina également d’une aviation militaire indépendante mais il fallut attendre le 18 juillet 1950 pour qu’elle prenne le nom Fuerza Aérea del Perú

Durant les années 1950 arrivèrent les premiers avions à réaction: Lockheed T-33, North American F-86 Sabre, Hawker Hunter et English Electric Canberra. À partir de 1975, le parc s’enrichit de nombreux hélicoptères soviétiques: Mil Mi-8, puis Mil Mi-6. Ils furent suivis d’avions de transport Antonov An-26 et An-32, puis de chasseurs-bombardiers Soukhoï Su-22. Poursuivant la diversification de ses approvisionnements, elle prit ensuite en compte des Lockheed C-130 Hercules, Antonov An-72, Bell 205, Mirage 5 et Cessna A-37 Dragonfly. Cet arsenal fut largement mis à contribution durant deux autres conflits opposant le Pérou à l’Equateur en 1981 et 1995.

Le conflit de 1995 a révélé une relative inefficacité de la FAP, qui connait depuis des problèmes de maintenance avec ses Mig-29 et Su-25, mais aussi les Mirage 2000 et des contraintes budgétaires l’ont obligé à revendre une partie de sa flotte.

Structure des forces[modifier | modifier le code]

[Quand ?] Quartier-général, Fuerza Aérea del Perú

An-32B péruvien au cours d'un exercice conjoint impliquant la Force aérienne des États-Unis et du Pérou.

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Aéronefs Origine Type En service Versions Notes
Avion de chasse
Mikoyan-Gourevitch MiG-29 Drapeau de la Russie Russie Avion de chasse 19 MiG-29
MiG-29SE
MiG-29SMP
MiG-29UB
Contrat signé le 12 août 2008 pour 106 millions de $ US avec Mikoyan pour une mise à niveau sur mesure de huit MiG-29SMP[1].

En février 2011, l'armée de l'air péruvienne a annoncé la livraison des huit MiG-29SMP et de 4 MiG-29BM supplémentaire, acquis et mis à niveau vers la norme SMP en Biélorussie[2].

Dassault Mirage 2000 Drapeau de la France France Avion d'entraînement et d'aattaque au sol 12 Mirage 2000P
Mirage 2000DP
Avion d'attaque au sol
Soukhoï Su-25 Drapeau de l'URSS Union soviétique Avion d'attaque au sol 18 Su-25
Su-25UB
La flotte des Su-25UB a été amélioré pour effectuer le rôle SEAD (Suppression des défenses aériennes ennemies) entre 2004-2005 dans le cadre du programme Comadreja
Cessna A-37 Dragonfly Drapeau des États-Unis États-Unis Avion d'attaque au sol 18 A-37B 10 A-37 ont été mis à jour avec l'aide anti-drogue des États-Unis. 8 avions et le même nombre de moteurs ont été donnés par la Corée du Sud en 3 février 2010[3].
Avion-école
Aermacchi MB-339 Drapeau de l'Italie Italie Avion d'entraînement et d'attaque au sol 14 MB-339AP 16 livrés en 1981 et 1982.
Embraer EMB 312 Drapeau du Brésil Brésil Avion d'entraînement et d'attaque au sol 18 AT-27 Les 20 premiers ont commandé et livré en 1987 pour remplacer les T-37C. 10 autres ont été acquis en 1992 ; certains ont été utilisés également dans le rôle d'interception pour les vols anti-drogue. Au moins trois ont été perdus.
Zlín Z 142 (en) Drapeau de la République tchèque République tchèque Avion d'entraînement 15 Zlin 242L Livrés avant juillet 1998; Un appareil fut perdu en avril 2003.
Piper PA-34 Drapeau des États-Unis États-Unis Formateur multi-moteur 1 PA-34-200T Seneca II
Avion de reconnaissance
Fairchild C-26 Metroliner (en) Drapeau des États-Unis États-Unis Surveillance 3 C-26B Don des États-Unis pour le rôle de lutte contre la drogue; reconditionnés pour la surveillance aérienne avec une tourelle FLIR (1 en stock)
Learjet 35 Drapeau des États-Unis États-Unis Reconnaissance 2 Learjet 36A
Rockwell Turbo Commander 690 (en) Drapeau des États-Unis États-Unis Reconnaissance 1 Turbo Commander 690B état actuel inconnu
Avion de transport
Boeing 737 Drapeau des États-Unis États-Unis Transport de VIP 6 737-200
737-300
737-500
Lockheed C-130 Hercules Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport 5 L-100-20
Antonov An-32 Drapeau de l'URSS Union soviétique/Drapeau de l'Ukraine Ukraine Avion de transport 5 An-32B
Harbin Y-12 Drapeau du Chili Chili Avion de transport 5 Y-12 II Commandé en 1991 et devrait être livré d'ici la fin de cette année.
de Havilland Canada DHC-6 Twin Otter Drapeau du Canada Canada Avion de transport 5 DHC-6-300
Pilatus PC-6 Drapeau de la Suisse Suisse Liaison 9 PC-6B Turbo Porter
Hélicoptère
Mil Mi-17 Drapeau de l'URSS Union soviétique/Drapeau de la Russie Russie Hélicoptère de transport 14 Mi-17
Mil Mi-24 Drapeau de l'URSS Union soviétique/Drapeau de la Russie Russie Hélicoptère de combat et transport léger 18 Mi-25D
Mi-35P
Deux hélicoptères Mi-35 commandés initialement à la fin de 2010. Un deuxième lot devrait être acquis dans un proche avenir[4]
Schweizer 300 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère utilitaire 6 Schweizer 300C
Bölkow Bo 105 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Hélicoptère utilitaire 5 Bo-105LS 6 livrés en 1991
Bell 212 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère utilitaire 6 Bell 212
Bell 412 Drapeau des États-Unis États-Unis Hélicoptère utilitaire 1 Bell 412EP À l'origine deux, le destin du deuxième est inconnu.
Airbus Helicopters AS332 Super Puma Drapeau de la France France Hélicoptère de transport moyen 6 Airbus Helicopters AS332 Super Puma


Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]