Wat Phrathat Doi Suthep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chedi du Wat Phrathat Doi Suthep

Le Wat Phrathat Doi Suthep (thaï ดอยสุเทพ) est un temple (wat) bouddhiste de la province de Chiang Mai, en Thaïlande. Il est désigné souvent sous le nom de Doi Suthep bien que ce soit en réalité le nom de la montagne sur laquelle il se trouve. Situé à 13 kilomètres au nord de la ville de Chiang Mai, il est un site sacré pour les Thaïs. Depuis le temple, il y a une vue impressionnante sur la ville de Chiang Mai, et le Wat Phrathat Doi Suthep demeure toujours une destination très populaire auprès des visiteurs étrangers.

Histoire[modifier | modifier le code]

La fondation originale du temple demeure une légende, dont il existe diverses versions. Le temple aurait été fondé dans 1383 quand le premier chedi a été construit. Depuis des siècles, le temple a pris de l’expansion avec des ajouts extravagants et plusieurs sanctuaires y ont été ajoutés. Une route qui y mène a été construite en 1935.

Légende de l'Éléphant blanc[modifier | modifier le code]

Selon la légende, un moine de Sukhothai du nom de Sumanathera a vu en rêve un dieu lui dire d'aller rechercher une relique à Pang Cha. Sumanathera s’est rendu sur place et y a trouvé un os, que beaucoup pensent être un os de l’épaule de Bouddha. La relique a montré des pouvoirs magiques, elle a rougeoyé, elle pouvait disparaître, se déplacer et se dupliquer. Sumanathera l'a apportée au roi de Sukhothai, le Dharmmaraja.

Le Dharmmaraja a fait des offrandes et une cérémonie pour l'arrivée de Sumanathera. Cependant, la relique n'a alors montré aucune caractéristique anormale et le roi, doutant de son authenticité, a dit à Sumanathera qu’il pouvait la garder.

Cependant, le Roi Nu Naone du royaume de Lanna a entendu parler de la relique et offert au moine de la prendre. En 1368, avec la permission de Dharmmaraja, Sumanathera a apporté la relique à l'actuelle Lamphun, au nord de la Thaïlande. La relique s’est apparemment dédoublée, une pièce étant de la même taille, l'autre plus petite que l'original. Le morceau le plus petit a été enchâssé au temple à Suandok et l'autre a été placée par le roi sur le dos d'un éléphant blanc qui a été libéré dans la jungle. L'éléphant a escaladé Doi Suthep, alors appelé Doi Aoy Chang (montagne d'éléphant de sucre), et a gémi trois fois avant de mourir. Ceci a été interprété comme un signe et le Roi Nu Naone a ordonné la construction d'un temple à l'emplacement de sa mort.

Wat Doi Suthep[modifier | modifier le code]

Statue de Ganesh au Wat Doi Suthep

Le wat peut être atteint depuis Chiang Mai par la route. Du stationnement, à la base du temple, les visiteurs peuvent monter les 306 marches de l’escalier pour atteindre la pagode, ou prendre un funiculaire pour y accéder.

Le chedi original plaqué de cuivre est l'élément le plus sacré du temple. Sur le site se trouvent aussi des pagodes, des statues et les cloches. Le temple possède des caractères bouddhistes et hindouistes. Il y a un modèle du Bouddha d'Émeraude et une statue du dieu hindou Ganesh. Il y a une vue imprenable de la ville de Chiang Mai à partir d’un des côtés du temple.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]