Haute fréquence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le qualificatif de haute fréquence possède un sens légèrement différent selon le domaine auquel il s'adresse.

  • En radiocommunication, et ce sera le sens développé dans cet article, le domaine des « hautes fréquences » (« High Frequencies » en anglais, abrégé en HF), désigne les ondes radio dont la fréquence est comprise entre MHz et 30 MHz[1]. Elles sont également appelées « ondes décamétriques » et « ondes courtes » , c'est-à-dire que leur longueur d'onde est comprise entre 10 et 100 mètres. Le terme « ondes courtes » (OC) est aussi encore utilisé, en particulier pour la radiodiffusion mondiale, mais ses limites sont moins précises. La portée étant de plusieurs milliers de kilomètres, les communications captées sont très nombreuses.
  • En électronique, les signaux de haute fréquence sont ceux dont la fréquence est au-delà de l'audiofréquence. On lui substitue souvent le terme de « radiofréquence »
  • En acoustique, le terme haute fréquence désigne les sons de 4 kHz à 20 kHz.
Antenne de communications HF

Histoire et actualité[modifier | modifier le code]

Jusqu'au milieu des années 1920, la gamme des hautes fréquences ou « ondes courtes » a été négligée par les autorités et les scientifiques au profit des fréquences plus basses dont la propagation est plus stable. Suite aux travaux des radioamateurs de l'époque qui ont réalisé des liaisons autour du globe, le développement de l'utilisation du spectre décamétrique a été rapide pour la radiodiffusion et le trafic officiel.

  • 1923 le 27 novembre des radioamateurs réalisent la première liaison bidirectionnelle transatlantique en haute fréquence sur une longueur d'onde spécialement autorisée d'environ 103 mètres (2,912 MHz), depuis Nice, Léon Deloy 8AB, et depuis les États-Unis, John L. Reinartz, 1XAM et Fred Schnell, 1MO [2].
  • 1925 : Le physicien anglais Edward Appleton met en évidence par expérience la présence des couches imaginées par Oliver Heaviside et Arthur Kennelly. Ces couches prennent le nom de « couche d'Appleton » puis de couche de l'ionosphère. Peu après, les physiciens américains Gregory Breit et Merle Antony Tuve mesurent la hauteur des couches de l'ionosphère à l'aide d'un émetteur d'impulsions radioélectriques. Suite aux recherches du radioamateur américain et ingénieur en électricité Frank Conrad 8XK[3] la propagation NVIS est découverte et utilisée.
  • 1929, des répartitions partielles de quelques sous-bandes en haute fréquence sont créées[4].
  • 1939, les répartitions de toutes les sous-bandes du spectre de la bande décamétrique sont clarifiées pour tous les services[5].

Les hautes fréquences ont été longtemps utilisées pour de nombreux usages : militaires, maritimes, aériens, et diplomatiques. Actuellement, avec le développement des liaisons par satellite et par relais terrestres, les ondes HF sont peu à peu abandonnées par les services officiels et la radiodiffusion. Elles restent cependant incontournables pour les services maritimes et aériens notamment pour garantir la sécurité des liaisons océaniques, pour les liaisons fixes ou mobiles dans des zones sans infrastructure, ou en secours, en cas de catastrophe naturelle ou pour le trafic militaire.

Les bandes de fréquences sont allouées par l'ITU. La radiodiffusion représente 13 % du spectre, le trafic maritime 20 %, le trafic aérien 10 % et les bandes amateurs 12 %, le reste du spectre est utilisé par des services fixes ou mobiles.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Radiodiffusion[modifier | modifier le code]

Radio ondes courtes

La radiodiffusion en ondes courtes est destinée à être reçue directement par le public en général et s'applique à la fois à la réception individuelle et à la réception communautaire[6]. La radiodiffusion utilise des bandes spécifiques entre 3 MHz et 26 MHz, repérées par leur dénomination historique de longueur d'onde (exemple : « bande des 41 m »). Chaque programme est émis sur plusieurs fréquences pour permettre sa réception selon la propagation [7],[8],[9]. De par la simplicité et le faible coût des récepteurs, elle est utilisée principalement comme lien avec les expatriés, comme média d'influence ou de rayonnement culturel.

Le World Radio TV Handbook répertoriant toutes les stations de radiodiffusion du monde entier avec: leurs fréquences, leurs puissances d'émission et leurs grilles de programmes.

Radiodiffusion pirate
Article détaillé : Radio pirate.

Des émetteurs de radiodiffusion pirate utilisent les bande des 60, 49, 41, ou 31 mètres pour atteindre la région désirée.
Ils émettent en général une heure, le samedi, le dimanche ou un jour férié.

Organisations diverses[modifier | modifier le code]

Station radio OEH61 et OE6XRK de la Croix-Rouge autrichienne.

Les communications fixes ou mobiles en hautes fréquences sont utilisées comme moyen de liaison de secours (qui peut être sécurisé via certains modes) par:

Leur avantage est l'autonomie vis-à-vis des infrastructures, par exemple en cas de conflit ou de catastrophe (radios)
(La fréquence d'appel d'urgence en Alaska est de 5,1675 MHz).

  • Les stations radioélectriques fixes sont utilisées en des points déterminés à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'un continent.
  • Les stations radioélectriques mobiles sont utilisées en mouvement (ou pendant des haltes dans des points non déterminés) à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'un continent.

Applications industrielle, scientifique et médicale[modifier | modifier le code]

Système électronique (8,2 MHz) pour article en vente en magasin
Marqueur pour récupérer des données à distance par radio-identification.
Antivol radio fréquence (RF)

Un marqueur constitué d'un circuit résonant dans la bande 7,4 MHz à 8,8 MHz, quand ce circuit résonant est placé dans le champ de l'antenne (portiques antivols généralement situés à l'entrée du magasin). Si le marqueur (étiquette RF) est actif, il émet alors un signal déphasé par rapport à l'émetteur. Le portique qui assure la réception (écoute), détecte ce signal et déclenche l'alarme.

Bande industrielle, scientifique et médicale

Le matériel industriel, scientifique, et médicale (ISM) utilisant des bandes de fréquences partagées sont harmonisées par l'ITU dont les limites d'émission sont :

  • 6,78 MHz ± 15 kHz (soit: 6,765 - 6,795 MHz)
  • 13,56 MHz ± 7 kHz (soit: 13,553 - 13,567 MHz) [10]
  • 27,12 MHz ± 163 kHz (soit: 26,957 - 27,283 MHz) [11]


Maritime[modifier | modifier le code]

Antennes 1,6 MHz à 26 MHz sur un navire
Une antenne NVIS tendue de l'avant du navire au poste de pilotage.
Boîte de couplage automatique et antenne 1,6 MHz à 26 MHz sur un navire
Article détaillé : Radio maritime.

Pour le trafic maritime[12], les liaisons HF utilisent des bandes réparties sur le spectre. Les communications sont de plus en plus en numérique, mais la bande latérale unique (BLU) reste utilisée pour la sécurité et les contacts ponctuels. De nombreuses stations côtières transmettent l'évolution des bulletins météorologiques et de circulation et assurent les communications des navires avec la terre.

En haute mer pour la bande 4 MHz à 27,5 MHz, en premier choix la veille en appel sélectif numérique est la fréquence internationale SMDSM de 8 414,5 kHz (d'une portée < 3 000 km de jour et le monde dans la nuit).

À côté de la fréquence (ASN) 8 414,5 kHz, les stations marines veillent sur une deuxième fréquence décamétrique d’appel sélectif numérique : 4 207,5 kHz, 6 312 kHz, 12 557 kHz ou 16 804,5 kHz.
La fréquence porteuse 4 125 kHz est utilisée, en plus de la fréquence porteuse 2 182 kHz, pour la détresse et la sécurité ainsi que pour l'appel et la réponse. Elle est également utilisée pour le trafic de détresse et de sécurité en radiotéléphonie.

La fréquence porteuse 4 125 kHz peut être utilisée par les stations d'aéronef pour communiquer avec les stations du service mobile maritime aux fins de détresse et de sécurité y compris à des fins de recherche et de sauvetage.

Les stations du service mobile terrestre situées dans des régions inhabitées, peu peuplées ou isolées peuvent, pour les besoins de la détresse et de la sécurité, se servir des fréquences ci dessous et recevoir des émissions de la classe J3E lorsqu'elles utilisent la fréquence porteuse 4 125 kHz[13]. Les procédures de sécurité et vie humaine est obligatoire pour ces stations du service mobile terrestre lorsqu'elles utilisent des fréquences qui, en vertu du présent règlement, sont prévues pour les communications de détresse et de sécurité[14].

La bande marine de 1,6 MHz à 4 MHz est appelée bande hectométrique, définie par rapport à l’exploitation[15]; elle est aussi connue et appelée comme « bande chalutiers » par le public ( pour le technicien, il est évident que la limite se situe à 3 MHz et non à 4 MHz ).
La fréquence 2 182 kHz[16] est la fréquence internationale de détresse pour la bande comprise entre 1 605 kHz et 4 000 kHz.

En haute mer les fréquences standards de la bande 8 MHz peuvent utilisées en premiers choix

Aéronautique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Radiocommunication aéronautique.
Antenne oblique en « V » renversé 2 à 23 MHz, tendue de la coque de l'avion à la dérive.
Antenne 2 à 23 MHz tendue de la cabine à la queue.

Ces fréquences sont utilisées par les compagnies aéronautique, par le contrôle du trafic aérien a grande distance, par les avions moyens courriers et longs courriers au-dessus des océans et des parties désertiques[21].

On distingue deux types de services mobiles aéronautiques régis par des procédures différentes[22] :

  • le service mobile aéronautique R « le long des routes nationales ou internationales (couloirs aériens) » réservé aux communications relatives à la sécurité et à la régularité des vols, principalement le long des routes nationales ou internationales de l'aviation civile[23] ;
  • le service mobile aéronautique OR « hors des routes » destiné à assurer les communications, y compris celles relatives à la coordination des vols, principalement hors des couloirs aériens [24].

Ainsi, toutes les liaisons, par exemple, entre Paris et New York font l'objet d'un contrôle aérien assuré par voix via des centres régionaux de part et d'autre de l'Atlantique (Shanwick, Santa Maria, Gander…).
De nombreuses stations VOLMET fournissent des prévisions météorologiques pour la plupart des grands aéroports des différents continents [25].

Pour fiabiliser ce mode de communication, un système d'appel SELCAL, émettant un signal lumineux et sonore, permet au pilote d'être informé de l'appel de la station sol, et ainsi de l'avertir d'établir le contact radio.

La fréquence internationale d'urgence aéronautique 5 680 kHz en radiotéléphonie USB[26] peut être utilisée pour établir des communications entre les stations mobiles qui participent à des opérations de recherche et de sauvetage coordonnées, ainsi que des communications entre ces stations et les stations terrestres participantes[27].

La fréquence internationale 4 125 kHz en radiotéléphonie USB[28] est utilisée, pour la détresse, la sécurité, pour l'appel et la réponse ainsi que les interconnexions air/mer/terre, inter-aéronef et entre les stations maritimes.

Quelques fréquences d'Afrique [29] où l'on peut entendre du trafic aéronautique en français : 5 493 kHz, 6 535 kHz, 8 861 kHz, 8 894 kHz, 8 903 kHz.

Pour les avions à hélice, l'antenne 2 à 23 MHz oblique en « V » renversé est tendue de la coque de l'avion à la dérive.

Pour les avions à réactions, l'antenne 2 à 23 MHz est carénée dans la dérive.

Pour les hélicoptères l'antenne 2 à 23 MHz type long-fil est tendue de la cabine à la queue.

Cette antenne HF est alimentée par une boîte de couplage automatique.

Sur les vieux avions à hélice, en vol une antenne pendante longue de plusieurs dizaines de mètres était déroulée pour établir les communications radios HF.

Amateurs[modifier | modifier le code]

Antenne HF multibande radioamateur
Article détaillé : Radioamateur.

Les radioamateurs utilisent les bandes amateurs en hautes fréquences [30] pour des contacts à longues distances (souvent intercontinentaux). Aussi appelé DX ces contactes longue distance peuvent s'effectuer en radiotélégraphie, en radiotéléphonie ou par d'autres moyen d'encodage et de décodages.

Radioécouteur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : radioécouteur.

Des radioécouteurs passionnés (SWL) écoutent les transmissions par ondes radioélectriques au moyen de récepteur radio approprié et d'une antenne dédiée aux bandes qu'il désire écouter. Généralement, ce passionné s'intéresse également aux techniques de réception, aux antennes, à la propagation ionosphérique, au matériel en général, et passe beaucoup de temps (souvent la nuit) à écouter les ondes courtes.

Le code SINPO permet aux stations de réception radioélectrique de décrire la qualité des émissions reçues d'une station radioélectrique émettrice.

Antennes[modifier | modifier le code]

Station radio sur un navire.
Article détaillé : Antenne radioélectrique.

La dimension d'une antenne est directement liée à la longueur d'onde du signal à transmettre ou plus exactement à la moitié de cette longueur d'onde, de 50 m à 5 m pour les HF. Les antennes HF sont donc généralement volumineuses.

Pour des liaisons amateur ou mobiles en dessous de 10 MHz, les antennes sont généralement filaires, au-dessus de cette fréquence les dimensions permettent l'utilisation facile des antennes yagi-uda, quad, delta-loop…

Pour des liaisons fixes ou des centres de transmission, des antennes de type « log-périodique » rotatives, des réseaux de dipôles ou de verticales ou des « losanges », demandent des structures volumineuses ou de grandes surfaces.

Les antennes actives ou les boucles magnétiques, de volume plus réduit, fonctionnent correctement en réception seule.

Mode de propagation[modifier | modifier le code]

La propagation par onde réfléchie entre ciel et terre
La propagation par onde réfléchie entre ciel et terre
Cycle solaire

En dehors des courtes distances dans lesquelles on profite de l´onde du sol, les ondes décamétriques se propagent par réflexions successives entre le sol ou la mer et les couches E, F, F1 et F2 [31] .
Elles peuvent être reçues à une grande distance de l'émetteur, même, parce qu´elles arrivent d´en haut, en présence d'obstacles (relief) ou même lorsque la courbure de la surface terrestre empêche une liaison en vue directe. Malgré des conditions très variables de l´ionosphère on obtient en général liaison pourvue que la fréquence peut être choisi librement.
Malheureusement ceci n´est pas le cas de l´utilisateur moyen. Sur fréquence fixe on trouve ainsi des périodes de mauvaise réception, parfois toute communication étant impossible pendant plusieurs heures, soit ainsi, sur des milliers de kilomètres.

La propagation des ondes HF dépend donc fortement de la réflexion sur les couches de l'ionosphère. Si celle-ci est davantage ionisée par le rayonnement solaire, elle assure une meilleure propagation des ondes décamétriques dans une bande de fréquences étendue vers les plus grandes. Une prévision de ces conditions comme donné par le Service de prévision ionosphérique peut aider considérablement.
L'alternance jour-nuit a une influence importante sur le choix d´une fréquence fiable et sur la qualité de propagation des ondes décamétriques. En raison du cycle solaire tous ces paramètres sont différents d´une année à l’autre.

Pour les radiocommunications intercontinentales on peut résumer 
  • de 100 m à 50 m (3 MHz à 6 MHz), ce sont des bandes nocturnes
    de propagation occasionnelle à grande distance (a lieu de temps en temps),
  • de 50 m à 30 m (6 MHz à 10 MHz), ce sont des bandes nocturnes
    pour lesquelles la réception n’est possible à grande distance que lorsqu’il fait nuit entre les lieux d’émission et de réception,
  • de 30 m à 20 m (10 MHz à 15 MHz), ce sont des bandes mixtes
    pour lesquelles les meilleures réceptions sont lorsque l’émetteur est dans le jour et le récepteur dans la nuit, ou inversement,
  • de 20 m à 13 m (15 MHz à 23 MHz), ce sont des bandes diurnes
    pour lesquelles les meilleures réceptions à grande distance sont lorsque le parcours entre l’émetteur et le récepteur est éclairé par le soleil.
  • de 13 m à 10 m (23 MHz à 30 MHz), ce sont des bandes de propagation occasionnelle à grande distance, (a lieu de temps en temps),
    avec régulièrement des radiocommunications à grande distance durant 3 ans tous les 11 ans en fonction du cycle solaire au maximum.


Pour obtenir la carte actualisée de la Terre.

Pour les radiocommunications continentales et nationales on peut résumer 
  • de nuit : bandes de 3 MHz à 9 MHz,
  • de jour : bandes de 5 MHz à 16 MHz.
Pour les radiocommunications régionales et départementales on peut résumer 


Onde d’espace quasi verticale[modifier | modifier le code]

Antenne NVIS sur un mobile.
Article détaillé : NVIS.

La propagation NVIS bans la bande 1,6 à 12 MHz est utilisé pour établir un réseau radio en communications locales et régionale à l’intérieur d’une zone circulaire inférieur à 300 km autour de l'antenne radioélectrique. Ce mode de propagation des ondes radios nécessite une antenne NVIS dont le lobe de rayonnement principal est en direction du ciel.

La propagation NVIS est utilisée par les services radio maritime, aéronautique, utilitaire, les radiotélécommunications de catastrophe des organisations humanitaires sur une catastrophe, l'armée, par quelques stations radioamateur, et permet en zone de fort reliefs de remplacer un réseau relayée VHF et UHF.

La propagation NVIS est très utilisée dans les zones polaires c'est-à-dire en Arctique et en Antarctique.

Sur les navires, l'antenne monopôle ou dipôle a une longueur de 7 mètres ou plus est alimentée par une boîte de couplage automatique.
L'antenne est érigée seulement à quelques mètres au-dessus du navire.

Utilisations publiques[modifier | modifier le code]

Dans l'ensemble de la bande HF les communications en radiotéléphonie sont en (bande latérale unique « bande latérale supérieur USB ») sauf :

Les hautes fréquences en région 1 UIT (Europe, l'ouest du Moyen-Orient, Afrique, le nord de l'Asie) ont des assignations spécifiques[32] :

Fréquence Utilisation
2 850 à 3 155 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique régional en moyenne fréquence au-dessus des parties désertiques, des mers et des océans
3 155 à 3 230 kHz Ship.svg bande marine et système de correction auditive personnelle à très courte portée
3 230 à 3 400 kHz Ship.svgMr-3-logo.png bande marine et radiodiffusion tropical bande des 90 mètres et détection antivol
3 400 à 3 500 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
3 500 à 3 600 kHz Ship.svgAudacity.png bande maritimes mobiles, organisations divers fixes et mobiles et trafic radioamateur en radiotélégraphie bande des 80 mètres
3 600 à 3 800 kHz Crystal 128 mail.pngAudacity.png Trafic radioamateur bande des 80 mètres et bande marine et Organisations divers fixes et mobiles
3 800 à 3 900 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
3 900 à 4 000 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 75 mètres
4 000 à 4 122 kHz Ship.svg bande marine des 4 MHz et Organisations divers fixes et mobiles
4 125 kHz [33] Road-sign-Other-dangers.svg Fréquence internationale d'interconnexion: air/mer/terre, amerrissage, brise-glace, inter-aéronef au-dessus des mers, des océans.
4 128 à 4 515 kHz Ship.svg bande marine des 4 MHz et Organisations divers fixes et mobiles
4 515 à 4 650 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
4 650 à 4 750 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
4 750 à 4 995 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 60 mètres
4 995 à 5 005 kHz Ambox current red.svg Émission précise de fréquence et d’horaire exact à des fins scientifiques et d’étalonnage donc WWV
5 005 à 5 060 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 60 mètres
5 060 à 5 250 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
5 250 à 5 480 kHz Crystal 128 mail.pngAudacity.png Organisations divers fixes et mobiles, et sauf en France: trafic radioamateur bande des 60 mètres
5 480 à 5 677 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
5 680 kHz [34] Laferteairshow001.jpg Fréquence internationale d’urgence aéronautique, opérations de recherche et de sauvetage coordonnées
5 683 à 5 730 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique international, compagnies, communications entre les aéronefs, VOLMET
5 730 à 6 200 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 49 mètres
6 200 à 6 522 kHz Ship.svg bande marine des 6 MHz
6 525 à 6 765 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
6 765 à 6 780 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
6 780 kHz Wireless tower.svg Applications industrielle, scientifique et médicale: l'énergie radioélectrique est émise de ± 15 kHz
6 780 à 7 000 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
7 000 à 7 200 kHz Audacity.png Trafic radioamateur bande des 40 mètres
7 200 à 7 350 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 41 mètres
7 350 à 8 101 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles, détection antivol
8 101 à 8 812 kHz Ship.svg bande marine des 8 MHz et Organisations divers fixes et mobiles, détection antivol
8 815 à 9 040 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
9 040 à 9 400 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
9 400 à 9 900 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 31 mètres
9 995 à 10 005 kHz Ambox current red.svg Émission précise de fréquence et d’horaire exact à des fins scientifiques et d’étalonnage donc WWV et détresse [NB 2] , [35].
10 005 à 10 100 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
10 100 à 10 150 kHz Crystal 128 mail.pngAudacity.png Trafic radioamateur bande des 30 mètres et Organisations divers fixes et mobiles
10 150 à 11 175 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
11 175 à 11 400 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
11 400 à 11 600 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
11 600 à 12 160 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 25 mètres
12 160 à 12 230 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
12 230 à 13 197 kHz Ship.svg bande marine des 12 MHz
13 200 à 13 360 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
13 360 à 13 410 kHz Crystal 128 mail.png TamañoEstelarRelativo-fr.svg Radioastronomie et radioastronomie amateur, Organisations divers fixes et mobiles.
13 410 à 13 560 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
13 560 kHz Wireless tower.svg Applications industrielle, scientifique et médicale: l'énergie radioélectrique est émise de ± 7 kHz, Radio-identification
13 560 à 13 570 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
13 570 à 13 870 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 22 mètres
13 870 à 14 000 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
14 000 à 14 350 kHz Audacity.png Trafic radioamateur bande des 20 mètres
14 350 à 14 990 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
14 990 à 15 010 kHz Ambox current red.svg Émission précise de fréquence et d’horaire exact à des fins scientifiques et d’étalonnage donc WWV
15 010 à 15 100 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
15 100 à 15 800 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 19 mètres
15 800 à 16 360 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
16 360 à 17 407 kHz Ship.svg bande marine des 16 MHz
17 407 à 17 480 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
17 480 à 17 900 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 16 mètres
17 900 à 18 030 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs, VOLMET
18 030 à 18 068 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
18 068 à 18 168 kHz Audacity.png Trafic radioamateur bande des 17 mètres
18 168 à 18 900 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
18 900 à 19 020 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 15 mètres
18 780 à 19 797 kHz Ship.svg bande marine des 18 MHz
19 800 à 19 900 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
19 990 à 20 010 kHz Ambox current red.svg Émission précise de fréquence et d’horaire exact à des fins scientifiques et d’étalonnage donc WWV
20 010 à 21 000 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
21 000 à 21 450 kHz Audacity.png Trafic radioamateur bande des 15 mètres
21 450 à 21 850 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 13 mètres
21 850 à 21 924 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
21 924 à 22 000 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, contrôle du trafic aérien moyen courrier et long courrier, communications entre les aéronefs
22 000 à 22 825 kHz Ship.svg bande marine des 22 MHz
22 000 à 23 200 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
23 200 à 23 350 kHz Laferteairshow001.jpg Service aéronautique, compagnies, communications entre les aéronefs
23 350 à 24 890 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
24 890 à 24 990 kHz Audacity.png Trafic radioamateur bande des 12 mètres
24 990 à 25 010 kHz Ambox current red.svg Émission précise de fréquence et d’horaire exact à des fins scientifiques et d’étalonnage donc WWV
25 010 à 25 070 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
25 070 à 25 210 kHz Ship.svg bande marine des 25/26 MHz
25 210 à 25 550 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
25 550 à 25 670 kHz TamañoEstelarRelativo-fr.svg Radioastronomie et radioastronomie amateur, bruit radio-électromagnétique de la planète Jupiter.
25 670 à 26 100 kHz Mr-3-logo.png Radiodiffusion OC publique longue distance bande des 11 mètres
26 100 à 26 310 kHz Ship.svg bande marine des 25/26 MHz
26 300 à 26 500 kHz Volume Control Telephone 2.svg Téléphones sans fil type CT0 agréés en modulation de fréquence « FM »
26 500 à 26 960 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles, 26 600 à 26 880 kHz Radiomessagerie sur site
26 965 à 27 115 kHz People icon.svg CB bande des citoyens « 27 MHz » et « bande des 11 mètres », et Télécommande d'aéromodélisme
27 120 kHz Wireless tower.svg Applications industrielle, scientifique et médicale L'énergie radioélectrique est émise de ± 163 kHz[36].
27 125 à 27 405 kHz People icon.svg CB bande des citoyens « 27 MHz » et « bande des 11 mètres », et Télécommande d'aéromodélisme
27 410 à 28 000 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles
28 000 à 29 700 kHz Audacity.png Trafic radioamateur bande des 10 mètres
29 700 à 30 000 kHz Crystal 128 mail.png Organisations divers fixes et mobiles

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La fréquence radiotélégraphique de 8 364 kHz est utilisé par des stations ces pays et leurs navires et aéronefs : Algérie, Arabie saoudite, Azerbaïdjan, Bahreïn, Biélorussie, Chine, Comores, Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Russie, Irak, Jordanie, Kazakhstan, Koweït, Liban, Libye, Mauritanie, Oman, Ouzbékistan, Qatar, Syrie, Kirghizistan, Somalie, Soudan, Tunisie et Yémen. Référence Conférences Mondiale des radiocommunications de 2012
  2. Détresse en radiotéléphonie Mayday ou en radiotélégraphie SOS, il convient que les stations de navire en détresse sans réponse sur une fréquence maritime de détresse, utilisent toute autre fréquence disponible sur laquelle elles pourraient attirer l'attention


Références[modifier | modifier le code]

  1. RECOMMENDATION ITU-R V.431-7
  2. La première liaison bidirectionnelle transatlantique en haute fréquence
  3. Frank Conrad (1874-1941), ingénieur en électricité américain et radioamateur américain 8XK.
  4. Conférence de Washington 1927 puis La Haye
  5. Convention du Caire 1938
  6. Pour l'UIT: RR Sl.38 service de radiodiffusion: Service de radiocommunication dont les émissions sont destinées à être reçues directement par le public en général. Ce service peut comprendre des émissions sonores, des émissions de télévision ou d'autres genres d'émission.
  7. Site consacré à la radiodiffusion internationale, principalement par ondes courtes
  8. RR12-1 Planification des horaires saisonniers dans les bandes d'ondes décamétriques attribuées au service de radiodiffusion entre 5 900 kHz et 26 100 kHz [PDF]
  9. Horaire de radiodiffusion à ondes décamétriques
  10. 13,56 MHz ISO 14 443 A 1-4, ISO 14443B 1-4, ISO 15693-3 et ISO 18000-3
  11. Conférence d'Atlantic City Chapitre 3 article 5RR, page 44 numéro 171. La fréquence fondamentale assignée aux applications industrielles, scientifiques et médicales est 27120 kc/s L'énergie radioélectrique émise par ces applications doit être contenue dans les limites de la bande s'étendant à ±0,6 % de la fréquence fondamentale. Les services de radiocommunication désirant travailler à l'intérieur de ces limites doivent s'attendre à être brouillées par ces applications.
  12. Manuel à l’usage des services mobile maritime et mobile maritime par satellite (Manuel maritime)
  13. RRS30.12
  14. RRS30.13
  15. Convention et Règlements administratifs de l'Union internationale des télécommunications. Rec. UIT-R M.1173 Caractéristiques techniques des émetteurs à bande latérale unique utilisés dans le service mobile maritime pour la radiotéléphonie dans les bandes comprises entre 1 606,5 kHz (1 605 kHz Région 2) et 4 000 kHz et entre 4 000 kHz et 27 500 kHz.
  16. Référence aux dispositions du règlement des radiocommunications RR5.108 ; RR5.111 ; RR30.11 ; RR52.189 ; RR52.190 ; AP15, Tableau 15-1 ; RES 331 (Rév.CMR-07) ; RES 354 (CMR-07)
  17. Référence aux dispositions du règlement des radiocommunications RR5.111 ; AP17, Parties A, B
  18. REFLETS DE L'OMI CATASTROPHES ET SURVIE - LE SAUVETAGE EN MER page 11 le code Morse n'est plus utilisé.
  19. Fréquence internationale de détresse pour les naufragés, survivants, embarcations et radeaux de sauvetage
  20. Recommandation de l'Union internationale des télécommunications, référence aux dispositions du règlement des radiocommunications RR5.109 ; RR52.149 ; RR54.2 ; AP15, tableau 15-1 ; AP17, partie A.
  21. Appendice 27 (Rév.CMR-03) Plan de fréquences pour le service mobile aéronautique (R) dans ses bandes entre 2 850 et 22 000 kHz [PDF]
  22. Deux services, (R) et (OR), sont régis par des procédures différentes, dont certaines sont décrites dans le Règlement des radiocommunications (RR) et d'autres, concernant spécifiquement le service mobile aéronautique (R), dans l'Annexe 10 à la Convention de l'Organisation de l'aviation civile internationale.
  23. Règlement des radiocommunications et Annexe 10 à la Convention de l'Organisation de l'aviation civile internationale.(numéro 1.33)
  24. Règlement des radiocommunications et Annexe 10 à la Convention de l'Organisation de l'aviation civile internationale.(numéro 1.34)
  25. STATIONS METEO (HF) en Afrique
  26. La fréquence porteuse 5 680 kHz fréquence de référence.
  27. Recommandation de L'Union internationale des télécommunications Appendice S13 partie A2 section 1 f-5 680 kHz 5 et Appendice S27 S5.111 S5.115
  28. La fréquence porteuse 4 125 kHz fréquence de référence.
  29. FREQUENCES ATS (HF)
  30. Décision no 2013-1515 du 17 décembre 2013
  31. L'ionosphère et ses effets sur la propagation des ondes radioélectriques
  32. [ http://www.itu.int/publ/R-REG-RR-2008/fr publications ITU ].
  33. RR5.130 ; RR30.11 ; RR52.221 ; RR52.221.1 ; RR52.221.2 ; RR52.221.3 ; RR54.2; AP15, Tableau 15-1 ; AP17, Parties A, B
  34. RR5.111 ; RR5.115 ; AP15, Tableau 15-1 ; AP27/224, 232
  35. Convention et Règlements administratifs de l'Union internationale des télécommunications. ARTICLE S32 et ARTICLE S33 Procédures d'exploitation pour les communications de détresse et de sécurité dans le Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM).
  36. Conférence d'Atlantic City Capitre 3 article 5RR, page 44 numéro 171. La fréquence fondamentale assignée aux applications industrielles, scientifiques et médicales est 27120 kc/s L'énergie radioélectrique émise par ces applications doit être contenue dans les limites de la bande s'étendant a ±0,6 % de la fréquence fondamentale. Les services de radiocommunication désirant travailler à l'intérieur de ces limites doivent s'attendre à être brouilles par ces applications. [PDF]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Aide Mémoire Radio TV électronique : DUNOD
  • À l'Écoute du Monde : Amitié Radio
  • Frequency list : SEVENTH Édition
  • Guide du Certificat restreint de radiotéléphoniste : FRANCE TELECOM
  • Guide to Utility Stations : Eleventh Édition
  • JOURNAL OFFICIEL : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
  • Les écouteurs d’onde courte SWL
  • L’UNIVERS DES SCANNERS : PROCOM
  • Organisation des radiocommunications dans le cadre des secours et de leur coordination : SRC (F6ACU Daniel LECUL)
  • À L’ÉCOUTE DES RÉPARTITIONS DES FRÉQUENCES RADIOÉLECTRIQUES de 9 kHz à 400 GHz : Amitié Radio
  • Station utilitaires phonie : Langue française HF : Michel RAVIGNEAUX/08

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]