Locarno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Locarno
Blason de Locarno
Héraldique
Locarno et le lac Majeur.
Locarno et le lac Majeur.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Tessin
District Locarno
communes limitrophes
(voir carte)
Ascona, Avegno Gordevio, Cadenazzo, Cugnasco-Gerra, Gambarogno, Gordola, Lavertezzo, Losone, Minusio, Muralto, Orselina, Tegna, Tenero-Contra
Code postal 6600
N° OFS 5113
Démographie
Population 15 185 hab. (31 décembre 2009)
Densité 788 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 00″ N 8° 48′ 00″ E / 46.166664, 8.799998 ()46° 10′ 00″ Nord 8° 48′ 00″ Est / 46.166664, 8.799998 ()  
Altitude 200 m
Superficie 1 927 ha = 19,27 km2
Divers
Langue Italien, tessinois
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Tessin

Voir sur la carte administrative du Canton du Tessin
City locator 14.svg
Locarno

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Locarno

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Locarno
Liens
Site web www.locarno.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Locarno est une commune suisse du canton du Tessin.

Avec plus de 15 000 habitants (60 000 pour l'agglomération Locarno-Ascona[3]), c'est la troisième ville du canton en termes de population après Lugano et Bellinzone.

C'est une localité très touristique, parfois surnommée la « Rimini suisse »[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Locarno mesure 19,27 km2[2].

Située au sud des Alpes, au bord du lac Majeur, Locarno bénéficie d'un climat très favorable et d'une végétation luxuriante. La vieille ville est située à l'est du delta de la Maggia, au pied de la montagne. L'église de la Madonna del Sasso, surplombant la ville, est accessible par funiculaire. C'est un important lieu de pèlerinage.

La Vallemaggia, longue vallée de 45 kilomètres se déploie au nord de la ville.

Climat[modifier | modifier le code]

Avec une moyenne de 2300 heures de soleil par année, Locarno est la ville la plus tempérée de Suisse.

L'office fédéral de météorologie et de climatologie a un centre régional à Locarno-Monti.

Relevé météorologique de Locarno-Monti-altitude: 366 m (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,2 1,2 3,9 7,2 10,8 14,1 16,6 16 13,3 9 4,2 1,2 8,1
Température moyenne (°C) 2,6 4,1 7,4 11 14,5 18,1 20,8 19,9 16,8 12 6,7 3,7 11,5
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,9 11,9 15,5 19,2 23,1 25,9 24,9 21,4 16,2 10,3 7,2 15,8
Précipitations (mm) 73 72 104 164 194 167 165 185 191 158 135 61 1 668
Nombre de jours avec précipitations 6 6 7 10 13 10 9 10 8 8 8 6 101
Source : MétéoSuisse www.meteosuisse.ch


Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Locarno possède 15 185 habitants fin 2009[1]. Sa densité de population atteint 788 hab./km².

Histoire[modifier | modifier le code]

Château Visconti

Les témoignages archéologiques permettent de faire remonter au XIIIe siècle a.c. les premières colonies d’habitation préhistoriques dans la région de Locarno. Le peuplement s'est intensifié durant l'âge du fer, comme l’atteste la découverte de nombreuses nécropoles.

Locarno a joué le rôle de plate-forme commerciale entre les vallées alpines et la Plaine du Pô.

De 1821 à 1881, Locarno a été, avec Lugano et Bellinzone, la capitale tournante du canton du Tessin.

La ville de Locarno est également célèbre pour son "Pacte de Locarno" entre la France et l'Allemagne. En effet, suite à la Première Guerre mondiale, l'Allemagne fut contrainte de payer des réparations à la France. Face à une crise financière, liée aux destructions de la guerre, la République de Weimar décida qu'elle ne pouvait plus payer. Cela provoqua la colère de la France, qui décida d'occuper la Ruhr, et ainsi de se payer en nature. Ce différend fut réglé entre Aristide Briand et Gustav Stresemann qui décidèrent, à Locarno, en 1925, d'un aménagement des réparations, de la garantie mutuelle des frontières et de l'entrée de l'Allemagne dans la Société des Nations.

Médias[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Nichée derrière la Piazza Grande, la Città Vecchia comprend des édifices et des monuments de style médiéval.

L'Église Saint-Antoine de Locarno

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Fondation Marguerite Arp
  • Ghisla Art Collection, musée et fondation pour l'art contemporain et moderne
  • Madonna del Sasso
  • Musée archéologique du Château Visconti
  • Piazza Grande
  • Église Saint-Antoine de Locarno
  • Casa del Necromante
  • Casorella
  • Église Santa Maria in Selva

Manifestations[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2009 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté en 1er septembre 2010).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. http://www.ers-lvm.ch/territorio/
  4. Transport de passagers vers le Tessin et l'Italie environnante

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :