Verceil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Verceil
Image illustrative de l'article Verceil
Noms
Nom italien Vercelli
Nom français Verceil
Nom piémontais Versèj
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Vercelli 
Maire Andrea Corsaro
28/06/2004
Code postal 13100
Code ISTAT 002158
Code cadastral L750
Préfixe tel. 0161
Démographie
Gentilé vercellesi
Population 46 979 hab. (31-12-2010[1])
Densité 595 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 19′ 00″ N 8° 25′ 00″ E / 45.31667, 8.41667 ()45° 19′ 00″ Nord 8° 25′ 00″ Est / 45.31667, 8.41667 ()  
Altitude Min. 130 m – Max. 130 m
Superficie 7 900 ha = 79 km2
Divers
Saint patron Sant'Eusebio
Fête patronale 1 août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Verceil

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Verceil

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Verceil
Liens
Site web http://www.comune.vercelli.it/

Verceil (en italien Vercelli) est une ville, chef-lieu de la province du même nom dans le Piémont en Italie. Elle a été fondée, selon la plupart des historiens[réf. nécessaire], vers l'an 600 av. J.-C.

La ville est située sur la rivière Sesia, dans la plaine du Pô entre Milan et Turin. C'est un centre important pour la culture du riz. Le climat est typique de la vallée du Pô avec du froid, des hivers brumeux (0,4 °C en janvier) et la chaleur accablante pendant les mois d'été (23,45 °C en juillet). Les pluies sont plus fréquentes au printemps et en automne, les orages sont fréquents en été.

La ville a été le chef-lieu du département de la Sesia, un des cinq départements français formés par le Piémont avec trois arrondissements : Verceil, Bielle et Santhia et 23 cantons.

La première université du monde financée par les deniers publics a été créée à Verceil en 1228. Aujourd'hui, la ville dispose d'une université de la littérature et la philosophie comme une partie de l'université du Piémont oriental et un campus satellite de l'École polytechnique de Turin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vercelli en italien, Versèj (prononcer Verceil en piémontais et en français).

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est dans les plaines de Vercelli (Vercellae) qu'eut lieu, en 101 av. J.-C., la bataille de Vercellae opposant les troupes du général romain Marius aux Cimbres.

Le Magister militum Imperial Flavius Stilicon y anéantit les Goths 500 ans plus tard. La ville était à moitié en ruines du temps de saint Jérôme. Après l'invasion lombarde, elle appartenait au duché d'Ivrée. En 885 elle était sous la juridiction du prince-évêque, qui était comte de l'Empire.

Vercelli est une des étapes de la Via Francigena, chemin de pèlerinage menant à Rome. Elle est mentionnée à ce titre par Sigéric de Cantorbéry, en 990, avec la mention XLIII Vercel. (numéro d'étape en partant de Rome).

Elle est devenue une commune indépendante en 1120, et a rejoint les première et seconde ligues lombardes. Ses statuts sont parmi les plus intéressants de ceux des républiques médiévales. En 1197, ils ont aboli la servitude de la glèbe. En 1228, l'université de Pavie a été transférée à Vercelli, où elle resta jusqu'au XIVe siècle, mais sans obtenir beaucoup plus d'importance, seule une école de droit des universités a été maintenue. C'est en ce début de XIIIe siècle qu'est fondée l'abbaye Saint-André de Verceil, son premier abbé étant Thomas Gallus ou Gallo (mort entre 1226 et 1246, date contestée)[2].

Pendant les troubles du XIIIe siècle, elle tomba au pouvoir des Della Torre de Milan (1263), puis des marquis de Monferrato (1277). Les Tizzoni (gibelins) et Avogadri (guelfes) se sont contesté la ville de 1301 à 1334, les derniers étant expulsés à plusieurs reprises, permettant ainsi au marquis de Montferrat de prendre Vercelli (1328), qui s'est alors volontairement placé sous l'autorité du vicomte de Milan en 1334. En 1373, L'évêque Giovanni Fieschi expulsa les Visconti, mais Matteo reconquit la ville. Facino Cane (1402), profitant des conflits entre Jean Marie Visconti et Philippe Marie Visconti, s'empara de Vercelli, mais il fut chassé par Théodore II de Montferrat (1404), avec qui la ville passa aux ducs de Savoie (1427).

En 1499 et 1553 la ville a été prise par les Français, et en 1616 et 1678 par les Espagnols. En 1704, elle supporte un siège éprouvant par les Français, qui n'ont pas réussi à détruire la forteresse, après quoi elle partage le destin de la Savoie.

Vercelli fut le siège d'un important atelier monétaire sous les ducs de Savoie.

Entre le et , Verceil fut française (préfecture du département de la Sésia), avant de revenir au Royaume de Sardaigne à la Restauration.

Édit de Vercelli[modifier | modifier le code]

En 1562, par l’« Édit de Vercelli », Emmanuel Philibert jette les fondements d’une véritable armée nationale : « Nous avons décidé d'établir des gens de guerre qui soient nos propres sujets. Ils ne serviront pas comme mercenaires mais comme en leur cas propre pour la défense de leur prince et de leur patrie. »

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Vercelli est le foyer de nombreux vestiges de l'époque romaine, par exemple un hippodrome amphithéâtre, des sarcophages, de nombreuses inscriptions importantes, dont certaines sont chrétiennes.

Il existe deux tours remarquables dans la ville : la Torre dell'Angelo qui se dresse sur la place du vieux marché et la Torre di Città, Via Gioberti.

La cathédrale, autrefois ornée de piliers précieux et de mosaïques, a été édifiée et agrandie par Eusebio di Vercelli, à qui elle fut dédiée après sa mort. Elle a été remaniée au IXe siècle, et radicalement changée au XVIe siècle par le comte Alfieri. Comme les autres églises de la ville, elle contient des tableaux de valeur, en particulier ceux de Gaudenzio Ferrari, Gerolamo Giovenone et Lanino, qui étaient originaires de Vercelli. La bibliothèque de la cathédrale contient le fameux « Livre de Vercelli », un vieux manuscrit anglais qui comprend le célèbre poème Le Rêve de la Croix (The Dream of the Rood), les lois lombardes du VIIIe siècle et d'autres manuscrits anciens.

La Basilique Saint-André a été érigée par le cardinal Guala Bicchieri en 1219 : en collaboration avec l'ancienne abbaye cistercienne, elle est l'un des plus beaux monuments romans en Italie et l'un des mieux conservés.

Parmi les autres églises remarquables, on peut citer l'église Saint-Christophe.

Parmi les monuments historiques, il existe également un Institut des Beaux-Arts, contenant des peintures par des artistes de Vercelli, des vieilles institutions de bienfaisance, comme l'hôpital fondé par le cardinal Guala Bicchieri (1224), les hospices pour les filles orphelines (1553) et pour les garçons (1542), et les maisons de mendiants. Il faut aussi signaler la synagogue construite au XIXe siècle, après l'émancipation des Juifs en Italie.

Vercelli est la ville où se déroule, depuis 1997, le Festival Viotti, manifestation internationale de concours de violons.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1802   Pierre Arborio-Biamino   nommé par Napoléon Bonaparte
13 juin 2004 en cours Andrea Corsaro Centre-droit  
Les données manquantes sont à compléter.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Asigliano Vercellese, Borgo Vercelli, Caresanablot, Desana, Lignana, Olcenengo, Palestro (province de Pavie), Prarolo, Salasco, Sali Vercellese, San Germano Vercellese, Villata, Vinzaglio (province de Novare)

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Le plat typique est le riz avec des haricots, appelé panissa. Le vin typique est le Gattinara, un vin rouge classique du Piémont, fait principalement à partir du cépage Nebbiolo (connu localement sous le Spanna) de la commune de Gattinara, où il existe des preuves archéologiques de vignes cultivées à l'époque romaine.

Transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gare de Verceil.

Sport[modifier | modifier le code]

L'US Pro Verceil Calcio a été l'un des clubs de football les plus victorieux en Italie au début du XXe siècle, remportant le championnat national à sept reprises entre 1908 et 1922. En 2010, il a été radié des championnats.

Aujourd'hui le FC Pro Verceil 1892, précédemment appelé AS Pro Belvedere Verceil, a repris sa tradition dans la Ligue Pro Deuxième Division et a été promu en Serie B en 2012.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • gravure de la ville fortifiée de Verceil sur Gallica [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Histoire literaire de la France: XIIIe siècle, Volume 17. Antoine Rivet de la Grange, François Clément, Charles Clémencet (dom), Pierre Claude François Daunou, Joseph Victor Le Clerc, Barthélemy Hauréau, Paul Meyer. 1832.