1994

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1994 (MCMXCIV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1994, voir -1994.

Années :
1991 1992 1993  1994  1995 1996 1997

Décennies :
1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

1994 (mille neuf cent nonante-quatre en Suisse et en Belgique).

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Violents troubles au nord du Cameroun.
  • Arrestation d’opposants au Sénégal.
  • L’Afrique représente 12 % de la population mondiale et fournit moins de 1 % du PIB mondial.

Amérique[modifier | modifier le code]

  • États-Unis : 1,2 million d’émigrants aux États-Unis, dont probablement 300 000 illégaux (40 % d’Hispaniques, 40 % d’Asiatiques). La population née à l’étranger représente 22,6 millions de personne, soit 8,7 % de la population totale. 100 milliards de dollars de déficit commercial en 1994. 4 % de croissance. 3 % d’inflation.
  • Le Chili, appuyé par le Canada, se propose d’adhérer à l’ALENA, mais les États-Unis, où le protectionnisme garde de fortes positions au Congrès, freinent le mouvement.

Asie[modifier | modifier le code]

  • La famine aurait fait des centaines de milliers de morts en Corée du Nord entre 1994 et 1998.

Europe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1994 par pays en Europe.

Océanie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Proche-Orient et monde arabe[modifier | modifier le code]

14 avril : tir ami sur un UH-60 Black Hawk américain à Erbil en Irak pendant l'Opération Provide Comfort
  • 1er juillet : arrivée d'Arafat à Gaza. Il doit maintenir l’ordre dans les territoires autonomes et empêcher la poursuite des attentats islamistes. Pour éviter la guerre civile, il refuse de mener la répression et favorise l’intégration des radicaux aux nouvelles structures en place.
  • 5 juillet : visite « historique » de Yasser Arafat à Jéricho.
  • 25 juillet : Yitzhak Rabin et Hussein de Jordanie signent à Washington une déclaration mettant fin à l’état de guerre. Hussein se voit reconnaître la fonction de « gardien des Lieux Saints » musulmans de Jérusalem, ce qui entraîne les protestations de l’OLP.
  • 24 août-10 septembre : le parti Baas remporte à nouveau les élections législatives en Syrie[20]. Les candidats indépendants remportent un tiers des sièges.
  • 14 août[21] : à la suite d'un attentat contre des colons israéliens, plusieurs responsables du Hamas sont arrêtés par l’autorité palestinienne.
  • Octobre : échec d’une tentative de putsch contre le président d’Azerbaïdjan Aliev. L’état d’urgence est instauré en Azerbaïdjan.
  • 7 octobre[22] : les États-Unis accusent l’Irak de concentrer des troupes à la frontière avec le Koweït[23]. Des troupes américaines sont immédiatement envoyées dans l’émirat. Saddam Hussein retire ses hommes mais démontre ainsi la totale dépendance des monarchies du Golfe envers la puissance américaine.
  • 19 octobre : une opération suicide du Hamas contre un bus à Tel-Aviv fait 22 morts civils[24]. Une nouvelle campagne d’attentats entraîne le bouclage des territoires par Israël en janvier 1995.
  • 26 octobre : traité de paix entre Israël et la Jordanie. La frontière entre les deux états reste celle de la Palestine mandataire. La répartition de l’eau est mieux assurée, au profit de la Jordanie.
  • 29 octobre : conférence économique de Casablanca réunissant des hommes politiques et des hommes d’affaires arabes et israélien. Elle discute de projet de coopération régionale avec libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, en partenariat avec l’Union européenne.
  • 6 novembre : élection et référendum constitutionnel au Tadjikistan qui permettent à Emomali Rahmonov (aujourd'hui appelé Emomalii Rahmon) d’être élu à la présidence du Parlement et d’assumer ainsi les fonctions de chef de l’État. La Russie, très attachée au règne d’un ordre laïque dans la région, maintient des troupes au Tadjikistan afin d’empêcher les infiltrations des islamistes extrémistes à partir de l’Afghanistan.
  • 10 novembre : à la suite d'une médiation russe, le Parlement irakien et le conseil de la révolution reconnaissent les frontières internationales du Koweït[25].
  • 18 novembre : des affrontements entre islamistes et la police palestinienne font une quinzaine de morts. À la fin de l’année, le processus de paix est arrêté.
  • 27 décembre (Algérie) : quatre Pères blancs — Alain Dieulangrand (75 ans), Charles Decker (70 ans), Jean Chevillard (69 ans) et Christian Chessel (36 ans), sont assassinés dans leur monastère près de Tizi Ouzou. Un commando de six hommes armés, habillés en policier, les ont abattus les uns après les autres.
  • La croissance s’accélère au Liban (8 % en 1994, 7 % en 1995) mais le poids des charges financières la fait chuter à la fin de la décennie (4 % en 1996, 3,5 % en 1997, 2 % en 1998).
  • Au Kurdistan irakien, les partis politiques se sont transformés en milices armées et vivent de la taxation, des transports et de l’aide internationale. L’Union du peuple kurde (UPK) de Jalal Talabani et le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) de Massoud Barzani s’affrontent militairement, entraînant la mort de centaines de personnes. L’Iran et la Turquie interviennent au Kurdistan irakien pour mettre fin aux guérillas qui touchent leurs pays. Les États-Unis organisent en Europe des réunions de réconciliations mais n’obtiennent que des trêves temporaires.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Naissances en 1994[modifier | modifier le code]

Décès en 1994[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. OTAN Hebdo: Dix ans de Partenariat pour la paix - 10 janvier 2004
  2. Analyse du Ghana de 1982 à 1997
  3. Une transition permanente : violations courantes des droits de l'homme au Nigéria
  4. Site Officiel du RDR Côte d'Ivoire
  5. books.google.fr
  6. ICL - Ethiopia - Constitution
  7. Office Space Is Rented For the Clinton Inquiry - New York Times
  8. http://www.commission-refugies.fr/IMG/pdf/Dossier_pays_kazakhstan.pdf
  9. Space Calendar - March, 21-31 | VideoCosmos
  10. NTI: Country Overviews: Kazakhstan: Missile Chronology
  11. Chronologie du Cambodge (1953-2007) - L'Express
  12. Tibet Justice Center - Legal Materials on Tibet - China - Third Forum on Work in Tibet (1994) [p.242]
  13. A4-0072/96
  14. edisan.timone.univ-mrs.fr
  15. Les talibans, les États-Unis et les ressources de l'Asie centrale
  16. Max Watts, Chronology of Bougainville Civil War
  17. La Triste Realite Des Forces Libanaises
  18. Amnesty International: Samir Geagea et Jirjis al Khoury : Torture et procès inéquitables
  19. Le conflit de Nagorny-Karabakh entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie
  20. Le Monde Arabe | Pays Par Pays | Syrie
  21. Date et Evenement
  22. Le Monde Arabe | Pays Par Pays | Koweït
  23. Chronologie (Le Monde diplomatique)
  24. http://www.ambisrael.be/mfm/Data/90255.pdf
  25. L’Irak dans les relations internationales de 1990 à 2004 - De l’opération "Provide Comfort" à Pétrole contre nourriture -Ministère des Affaires étrangères
  26. CBC Archives - Sue Rodriguez and the Right-To-Die Debate
  27. La décision de la Cour Suprême du Canada - Rodriguez v. Colombie Britannique (Procureur général)