Années 1980

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les années 1980 couvrent la période du au .

Elles sont marquées par une vague néo-libérale qui parvient à porter le coup de grâce au communisme dans les pays de l'Est. Dans le monde anglo-saxon, elle est incarnée par Ronald Reagan aux États-Unis et Margaret Thatcher au Royaume-Uni. En Europe de l'Ouest, la Communauté économique européenne s'unit autour du marché unique, permis, en France, par un Parti socialiste arrivé au pouvoir en pleine mutation idéologique et sociologique. En Asie, le miracle économique japonais fait du Japon le fleuron mondial de l'électronique et de l'automobile, pendant que la Chine bénéficie des premières réformes de Deng Xiaoping.

Années :

19801981198219831984
19851986198719881989

Décennies :

1960 · 1970Années 19801990 · 2000

Siècles :

XIXe siècleXXe siècleXXIe siècle

Millénaires :

 Ier millénaireIIe millénaireIIIe millénaire 

Événements majeurs[modifier | modifier le code]

Guerres et conflits[modifier | modifier le code]

Guerres[modifier | modifier le code]

Conflits[modifier | modifier le code]

Attentats[modifier | modifier le code]

Géopolitique[modifier | modifier le code]

  • Les manifestations de la place Tian'anmen du 15 avril au 4 juin 1989 sont violemment réprimées dans la nuit du 3 au 4 juin avec plus d'un millier de victimes[1].
  • Création du syndicat « Solidarité » en Pologne (1980).
  • Les premières manifestations kabyles au nom de la reconnaissance de l'identité berbère ont lieu en Algérie ; elles sont plus connues sous le nom de printemps berbère (mars à avril 1980).

Catastrophes naturelles[modifier | modifier le code]

  • Le 10 octobre 1980, un séisme toucha la ville d'El Asnam en Algérie. Il fit 5 000 victimes[3].
  • Le 19 septembre 1985, au Mexique, un séisme toucha la capitale Mexico et fit environ 10 000 victimes[3].
  • Les 13 et 14 novembre 1985, en Colombie, l'éruption volcanique du Nevado del Ruiz détruisit en grande partie la ville d'Armero et fit environ 25 000 victimes[3].
  • Du 9 au 17 septembre 1988, l'Ouragan Gilbert toucha l'Amérique centrale, les Caraïbes et les États-Unis. Il fit 355 victimes[3].
  • Le 7 décembre 1988, un séisme en Arménie (Spitak, Leninakan) fit plus de 50 000 victimes[3].
  • Du 16 au 22 septembre 1989 Caraïbes, l'Ouragan Hugo toucha les États-Unis ; il fit 71 morts et l'équivalent de 6 milliards d'euros de dommages[3].

Société[modifier | modifier le code]

Enjeux sanitaires, sociaux et environnementaux[modifier | modifier le code]

  • Prise de conscience de l'apparition du sida en tant que problème de santé à l'échelle mondiale.
  • Une famine touche l'Éthiopie en 1984 - 1985.
  • Durant la nuit du 2 au 3 décembre 1984, l'explosion d'une cuve de 40 t de méthylisocyanate de l'usine de pesticides Union Carbide à Bhopal, (Inde), cause plus de 20 000 morts et plus de 200 000 handicapés[4]. La catastrophe de Bhopal est la catastrophe industrielle la plus grave jamais connue et continue à faire des victimes aujourd'hui (2013), le site n'étant toujours pas dépollué.
  • La catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986) est la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle. Les radiations se sont propagées dans de nombreux pays ; l'Ukraine et la Biélorussie furent les plus touchés. Près de 800 000 soldats et fonctionnaires furent envoyés sur place ; environ 15 000 moururent, et des dizaines de milliers devinrent invalides. Le taux de cancer a également augmenté[4].
  • Le pétrolier Exxon Valdez s'échoua en 1989 sur la côte de l'Alaska. La marée noire qui s'en suivi provoqua une importante catastrophe écologique.

Économie et société[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décennie 1980 en arts plastiques.

Architecture[modifier | modifier le code]

  • Évolution du post-modernisme : détachement des modèles.
  • Renouveau de l'art du paysage
  • En France : concours ouverts d'architecture, d'urbanisme et de paysage

Musique[modifier | modifier le code]

Mode[modifier | modifier le code]

La mode des années 1980 met l'accent sur l'apparence. Logo, marques, couleurs, maquillage, la tenue et ses accessoires doivent être ostentatoires et la mode se doit d'être onéreuse. Le Walkman, les lunettes de soleil ou les bijoux « fantaisie » sont voyants. Paris redevient le centre de la mode imposant de nouveaux stylistes ainsi que ses vieux couturiers perpétuant une haute couture revigorée. De leur coté, Milan, Londres et New York restent des concurrentes féroces. Les États-Unis, centre de l'imagination avec la mode Hippie de la décennie précédente, conservent une influence importante, que ce soit avec le dynamique prêt-à-porter américain, ou les sagas télévisés et la musique de MTV qui inondent les écrans du monde, à la fois reflet et sources de tendances vestimentaires. De la même façon, l'Angleterre popularise de nombreux styles par sa musique envahissant (en) les charts de toute la planète. Ce pays, qui a vu naitre le punk les années passées, vit difficilement les années Thatcher. Le mariage de Lady Di et de l'autre coté de l'Atlantique, l'arrivée de Nancy Reagan comme Première dame apportent à la mode une certaine image du luxe. Elles sont toutes deux perpétuellement scrutées par les magazines.

Les médias se sont accaparé la mode, la rendant omniprésente, renforcée par des campagnes publicitaires spectaculaires : Benetton, Ralph Lauren ou Calvin Klein s'affichent mondialement, parfois avec des campagnes sexy. La lingerie se montre de plus en plus. Avec le power dressing, les créateurs développent une image idéalisée de la beauté féminine, imposant le cuir, le Lycra ou le tailleur dans leurs collections. À l'opposé, un courant minimaliste envahit la mode loin de l'exubérance des créateurs italiens, et va s'installer durablement. Le prêt-à-porter de masse vit à l'heure de la mondialisation, et les délocalisations sont monnaie courante, ainsi qu'une standardisation voyant les boutiques de centre ville ou des grandes surfaces spécialisées toutes inspirées du même moule. La doudoune et le jogging deviennent des basiques du sportswear, sources de la mode hip-hop (en) et du streetwear.

Mais la période d'euphorie décline. Le SIDA, Tchernobyl puis le krach de 1987 vont donner un coup de frein à cette époque prospère, faite de liberté mais surtout de « fric et de frime ». Seuls les créateurs italiens perpétuent une mode sexy, colorée et logotée. Vers la fin de la décennie, le paysage de la mode se compose essentiellement de stylistes assez traditionnels dans leur style, recherchant bien-être et confort et d'autres perpétuant l'esprit de créativité de cette période passée. À l'aube des années 1990, la mode va connaitre de profonds bouleversements. Si l'époque a vu toute une nouvelle génération de créateurs arriver sur le devant de la scène, l'histoire retiendra Gaultier, Alaïa ou Armani comme ceux ayant rencontré un succès international et su perdurer les décennies suivantes.

Article détaillé : Années 1980 en mode.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Cinéma français[modifier | modifier le code]

Cinéma américain[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

Le 3 juillet 1981, Jean-Paul II désigne une commission d'étude de la controverse ptoléméo-copernicienne des XVIe et XVIIe siècles, chargée de réexaminer l'affaire Galilée, afin d'examiner les erreurs commises par l'Église lors de l'affaire Galilée. En 1992, Jean-Paul II a publiquement reconnu les erreurs de la plupart des théologiens au XVIIe siècle (voir repentance de l'Église).

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Serge Berstein et Pierre Milza, Histoire du XXe siècle : La fin du monde bipolaire - 1973 aux années 1990, t. 3, Hatier, coll. « Initial »,‎ , 287 p. (ISBN 978-2-218-94737-7).
  2. « Syrie : l'ombre du massacre de février 1982 plane toujours sur Hama », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. a, b, c, d, e et f La documentation Française, « Catastrophes naturelles et prévention des risques - Chronologie [à partir de 1902]. », sur ladocumentationfrancaise.fr,‎ (consulté le 7 octobre 2013).
  4. a et b Jacques Mazeau, Petite encyclopédie des grandes catastrophes naturelles : Du déluge au tsunami, le monde va-t-il plus mal ?, Acropole,‎ , 111 p. (ISBN 2-7357-0269-3).