Ravenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ravenne (homonymie).
Ravenne
Blason de Ravenne
Héraldique
Piazza del Popolo à Ravenne
Piazza del Popolo à Ravenne
Noms
Nom italien Ravenna
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Ravenne 
Maire Fabrizio Matteucci
2006- ?
Code postal 48100
Code ISTAT 039014
Code cadastral H199
Préfixe tel. 0544
Démographie
Gentilé ravennati ou ravegnani (terme désuet), en français Ravennates
Population 158 739 hab. (31-12-2010[1])
Densité 243 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 25′ 00″ N 12° 12′ 00″ E / 44.41667, 12.2 ()44° 25′ 00″ Nord 12° 12′ 00″ Est / 44.41667, 12.2 ()  
Altitude Min. 4 m – Max. 4 m
Superficie 65 200 ha = 652 km2
Divers
Saint patron Sant'Apollinare
Fête patronale 23 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Ravenne

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Ravenne

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Ravenne
Liens
Site web http://www.comune.ravenna.it/

Ravenne est une ville italienne de la province de Ravenne en Émilie-Romagne. Elle est considérée[Par qui ?] comme la capitale mondiale de la mosaïque.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ravenne fut fondée par une colonie de Thessaliens, passa ensuite aux Étrusques, aux Sabins et aux Gaulois Sénonais dits Sénons de Cisalpine. Elle tomba entre les mains des Romains en l'an 234 av. J.-C., et devint municipe.

Port de bonne capacité de l'Empire romain, Ravenne fut une cité de première importance au tournant de l'Antiquité et du Moyen Âge. En 404, pendant le règne d'Honorius, elle fut, du fait de sa position stratégique plus favorable, élevée au rang de capitale de l'Empire romain d'Occident en lieu et place de Milan, trop exposée aux attaques terrestres des barbares. Son port de grande capacité, sur l'Adriatique, la mettait en communication aisée avec Constantinople, capitale de l'Empire romain d'Orient. La cité continua d'être le centre de l'Empire d'Occident jusqu'à la chute de celui-ci en 476. Elle devint alors la capitale du royaume d'Italie d'Odoacre, puis à partir de 493 celle du royaume des Ostrogoths, sous Théodoric le Grand, qui englobait l'Italie, la Rhétie, la Dalmatie et la Sicile. En 540, sous le règne de Justinien Ier, Ravenne fut conquise par le général de l'Empire d'orient Bélisaire ; elle fut ensuite reconquise par les Ostrogoths avant d'être à nouveau reprise par le général de l'Empire d'orient Narsès en 552.

C'est pour contrer le danger né de l'invasion des Lombards en Italie à partir de 568, que Ravenne devint le siège de l'exarchat byzantin d'Italie, par décision de l'empereur Maurice (cf Exarchat de Ravenne). La concentration de tous les pouvoirs civils et militaires entre les mains de l'exarque, représentant personnel de l'empereur byzantin favorisa, à long terme, l'émancipation des territoires du nord de l'Italie vis-à-vis du pouvoir impérial.

Ravenne fut prise en 752 par Aistolf, roi des Lombards. Deux ans après, Pépin le Bref, roi des Francs, la lui enleva et la donna au Saint-Siège.

Au Moyen Âge, Ravenne recouvra pour quelque temps sa liberté. En 1198, elle prenait la tête de la ligue des villes de Romagne soulevée contre le Roi des Romains Frédéric, et le pape parvint à se l'associer. À l'issue de la guerre de 1218, la famille des Traversari s'imposa à la tête de la ville, et devait s'y maintenir jusqu'en 1240. Mise ensuite pendant quelques années sous la direction d'un vicaire impérial, Ravenne fut restituée aux États pontificaux en 1248 et confiée à l'autorité des Traversari jusqu'à ce qu'en 1275, la famille des Da Polenta prenne la direction des affaires. C'est au cours de ce siècle que Ravenne connut son plus fameux citoyen, le poète Dante. Ravenne fut soumise par Bologne, puis en 1440 le dernier podestat de la famille des Da Polenta, Ostasio III, fut chassé par la République de Venise, qui annexa la ville.

Après la bataille d'Agnadel en 1509, elle fut restituée au pape et devint la capitale de la Romagne. En 1512, les Français, commandés par Gaston de Foix-Nemours, y remportèrent sur les Espagnols et les troupes du pape Jules II une victoire éclatante ; mais Gaston y périt.

L'archevêque de Ravenne était anciennement primat de l'Exarchat et prétendait rivaliser avec le pape ; mais, lors d'un concile tenu en 679, il fut obligé de renoncer publiquement à ses prétentions à l'indépendance.

Ravenne fit partie du royaume d'Italie à partir de 1861.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La ville est mondialement réputée pour ses monuments de style byzantin qui possèdent un ensemble incomparable de mosaïques du Haut Moyen Âge :

Mosaïque de la basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf représentant le palais de Théodoric le Grand.

Ces monuments paléochrétiens forment un ensemble unique inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les mosaïques qu'ils renferment, dans un état de conservation remarquable, fournissent une documentation iconographique exceptionnelle sur le monde byzantin de Théodose Ier à Justinien.

On peut aussi y voir le tombeau de Théodoric l'Amale, dit le Grand, roi des Ostrogoths. Ce mausolée construit, vers 520, est remarquable par sa coupole formée d'un monolithe d'Istrie, d'un mètre d'épaisseur, trente-trois mètres de circonférence et pesant trois cents tonnes.

Le poète italien Dante Alighieri est mort à Ravenne en 1321 ; son tombeau se trouve entre le parvis de l'église du couvent San Francesco et son cloître, dans le centre ville historique.

Ravenne accueille la Facoltà dei beni culturali de l'université de Bologne.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1997 2006 Vidmer Mercatali DS  
28 mai 2006 en cours Fabrizio Matteucci PD  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Classe, Lido di Dante, Lido Adriano, Punta Marina, Marina di Ravenna, Marina Romea, Casalborsetti, Mandriole, San Romualdo, Camerlona, Piangipane, Fornace Zarattini, Villanova di Ravenna, San Michele, San Marco, Ghibullo, San Zaccaria, Fosso Ghiaia, Porto Fuori, Sant'Alberto, Savarna, Conventello, Mezzano, Ammonite

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Alfonsine, Argenta (FE), Bagnacavallo, Bertinoro (FC), Cervia, Césène (FC), Comacchio (FE), Forlì (FC), Russi

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Ravenne est jumelée avec[2] :

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1931 1961 1991 2001 2010
55 973 62 723 76 335 115 188 135 844 134 631 158 739


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2011 la population étrangère résidente était de 18.238 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives (supérieures à 500) étaient :

Pos. Pays Population
1 Roumanie Roumanie 3 506
2 Drapeau de l'Albanie Albanie 3 333
3 Drapeau de la Macédoine Macédoine 1 239
4 Sénégal Sénégal 1 096
5 Drapeau du Nigeria Nigeria 990
6 Drapeau du Maroc Maroc 881
7 Drapeau de la Pologne Pologne 866
8 Ukraine Ukraine 790
9 Drapeau de la Moldavie Moldavie 631
10 Tunisie Tunisie 570

Ravenne dans la littérature[modifier | modifier le code]

Dante situe l'entrée du Paradis dans la forêt de Classe, à quelques kilomètres de Ravenne. La ville fut appréciée de Boccace et de Lord Byron. Elle a fait l'objet d'un récit de Vernon Lee à la fin du XIXe siècle, Ravenne et ses fantômes (éditions françaises, Alidades, 2009) Document sans nom .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Città gemellate

Lien externe[modifier | modifier le code]