Aéroport international de Kota Kinabalu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international de Kota Kinabalu (Lapangan Terbang Antarabangsa Kota Kinabalu)
Vue aérienne de l'aéroport international de Kota Kinabalu
Vue aérienne de l'aéroport international de Kota Kinabalu
Localisation
Pays Drapeau de la Malaisie Malaisie
Ville Kota Kinabalu
Coordonnées 5° 56′ 13″ N 116° 03′ 04″ E / 5.9369444444444, 116.051111111115° 56′ 13″ Nord 116° 03′ 04″ Est / 5.9369444444444, 116.05111111111  
Altitude 3 m (10 ft)

Géolocalisation sur la carte : Malaisie

(Voir situation sur carte : Malaisie)
Aéroport international de Kota Kinabalu (Lapangan Terbang Antarabangsa Kota Kinabalu)
Pistes
Direction Longueur Surface
02/20 3 780 m (12 402 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA BKI
Code OACI WBKK
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Malaysian Airports (Sepang) Sdn Bhd

L’aéroport international de Kota Kinabalu (en anglais Kota Kinabalu International Airport, en malais Lapangan Terbang Antarabangsa Kota Kinabalu, en chinois 亚庇国际机场) est l'aéroport de Kota Kinabalu. C'est le deuxième hub de Malaisie, au Sabah.

Histoire[modifier | modifier le code]

Initialement, l'aéroport était une base aérienne consruite par l'armée Japonaise durant la seconde guerre mondiale[1]. Il était nommé "Base Jesselton" ( Kota Kinabalu s'appelant alors Jesselton). Jusqu'à la fin de la guerre, la base a connu de nombreux bombardements jusqu'à la reddition de l'armée Japonaise en 1945[2].

Après la guerre, le Département de l'Aviation Civile (DCA) de Bornéo Nord (Aujourd'hui Sabah) ont pris en charge les opérations et la maintenance de l'aéroport. Une nouvelle couche de bitume fit surface ainsi qu'un nouveau terminal[1]. En 1959, la piste fut étendue à 1 593 mètres de long pour permettre l'accès des turbopropulseurs Vickers Viscount de l'ancienne Malayan Airlines. Il en fut de même en 1963, lorsque la piste fut étendue a 1 921 mètres, pour accueillir les appareils Comet 4 Les vols commerciaux ont ainsi commencé à augmenter sensiblement. En 1967, la Cathay Pacific Airways, opérant sur des Convair 880, assurant une liaison à raison de deux vols par semaines à Hong Kong, avec une halte à Manille[3].

Durant les années 1970, un terminal plus récent fut construit de l'autre côté de la piste, pour y accueillir tous les vols commerciaux. L'ancient terminal, jusqu'à récemment, était appelé Airport Lama ("vieil aéroport"). En 1992, la DCA de Sabah fut privatisée, l'aéroport est alors géré par la Malaysia Airports Holdings Berhad[1]. Des améliorations du site ont eu lieu en 2006, et dès janvier 2007, le vieil aéroport fut renommé Terminal 2, et le plus recent Terminal 1.

Terminaux[modifier | modifier le code]

Terminal 1[modifier | modifier le code]

Le Terminal 1 est le terminal principal de l'aéroport. On y accède à l'extérieur via Jalan Kepayan, Jalan Lintas et Jalan Putatan. Dernièrement, l'aéroport a subi une profonde rénovation, ce qui permettra à terme l'accueil de 9 millions de passagers annuels contre 2.5 millions actuellement.

La nouvelle aile du Terminal 1 fut complétée le 19 août 2008 et accueille les vols internationaux, l'ancienne aile accueillant les vols domestiques. Le terminal 1 s'est doté de:

  • 64 comptoirs d'enregistrements
  • 5 Scanners à rayons X
  • 36 comptoirs de l'Immigration (16 pour les départs et 20 pour les arrivées)
  • 6 carrousels à bagages
  • 3 étages (Rez-de-Chaussée: Hall d'arrivée, Premier étage: Bureaux, Deuxième étage: Check-in et hall de départ)
  • 9 passerelles d'embarquement
  • Parking de 1400 places.
Aéroport International de Kota Kinabalu, Terminal 1

Terminal 2[modifier | modifier le code]

Ce qui est aujourd'hui le Terminal 2 est en fait l'aéroport d'origine. On y accède de l'extérieur via Jalan Mat Salleh à Tanjung Aru, et se situe de l'autre côté de la piste du Terminal 1. Ce terminal est dédié aux charters et aux vols low-cost. Entièrement rénové, il peut accueillir 3 millions de passagers annuels. Il comporte 23 comptoirs d'enregistrements, 6 emplacements pour B737 et A320, 7 scanners à rayons X, une pièce VIP et 13 comptoirs d'Immigration

Lobby hall, Terminal 2

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Airbus A300 de Korean Air sur le tarmac.
Compagnie aérienne Destinations Terminal
AirAsia Guangzhou, Hangzhou, Hong Kong,Jakarta-Soekarno Hatta, Johor Bahru, Kota Bharu, Kuala Lumpur, Kuching, Miri, Penang, Sandakan, Shenzhen, Singapour, Taipei-Taoyuan, Tawau 2
AirAsia Zest Manille 2
Asiana Airlines Seoul-Incheon 1
Cebu Pacific Manille 2
Dragonair Hong Kong 1
Eastar Jet Seoul-Incheon 1
Hong Kong Express Airways Hong Kong (Arrêt le 25 Octobre 2014)[4] 1
Indonesia AirAsia Denpasar 2
Jin Air Seoul-Incheon (Début le 22 Decembre 2014)[5] TBD
Korean Air Seoul-Incheon 1
Malaysia Airlines Hong Kong, Kuala Lumpur, Kuching, Labuan, Perth, Sandakan, Tawau, Taipei-Taoyuan, Tokyo-Narita 1
MASwings
opérant pour Malaysia Airlines
Bandar Seri Begawan, Bintulu, Kuching, Kudat, Labuan, Lahad Datu, Lawas, Miri, Mulu, Puerto Princesa, Sandakan, Sibu, Tawau 1
Malindo Air Kuala Lumpur 1
Royal Brunei Airlines Bandar Seri Begawan 1
Silk Air Singapour 1

Accidents et incidents[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Profile, Department of Civil Aviation, Sabah. Consulté le 10 avril 2007.
  2. USAAF Chronology
  3. timetableimages.com, Cathy Pacific 16 avril 1967 system timetable
  4. http://www.scmp.com/news/hong-kong/article/1581297/airline-hong-kong-express-criticised-after-scrapping-kota-kinabalu
  5. « Jin Air Adds Kota Kinabalu/Fukuoka Operation from late-Dec 2014 », Airline Route,‎ 26 septembre 2014 (consulté le 26 septembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]