Forces aériennes suisses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forces aériennes suisses
Cocarde des Forces aériennes suisses.
Cocarde des Forces aériennes suisses.
Fondation 31 juillet 1914
Quartier-général Bundeshost Ost, Berne
Commandement
Commandant de corps Aldo.C Schellenberg
Main-d'œuvre
Actifs 1 600
Réservistes 26 000

Les Forces aériennes suisses (en allemand Schweizer Luftwaffe, en italien Forze aeree svizzere et en romanche Aviatica militare svizra[1],[2]) est l'une des deux branches des forces armées suisses avec les forces terrestres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une escadrille d'avions sur l'aérodrome de Dübendorf durant la Première Guerre mondiale

Elle est créée le 31 juillet 1914 au sein de l'armée et devient un service séparé à partir du . Les Troupes d’aviation et de DCA sont placées alors sous la responsabilité d’un Commandant et Chef d’arme, avec rang de divisionnaire. Le premier titulaire est Hans Bandi, qui occupe ce poste de 1936 à 1943. Parallèlement, le Service de l’aviation et de la défense contre avions est mis sur pied, placé sous la direction du Chef d’arme. Ce nouveau service est destiné à gérer les activités d’instruction et les tâches administratives des Troupes d’aviation et de DCA ; il conservera ce nom jusqu’en 1979. Elle ne deviendront autonome de la structure militaire terrestre qu'à partir du

En 1940, durant la bataille de France, elle participa à de violents affrontements avec la Luftwaffe du 10 mai 1940 au 20 juin 1940, malgré la neutralité déclarée par la Suisse lors de la Seconde Guerre mondiale vis-à-vis des puissances de l'Axe et des puissances alliées.

Durant la guerre froide, les forces aériennes se modernisent. Elles comprennent aujourd'hui principalement des F/A-18 Hornet, des F-5E Tiger II, des NCPC-7, des PC-9, des PC-21, des hélicoptères AS-532 Cougar, AS-332 Super Puma, EC635 et des drones ADS 95. L'essentiel de ce matériel est construit localement, seuls les F/A-18 Hornet proviennent des États-Unis et ont été assemblés à la Fabrique Fédérale d'Avions à Emmen.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Le personnel actif est de 1 600 hommes. Les forces aériennes peuvent faire appel à 26 000 réservistes en temps de guerre. Elle dispose d'environ 250 aéronefs en 2009. La garde aérienne peut être active qu'entre 08h00 et 12h00 et de 13h30 à 17h00, sauf le lundi soir oú il y a des exercices de nuit, en raison de problèmes budgétaires et des problèmes de bruit liés au voisinage[3]. Le projet «Ilana» actuellement en cours de développement vise à atteindre à l'horizon 2020 la capacité de la Suisse à protéger son espace aérien en continu[4].

Bases[modifier | modifier le code]

Swiss air force airfields.png

Les bases des forces aériennes suisse sont :

  • Payerne (LSMP) ; 17e et 18e escadrilles de chasse, 6e escadrilles d'interception, 1re et 5e Escadrille Transport Aérien
  • Sion ; (LSMS) 18e escadrilles de chasse, 19e escadrilles d'interception
  • Emmen (LSME) ; 7e escadrille de transport, 7e escadron de drônes, Zielflugstaffel 12
  • Meiringen (LSMM) ; 11e escadrilles de chasse
  • Alpnach (LSMA) ; 6e et 8e escadrille de transport aérien
  • Buochs (LSMU) (inactif)
  • Dübendorf (LSMD) ; 3e et 4e escadrilles de transport aérien, Air Operations Center & Centre des opérations de défense aérienne
  • Lodrino (LSML) (entraînement Paras avec PC-6)
  • Locarno (LSMO) ; entraînement et transport
  • Berne (LSZB) , LTDB VIP seulement

Équipements[modifier | modifier le code]

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Image Aéronef Origine Mission Version En Service Remarques
Swiss AF Boeing FA-18D Hornet.jpg Fa-18c.hornet.j5003.swissaf.jpg McDonnell Douglas F/A-18 Hornet Drapeau : États-Unis
Drapeau : Suisse (licence)
Chasseur multirôle F/A-18C
F/A-18D
26
6
11eFlSt11.gif (Meiringen), 17eWappen der Fliegerstaffel 17.jpg (Payerne) et 18e FlSt18.gif(Payerne et Sion) escadrilles de chasse et un Trainingsmockup F/A-18C, X-5099
F-5 auf Platte.jpgF-5F.jpg Northrop F-5 Freedom Fighter Drapeau : États-Unis
Drapeau : Suisse (licence)
Interception F-5E
F-5F
42
12
6eFlSt6.gif (Payerne), 8eFlSt8.gif (Emmen) et 19e Staffel19.gif (Sion) escadrilles d'interception FlSt12new.gif Patrouille suisse.gifFlSt16new.gif FlSt24new.gif - En 2013, les appareils restent cantonnés à des missions de défense aérienne de jour et par beau temps, du fait des faibles capacités de leur radar de bord qui n'est pas capable de détecter et d'engager des cibles volants à basse altitude[5]. Ils doivent être remplacés en 2015.
Pilatus PC7-IMG 5742.jpg Pilatus PC-7 Drapeau : Suisse Entraînement NCPC-7 28 FlSt14.gif et PC7 team.gif PC7 Team (Locarno)
Swiss Air Force Pilatus PC-6 V-618 parked at IBT'11.jpg Pilatus PC-6 Drapeau : Suisse Transport léger B2-H2M-1 15 7e escadrille de transport LT7farb.gif GRD Emmen.gifet HB-FCF de Armasuisse (Emmen)
PC9.JPG Pilatus PC-9 Drapeau : Suisse Entraînement PC-9/F 11 Zielflugstaffel 12 (escadrille de cible tractée) FlSt12new.gif FlSt24new.gif et (Emmen)
Swiss Air Force PC-21 A-102 parked.jpg Pilatus PC-21 Drapeau : Suisse Entraînement avancé PC-21 8 (A-101 - A-108) École de pilotes des Forces aériennes 85 Pilotenschule.gif (Sion)
HB-FOG.jpg Pilatus PC-12 Drapeau : Suisse Transport et essais PC-12 (HB-FOG) 1 (Emmen) - armasuisse GRD Emmen.gif
Swiss Air Force Beech 1900D Bidini-1.jpg Beechcraft 1900 Drapeau : États-Unis Transport 1900D 1 (T-729) Service de transport aérien de la Confédération (STAC) (Berne-Belp) LT4.gif LTDB.gif
Swiss Air Force DHC-6.jpg Twin Otter Drapeau : Canada Cartographie DHC-6 1 (T-741) Service de transport aérien de la Conféderation (STAC) (Dübendorf) LT4.gif LTDB.gif
Swiss Air Force SuperKing air.JPG Beech King Air 350 Drapeau : États-Unis Cartographie et transport 350C 1 (T-721) Service de transport aérien de la Confédération (STAC) (Dübendorf) LT4.gif LTDB.gif
SUI785.jpg Falcon 900XE Drapeau : France Transport VIP - 1(T-785) Service de transport aérien de la Conféderation (STAC) (Berne-Belp)LTDB.gif
Cessna.560xl.citation.excel.arp.jpg Cessna Citation Excel Drapeau : États-Unis Transport VIP e-560XL 1 (T-784) Service de transport aérien de la Confédération (STAC) (Berne-Belp)LTDB.gif
RUAG ADS-90 Ranger ventral view.jpg ADS 95 Drapeau : Suisse Drône - 24 7e escadron de drones Dro Geschw 7 blau.gif(Emmen)
Zieldrohne.JPG KDZ 85 Drapeau : Suisse Drone - 30 Targedrone
Swiss Air Force Super Puma T-325 side view 2.jpg Super Puma Drapeau : France Hélicoptère de transport AS332M1 15 1erLT1.gif et 5eLT5Tarn.gif (Payerne), 3eLT3.gif et 4eLT4.gif (Dübendorf) et 6eLT6tarn.gif et 8eLT8farb.gif(Alpnach) Escadrille Transport Aérien
Cougar Swiss milouf 3.jpg Eurocopter Cougar Drapeau : France Hélicoptère de transport AS532UL 12 3eLT3.gif et 4eLT4.gif (Dübendorf), 5eLT5Tarn.gif (Payerne), 6eLT6tarn.gif et 8eLT8farb.gif(Alpnach) Escadrille Transport Aérien
Swiss Air Force EC635P2+ T-352 at BRN (2).jpg Eurocopter EC 635 Drapeau : Europe Hélicoptère léger EC-635
EC-135 VIP
18
2
(Berne-Belp), 1erLT1.gif et 5eLT5Tarn.gif(Payerne), 3eLT3.gif et 4eLT4.gif (Dübendorf), 6eLT6tarn.gif et 8eLT8farb.gif(Alpnach) Escadrille Transport Aérien et Service de transport aérien de la Confédération (STAC)LTDB.gifPilotenschule.gif
Swiss Air Force Armasuisse R-711.jpg Diamond DA42 Drapeau : AutricheDrapeau : États-Unis Experimental DA42 1 (R-711) (Emmen) - armasuisse (en) GRD Emmen.gif

Galerie[modifier | modifier le code]

Armes emportées[modifier | modifier le code]

Image Armement Origine Type En service Remarques
AIM-9L DF-ST-82-10199.jpg AIM-9 Sidewinder X Drapeau : États-Unis missiles air-air courte-portée guidés par infrarouge de type tire et oublie -
Aim 120 amraam missile 20040710 145603 1.4.jpg AIM-120 AMRAAM Drapeau : États-Unis missiles air-air moyenne-portée guidés par radar de type tire et oublie -

Défense anti-aérienne[modifier | modifier le code]

Appareil de conduite de tir 75/90 Oerlikon Skyguard d'une unité de feu de canons DCA 35 mm
Image Armement Origine Type En service Remarques
35mm Flab Kan 63-90.jpg Oerlikon 35 mm Drapeau : Suisse canon bitube 45 -
Stinger (dummy) and case.png FIM-92 Stinger Drapeau : États-Unis missile à guidage infra-rouge 288 -
Rapier Missile.JPG Rapier Drapeau : Royaume-Uni missile guidé 54 -

Galerie[modifier | modifier le code]

Systèmes de surveillance radar[modifier | modifier le code]

FLORAKO au Pilatus

Inventaire historique[6][modifier | modifier le code]

Ju-52
Pilatus P-2
Pilatus P-3
Le prototype FFA P-16
Un DH-112 Venom au musée de l'aviation à Dübendorf
Un Hawker Hunter F.Mk.58 à Emmen en 1990
Un Mirage IIIS décollant de Payerne en 1996 avec des fusées JATO

Défense anti-aérienne historique[modifier | modifier le code]

Missile antiaérien Bloodhound
Image Système Origine Entrée en
service
Retrait Remarques
VickersModel1931.JPG Can DCA 7,5 cm 37 L49 (en) Vickers (7,5 cm Pak 37 L49) Drapeau du Royaume-Uni UK 1935 (7 pièces)
Mitrailleuse sur affût double 13 mm 1936 (90 pièces)
Can DCA 7,5 cm Schneider-Creusot Drapeau de la France France 1936 (5 pièces)
Fort de Fermont and its museum - Oerlikon CA mle 39 AAA machine gun pic1.JPG Canon DCA 20 mm 1937 Oerlikon Drapeau de la Suisse Suisse 1937 (373 pièces).
Can DCA 34 mm 1938 Waffenfabrik Bern Drapeau de la Suisse Suisse 1938 (396 pièces)
Canon de DCA 7.5 de 1938 au fort de Pré-Giroud 18-08-2012.jpg Can DCA 7,5 cm (7,5 cm Fliegerabwehr Kanone) Drapeau de la Suisse Suisse 1938 (296 pièces)
Mellingen Güggel 02.jpg Canon DCA 20 mm 1938 Oerlikon Drapeau de la Suisse Suisse 1940 (1472 pièces)
Canon DCA 20 mm 1943 Hispano 1943 (900 pièces), 225 canons transformés en 1957 en pièce d'entraînement Can DCA 20 mm 1943/57
Oerlikon-20mm-batey-haosef-2-1.jpg Canon DCA 20 mm 1954 Oerlikon Drapeau de la Suisse Suisse 1954 1995 (L Flab Kan 54 Oe) (1250 pièces)
35mm Flab Kan 63-90.jpg Can DCA 35 mm jumelé Drapeau de la Suisse Suisse 1961 (208 pièces), guidé par radar DCA, 45 modernisés en service
BL-64.JPG Missile antiaérien BL-64 Bloodhound Drapeau du Royaume-Uni UK 1961 1999 Flab Lwf BL 64 Bloodhound

Systèmes d'armes antiaériennes testés[modifier | modifier le code]

FLORIDA consoles a Flieger-Flab-Museum (en) Dübendorf
Image System Origine Entered
service
WFU Remarques
Fliegerabwehrpanzer 68 SPAAG pic03-1.JPG Tank anti-aérien de 35 mm B22L (en), Drapeau de la Suisse Suisse 1958 1964 char antiaérien basé sur le char 68 (Panzer 68 (en)) armé de deux canon Oerlinkon de 35 mm
RSA Seite.JPG RSA Missile (en) Drapeau de la Suisse Suisse 1946 1958
Lenkwaffensystem RSCD Doppelstartlafette front.JPG Missile RSD 58 (en) Drapeau de la Suisse Suisse 1952 1958
Oerlikon Kriens Luftabwehr im Fliegermuseum Dübendorf.jpg Missile RSE Kriens (en) Drapeau de la Suisse Suisse 1958 1966
Shark Air def.JPG Mowag Shark (en) Drapeau de la Suisse Suisse Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
1981 1983 un véhicule de transport de troupes Mowag armé du missile français Crotale ou du canon bitube de 30mm britannique wildcat

Systèmes de surveillance radar historique[modifier | modifier le code]

Image System Origine Entered
service
WFU Remarques
Florida Radar.JPG FLORIDA Airspace monitoring and management system (en) Drapeau des États-Unis États-Unis 1970 2003 première surveillance par radar de l'espace aérien Suisse 24h, 365 jours par an. 2003 remplacés par FLORAKO System. (Hughes Aircraft Company, Fullerton California, États-Unis)
SF Radar.JPG SRF Airspace monitoring and management system (en) Drapeau de la France France 1955 1970 De 1955 à 1966 une station d'instruction à Dübendorf et trois installations aux emplacements en altitude éntaient en service comme première surveillance par radar de l'espace aérien Suisse (to ca.1969 remplacés par FLORIDA System). Fabricant:Société française radio-électrique (SFR)
Radar WW2.JPG *LGR-1 Radar (en) Drapeau des États-Unis États-Unis 1948 1955 Le système a été utilisé par les alliés lors de l'invasion en Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale. En Suisse il n'y avait pas d' utilisation tactique. Le système fût utilisé seulement pour la définition des emplacements du systèmes de surveillance de l'espace aèrien SFR.(Bendix, États-Unis).
WW2 Radar mobil.JPG Target allocation radar TPS-1E (en) (ZZR) Drapeau des États-Unis États-Unis
(licensed)Drapeau de l'Italie Italie
1958 1989 Le radar de recherche à impulsions rotatif fut acquis à la fin des années cinquante pour les groupes lourds de DCA. Les données du but étaient transmises par téléphone ou radio aux batteries de pièces: Soit aux radars de conduite de tir MK VII avec transformation en coordonnées locales par le calculateur de parallaxe Meta, ou pour acquisition optique direct dans le cas des batteries sans radar. Pour la DCA moyenne, les ZZR furent utilisés dès 1963 avec la nouvelle centrale d'engagement 63 dans, le même rôle. après l'introduction des appareils de conduite de tir 73 Skyguard, les appareils et les servants furent transférés dans les nouvelles compagnies de radar d'aviation mobiles jusqu'à l'introduction des systèmes TAFLIR en 1989.(Microlamda SpA, Neapel ,lic de Raytheon États-Unis
Superfledermaus.JPG Super Fledermaus (en) Drapeau de la Suisse Suisse 1965 1977 Le Flt Gt 63 (Super Fledermaus) commande simultanément deux pièces, Il surveille l'espace aérien avec le radar, suit avec le radar ou optiuement le but à combattre et transmet instantanément les données de tir aux pièces raccordées. L'acquisition du but venant du ZZR se fait par intermédiaire du calculateur de parallaxe. Avec l'apparel d'acquisition optique (OZ) des buts peuvent être attribués directement à l'appareil de pointage. (Contraves AG, Zürich).
ZZR Radar.JPG Fire control radar Mark VII (en) Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1958 1967 Le radar de conduite de tir MK VII livre en mode de poursuite les éléments du point de mesure angle de dérive, angle de site et distance des buts pour le calcul par l'appareil directeur 43/50R des éléments de tir dérive, élévation et tempage nécessaires pour le tir de la DCA lourde. Dans la cabine-remorque climatisée à 2 axes sont installés le radar, le pupitre de commande avec 2 écrans radar, les servos pour commande de l'antenne parabolique, le calculateur de parallaxe META, la station radio SE-411 et un téléphone de campagne. British Thomson Houston (BTH), Leicester, England

Bases historique[modifier | modifier le code]

Un F-5E traverse une route pour rejoindre un abri sous caverne à la base de Mollis en 1999
Vue de l'ancien aérodrome de guerre (avions en caverne) de Raron

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. Détournement à Cointrin, Les forces aériennes suisses n'étaient pas encore en service, (ats/Newsnet), 17.02.2014
  4. Les Forces aériennes suisses clouées au sol, par Olivier Francey, 17.2.2014
  5. Air et Cosmos, n°25H Hors-série, Suisse, p.22
  6. (de)[3] Schweizer Luftwaffe - Militärische Kennungen - Registrationen, Liste complète des immatriculations des Forces aériennes suisses, Site des forces aériennes suisses.