1965

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1965 (MCMLXV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1965 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1962 1963 1964  1965  1966 1967 1968

Décennies :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

5 juillet : transport des cendres de l'émir Abd El-Kader à Alger
Novembre, crise congolaise : parachutistes belges partant de Kamina pour secourir les otages de Stanleyville

Amérique[modifier | modifier le code]

  • Mars : les péronistes sont vainqueurs aux élections législatives en Argentine avec 30,3 % des voix. La formation du président Arturo Umberto Illia obtient 28,9 %.
  • 24 avril : en République dominicaine, les constitutionnalistes lancent une insurrection libérale et radicale qui est vaincue le 28 avril par une intervention militaire des États-Unis, la première depuis 1926. Le président Johnson prétexte de la nécessité d’assurer la protection de ses ressortissants et invoque une tentative de l’« extérieur » pour contrôler le mouvement. Il débarque immédiatement 2000 Marines dans l’île, puis y fait stationner jusqu’à 30 000 soldats (1965-1966).
  • 17 mai : état de siège en Bolivie pour dissoudre les milices des mineurs.
  • 27 août - 14 septembre : ouragan Betsy sur les Bahamas, la Floride, et la Louisiane.
  • Août : sabotage d'une usine des laboratoires Bayer, en Uruguay par les Tupamaros[3]. Ils optent pour l’action violente, attaquent les banques ou procèdent à des enlèvements contre des rançons, afin de distribuer l’argent dans des quartiers pauvres. Leur rhétorique nationaliste et populiste contribue à discréditer la classe politique.
  • Début de la production de fleurs en Colombie dans le cadre du plan Vallejo pour stimuler les exportations non traditionnelles.
  • Les mesures prise par le gouvernement militaire et le ministre des Finances Antônio Delfim Netto jugulent l’inflation au Brésil[4].
  • Le Brésil compte 72 millions d’habitants.
  • 11 250 000 élèves fréquentent les établissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieur au Brésil. Trente universités regroupent 155 000 étudiants.
Articles détaillés : 1965 au Canada et 1965 au Québec .

États-Unis[modifier | modifier le code]

7 mars : attaque de la police lors de la marche de Selma sur Montgomery
  • 4 janvier : le président Johnson proclame la « Grande Société » dans son discours sur l'état de l'Union. Il fait en 1965 un travail législatif sans précédent : loi sur l’enseignement, Medicare, loi sur le vote des Noirs dans le Sud, loi Hart-Celler sur l’immigration supprimant les quotas, Appalachian Regional Development Act, Public Works ans Economic Development Act, réduction des impôts indirects, administration consacré à la vieillesse dans le département HEW (Santé), Département du Logement et du Développement Urbain.
  • Janvier : campagne de Martin Luther King pour le droit de vote dans le Sud.
  • 7 février : Evacuation des dernières familles américaines du Sud-Vietnam.
  • 13 février : Lancement de l'opération Rolling Thunder. l'US Air Force commence un bombardement massif du Nord-Vietnam. L'opération durera 38 mois et les B52 déverseront plus de 500 000 tonnes de bombes sur le pays.
  • 21 février : assassinat du militant noir du Black Nationalist Party Malcolm X dans des circonstances obscures à Harlem, New York. Il fait figure de martyre.
  • 2 mars : début de l’opération de bombardement systématique « Rolling Thunder », qui doit réduire rapidement la résistance du Viêt Nam du Nord ne fait que la renforcer et Johnson est contraint d’envoyer un « corps expéditionnaire ». À la fin de l’année, 230 000 soldats sont engagés en Indochine.
  • 7 mars : début des Marches pour les droits civiques de Selma à Montgomery. C'est le « Bloody Sunday ». La répression du gouverneur de l’Alabama, George Wallace, contraint Johnson à placer sa garde nationale sous contrôle fédéral. Johnson ordonne le débarquement de 3500 marines au Sud-Vietnam destinés à protéger les bases aériennes américaines au Sud-Vietnam, ce qui inaugure le commencement de l'offensive terrestre de la guerre du Vietnam. Le conflit vietnamien entrainera une hausse de 33 % du budget militaire.
  • 15 mars : Johnson propose un projet de loi destiné à doter le pouvoir fédéral des moyens de combattre toute discrimination.
  • 24 - 25 mars : première assemblée d’étudiants (Teach-in) à l’université du Michigan (Students for a Democratic Society).
  • 9 avril : Elementary and Secondary Education Act, loi sur l’enseignement primaire et secondaire, établissant l'égalité pour tous à l'éducation. Aides fédérales à la scolarisation des plus modestes. Des millions de dollars sont aussi affectés à la modernisation des locaux d'enseignement, à l'achat de matériel scolaire, à la modernisation des programmes. Le gouvernement distribuera sur trois ans un milliard de dollars aux États proportionnellement au nombre de leurs élèves pauvres et à leurs dépenses moyennes par enfant scolarisé.
  • 28 avril : intervention militaire US en République dominicaine. 30 000 hommes sont mobilisés.
  • 2 mai : doctrine Johnson, en rupture avec la politique de « bon voisinage » : la Maison Blanche affirme que les « nations américaines ne peuvent, ni ne veulent, ni ne voudront autoriser l’établissement d’un autre gouvernement communiste dans l’hémisphère occidental » et engage les États-Unis dans la défense de « tous les pays libres » de la région.
  • 23 juillet : Coinage Act, loi restreignant la quantité d'argent des pièces de monnaies de 90 à 40 %.
  • 30 juillet : Vote du Social Security Amendments. Création d’un fond spécial de la Sécurité sociale destiné à couvrir les coûts de base d’hospitalisation pour les personnes âgées de plus de 65 ans (Medicare). Un programme destiné à assurer la gratuité des soins aux économiquement faibles (Medicaid) est créé. Le président a réussi à rallié à lui une partie des voix des républicains sur son projet de loi (307 voix sur 435 à la chambre et 70 voix sur 100 au Sénat).
  • 6 août : Le président Johnson signe le Voting Rights Act. Toutes les restrictions s'opposant au droit de vote des noirs sont levés (taxes, examen d'écrit). Mais le vote noir reste faible.
  • 11 août : début des émeutes raciales de Watts (Los Angeles). Les émeutiers occupent les rues et pillent les boutiques. La répression par la police et la garde nationale fait 34 morts, des centaines de blessés et 4000 arrestations.
  • 3 octobre : Immigration and Nationality Act, loi facilitant l'accès à la citoyenneté américaine et établissant le nombre de visas délivrés à 170 000 par an.
  • 16 octobre : manifestations massives contre la guerre du Viêt Nam.
  • 8 novembre : Higher Education Act, loi fournissant des fonds fédéraux (400 millions de dollars) pour l'enseignement à l'université.


  • 690 milliards de dollars de PNB.
  • Le budget fédéral augmente à 119,4 milliards de dollars, avec la hausse des dépenses sociales et du budget militaire affecté au conflit vietnamien.
  • Nouvelle réduction sur l'impôt sur le revenu, dont la tranche supérieure passe à 70 % et la tranche inférieure à 14 %. Réduction de 4,7 milliards de dollars des impôts indirects (droits d'accise notamment).
  • 50 milliards de dollars affectés aux dépenses militaires.
  • 11 milliards de dollars sont affectés aux dépenses sociales.
  • Excédent budgétaire de 0,1 % du PIB, dû à des recettes fiscales exceptionnelles (forte croissance économique).
  • 80 % des Noirs vivent dans des villes et 50 % dans le Nord du pays.
  • Les dépenses publiques représentent 25 % du PNB (soit 173 milliards).
  • 4,4 % de chômeurs, demi-succès pour l'administration Johnson qui prévoyait un taux de chômage à 4 %.
  • Une automobile pour trois habitants aux États-Unis.
  • 230 000 hommes déployés au Vietnam. Les pertes américaines atteignent déjà le millier de morts.

Océanie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

28 février : début de l'opération « Rolling Thunder ». Photographie du 16 juin 1966
Explosion d'une bombe au napalm sur un établissement Việt Cộng au sud de Hanoï
  • 7 mars (Guerre du Viêt Nam) : débarquement à Danang des premières unités de combat américaines.
    • L’intervention américaine amplifie l’engagement du Viêt Nam du Nord dans la guerre civile du Sud et rapproche Hanoi de Pékin et de Moscou. Lyndon B. Johnson propose en avril l’ouverture de « négociations sans conditions » assorti d’un programme d’assistance économique des États-Unis aux deux Viêt Nam. Mais il se refuse à envisager une solution neutraliste et Hanoi réplique avec fermeté.
  • 20 mars et Avril : début du conflit entre l’Inde et le Pakistan. Accrochages dans le territoire contesté du Rann de Kutch, zone désertique partagée entre le Sind et le Gujerat.
  • 27 mars : gouvernement conservateur à Ceylan (fin en 1970).
  • 3 mai : à la suite de bombardements dans les villages cambodgiens frontaliers, Norodom Sihanouk rompt les relations diplomatiques avec les États-Unis.
  • 28 mai : la France quitte l'OTASE.
  • 14 octobre : répression massive (de 500 000 à 1 M morts) contre le Parti communiste indonésien, accusé par l'armée d'avoir organisé le coup d'État. À la fin de l’année, malgré les efforts de Soekarno pour calmer la situation, des unités de l’armée et des groupes musulmans, surtout dans les campagnes, massacrent les communistes et leurs sympathisants. Des pogroms sont menés contre les Chinois. Les estimations du nombre de victimes varient de 80 000 à 1 million de morts.
  • 16 octobre : Soekarno est écarté du pouvoir au bénéfice de Soeharto. Début de la dictature de Suharto (fin en 1998).
  • 30 décembre (Philippines) : Ferdinand Marcos, le candidat du Parti nationaliste, remporte l’élection présidentielle et inaugure deux décennies de pouvoir chaque jour plus autocratique et corrompu (fin en 1986).
  • Agitation au Pakistan oriental.
  • Indonésie : des milliers de paysans pauvres qui se sont emparés des terres des grands propriétaires en 1963-1964 à la faveur de la réforme agraire sont exterminés. Les propriétaires récupèrent leurs terres. Les raffineries sont placées sous contrôle gouvernemental.
  • De 75 000 à 230 000 soldats américains au Viêt Nam en 1965.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • Mars :
    • Habib Bourguiba propose un plan de résolution du conflit israélo-arabe, en reprenant les propositions faites par Nasser dans les années 1950. Nasser s’y oppose et accuse Bourguiba de trahison.
    • Le président Johnson déclare que les États-Unis sont prêts à armer massivement Israël en cas de course aux armements. L’Égypte s’éloigne de Washington.
  • 12 mai :
    • Établissement officiel de relations diplomatiques entre Israël et la RFA.
    • Douze des treize membres de la Ligue arabe rompent avec Bonn à la suite de révélations sur la livraison d’armes ouest-allemandes à Israël dans le cadre des réparations allemandes au peuple juif.
  • 24 août : second accord entre Fayçal et Nasser qui établit un régime provisoire au Yémen et l’organisation d’un plébiscite sur l’avenir politique du pays. Les parties yéménites en conflit refusent l’arrangement
  • 30 août : Nasser accuse officiellement les Frères musulmans d’avoir reconstitué leur organisation. Leur leader Sayyib Qotb est arrêté, jugé et pendu le 29 août 1966.
  • Septembre :
    • Premières élections législatives en Afghanistan.
    • Sommet arabe de Casablanca. Le souverain saoudien Fayçal lance l’idée des sommets islamiques réunissant des représentants de l’ensemble du monde musulman[9]. Il s’agit de remettre en cause le leadership nassérien sur le monde arabe.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1965 en France, 1965 en Suisse et 1965 en Italie.
  • Agitation populaire en Grèce.
  • Lois antiracistes au Royaume-Uni (1965, 1968, 1976).
  • Royaume-Uni : le nouveau ministère des Affaire économiques présente un projet planification quinquennale qui se fixe comme objectif une croissance annuelle du revenu national de 5 %. Les difficultés monétaires empêchent le plan d’être appliqué et le ministère est supprimé en 1967.
  • Une automobile pour sept habitants dans le Marché commun.
  • En Espagne, la production d’électricité a été multipliée par plus de 4 depuis 1960.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

Naissances en 1965[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance en 1965.

Décès en 1965[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Décès en 1965.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]